Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


ϟ Parchemins postés : 12
ϟ Date d'inscription : 20/03/2014
ϟ Points : 3

Feuille de personnage
ϟ Âge: 29
ϟ Maison/Profession: Propriétaire du Salon de Thé L'Elégance (et Maître de Duel clandestin)
ϟ Relations:
MessageSujet: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu. Jeu 20 Mar - 21:22


Ton Identité


ϟ Prénom(s) : Dmitri Andrey, Dmitri n'est autre que le no mde son arrière-grand-père, celui grâce à qui sa famille est connu dans la Russie actuelle, et son deuxième prénom n'est autre que celui de son père, Andrey Vassili Zaïtsev, un sorcier reconnu et craint sur les terres gelées de Russie.
ϟ Nom : Zaïtsev
ϟ Age : 29 ans
ϟ Date et lieu de naissance : Le 23 novembre 1947 à Stalingrad
ϟ Statut : Sorcier / Moldu / Cracmol ... Sorcier
ϟ Sang : Sang Pur bien entendu, voire même un peu de consanguinité mais il ne faut pas le dire ... dans les familles nobles en Russie, c'est un secret de polichinelle. Le sang qui coule dans les veines de notre ami est si pur que cela en deviendrait presque indécent !
ϟ Ancienne maison ; Profession : Ancien Durmstrang - Propriétaire de L'Elegance, un salon de thé à Pré-au-Lard, et maître de duels clandestin
ϟ Particularité :
Russe fraichement débarqué sur les terres britanniques dans l'unique but d'approcher la cause des Mangemorts au nom de sa propre organisation : la Vori V Zakone, ou Mafia Magique Russe. Ah, c'est il est expert en meurtre en tout genre. La Magie Noire et les différentes façons de tuer résument sa personnalité en quelques mots ...
ϟ Baguette : La baguette de Dmitri est une longue baguette qui fait 34,5 cm, longueur qui explique l'amour du sorcier pour les maléfices spectaculaires et qui dénote aussi une grande force de caractère chez ce magicien. Sculpté dans du bois d'ébène, elle montre que son propriétaire restera fidèle à ses convictions quelques soient les pressions qu'on exercera sur lui. Ce bois a montré ses compétences quant à la magie de combat et à la métamorphose et si je peux vous dire une chose c'est que Dmitri a une grande expérience dans les duels magiques. Elle est souple et très maniable, sa poignée est finement ciselée ce qui la rend agréable à prendre en main. Elle contient un crin de Sombral, peut-être une prédestination à la mort ...
ϟ Patronus : Un loup géant de Sibérie, solitaire mais loyal à sa famille, comme Dmitri l'est.
ϟ Epouvantard : Un Détraqueur ... Dmitri a tout simplement peur d'avoir peur, ironique comme phobie n'est-ce pas ? Il considère, au vu de ses fonctions au sein de la VvZ, que la peur est l'ennemi de la précision et du travail bien accompli. Comment peut-on tuer quelqu'un proprement si on a la frousse ? c'est tout bonnement impossible. Il faut toujours garder son sang froid, et sa hantise est de perdre ce sang froid.
ϟ Amortentia : L'odeur métallique du sang, cette odeur si caractéristique qui reste dans l'air juste après qu'un être vivant ait rendu son dernier souffle, pendant que son liquide carmin forme un lac autour de lui ... mais aussi l'odeur du sapin et du cuir de dragon, avec une pointe d'essence de Belladone, le parfum de sa mère.
ϟ Feat : Jamie Dornan





Ton Histoire




Dmitri a les traits caractéristiques de la grande famille des Zaïtzev, une des familles les plus respectés de ce noble pays qu'est la Russie. De loin, on pourrait croire à un gentleman tout droit sorti d'un Londres des années 1850 et pourtant non, il s'agit bel et bien d'un Russe dont le sang froid est prouvé à chaque acte, chaque pensée, chaque parole. A l'instar de tous les Zaïtsev, il a les yeux d'un bleu océan très profond, pas ce bleu clair que l'on pourrait qualifier d'aryen si l'on était un moldu nazi dont les idées sont assez arrêtés. De plus, il n'a pas les cheveux blonds comme tout un chacun pourrait imagimer venant d'un Slave. Après tout, quel est le stéréotype du Russe ? Blond aux yeux bleus n'est-ce pas ? Et bien non, les blonds aux yeux bleus ce sont les suédois, les finlandais, les norvégiens mais certainement pas les Russes. Ceux-ci sont à dominante brun, comme les Zaïtsev. Dmitri est d'ailleurs le portrait craché de son père et de son grand-père : grand, mince, élancé mais musclé, avec une prestance sans égal, un regard confondant, des cheveux légèrement bouclé qui ont toujours fait le charme de cette famille pour les prétendantes. Des gênes de perfection ! Rien que ça. Le reste de son physique est assez proche de celui qu'on attend d'un Zaïtsev : toujours bien habillé, souvent vêtu d'un costume d'ailleurs, ce qui fait très british mais c'est une mode qui s'est installé dans la noblesse russe au début du XXème siècle. Vous remarquerez d'ailleurs en vous rendant dans le Manoir familial que chaque homme de la famille était bien apprété, pour le père de Dmitri, c'est un costume de coupe française (ce qui ne fait que montrer la richesse de cette famille), pour son arrière-grand-père c'est un costume militaire montrant que la famille était aussi respecté et reconnu par la dynastie tsarine en Russie. Les Zaïtsev ont de toute manière toujours été proches du pouvoir, que ce soit proche des tsars sorciers jusqu'aux Ministres actuels, bien que ces derniers ne soient devenus que de simples pantins aux fils invisibles pour des familles comme les Zaïtsev. Hormis les yeux et les cheveux de Dmitri, ce qui impressionne reste sa mâchoire, très carrée, qui sculpte son visage de façon à le rendre froid, charismatique et presque dangereux par nature. Cette mâchoire est mise en valeur par une barbe qu'il aime laissé naissante mais il lui arrive aussi de la raser de temps à autre. Sa grand-mère a toujours dit qu'il était beau comme un ange ... déchu, c'est-à-dire une effroyable beauté, à laquelle on ne peut résister tout en sachant le danger auquel on s'expose à proximité de cette individu. Le reste de ses caractéristiques physiques sont invisibles à l'oeil nu, ou en tout cas dans la vie de tous les jours.


Il cache en effet sous ses vêtements quelques cicatrices, dont une particulièrement impressionnante dans le dos, comme une zébrure, une cicatrice fine et blanche. Ne lui demandez jamais où il s'est fait cette cicatrice sinon il risque de devenir assez violent, car elle constitue sa seule et unique défaite dans un duel. Son adversaire l'a eu par surprise, et lui a asséné un coup dans le dos, pour bien l'abattre. Un sortilège de magie noire assez puissant s'était alors abattu sur Dmitri, comme si une des cornes de Satan lui même lui avait transpercé le dos et fait une estafilade profonde et sanguinolente. C'est le frère de Dmitri, un médicomage montant, qui parvint à guérir sa blessure mais elle ne réussit jamais à la faire disparaitre. C'est depuis cette date que Dmitri présente donc une longue et fine cicatrice blanche en travers de son dos du coin en bas à gauche vers le coin en haut à droite pour être précis. Loin de l'amochir, ça lui donne plutôt un côté atypique. Et puis de toute manière, il n'est que très rarement torse nu, très peu sont ceux à voir cette cicatrice, qu'aucun sortilège ne parvient d'ailleurs à camoufler. Son corps n'est pas "décoré" que par cette cicatrice, il possède également un tatouage sur le torse, qui est en fait un rituel écrit en cyrillique lui permettant, quand il pose son index et son majeur droit dessus, de devenir invisible. Ce tatouage lui a coûté extrêmement cher, à vrai dire à peu près le même prix qu'un Magya à pointe femelle adulte et jeune. Mais c'est aussi son tatouage le plus utile. Ce tatouage est inscrit sur son pectoral gauche, juste au niveau du coeur. Il a également un autre tatouage au niveau du poignet droit cette fois-ci, une rune de protection. Oh il ne peut pas stopper tous les sortilèges, il sert surtout de coussin d'amorti, déviant les Expelliarmus et rendant plus inoffensif un Stupéfix, mais Dmitri sera tout de même sonné et une grande partie de son corps sera paralysé ou ankylosé. Autant dire qu'il est utile mais qu'il vaut mieux ne pas être touché par un sort. Ah et bien entendu, un Avada Kadavra aura autant d'effet que si le tatouage n'existait pas... enfin il croit, il n'a jamais fait l'expérience mais ne le souhaite pas. Un dernier tatouage se trouve au niveau de la cheville gauche : il s'agit d'un nombre, un nombre qui a beaucoup changé d'ailleurs au cours du temps... c'est simple, le nombre tatoué correspond au nombre de personnes qu'a tué Dmitri !


De manière plus générale, Dmitri a un look qu'il veut étudié et calculé, il n'enfile pas la première robe miteuse qui traine, bien au contraire. Très vite, étant issu d'une famille noble en Russie, il s'est aperçu qu'il avait les moyens d'avoir les meilleurs tissus à des dizaines de km à la ronde et il a su en profiter. Il a deux tenues préférées : la première est une tunique noire, resserrée à la taille, avec des épaulettes en cuir de dragon et une cape de tissu léger, noire elle aussi. Il porte cette tunique avec un pantalon de ville noir assez prêt du corps et des bottes assez hautes en cuir de dragon également. Sa deuxième tenue préférée est plutôt britannique, cette mode ayant envahi la Russie au début du XXème siècle. Il s'agit donc d'un pantalon de ville cintré de couleur gris anthracite, une chemise blanche, une gilet de costume noir avec des motifs floraux (en couture et non pas en imprimé) et une cravate. C'est d'ailleurs dans cette dernière tenue qu'il travaille le plus souvent dans sa nouvelle boutique sur le Chemin de Traverse, alors que pour ses activités de sorcier noir au service de la VvZ, il revêt plutôt sa tunique noire.







Dmitri est un être étrange ... On ne peut pas vraiment dire qu'avec son ascendance on lui ait donné toutes les chances d'être sain d'esprit, mais tout de même. On peut même dire qu'il est légèrement schizophrène, il peut se montrer gentil, aimable, courtois, romantique mais aussi, et en même temps, froid, sanguinaire, diabolique, machiavélique et le pire des salauds. Mais c'est ce qui fait son charme. Dmitri a été éduqué dans certaines conditions et on lui a appris à mépriser les petits gens, ceux qui travaillent pour les grandes familles comme la leur. On lui a enseigné que les Moldus n'étaient que du bétail tout juste bon à être tolérés sans aucune contrepartie ce qui n'était pas normal. Déjà très jeune, il était assez bizarre, et ses parents s'en sont très vite aperçu, ce qui ne les a pas empêché de lui donner cette éducation très stricte et sectaire. Pour les Zaïtsev, dans la vie il y a les puissants et les faibles, eux font parti des puissants tandis que 90% des autres êtres vivants sont des faibles dont on devrait abréger la souffrance en leur permettant un accès direct vers une morte rapide. Ca serait même la meilleure des choses à leur souhaite : mourir plutôt que de vivre dans la déchéance et la couardise. Autant dire que les Zaïtsev sont connus pour leur sens très particulier de la pureté du sang. Pour eux, plus le sang est pur et plus la descendance sera puissante. C'est peut-être à cause de cela d'ailleurs qu'on observe autant de consanguinité dans cette famille : l'arrière-arrière grand père de Dmitri s'est marié avec sa propre soeur jumelle, reconnu comme étant les plus beaux spécimens de la famille et les plus puissants, ils ne pouvaient que finir ensemble pour perpétuer le "bon" sang, et améliorer encore et toujours cette pureté. Pas une seule goutte de sang moldu ne coule dans leurs veines et ils se vantent de la chose autant qu'ils le peuvent. C'est dans cette atmosphère que grandit Dmitri. Pour lui, il serait même logique de se marier avec l'une de ses cousines, mais les choses sont beaucoup moins simples aujourd'hui, les gens parlent beaucoup et la consanguinité est très mal vue, soit-disant qu'elle donnerait naissance à des tarés : il n'y a qu'à voir les Zaïtsev pour s'apercevoir que ce n'est pas le cas. Cette famille a donné les plus grands esprits Russes de ces deux derniers siècles dans le monde sorcier : potionniste, enchanteur, médicomage, homme politique...


Dmitri Zaïtsev a hérité des traits communs à tous les membres de sa famille : il est donc tyrannique avec les elfes de maison sous ses ordres, très froid avec les gens et cassant. Il est pour un système méritocrate dans la société sorcière, et pour lui seuls les puissants devraient régner or la puissance s'acquièrent par la connaissance : le Savoir c'est le Pouvoir. Ce Russe est un véritable compétiteur, ce qui en fait un des meilleurs duellistes que Durmstrang n'ait jamais connu. Gagner est une de ses priorités et être le meilleur en est une autre. Quitte à tricher pour gagner, il le fera même s'il n'en a que peu besoin. Il adorait étant plus jeune les cours de Magie offensive à Durmstrang, car son professeur était un vieux sorcier jugé odieux par tous qui avait installé une vraie compétition dans sa classe : celui qui battait tous les autres avaient les meilleures notes. Malheureusement, suite à plusieurs blessés et un mort (dont je tairais le coupable ...) le professeur fut renvoyé et un autre enseignant mis à sa place. Depuis ce jour, les cours de magie offensive ne se font plus dans la compétition et les duels sont très rares, on utilise beaucoup plus les mannequins en bois. Et celui qui a les meilleures notes est celui maitrise le mieux les sortilège offensif de base... Ennuyant non ?


Dmitri est froid et glacial avec tous et toutes, ce qui ne l'empêche pas de draguer et de se montrer à cette occasion charmant, et surtout tentateur ! Un vrai diable ! Il a la fâcheuse tendance à casser tout le monde et à se montrer sarcastique, pour déstabiliser l'autre mais aussi parce que c'est dans sa nature. Il est méchant et salaud mais l'assume. Toute sa famille est comme ça de toute manière, c'est à celui qui sera le plus menaçant à chaque repas de famille, et pourtant tous s'aiment comme il est peu possible de l'imaginer. Dmitri agit comme ça car il apprit à trouver les faiblesses de son adversaire en toutes circonstances, mais aussi parce qu'il aime cette impression de puissance quand il lit la peur et la crainte dans le regard des autres en sa présence. Un brun pervers il faut l'avouer. Mais son caractère froid l'a servi plusieurs fois .. surtout lorsqu'il devait donner la mort à un individu. Est-il normal qu'il ressente une extrême jouissance quand il ôte la dernière parcelle de vie de quelqu'un ? Peut-être pas mais c'est pourtant le cas, il aime voir l'autre souffrir, le supplier d'arrêter... mais ce qu'il a vite détester c'était les morts rapides et simples ... Oh il connait bien l'Avada Kadavra mais il préfère que la mort soit un spectacle dont il est le seul metteur en scène, jouant avec ses acteurs comme avec autant de marionnettes à usage unique... Effrayant non ? Déjà très jeune, il avait cette passion morbide : ses parents l'ont trouvé un jour, alors qu'il n'avait que sept ans, à tuer une colombe de ses propres mains, en serrant son cou de plus en plus fort. Une autre fois, il a même jeté une grenouille dans le feu pour voir ce qu'elle pouvait ressentir quand elle sentait sa peau grésillait sous les flammes et partait en fumer ... Le premier mort qu'il fit, ce fut lors d'un cours de Magie Offensive : il fallait battre l'adversaire, à tout prix, et bien que d'ordinaire il aimait utiliser des sorts violents et douloureux, cette fois-là il avait intensifié ses coups, n'hésitant pas à y mêler un peu de magie noire ... Le résultat ? Son adversaire avait fini immobile au sol, la baguette à deux mètres de lui, tandis que son corps était déformé par des cloques énormes comme si un feu l'avait dévoré de l'intérieur... Ses os faisaient des saillies bizarre, donnant l'impression que les organes avaient bougé de place... Première mort, et pourtant premier sentiment de jouissance. Loin de s'arrêter, le caractère mortel de Dmitri s'est intensifié avec les années et est devenu un véritable art où il excelle...


D'un point de vue relationnelle, Dmitri est très proche de sa famille, c'est peut-être ce qu'il y a de plus important pour lui. Toujours prêt à la défendre elle et ses intérêts. Il est un loup bêta dans une meute déjà bien fourni... Niveau sentimentale, Dmitri est un séducteur terrible, ou plutôt un tentateur il ne s'est jamais posé et n'a jamais souhaité le faire, préférant profiter de la vie comme elle venait. Mais il sait qu'il va bientôt devoir se marier et fonder une famille, pour permettre à sa famille de persister dans le temps ...







Arbre Généalogique des Zaïtsev

Extraits du journal intime de Dmitri A. Zaïtsev

1er Septembre 1959 - 11 ans

"Premier jour à Durmstrang ... Dure journée pour moi, j'ai beaucoup de mal à supporter le caractère de certains de mes compatriotes... Vulgaires, pauvres pour certains, sans aucune valeur morale, bien loin de mon chez-moi ... Ca me manque déjà d'ailleurs, que ce soit les longs repas de famille où tous les Zaïtsev se retrouvent dans la salle à manger de Grand-Mère. J'en ai passé de bons moments dans cette salle à manger, où chaque dimanche les elfes de maison rapportent un gigot d'agneau ou un autre des plats que ma grand-mère adorait cuisiner. Femme au foyer, elle avait passé sa vie à inventer de nouveaux sortilèges pour cuisiner des mets tous plus délicieux les uns que les autres, au point d'avoir écrit un recueil de recettes qui s'était plutôt bien vendu dans toutes les librairies de Russie. Ma famille est vraiment un modèle d'élégance comparé à cet amas de jeunes porcs ... seuls quelques uns semblent intéressants, mais je les connais déjà, ce sont les fils et filles de bonne famille, des familles intimement liées à mes parents, comme quoi cela paie de s'appeler Zaïtsev. On m'a très vite enseigné la valeur de ce nom, un nom de famille noble et classieux, infiltré dans toutes les sphères du pouvoir et de l'aristocratie depuis plus de deux siècles. Un e mes ancêtres fut même conseiller d'un tsar sorcier ! Mais tout cela c'était bien avant la Révolution Russe et la création du Ministère de la Magie Russe ... Depuis, nous sommes plus discrets mais de nombreux membres de ma famille ont obtenu des postes à responsabilités important. Comment je sais tout ça ? Eh bien parce qu'on me l'a appris. Chaque enfant Zaïtsev se voit affublé d'une éducation stricte autour du sport, de la littérature, de la magie et de l'histoire sorcière. J'avais donc déjà de solides notions et avait déjà réussi à lancer quelques sortilèges avant mon arrivée à Durmstrang. Tous les Zaïtsev sont passés par Durmstrang et tous furent d'excellents élèves, la pression n'en est donc pas moindre pour moi ... Le jour est enfin venu, ce jour où je peux voir de mes yeux ce que mon père, mes oncles, mes tantes, mes cousins et cousines m'ont raconté de l'institut de magie... Et je ne fus pas déçu ! J'ai été impressionné quand je suis arrivé par les pierres sombres presque noires du château, de l'ambiance spectral et un peu sordide (ambiance que j'aime beaucoup à vrai dire, on se croirait chez ma grande-tante Anastasia). Bien que les piaillements incessants de certains m'ont insupporté, j'ai tout de suite été subjugué par le Professeur Korsov lors du repas de rentrée, il s'agit d'après les dires du professeur de magie noire et des arts obscurs. Une matière qui m'a toujours intéressé à vrai dire, mais bon, pour l'instant l'heure n'est pas à penser aux matières mais à la découverte du château. Après le repas traditionnel où je suis resté avec mon groupe d'amis de fils et filles de bonne famille, nous avons regagné les dortoirs froids et nous sommes couchés tôt pour la journée du lendemain... Journée du lendemain qui fut éprouvante ! Dès 6h du matin, le préfet de notre maison est venu nous réveiller et nous a ordonné de revêtir nos tenues d'activité physique pour un footing, il y en avait un tous les matins, Durmstrang pensant que l'on apprenait mieux après s'être dépensé. Je faisais déjà du sport avant mon arrivée à l'institut et je n'eus aucun mal. La semaine fut ensuite ponctuée de nouvelles matières, qui me parurent soit intéressantes et dans lesquelles j'étais forcément doué comme les sortilèges et maléfices, les potions, l'introduction à la magie noire et la magie offensive, et d'autres plus ennuyantes comme l'astronomie notamment ! Quel ennui que cette matière, je n'ai qu'une envie quand j'ai cours : dormir ! A quoi sert l'astronomie sérieusement ? Il n'y a bien que les sorciers un peu faiblards et peu doués dans les matières plus techniques que ça peut intéresser..."

21 mars 1961 - 13 ans

"Ce Logdonov ne perd rien pour attendre .... Jamais plus on ne m'humiliera de la sorte ça c'est sur. Déjà que ce parvenu se croit plus intelligent que tout le monde parce qu'il a le premier réussi à exécuté un sortilège du Patronum en premier en cours de magie offensive... Comme si produire un peu de fumée argentée était vraiment impressionnant ! En plus, quel niaiserie que de se "défendre" contre les Détraqueurs, c'était certes impressionnant mais lors des cours on ne pouvait même pas étudier le Baiser de la Mort et les autres malédictions liées aux Détraqueurs, on n'apprenait qu'à créer un Patronus. Et sur cet exercice je fus le deuxième. Pour la première fois je n'étais pas premier en magie offensive alors qu'il s'agissait de ma matière préférée avec l'Art de la Magie Noire. J'étais furieux contre Logdonov, ce pédant issu d'une famille de pauvre paysans dont on ne pouvait que douter de la pureté du sang, à se demander même pourquoi Durmstrang avait accueilli en son sein ce genre d'individus... Pathétique de pratiquer la charité jusqu'à ce niveau ... Fort heureusement ce n'était un fils de moldus, sinon l'institut de magie ne l'aurait pas accepté en son sein ce qui aurait été parfaitement normal. J'étais tellement furieux contre Logdonov que dès cette défaite j'ai commencé à monter un plan pour le ridiculiser par la suite. Pour cela je vais avoir besoin de ma band d'amis, de vrais Sang-Pur, dont des cousins et des cousines éloignés d'ailleurs. Mon plan était parfait, pendant que deux de mes acolytes allait le distraire en cours de potion en renversant sur sa robe de la morve de gnome des montagnes, j'ai prévu d'ajouter astucieusement un oeuf de serpencendre dans son chaudron tandis qu'une autre de mes camarades se chargerait d'amplifier le feu sous le chaudron. Bien entendu, je cacherais à mes amis le but réel de cette manoeuvre, officiellement ce serait juste pour le ridiculiser ... En réalité, je savais très bien qu'au vu de la potion qui était en préparation, l'oeuf de Serpencendre exploserait projetant le filtre sur Logdonov. Le mélange de l'oeuf et la chaleur des flammes serait tel que la potion deviendrait aussi chaude que de la lave et qu'elle laisserait des cicatrices sur les bras de Logdonov (en espérant qu'il se protège sinon c'est son visage qui serait atteint...) Qui a dit que j'étais un monstre ? ... Il a cherché la punition, il n'a qu'à assumer ses actes ! On ne se frotte pas à Dmitri Andrey Zaïtsev comme ça !"

15 janvier 1964 - 16 ans

"L'amour ... Vous savez ce qu'est ce sentiment ? Je ne pense pas, personne ne peut le ressentir comme je l'ai ressenti... Un sentiment qui pourtant devrait m'être interdit, ou en tout cas pas envers ce genre de personnes ... Je pourrais penser être une abomination mais je sais que je suis trop pur pour que cela soit jugé comme immoral. J'ai eu 16 ans il y a quelques mois et mes parents m'ont fait une surprise des plus étonnantes pour mon anniversaire : ils m'ont présenté ma future femme. Oui, dans nos familles, la pureté du sang est si importante que l'on programme très tôt les mariages pour avoir les meilleurs descendants possibles. Pour ma part, la jeune fille a 14 ans et s'appelle Anastasia. Une Russe Sang Pur bien entendu. Oh elle est très jolie je ne dirais pas le contraire, mais bizarrement elle ne m'attire pas ... Je ne ressens aucun désir pour elle et en fait la raison est fort simple : je pense préférer les hommes ... J'en ai parlé avec mon frère aîné car nous sommes très proches et il ne m'a pas repoussé bien au contraire, il m'a juste dit de ne jamais le révéler aux parents, il ne voulait pas me perdre. J'ai vite compris ce qu'il voulait dire. Les homos sont refusés car ils ne donnent aucune descendance. Selon mon frère je devais faire comme tous les gays issus de nobles familles telle que la mienne : me marier, avoir des enfants et être respectable, et je pourrai entretenir mes véritables passions charnelles de manière volage sans que personne ne le sache. Un bon marché en somme. Mais voilà, entre temps il y eut ce garçon dans ma classe ... Viktoryan... Un jeune homme de noble famille également mais moins que la mienne, d'origine lituanienne d'après ce qu'il m'a dit. On a vite appris à se connaitre, à parler ensemble très tard le soir sous prétexte de travailler des devoirs en binôme... Jusqu'à ce soir maudit où il eut l'audace de m'embrasser pendant que nous discutions côté à côté dans son lit. Mon coeur battait à mille à l'heure, comme jamais il n'avait battu, ma respiration était saccadée. J'étais comme paralysé, n'osant rien faire mais goûtant ses lèvres avec un plaisir non dissimulé. A ce baiser d'autres suivirent et je fis enfin preuve d'audace en répondant à ses avances ... Nos baisers devinrent câlins puis nous eûmes une relation sexuelle ... ma première et la sienne aussi d'après ce qu'il me dit ... Mais voilà, j'avais beau l'aimer comme un fou, j'étais incapable d'assumer notre relation alors que lui ne cessait de vouloir montrer à tout le monde notre bonheur. Il y mit tant d'intention qu'un jour je me suis montré méchant en public pour le remettre à sa place et éviter que des rumeurs ne courent à mon sujet ... Il ne me l'a jamais pardonné et pour se venger m'a quitté pour un autre garçon avec qui il a pu s'afficher .. L'histoire aurait pu finir comme ça si mes sentiments avaient été moins forts... Une nuit, alors que notre brève histoire était finie depuis longtemps, on se revit et notre passion nous dévora à nouveau, de manière encore plus belle que la première fois. Ce ne fut que tendresse et douceur. Mais quelques jours plus tard, il m'envoya une lettre pour me dire que malgré le moment que nous avions passé ensemble il aimait son nouveau copain et qu'avec lui il pouvait vivre cet amour plutôt que de le cacher. Je ne pus le supporter bien longtemps. Il me le fallait. Viktoryan était à moi. A MOI !!! C'est à partir de ce moment là que j'ai commencé à avoir des idées noires, très noires même. Il y a deux jours, je résolus d'en finir avec ces difficultés et contactai Klemens. On convint d'un lieu de rendez-vous secret, à l'abri des oreilles et des yeux indiscrets. Quand je le vis ma colère se ranima en moi. Je lui ai parlé, lui ai expliqué mes sentiments et lui ai dit clairement qu'il n'était pour moi qu'un obstacle pour récupérer l'homme que j'aimais. Il s'est moqué de moi, avec son air suffisant. C'en était trop, ce rire moqueur suffit à me décider de passer à l'action. D'un mouvement de baguette je le désarmais et d'un autre je le fis taire. Puis je me mis à appliquer mon plan. Ce dernier s'échafaudait dans mon esprit depuis quelques jours déjà et au fur et à mesure je savais que je devais le détruire. Mais la rencontre avec lui exalta mon imagination ... J'aurai pu le tuer d'un simple sortilège de mort... Mais non, je fis pire que cela et avec un plaisir non dissimulé. D'un geste sec de la baguette, je le lacérai de coups de lame sur le torse ce qui déchira sa robe de sorcier et fit saigner son corps blanc. Non satisfait de voir la souffrance et la supplication des ses yeux je m'inspirai d'un livre d'histoire sur la torture au Moyen-Âge... Ce livre faisait parti de la collection personnelle de mon père et je ne crus pas à l'époque en avoir besoin un jour. Mais maintenant que j'étais dans un cas concret, les mots me revinrent tout seul. Déterminé et froid, savourant les larmes de mon adversaire déchu, je lui fis subir le Maléfice de l'Empalement, jusqu'à ce que mort s'ensuive... Tout s'était fait dans le silence et loin du dégout c'est la fascination qui s'était emparé de moi lorsque j'accomplis ce sortilège ... mon premier meurtre...

Bien entendu, les choses ne se passèrent pas comme prévu car même si les autorités ne devinèrent jamais qui avait commis ce crime affreux en plein coeur de Durmstrang, Viktoryan lui s'en douta quand je revins à la charge, arguant que maintenant qu'il était libre, on pouvait à nouveau s'aimer. Plutôt que de revenir vers moi, il me repousse en me traitant de monstre à travers ses larmes. Nous étions en lisière de forêt le soir quand il me dit cela... Mais je l'aimais trop et chacun de ses mots m'avait fait du mal... je ne pouvais le laisser s'enfuir. Il me le fallait, son corps et son âme devait m'appartenir. J'en vins à mon deuxième meurtre : transformer mon amour en statue vivante ... je ne l'avais pas juste immobilisé, j'avais transformé ses organes et son corps en pierre... Il est enfin maitrisé, il m'appartient enfin... je ne m'en séparerai jamais, oh non jamais... Officiellement, il aura fugué suite au meurtre de son petit ami... peut-être même que les Aurors déclareront qu'il était coupable de meurtre, d'un meurtre passionnel... L'amour est tellement fort quand je le ressens qu'il n'est certainement pas fait pour moi ..."

8 juillet 1968 - 20 ans

"Mon intronisation ! Enfin ! J'ai obtenu mes ASPICs avec des notes formidables et enfin je suis autorisé par mon père à intégrer la prestigieuse Vori V Zakone, la Mafia Magique Russe, institution tellement secrète que peu en connaissent l'existence. Mon père, Andrey Zaïtsev est un des Bras droits du leader de la Mafia, un honneur pour notre famille, qui était jusque là cantonné au deuxième et premier cercles d'influence de la société secrète. Maintenant que j'ai 20 ans, il m'a jugé apte à rentrer dans les rangs de l'armée de la VvZ. Mon rôle n'est pas encore des plus importants mais je compte bien monter rapidement dans les échelons. Je ne connais pas encore l'identité de notre Leader, c'est un secret que peu connaissent. Mon père le connait bien entendu mais il ne me le dira pas, ce n'est pas autorisé et il risquerait sa vie. Pour le moment, la Mafia semble être fortement intéressé par mes excellents résultats en Magie Offensive, en Magie Noire et en Potions. Il est vrai que j'ai impressionné le jury lors de ces différentes épreuves au point que j'aurai pu devenir professeur dans l'une de ces matières mais ce n'était pas du tout ma priorité. Pour le moment, je venais de prendre un poste au Ministère dans la Brigade Magique grâce à l'influence de ma famille et je faisais un peu peur à mes collègues. La VvZ était consciente de mes capacités et très vite elle me trouva des tâches parfaites : l'assassinat. Depuis mon premier meurtre il y a 4 ans, je n'ai tué que trois personnes de plus, qui le méritait bien entendu, et à chaque fois j'ai su cacher mes forfaits. Désormais, je fais parti de la mafia et on me donne des noms de personnes à supprimer. On me laisse libre sur la façon de faire tant que l'on ne puisse pas remonter jusqu'à l'organisation ou jusqu'à moi et que la personne se taise à jamais... Je vais enfin pouvoir expérimenter tous les scénarios que j'ai en tête depuis quelques temps, que ce soit l'écartèlement, la décapitation, l'emprisonnement d'âme et autres morts longues et douloureuses, ou au contraire rapides et silencieuses. D'ailleurs, on m'a déjà ordonné de tuer quelqu'un, un sorcier assez influent au Ministère qui fouille un peu trop dans les papiers de la VvZ. Il faut le supprimer lui et les papiers. L'homme est célibataire et vit chez sa mère, qui est légèrement sénile (bien qu'on ne lui est pas encore interdit l'usage de la magie). Mon plan est très simple, je vais me rendre chez lui une nuit pendant qu'il dort et le ligoter à son lit avec des câbles ensorcelés. Puis je l'aspergerais d'une potion inflammable et je l'enflammerai. Bien entendu, je n'oublierais pas de le faire taire par un sortilège de mutisme. Pour sa mère, j'ai choisi de prendre son contrôle par l'Imperium et lui ordonner de lancer un sortilège de flamme, la rendant coupable de la destruction incendiaire de la demeure, de sa mort et de celle de son fils, le tout mis sur le compte de sa sénilité... ne suis-je pas géniale ?"

21 décembre 1976 - 29 ans

"Mon ascension est arrivée plus vite que prévue. Cela ne fait que 10 ans que je suis dans les rangs de la VvZ que je rencontre déjà le Leader de notre Organisation. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que c'était une femme d'une très grande classe et que je connaissais déjà de par certains repas mondains que donnait ma famille. La manière dont je l'ai rencontrée était assez étrange, il s'agissait d'un repas en tête à tête, l'un en face de l'autre aux extrémités d'une longue table en bois richement décoré dans sa propre demeure. Par soucis de confidentialité, je ne peux retranscrire ici son nom, même si je sais que je suis le seul à pouvoir lire mes journaux... Cette rencontre fut d'ailleurs très intéressante. Elle commença d'abord à me parler de mes études, comme si elle avait été une de mes enseignantes, me flattant sur mes excellents résultats dans certaines matières. Puis elle mentionna quelques unes des affaires que j'avais résolu pour le compte de la mafia, quelques meurtres que j'avais commis pour notre cause ... Que ce soit ce notable qui avait fini écartelé par exemple, ou encore ce sous-fifre un peu trop bavard sur lequel j'avais expérimenté une nouvelle méthode de torture : j'avais incisé son abdomen puis une fois que l'extrémité de son intestin grêle était sortie, j'ai lancé un simple sortilège d'attraction jusqu'à ce que la totalité soit sorti de son corps... Ca me fait d'ailleurs penser à cette juriste qui voulait ouvrir un dossier contre notre organisation : je suis parvenu à la faire dévorer par les vers issus de ses propres excréments ... Long et fastidieux travail, très odorant mais intéressant. Je ne le referai plus néanmoins, beaucoup trop long à mon goût.
Bien entendu, je me doutais que je n'avais pas été invité à manger par le Leader pour parler de mes exploits ou de mes études. Je dus néanmoins attendre le dessert avant d'en savoir plus. Notre Leader projetait de contracter une espèce d'accord, de contrat avec un mage noir britannique qui commençait à prendre de l'ampleur en Grande-Bretagne et qui partageait nos idées sur la Pureté du Sang. Il aurait même commencé à monter sa propre société secrète : les Mangemorts. Quel drôle de nom n'est-ce pas ?! Pendant qu'elle m'expliquait tout cela, je me demandais toujours ce qu'elle me voulait jusqu'à ce qu'elle se montre plus concrète : elle avait besoin d'un ambassadeur, une personne en qui elle aurait confiance pour faire l'intermédiaire entre ce Mage Noir et elle. Et j'avais été choisi, notamment pour mes talents d'assassin, ce qui me permettrait de me défendre en cas de problèmes et d'être un élément de choix pour les Mangemorts. Ma mission était légèrement suicidaire mais assez simple en soi : débarquer sur le continent britannique et rentrer en contact avec les Mangemorts, pour mettre en place une alliance anglo-russe. Et mon père avait semble-t-il pensé à tout avec notre Leader : une ancienne boutique avait été acheté à Pré-au-Lard, un des villages sorciers majeurs en Angleterre, d'où je pourrais aisément contacter les Mangemorts, les rencontrer et ne pas susciter de méfiance vis-à-vis du Ministère Britannique, bien plus suspicieux que le nôtre. Quel genre de commerce ? J'avais le choix. Et mon choix fut vite fait, il me suffit de me demander ce que je préférais dans la culture anglosaxonne et la réponse vint d'elle-même : le thé. J'allais donc ouvrir un salon de thé à Pré-au-Lard, d'où je pourrais monter un avant-poste pour la VvZ et être en contact avec les Mangemorts... Le nom de ce salon de thé ? L'Elegance. Un vaste programme..."

3 mai 1977 - 29 ans

"Déjà 3 mois que je suis arrivé en Angleterre et que j'ai ouvert ce salon de thé... le travail ne manque pas et je pense que je vais engager un serveur pour m'aider et ainsi me laisser plus de temps à mes autres occupations ... En effet, ma mission a évolué quelque peu ces derniers temps : je viens de créer un club de duel clandestin pour apprendre la magie offensive à de petits malins de Poudlard... Mon emploi du temps est si chargé que j'ai à peine le temps d'écrire dans mon journal. D'ailleurs, je le quitte déjà."







Ta Réalité



ϟ Pseudo : Asclépios
ϟ Âge : 21 ans
ϟ PV ou inventé ? Inventé
ϟ Double compte ? Yes :3
ϟ Comment avez-vous découvert le forum ? Par un certain Xander il y a très longtemps
ϟ Vos premières impressions ? Ai-je besoin d'y répondre ? ^^
ϟ Crédit avatar : Ecrire ici




Dernière édition par Dmitri A. Zaïtsev le Dim 4 Mai - 9:53, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


7ème année ϟ Durmstrang


ϟ Parchemins postés : 1172
ϟ Date d'inscription : 07/02/2012
ϟ Age : 22
ϟ Points : 111

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Durmstrang ; Slytherin.
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu. Jeu 20 Mar - 21:52

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! T'as officiellement craquéééééééééééééééééééééé What a Face
ENFIN un coupain du VvZ 8D Zouzou est content Twisted Evil Comme dis, nous faudra obligatoirement un lien, j'ai super hâte de voir ce qu'on pourra concocter ! Et aussi voir ce qu'il va donner plus en détail, ce fameux Dmitri !   What a Face 
En tout cas, courage/bonne chance pour la fin de te fiche, même si j'ai cru comprendre que t'es inspiré hein Razz Et tu connais la musique hein, si tu as la moindre question... n'hésite pas (a)

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Gardien


ϟ Parchemins postés : 269
ϟ Date d'inscription : 05/11/2011
ϟ Age : 57
ϟ Points : 43
ϟ Localisation : Poudlard ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans.
ϟ Maison/Profession:
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu. Jeu 20 Mar - 22:37

Bonjouuuur vous #EXTREMEBAVE. Tu sais que Luke Grimes joue le frère de Jamie Dornan dans 50 Shades of Grey ? Avoue tu savais pas What a Face Bref tu connais la maison, mais surtout n'hésite pas si tu as besoin d'aide, on sera ravis de répondre à tes questions ♥️

Bon courage pour ta fiche ♥️

______________________
Dirk & Gabriel
« No, I don’t think I will kiss you, although you need kissing, badly. That’s what’s wrong with you. You should be kissed and often, and by someone who knows how. » - Gone With The Wind ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


7ème année ϟ Durmstrang


ϟ Parchemins postés : 195
ϟ Date d'inscription : 29/06/2012
ϟ Age : 26
ϟ Points : 85
ϟ Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu. Jeu 20 Mar - 22:58

Re-bienvenue sur le forum! Very Happy

C'est super d'avoir un nouveau membre de la MMR, j'ai hâte de voir ce que donnera ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 217
ϟ Date d'inscription : 14/02/2012
ϟ Points : 36

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Poufsouffle ~ BeauBâtons
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu. Ven 21 Mar - 16:12

Re-bienvenuuuuuuuuuue mon p'tit chou ♥
J'ai hâte d'en lire plus sur ce personnage ! Si tu as des questions tu sais où nous trouver. A très vite sur la CB !!

______________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ϟ Parchemins postés : 12
ϟ Date d'inscription : 20/03/2014
ϟ Points : 3

Feuille de personnage
ϟ Âge: 29
ϟ Maison/Profession: Propriétaire du Salon de Thé L'Elégance (et Maître de Duel clandestin)
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu. Sam 22 Mar - 14:37

Merci beaucoup à tous Smile les idées se bousculent dans mon esprit pour Dmitri, même si une question reste toujours sans réponse : son métier :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ϟ Parchemins postés : 12
ϟ Date d'inscription : 20/03/2014
ϟ Points : 3

Feuille de personnage
ϟ Âge: 29
ϟ Maison/Profession: Propriétaire du Salon de Thé L'Elégance (et Maître de Duel clandestin)
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu. Sam 3 Mai - 2:20

Je pense avoir fini ma fiche Smile Dites moi si c'est bon pour vous et ce que vous en pensez :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Neutre ϟ Grand Manitou de la répartition


ϟ Parchemins postés : 153
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 1036
ϟ Points : 1
MessageSujet: Re: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu. Sam 3 Mai - 13:38

    « Est-ce l'Effroyable Famille des Zaïtsev, ou simplement l'Effroyable Dmitri Zaïtsev ? Qui est le plus effroyable, qui a donné le surnom à l'autre ? Qui est le premier, l'oeuf ou la poule ? En lisant dans votre esprit, j'ai l'impression en tous cas que vous méritez ce titre, et ça ne vous rend que plus intéressant à étudier. En tout cas, votre place est, c'est certain, parmi les rangs de la VORI V ZAKONE »


Rebienvenue donc (pour la combientième fois, en vrai ? quatrième nan xD ?)
Pense à aller te référencer ici ainsi qu'à aller voir si un poste ne t'intéresserait pas ici et n'oublie pas de générer ta fiche de personnage dans ton profil. . De plus, tu peux aussi aller par ici si tu souhaite participer aux défis-rps de Fizwizbiz !
Bon jeu sur Fiz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


7ème année ϟ Préfète-en-Chef


ϟ Parchemins postés : 86
ϟ Date d'inscription : 08/05/2012
ϟ Points : 42
ϟ Localisation : A la bibliothèque, naturellement !

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Serdaigle
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu. Sam 3 Mai - 20:41

Bienvenuuuuue !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu.

Revenir en haut Aller en bas

Dmitri A. Zaïtsev - La mort, le maître absolu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: ADMINISTRATION :: Deuxième étape :: Présentations validées-