Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cours de Métamorphose (5ème, 6ème et 7ème années)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Ordre du Phénix ϟ Professeur


ϟ Parchemins postés : 12
ϟ Date d'inscription : 19/05/2014
ϟ Age : 91
ϟ Points : 5

Feuille de personnage
ϟ Âge: 51 ans
ϟ Maison/Profession: Directrice Adjointe / Directrice de Gryffondor / Professeur de Métamorphose
ϟ Relations:
MessageSujet: Cours de Métamorphose (5ème, 6ème et 7ème années) Mar 15 Juil - 16:57




Soleil sur Poudlard, le printemps naissait des flocons de l’hiver, ce printemps marquait aussi la fin de l’année et Minerva appréciait beaucoup cette période où les élèves étaient plus concentrés, plus acquis à l’apprentissage, examens obligent. En ce jour Minerva savait pertinemment que l’époque était difficile à la fois pour les élèves mais aussi pour les professeurs. Mais décidée, elle savait que son devoir était de tout faire pour encourager ses élèves à aller de l’avant. Etrangement, le Professeur Dumbledore lui demanda une faveur, qu’elle ne pouvait lui refuser : mélanger ses classes de Métamorphose pour la fin de l’année. Quand Albus Dumbledore demandait quelque chose, on ne pouvait pas lui dire non et le professeur McGonagall ne faisait pas exception. Et c’est donc en annonçant aux élèves par le biais d’une affiche placardée dans les salles communes que Minerva demanda aux élèves de venir en cours de Métamorphose tôt le matin. Peut être une vengeance de sa part, même si pour elle les élèves sont toujours plus vifs le matin que l’après-midi. En entrant dans la salle ensoleillée Minerva fut prise d’une soudaine envie de se transformer en chat, après tout, c’était son pêché mignon. Trônant sur son bureau fièrement Minerva attendait patiemment l’arrivée des élèves qui arrivaient comme d’habitude aux compte-gouttes. Si certains arrivait tôt de peur de subir le couroux du chat tigré aux lunettes rondes, d’autres étaient … plus courageux, ou inconscient, cela dépend du point de vue. En voyant tout ses élèves rentrer et le dernier arrivé fermant les grandes et lourdes portes de la salle de Métamorphose, Minerva se décida à se transformer en sa forme humaine, histoire de quand même être prise aux sérieux lorsqu’elle parlait :



« -Pour cette année comme pour les autres, une liste complète de fournitures vous a été envoyée par hibou, j’attends dès lors que vous possédiez votre propre livre de métamorphose ainsi que vos propres outils de travail. Je suppose aussi qu’il n’est pas indispensable de vous indiquer que seuls des sortilèges de métamorphose seront réalisables dans cette salle … »

La lourde porte du fond grinça et l’écho était tel que tout les élèves se retournèrent pour apercevoir celui ou celle qui avait eût l’audace d’arriver en retard au cours de métamorphose, même si Minerva n’en tenait que très peu rigueur, elle ne daigna même pas regarder qui était arrivé en retard et reprit de plus belle :

« -Je souhaiterai aussi vous indiquer que pour des mesures de précaution la métamorphose et ses applications ne devront êtres effectués exclusivement que dans cette salle de classe, il ne serait en effet pas souhaitable de faire disparaître le nez d’un de vos camarades. »

Elle observa d’un œil perçant le ou la retardataire, pour lui signifier sa désapprobation entière et l’air de dire « je t’ai vu ». Ce moment dura à peine deux seconde, mais on connaissait le caractère intraitable du Professeur McGonagall et ce retard, il fallait absolument l’excuser à la fin du cours.

« -C’est exactement ce que je vous aie dit en début d’année. Vous avez sûrement remarqué que les années étaient mélangées aujourd’hui, ceci n’est pas un choix de ma part mais une idée du Professeur Dumbledore, me demandant de faire comprendre la somme de travail exigée après avoir passer vos BUSE. Vous l’aurez compris je m’adresse aux cinquième année, mais les sixième et septième année ne seront pas en reste on peut dire que je fais deux cours en un seul, et même si le procédé ne m’enchante guère je n’ai d’autres choix que de m’y plier. »

Minerva marqua une petite pause dans son débit habituel de parole, elle se remémorait toutes les fois où elle tenu un discours similaire, à chaque fois pour « motiver » les élèves qu’elle avait. Si elle paraissait si froide lors de ses cours, ce n’était que pour une seule chose, ne pas laisser ses élèves tomber dans la négligence. Pour elle, la négligence et le flegme de cette nouvelle génération de sorciers était comparable aux sept plaies d’Egypte. Le travail de plus en plus passait derrière et plus ça allait, moins les élèves étaient motivés par leurs études. Si au tout début Minerva, par inexpérience ne s’occupait que très peu de l’endurance mentale de ses élèves, plus les années passaient et inexorablement, les élèves s’occupaient de moins en moins de leurs études. Se rappelant à sa position de professeur, Minerva expira un soupir perceptible et relança sa longue tirade d’explications :


« -Comme vous le savez aussi la métamorphose n’est pas à prendre à la légère, je ne suis pas une habituée du laisser-aller et je ne souhaite qu’une seule chose, la réussite pour tous. Après tant d’années j’attends de vous un comportement irréprochable, vous serez dans un futur plus ou moins proches les représentants de l’excellence de la formation à Poudlard. Même si c’est en ma qualité de sous-directrice que je parle, je tiens à vous avertir que la Métamorphose exercée cette année dépasse de loin celle que vous avez pratiqué auparavant ! Cette année votre avenir de sorciers est en jeu et je parle pour tous ! »

Elle était contente Minerva ! Elle voyait bien que le fait d’appuyer sur les difficultés faisait souvent sublimer les élèves, après tout, on n’est jamais meilleur que dans la difficulté. Elle estimait ses élèves et était sûre qu’avec les bons mots, avec les bonnes paroles, elle serait capable de les faire grimper dans l’excellence. Bien sûr certains élèves étaient des cas à part. Doués d’un certain talent, mais n’en usant que par intermittence. Ceux-là Minerva les flairait bien et faisait absolument tout pour leur faire comprendre que cela allait de leur intérêt que de se soumettre à l’exigence du haut niveau scolaire.
Mais maintenant il était temps pour Minerva d’agir en tant que professeur de Métamorphose, là elle devait appuyer où ça faisait mal. Les élèves se plaignaient ? Fît, qu’ils travaillent plus, ils n’auront dès lors pas le temps de se plaindre ! Ce n’est pas parce que les examens approchent que les cours doivent devenir des dortoirs ou des salles de divertissement ! On n’est plus en quatrième année, les choses devenaient sérieuses et ça, l’animagi qu’était le Professeur McGonagall en était convaincue. Minerva alors, en se levant et en parcourant les pupitres en bois de ses élèves clama d’un ton décidé :

« -Nous travaillerons en cette fin d’année de manière à la fois théorique et pratique sur certains sortilèges, d’apparition et de disparition assez basique, vous pouvez regarder vos manuels du cours moyen de métamorphose à la page 398 et. Vous pouvez observez certains schémas très simple expliquant clairement la théorie de ces sortilèges d’apparitions et de disparition. Bien entendu, ces sortilèges seront présents dans vos BUSES et ASPICS de Métamorphose, je vous conseille dès lors de vous y pencher sérieusement. »

Minerva marqua encore une pause, remarquant que ses élèves n'étaient pas très concentrés pour l'instant, c'était certes le matin, mais avec elle, il ne faut pas trop se reposer, elle décida donc de les réveiller un peu avec l'aide d'exercice assez compliqué, en tout cas pour eux :

« -Plus tard peu de temps avant vos examens de fin d’année nous étudierons le sortilège rendant invisible des objets dans vos manuels de métamorphose avancée aux pages 156 et 157, et j’attends de vous une concentration extrême concernant ces sortilèges d’invisibilité. Ce sont des sortilèges qui nécessitent une concentration à la limite du possible et qui demandent dès lors une volonté de réussite. A ce stade et à ce niveau, l’échec n’est pas permis, bien entendu il est préférable de travailler en groupe restreint et c’est pour cela que je vous demanderai de répondre à un petit problème que vous pourrez étudier à la page 256 pour les cinquième année et 425 pour les sixièmes et septièmes années.
Si certains d’entre vous ont des question à me poser qu’il le fasse maintenant, ensuite il sera trop tard … »


Satisfaite, le Professeur partit calmement se rasseoir, attendant les questions comme si ses élèves allaient l’assaillir de questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cours de Métamorphose (5ème, 6ème et 7ème années)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: POUDLARD :: Premier & deuxième étages :: Salle de Métamorphose-