Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ] Lun 17 Juin - 20:54


James Ҩ Phoebe




 Ҩ « La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants. » Cicéron



J'étais partie dans l'un des vieux cachots de du sous sol, un peu plus loin de la salle commune des Serpentards. Je me sentais mal. J'allais réussir à partir d'ici, à réaliser mon rêve, et pourtant... pourtant j'avais ce grand vide en moi. Je ne verrais pas le visage plein de fierté et de bonheur de mes parents. Ils ne me serreraient pas dans leur bras. Ils ne seraient pas là pour m'encourager, m'applaudir ou me venir en aide. Peut-être que de là où ils sont, n'importe où que ce soit, ils l'étaient. Mais ce n'était pas pareil. Ils n'étaient pas là, avec moi. Et j'avais tellement peur... peur de les décevoir, peur de tout rater, peur de voir mon rêve être brisé et se faner... Voilà pourquoi j'avais besoin d'être seule. Pour faire une chose que je n'avais pas fait depuis cinq longues années : pleurer. Laisser mes émotions prendre le pas sur moi, me rendre vulnérable et me détruire un peu plus. Une fois n'est pas coutume, et je comptais bien me reprendre rapidement et continuer. Comme toujours. Mais pour le moment, j'avais juste besoin de cela. C'est pourquoi je me retrouvais dans un vieux cachot noir et poussiéreux, sanglotant en silence, pleurant ces cinq années où je ne m'étais pas autorisée à le faire sans doute. Je me sentais plus vulnérable que jamais, et je détestais cela, j'avais envie de me dédoubler et de me tabasser jusqu'à ce que je me reprenne et que j'arrête cette stupidité ! Mais... impossible.
Je détestais être vulnérable. Je savais que j'étais quelqu'un de fort, et de courageux, pas cette pauvre lavette qui pleurait sur ses regrets alors qu'elle était aux portes de son futur. C'est sans doute être dur envers moi même, mais à quoi m'avaient servi ces cinq années si c'était pour que je me retrouve dans ce cachot, dans cet état, comme une pauvre imbécile ?!



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ] Mer 19 Juin - 14:36


 

every teardrop is a waterfall - Phoebe & James


Un immense sourire aux lèvres, James fit volte-face, une fois sa blague enfin prête. Il ne manquait pus que les victimes, celles-ci devant arriver d’ici quelques minutes, sous l’impulsion de Siris (et grâce à un mensonge pensé au préalable). Avant cela, James n’avait plus qu’une chose à faire : partir de ses sombres tunnels, aboutissant à divers cachots. James avait hâte de retourner dans sa salle commune et de s’amuser de ce nouveau tour, en compagnie de ses amis. Le sourire du capitaine de l’équipe de Quidditch s’estompa quelques secondes plus tard, lorsque des bribes de voix lui parvinrent, à l’autre bout du couloir (trop loin pour qu’il voit les visages des propriétaires, mais pas assez pour qu’il ne soit pas en mesure de reconnaître ces voix : ses victimes en devenir étaient en avance par rapport à l’horaire prévue...). Par Merlin, qu’avait fait Sirius ? James n’était pas encore au niveau du passage secret qu’il devait rejoindre et qui devait le mener un peu pus rapidement que le chemin normal à la salle commune des Gryffondor. Il était clair que si jamais James ne trouvait pas une idée très vite, il tomberait nez-à-nez avec les Verts & Argents. Ce qui risquait de mettre son plan à l’eau....

Réfléchissant, James se souvint alors qu’il y avait, à quelques mètres de la salle commune des Serpentards, un accès à un cachot. Il retint un soupir en réalisant qu’il avait dépassé l’entrée. Souriant sous l’adrénaline qui se propageait dans tout son corps, il fit volte-face, marchant rapidement sans pour autant courir, ne sachant que trop à quel point le moindre bruit se répercutait aisément dans les couloirs lugubres. Son sourire se fit plus grand lorsqu’il trouva ce qu’il cherchait : un chandelier un peu biscornu, un peu avant la salle commune. Au cours de ses pérégrinations, James avait apprit à connaître les moindres recoins du château, et savait qu’à côté de ce chandelier se trouvait une porte, menant à un cachot. Le sorcier s’engouffra dans la porte alors que les pas des deux autres s’approchaient de plus en plus. Il s’adossa brièvement contre le mur, le temps de se féliciter mentalement, mais aussi de pester contre Sirius : il allait avoir droit à un savon made in Jamesland !

Il ne bougea pas d’un pouce alors que les Serpentards se rendaient, sans même le savoir, tout droit dans le piège. James en vint même à regretter de n’être pas plus près du piège, il ne pourra même pas profiter de la situation pour entendre la réaction des élèves lorsqu’ils subiront le retour de bâton. Et oui, James n’avait pas choisit ses victimes par hasard ! Cela faisait plusieurs jours que ces crétins s’en prenaient à quelques Gryffondors : il fallait donc réagir.

Au bout de quelques secondes, il se décida à reprendre sa route, les bruits de pas des Serpentards ne résonnaient plus (oui, ils étaient loin d’être discrets les pauvres idiots !). Alors qu’il se décolla du mur, il entendit des sanglots. Provenant du cachot où il avait trouvé refuge. Il redressa la tête pour fouiller l’intérieur de la pièce. Et arqua un sourcil, surpris, en voyant la sorcière qui avait choisit de venir y pleurer. Phoebe Parker ne pleure jamais, du moins, James ne l’a jamais vu pleurer, ni même manifester la moindre faiblesse qui soit ! Aussi est-il normal que l’anglais ait la bouche grande ouverte en voyant qu’apparemment, elle avait aussi ses moments de faiblesses. « Pho ! », lâcha-t-il, tout en s’approchant d’elle. « Que se passe-t-il ? » Comme la plupart des garçons, James n’était guère à l’aise lorsqu’il se trouvait en compagnie d’une fille en larmes, mais il n’était pas sans cœur au point de détourner le regard, pour ne pas avoir à tâcher de la réconforter si besoin. Une fois arrivé vers elle, et accroupit à son niveau, il ajouta : « Tu sais, si t’as besoin de parler... Je suis là ! ». Du coin de l’œil, il observa son amie, se demandant ce qui se passait. Et comment devait-il réellement réagir ? Si ça avait été une autre de ses amies, il l’aurait sans doute prise dans ses bras, pour lui offrir un peu de réconfort, mais là, avec Pho, il ne savait pas, il avait peur qu’elle le repousse, qu’elle prenne mal son geste, elle qui paraissait toujours tellement forte. Aussi choisit-il une option entre les deux, et posa une main rassurante sur l’épaule de son amie.
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ] Dim 23 Juin - 22:03


James Ҩ Phoebe




 Ҩ « La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants. » Cicéron



Je devais me reprendre. C'était totalement imbécile de ma part. Oui ils n'étaient plus là. Oui ça me faisait mal. Mais j'avais toujours traversé cela la tête haute. Qu'importe le ressentis. Alors j'allais me reprendre, oublier ce... ce moment d'égarement totalement absurde et imbécile, et ne plus jamais recommencer. Parce que cela... ce n'était pas moi. Plus maintenant. Cette Phoebe là n'avait plus sa place, ni maintenant ni jamais. Cette Phoebe trop sensible, venant trop facilement aux larmes, était morte le même jour que ses parents. Que mes parents.
Quelqu'un était entré, et je n'y avais même pas prêté attention, si bien que je fus quelque peu surprise d'entendre une vois m’interpeller, et totalement tétanisée en comprenant que c'était James. Bon sang, mais qu'est-ce qu'il fichait ici ? Ca lui prenait souvent de rendre visite aux araignées des cachots ?! D'un autre côté, cela m'obligeait à me reprendre...
-Pho !
Au ton de sa voix, je compris qu'il m'avait entendue pleurer. Et merde...
-Que se passe-t-il ? Tu sais, si t’as besoin de parler... Je suis là !
Il avait posé sa main sur mon épaules, je le sentais mal à l'aise... c'était un comble ! C'était moi qui pleurait et lui donnait une preuve que j'étais faible, et c'était lui qui était mal à l'aise ??? C'est le monde à l'envers ou quoi ? J'hésitais à enlever sa main, l'air de dire j'ai pas besoin de ta compassion ou que tu me prouves que tu es là, mais je me retins. Je venais de me montrer sous mon jour le plus honteux, pas la peine d'entamer une dispute en plus.
Je ne savais pas quoi répondre. " Il n'y a rien " ? " Laisse tomber " ? " Oublie, et toi qu'est-ce que tu fiches ici, je peux savoir ? Depuis quand tu traînes dans les cachots " ? Oui, d'ordinaire... j'aurais répondu cela. Aujourd'hui en revanche, au point où j'en étais... je pouvais bien tenter de trouver autre chose.
-Disons que bien que j'atteigne enfin mon but, ce n'est pas aussi facile qu'on le penserait de partir. Qu'on le veuille ou pas, le passé revient toujours au galop, il te hante encore plus que d'ordinaire, et ça te bouffe jusqu'à ce que tu lui cèdes...
J'avais les yeux dans le vagues, vu de l'extérieur, je ne sais pas ce que cela donnait. Si c'était flippant ou non. Peu importe. De moins point de vue, ça l'était. Flippant.
Je m'étais recomposé un visage, celui que j'arborais chaque jour que Dieu a le malheur de faire. Devais-je me confier à James ? Ne m'étais-je déjà pas montré suffisamment faible comme cela aujourd'hui ? Je ne connaissais rien de James. Enfin... si, je le connaissais. Mais pas assez. Est-ce que je pouvais réellement lui faire confiance, ou est-ce qu'il était ce qu'il semblait être, un gamin pré-pubert qui n'est capable que de jouer de sale tour à tout le monde parce que Monsieur veut " profiter de la vie ", à tel point qu'on en a parfois envie de le claquer contre un mur ? Franchement. Il est adorable, on peut pas résister à sa bouille, surtout quand il se met en tête de vous faire craquer, mais vous vous confiriez à lui ? Lui ? Alors que vous ne l'avez jamais fait pour personne d'autre ? Alors qu'il ne donne vraiment pas la sensation d'être mature ? Je veux pas être méchante, mais reconnaissez que James est juste un grand gamin ! 16/17 ans physiquement, 6/7 ans mentalement ! Et puis à quoi ça sert de parler ? Hein ? Ca va me ramener mes parents ça peut-être ? Non ! Alors à quoi ça sert ? Non pas à se soulager, alors là je suis navrée mais parler ne soulage pas DU TOUT ! Ou en tout cas moi ça ne me soulage pas. Alors franchement ? A quoi bon ?



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ] Jeu 15 Aoû - 10:06


 

every teardrop is a waterfall - Phoebe & James


Anxieux, James ne perdit pas Phoebe du regard. L’adolescent se demandait vraiment ce qui mettait son amie dans un tel état. Et dans un même temps, il s’interrogeait pour savoir s’il serait capable de la réconforter. C’est plus simple de réconforter un garçon : quelques paroles, une tape amicale, des vannes, et hop, ça allait mieux... Une fille, c’était bien plus compliqué. Ca demandait plus d’écoute. De finesse. De psychologie. Non pas que James en soit dépourvu, mais il était... maladroit lorsqu’il s’agissait de s’en servir plus de quelques minutes.

Lorsque la jeune femme prit enfin la parole, James, gêné, enleva sa main de son épaule, ne désirant pas que l’adolescente se sente oppressée, ni augmenter l’impression qu’elle devait ressentir d’être en état de faiblesse... Voulant montrer qu’il était sérieux lorsqu’il avait dit être prêt à l’écouter, James se mit en tailleur, son regard se posant parfois sur Phoebe. Non par crainte de la voir pleurer, ni en position de faiblesse (ce qui n’était pas le cas, du point de vue du Gryffondor.). Mais plutôt parce qu’il ne voulait pas la mettre encore plus mal à l’aise. Et oui, on ne dirait pas comme ça, mais James n’est pas qu’un gamin qui aime à s’amuser. Il sait être sérieux quand il le faut. Même si c’est de manière maladroite, bien souvent...

Les sourcils de James se froncèrent, montrant qu’il n’avait guère compris ce que voulait vraiment dire Phoebe. Enfin, si, ça parlait d’avenir, de projet qui se réalise, et de doute, mais concrètement, ça ne lui disait rien... Ne sachant pas réellement de quoi elle parlait, il supposa qu’au moins, elle évoquait son désir de devenir chanteuse. Ca au moins, ça semblait clair, plus que le reste ! « Je pense que c’est une phase obligatoire avant la réalisation de son rêve. Un petit moment de doute qui prend diverses formes... Pour toi, c’est ton passé qui te hante à nouveau. Mais ne te laisse pas faire : c’est ton rêve qui est en jeu. Et tu mérites de le réaliser ! ». Petite phrase maladroite de James pour lui faire comprendre qu’elle chantait vraiment bien, et méritait d’en faire son métier. Car la pauvre semblait chamboulée, suffisait de l’entendre et de voir le visage qu’elle présentait pour le comprendre. « Je ne sais pas ce qui te tracasse, mais je sais que tu es assez forte pour passer au dessus de ça. », conclut-il d’un petit sourire en coin, tout en remontant ses lunettes sur son nez. « Je sais pas trop ce qui te cause problème, mais si t’as besoin d’en parler, je peux t’écouter : je sais être sérieux de temps à autre ! » Bon, maintenant, il allait se taire, sans quoi, il allait dire encore plus d’inepties qu’il n’avait l’impression d’en avoir déjà dit... Mais au moins, il avait réussit à mettre un semblant d’humour dans sa conclusion...

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ] Jeu 15 Aoû - 10:33


James Ҩ Phoebe




 Ҩ « La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants. » Cicéron



-Je pense que c’est une phase obligatoire avant la réalisation de son rêve. Un petit moment de doute qui prend diverses formes... Pour toi, c’est ton passé qui te hante à nouveau. Mais ne te laisse pas faire : c’est ton rêve qui est en jeu. Et tu mérites de le réaliser !
Il ne comprenait pas. Il ne pouvait pas comprendre. Il ne le pouvait pas déjà parce qu'il ne connaissait pas la vérité, et ensuite parce que, même s'il la connaissait, il ne pourrait jamais avoir une idée aussi nette que la mienne de ce que l'on ressent.
-Je ne doute pas James. Je n'ai strictement aucun doute quant au fait que je vais réaliser mon rêve. Je sais ce que je dois faire, et je le fais.
-Je ne sais pas ce qui te tracasse, mais je sais que tu es assez forte pour passer au dessus de ça.
Le petit sourire en coin dont il me gratifia me fit sourire également. Evidemment qu'il ne savait pas ce qui me " tracassait ". Parce que ce n'était pas du tracas, c'était juste ma vie de merde qui me revient en pleine figure. Juste l'ancienne Phoebe, que je croyais pourtant morte depuis cinq bonnes années, qui refait son apparition, comme pour m'abattre un peu plus. Comme si une partie de moi se liguait contre moi. Non mais vous y croyez vous ?! Mais James avait raison sur un point : j'étais forte. Je pouvais traverser cela. Je pouvais me reprendre. D'une seconde à l'autre, il pourrait se retrouver de nouveau devant la Phoebe que je suis, et que je compte bien rester. Celle que rien ni personne ne peu abattre. Celle qui ne laissera jamais montrer la moindre trace de faiblesse. Pourquoi est-ce que je ne reporte pas mon masque tout de suite ? Je ne sais pas. Peut-être parce que j'ai suffisamment confiance en James pour le laisser assister à un tel spectacle.
[color=red-Je sais pas trop ce qui te cause problème, mais si t’as besoin d’en parler, je peux t’écouter : je sais être sérieux de temps à autre !
[/color]Avais-je besoin de parler ? Non... non je n'en n'ai pas besoin. Mais au point où j'en suis... Si j'ai assez confiance pour montrer à James à quel point je suis faible, pourquoi pas pour lui raconter toute l'histoire ? Ou une partie au moins... Je fixais le sol, effaçant de nouveaux quelques dernières larmes qui s'était posées au bord de mes yeux. Je n'aimais pas beaucoup cette Phoebe. La faible, celle qui se laisse facilement abattre. Elle est gentille, bourrée de bonnes intentions, mais trop vulnérable. Durant les instants de silence qui s'installèrent, je m'employais à redevenir la Phoebe Parker que j'aime et que vous prenez tant plaisir à détester. A dire vrai, ce n'est pas reporter le masque qui a prit du temps. C'est effacer totalement l'ancienne Phoebe. Il y a une partie d'elle dans la Phoebe que je suis aujourd'hui, une partie qui me permet de ne pas ressembler aux autres personnes. La faire disparaître n'est donc pas un soucis. Je sais bien que dans le fond, elle n'est qu'en sommeille, au plus profond de moi. Mais elle le restera à jamais. En une seconde, j'avais retrouver ce bon vieil air dur, sans émotions. Ca fait du bien de redevenir soit même. C'est comme.. rentrer chez soi. C'est ce que je suis désormais.
-Je veux bien t'expliquer. Mais si tu racontes à qui que ce soit, même aux Maraudeurs, ce que tu as vu ou entendu... je serais obligée de te tuer !
J'avais dis cela avec suffisamment de légèreté pour qu'il comprenne que je n'étais pas sérieuse, mais James n'est pas totalement idiot contrairement à ce qu'il laisse paraître. Il sait qu'il a réellement intérêt à ne pas parler de tout cela. Ou alors c'est qu'il me connait bien mal. Car tout ami qu'il est, je n'aurais aucun remord à lui jouer un bien mauvais tour si j'apprend qu'il m'a trahie.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ] Lun 30 Sep - 22:43


 

every teardrop is a waterfall - Phoebe & James


Ah, c’était bien sa veine, tout de même : se cacher dans le seul cachot où se trouvait une fille en pleurs. Pire, une fille et une amie. Parce que ça aurait été une autre fille, James ne se serait pas manifesté. Il était pas sans cœur, juste intelligent : une fille, à consoler, c’est pas facile ! La preuve, là, bien qu’il s’agissait d’une amie, il ne savait pas quoi dire ni quoi faire pour lui faire retrouver le sourire. L’adolescent se contenta de hocher vivement la tête lorsque Phoebe confirma qu’elle réaliserait son rêve. Voici ce qu’il voulait entendre, même si ça montrait qu’il avait visé à côté lorsqu’il avait pensé avoir trouvé le cœur du problème qui agitait la brunette. Le capitaine de l’équipe de Quidditch se terre dans un silence inquiet, estimant avoir déjà dit trop de bêtises. Et fait comprendre à sa comparse qu’il était là pour l’écouter si elle en avait besoin. Il prit sur lui de ne rien ajouter d’autres, désireux de faire ainsi comprendre à Phoebe qu’il était sérieux. C’était d’ailleurs rare qu’il le soit autant, à vrai dire, les personnes à l’avoir vu ainsi devaient se compter sur les doigts, non pas d’une main, mais de deux, sans pour autant atteindre les 10 ! Le visage que James offrait en ce moment-même était celui de l’homme qui sommeillait en lui, de l’adulte qu’il ne pourra malheureusement jamais être complètement : une personne responsable et présent pour les siens, prêt à tout pour les aider. Même à donner sa vie pour ça... Un sourire transparait peu à peu sur son visage en entendant Pho annoncer qu’elle veut bien lui parler, non sans préciser ce qu’il risque s’il répète ce qu’elle lui dira à quiconque. « Je te le promets sur mon balai et sur l’honneur des Maraudeurs que je ne répéterai rien, à qui que ce soit ! », déclara-t-il alors, le plus sincèrement possible. Car, cette promesse, pour vous, ça ne signifie peut-être rien, mais pour James, c’était loin d’être des paroles en l’air ! Son balai était l’un de ses objets le plus précieux (officiellement, c’était même le seul, mais dans la réalité des choses, il y avait bien entendu son miroir à double sens et sa cape d’invisibilité, mais aussi la carte du Maraudeur, qu’il avait fait avec ses inséparables comparses.). Et les Maraudeurs, vous en vous doutez, étaient les personnes qui comptaient le plus à ses yeux, même si, depuis quelques temps, Lily commençait à gagner de l’ampleur...

Il s’adossa plus confortablement contre le mur (loin d’être confortable), pour finalement lancer un regard encourageant à Phoebe, essayant de faire passer dans son regard le fait qu’il ne trahira jamais sa promesse. Et ce, quoi qu’elle lui dise. James, quand il le fallait, savoir être un gouffre à secret. Surprenant n’est-ce pas ?

made by pandora.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ] Mer 16 Oct - 21:33


James Ҩ Phoebe




 Ҩ « La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants. » Cicéron



-Je te le promets sur mon balai et sur l’honneur des Maraudeurs que je ne répéterai rien, à qui que ce soit !
Je hochais doucement la tête et soufflais un bon coup. Et dire que j'allais lui révéler ce que je n'avais encore jamais dis à quiconque... cela n'avait aucun sens. Pourquoi à lui ? Il avait beau être un bon ami, ce n'était pas le genre de chose que je racontais. C'est même le genre de chose que je gardais pour moi, ne serait-ce que pour emmerder les autres. Ou tout simplement parce qu'une fois le mystère percer, je ne suis plus Phoebe Parker, cette fille si spéciale et si mystérieuse que l'on se plait tant à détester ou à tenter de comprendre. Sans ce mystère, je suis une fille, parmi tant d'autre, peut-être trop sensible ou trop frappa-dingue pour cicatriser et passer à autre chose. Sans ce mystère, je suis une fille normale, et peut-être plus aussi inquiétante. Une fille trop facile à comprendre. Et au fond... j'ai horreur de cela. Je préfère être spéciale pour de mauvaises raisons que commune pour de bonnes raisons. Être commune, c'est être faible. Alors non, je ne sais pas pourquoi je m'apprête à avouer tout cela à James. Mais lui qui avait tant envie de savoir... il ne sera pas déçue.
-Tu te souviens de ma troisième année ici ? Après les vacances de Noël ? C'est là que tout à changer. C'est là que j'ai commencé à réagir différemment. Et à chaque fois que tu as tenté de savoir pourquoi, ou que tu m'as posé des questions, je te répondais que rien n'avait réellement changé, que c'était toujours moi, et que pour ce qui est du reste, ça n'avait strictement aucune importance.
Je marquais une pause, baissant la tête. Tout cela, il le savait déjà. Ce n'était qu'un brève résumé des faits. Aller. Il n'y a personne, en dehors de lui et moi. Je peux lui dire. Je ne voulais pas craquer cependant. Alors j'avais, une fois encore, plaqué ce masque de froideur. Cette protection anti larmes que j'avais laissé stupidement de côté il y a quelques instants.
-Mes parents sont morts durant les vacances de Noël, cette année là. Ce n'est pas le genre de chose que l'on oublie facilement, ou dont on cicatrise. Enfin... si. On peut cicatriser je présume. Certaines personnes y parviennent, elles vont de l'avant. Mais moi... en ce qui me concerne, ça reste ancré en moi, comme une plaie marquée au fer rouge. Une plaie qui ne se referme jamais vraiment. Une fine couche la recouvre, c'est sa seule protection. Mais elle peut se déchirer à tout instant, et c'est ce qu'elle fait d'ailleurs, à chaque fois que j'ai le malheur de fermer les yeux. Et à chaque fois, j'ai l'impression que la blessure s'ouvre encore plus profondément en moi. Tu vas dire que je suis dingue, mais au final, je ne veux pas qu'elle se referme. Parce que c'est ce qui fait de moi qui je suis. Parce que c'est ce qui me rend plus forte.
J'avais, volontairement je l'avoue, omis de dire que je me sentais coupable de cet accident. J'avais omis de dire que j'avais assisté à la mort de ma mère. J'avais omis de dire que j'avais peur un jour d'oublier leur voix, ou tout simplement cette journée. J'avais omis de dire que, suite à cela, j'avais tenté de me suicidé. J'avais synthétisé au maximum, parce que dans le fond, je n'étais pas certaine de vouloir tout dire. Ou de vouloir vraiment parler. Je n'en ressentais pas le besoin, relater ces événements me semblait si... inutile. Si étrange.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ]

Revenir en haut Aller en bas

I don't know why I'm telling you that... can I trust you ? [ Pv James ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: POUDLARD :: Sous-sols & rez-de-chaussée :: Cachots-