Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sieste, chaudrons et sortilèges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


5ème année ϟ Batteuse


ϟ Parchemins postés : 25
ϟ Date d'inscription : 25/06/2014
ϟ Points : 5

Feuille de personnage
ϟ Âge: 15 anx
ϟ Maison/Profession: Poufsouffle
ϟ Relations:
MessageSujet: Sieste, chaudrons et sortilèges Mer 16 Juil - 11:37

- ..owes, il n'est plus l'heure de dormir.

- jemch hmvech dohmmch


Ses colloc' n'avaient aucuns tacts. Elle savaient pourtant que si il y avait bien une règle d'or concernant Dorcas Meadowes, c'était de ne pas la réveiller le matin, sous peine de se recevoir un oreiller en pleine face et d'essuyer les ravages de quelques insultes bien placées.

- Quelqu'un aurait le plaisir de me faire la traduction?

Pour toute réponse, la question de l'outrecuidant fut accueillie par un grognement de la part de la blondinette. C'est qu'il insistait l'inconscient! Il n'avait visiblement pas compris que la jeune femme souhaitait simplement finir tranquillement sa nuit. On est du matin ou on ne l'est pas. Doe, vous l'aurait compris, faisait partie de la deuxième catégorie. Puis entre nous, que faisait un mec dans le dortoir des filles… Jusqu'à preuve du contraire cette partie du château était réservée aux personnes pourvues d'un vagin.

Dorcas ne s'attarda cependant pas plus sur la question, elle avait une nuit à terminer et pas de temps à perdre avec l'intrus. Elle préféra donc enfouir un peu plus sa tête dans son oreiller et rejoindre les tendres bras de Morphée… Oui, mais non. La blonde fut forcée de constater qu'aujourd'hui son oreiller s'était fait la malle au profit de… ses bras, et que son lit (moelleux à l'accoutumée) était particulièrement dur et inconfortable. Elle n'était d'ailleurs pas allongée mais… assise?

C'est alors, qu'en pleine tentative de connexion de ses neurones, la jeune fille se reçut un objet non identifié en pleine tête.

"OUTCH!"

Doe se réveilla cette fois ci pour de bon et en sursaut, prête à remonter les bretelles au type qui venait de l'agresser avec son grimoire.

"Qui est le c…"

Face à une paire d'yeux qu'elle connaissait malheureusement bien, la jeune élève préféra garder la fin de sa phrase pour elle. Bon, elle n'était définitivement pas dans son dortoir…
Un clignement des yeux stupides et quelques secondes de silence plus tard, la petite blonde osa une analyse de son environnement… En effet, ça ne ressemblait pas à sa bien aimé chambre, et les paires d'yeux qui la scrutaient n'étaient pas non plus celles de ses charmantes colocataires…

Bref, son cerveau se remit doucement en marche et les évènements post-sieste lui revinrent en mémoire :

∆ ∆ ∆ Flashback ∆ ∆ ∆


La salle de classe bondée de son premier cours de la matinée. Le *Biiiiiiiiip* quasi instantané de son cerveau en mode électrocardiogramme. Car, oui le bulbe rachidien de la blonde était en bien triste état en cette matinée de janvier. Pour qu'elle raison? Je ne vous donnerez qu'un nom : Flitwick. Regard hagard, épaules basses, elle avait lutté bravement contre les effets soporifiques du cours théorique du prof de sortilège.

- Lesortilègededisparitionquiàpourformuleblablabla à étaitinventéenblablaparAgrippaBlabla…

Le flot morne et ininterrompu de parole que leurs servait le professeur depuis quelques heures avait fait le reste du travail… Et ce malgré les vaines tentatives de la jeune fille de passer le tout en version lente.
Silence. Arrêt complet des machines…Dodo. Elle s'était belle et bien endormie en cours de sortilège.

∆ ∆ ∆ Flashback off ∆ ∆ ∆


Face au regard sévère du professeur miniature et à ceux hilares des autres élèves, Doe tenta de rester digne, se redressant sur sa chaise et tentant un recoiffage express de la masse difforme que formaient ses cheveux.

- Vous…disiez?

- Que c'était très gentil de votre part de vous dévouer pour exécuter le sort que nous venons d'étudier, Miss Meadowes.


Le silence qui s'en suivit ne l'aida pas à se remémorer qu'elle était le sort en question. Alors, comme tout élève dans ce genre de situation, Doe chercha de l'aide... En vain. Sa voisine de droite regardait fixement ses chaussures. Le mec à sa droite quand à lui semblait trop occupé avec l'analyse buccale de ses cuticules. Bandes de lâches.

C'est donc seule que Dorcas Meadowes du faire face, saisissant sa baguette avec toute la dignité qui lui restait et pointant une fiole présente sur sa table.

- Evanesco.

Le liquide du petit récipient en cristal disparu instantanément et la blonde osa un petit sourire satisfait. Ben ouais, il fallait l'avouer, le sort était une réussite.

- Parfait…

Le sourire de la dormeuse s'accentua…

- Ca aurait été parfait si je ne vous avez pas demandé d'exécuter un sort de stupéfixion.

…Puis fana instantanément pour laisser place à un ricanement gêné qui n'allait pas en sa faveur. On ne pouvait pas gagner à tous les coups.

- Mais puisque vous semblez maitriser à la perfection les Evanescos, je pense que ce cher Monsieur Picott sera très heureux de vous voir venir l'aider à nettoyer les chaudrons de la salle de potion… Allez Miss, vous le trouverez là-bas.

La blonde se leva mollement et se dirigea avec mauvaise fois vers la porte.

- Vous faites bien entendu perdre 10 points à votre maison.

Plusieurs protestations s'élevèrent parmi ses camarades et la blonde pressa le pas. Courage fuyons.

Il y avait des jours avec, et malheureusement des jours sans. C'est ce que se ressassa Doe en contemplant la trentaine de chaudron visqueux que lui avait laissé Picott avant de quitter la salle de potion. Elle avait deux heures pour récurer le tout... Et sans magie. Elle s'était mordu la langue pour s'empêcher de lui répliquer que Flitwick aurait voulu la voir s'entrainer aux Evanesco. La seule bonne nouvelle de la journée, c'est qu'elle ne serait pas seule pour exécuter la punition. Le vieux sorcier acariâtre avait laissé entendre qu'un autre élève allait arrivé...

La blonde resta quelques secondes à contempler l'étendue de son travail et décida finalement de s'assoir tranquillement à une des tables pour attendre son camarade. Pas question de commencer sans lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sieste, chaudrons et sortilèges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: POUDLARD :: Sous-sols & rez-de-chaussée :: Salle de Potion-