Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un nouveau Lupin || Celyan & Remus ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


6ème année ϟ Préfet


ϟ Parchemins postés : 459
ϟ Date d'inscription : 02/05/2012
ϟ Points : 122

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Un nouveau Lupin || Celyan & Remus ♥ Sam 13 Sep - 16:12



Ceylan & Remus
Les vacances avaient commencé il y avait une semaine, maintenant, le dix-huit décembre. Comme tous les ans, Remus avait préféré ne pas rester à Poudlard, pareillement aux Maraudeurs qui eux aussi rentraient chez eux ; enfin, rentrer chez eux, c’était beaucoup dire. Ils avaient passé tous les quatre la première semaine des vacances dans la maison de James, parce que rester séparé trop longtemps leur était impossible – croyez-le ou non. Remus et Peter prévoyaient de rentrer quelques jours chez leurs parents pour les fêtes, avant de retourner bien vite chez leur Cerf préféré. Sirius n’était pas sûr de rentrer, lui, au vu de sa relation avec sa famille plutôt compliquée. Remus, lui, était en réalité plutôt pressé de retrouver les siens. Si il adorait les maraudeurs, pour lui la fête de Noël était sacrée, et il tenait à la passer en famille. C’était particulièrement sa mère, moldue, qui tenait à cette tradition : elle avait dû quitter complètement son monde en tombant amoureuse de Lyall Lupin, et plus particulièrement quand son fils s’était fait mordre par Greyback, mais Noël avait toujours été sa fête préférée étant enfant, elle tenait donc à transmettre ça aux siens.
Tous les ans, Lyall et Hope – tel était le nom de la mère de Remus – organisaient le repas de Noël dans leur maison. Ils invitaient tous les ans Aloysius et Alice Lupin, Aloysius étant le frère de Lyall et Alice sa femme. Ils étaient très proche de Lyall, Hope et Remus, principalement parce qu’ils avaient été mis au courant dès le début de la malédiction du jeune garçon. Ils se voyaient régulièrement, partaient parfois en vacances ensemble, bref Remus tenait beaucoup à eux aussi, et était aussi pressé de les revoir eux que ses parents. Pour lui, son oncle et sa tante étaient de personnes intègres et profondément gentilles, qui méritaient ce qu’il y avait de mieux au monde pour leur grand cœur. Malheureusement, ils n’avaient pas eu la chance d’avoir un enfant, chose qu’ils regrettaient profondément. Remus trouvait cela vraiment dommage, il était persuadé qu’ils feraient les meilleurs parents du monde. Ils étaient si généreux qu’ils semblaient être faits pour être des parents bons et aimants. Pourtant, tout le monde ne connaissait pas ce bonheur, et c’était le cas d’Aloysius et Alice.

En tout cas, dans le train pour chez lui, Remus se disait qu’il était pressé de tous les revoir. Cette année s’annonçait compliquée pour lui, entre l’arrivée des élèves de Durmstrang et Beauxbâtons, et toutes ses personnes qui tentaient de percer son apparence. Apparemment, il leur avait fallu six ans pour comprendre que quelque chose clochait, et au final, il se disait qu’il pouvait se féliciter : il avait réussi à leur cacher pendant si longtemps que tous les mois, il partait s’enfermer dans une cabane magique pour se transformer en loup-garou. N’était-ce pas un exploit ? James et Sirius étaient persuadés que si, et plus le temps passait, plus il était tenté d’y croire. En tout cas, de la même manière qu’il était parfaitement lui-même et à l’aise avec les Maraudeurs, il le serait avec ses parents ainsi que son oncle et sa tante. Ils savaient tout de lui – ou tout du moins tout ce dont il avait besoin de savoir – et c’était bon d’avoir des personnes de confiance avec qui partager ces moments si importants que son Noël ou le Nouvel An. Quand il aperçut sa mère, adossée à sa voiture dans le parking de la Gare, un énorme sourire naquit sur ses lèvres. Elle aussi était ravie de revoir son fils, et à peine était-il arrivé à son niveau qu’elle l’enlaça avec tendresse.
Bientôt, ils étaient en route pour la maison familiale. Ils étaient parvenus à ne pas déménager depuis que Remus était rentré à Poudlard – alors que quand il était enfant, il n’était pas rare qu’ils doivent changer de maison tous les trois mois, par peur que les voisins comprennent qu’il se passait quelque chose d’étrange. Leur maison se dressait seule sur une route de campagne, ils n’avaient pas de voisins immédiats, et c’était certainement ce qui avait changé la donne. Les Lupins vivaient en solitaire, mais c’était ainsi qu’ils parvenaient à se protéger. La masure n’était pas bien grande, mais largement suffisante pour eux trois, et entièrement magique. Par exemple, si Hope était une excellente cuisinière, elle était ravie d’être aidée au quotidien par les sortilèges de son mari. De la même manière, si Lyall était assigné au ménage, il ne le faisait pas seul, mais plutôt accompagné de ses balais enchantés et de ses serpillères autodidactes. Tout fonctionnait bien, et après des années de galère, ils étaient enfin parfaitement heureux et épanouis. Lyall et Hope travaillaient tous les deux, ils vivaient en somme comme n’importe quels parents qui n’avaient pas d’enfant Loup-Garou.

Dans la voiture, Hope glissa quelques mots à son fils, ses yeux toujours rivés sur la route mais un léger sourire aux lèvres :

« Ton oncle et ta tante nous ramènent une surprise, ce soir ! Je pense d’ailleurs que tu devrais décommander, pour ton reste des vacances chez James. Tu ne voudras plus nous quitter … »

Remus haussa un sourcil, mais ne dit rien. Il préférait ne pas se gâcher la surprise. Il doutait que ce soit quelque chose d’assez important pour le faire manquer des vacances avec ses meilleurs amis, mais en tous cas c’était bien d’essayer ! N’allez pas croire qu’Hope n’aimait pas James, Sirius ou Peter, c’était plutôt le contraire, elle les adorait. Cela signifiait d’autant plus qu’elle était persuadée que cette surprise allait plaire à son fils … Elle savait quel lien le liait à ses meilleurs amis. Elle ajouta, tournant sa tête vers lui quelques instants avant de se concentrer de nouveau sur la route.

« C’est quand, la prochaine ? »

Remus, évidemment, savait de quoi sa mère parlait. Pas que les mots « Pleine-Lune » soit interdits, c’était simplement qu’au bout de dix ans, on n’avait plus besoin de les prononcer ; on savait toujours quand on parlait de lycanthropie, cycles de lunes, malédiction, etc. Remus réfléchit un instant, se remémorant la dernière fois qu’il s’était transformé, puis comptant les jours sur ses doigts. Ce qui était sûr, c’était que ça arriverait bientôt. Il se sentait fatigué et légèrement sur les nerfs, signe typique que la Pleine Lune approchait. Finalement, il lâcha :

« Le vingt-huit, je crois. »

D’une manière un peu inattendue, Hope sourit, et répondit, un air mysérieux au regard :

« Eh bien, ça risque d’être intéressant ! »

***

Avant d’accueillir son oncle et sa tante, Remus s’était douché et changé. Le voyage en train l’avait fatigué, et il était content de retrouver sa chambre, sa douche, son environnement. Pour les accueillir, il avait revêtu un jean brut, et un t-shirt blanc, par-dessus lequel il avait passé une veste de costume noire. Si ça se rafraichissait, il avait sa cape en laine bordeaux qu’il pouvait mettre par-dessus, mais pour l’instant ça allait.
Comme toutes les chambres, la sienne était à l’étage. Il était allongé sur son lit à lire, quand son père l’appela pour descendre accueillir le reste de sa famille. Ravi, il lâcha son livre et dévala les escaliers. Vous l’aurez compris, il adorait son oncle et sa tante.
Néanmoins, sa course se ralentit quand il aperçut que ne se tenaient pas dans l’entrée uniquement Alice et Aloysius, mais aussi une troisième personne. Une troisième petite personne, même, il y avait un enfant qui se tenait là, entre l’oncle et la tante de Remus. Il avait les cheveux bruns et plutôt longs, et son regard bleu perçant semblait le suivre. Qui était-il, et que faisait-il là, ce gosse ? Remus leva des yeux interrogateurs vers chacun des membres de sa famille, et avant qu’il ait eu le temps de dire quoi que ce soit, Hope, apparemment toute excitée et nageant dans un certain bonheur, dit à son fils :

« Je te présente ton cousin, Remus ; c’est Celyan, le fils d’Alice et Aloysius ! »

Et Remus écarquilla les paupières …

© charney



Spoiler:
 

______________________
Hell yeah, we are everywhere
« I solemnly swear that I am up to no good
(Oh and, in case you're wondering, yep, I am a motherf*cking Marauder. And a damn powerful werewolf too. Kiss kiss babe.)
Mischief Managed »
JKR & apache.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Neutre ϟ Moldu


ϟ Parchemins postés : 16
ϟ Date d'inscription : 18/08/2014
ϟ Points : 5

Feuille de personnage
ϟ Âge:
ϟ Maison/Profession:
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Un nouveau Lupin || Celyan & Remus ♥ Mar 11 Nov - 17:45

Un nouveau Lupin
Remus Lupin ∞ Celyan Lupin
En ce jour de décembre le soleil brille dans le ciel, mais ne réchauffe pas la terre pour autant. C'est comme un écho à ce que vit le petit Celyan. Le bonheur entre dans sa vie caché sous le nom d'Aloysius et Alice Lupin. Et pourtant, le cœur de l'enfant reste plongé dans le froid de la tristesse.
Après tant d'années de souffrance et de solitude le jeune brun a du mal à accepter que tout va changer dans sa vie. Pour lui ce n'est qu'une illusion qui lui donnera espoir puis qui se réduira en poussière dans le but de mieux le détruire. C'est ce qui se passe à chaque fois. Selon lui la voiture dans laquelle on le fait monter le ramènera dans ce cauchemar un jour ou l'autre. Et ces personnes qui lui sourient ; en lui disant que toute cette horreur est finie ; l'abandonneront comme les autres. L'enfant frisonne doucement de peur. Il ne veut vraiment pas revivre tout ça.
Cependant, il accepte de s'asseoir dans la voiture sans la moindre protestation, mais sans envie ni joie dans le regard. La seule émotion qu'il exprime se voit dans le comportement de son corps. Tout son corps tremble et ses yeux son emplie de méfiance et de peur indiquant ses réticences à partir, mais la voiture part sans que personne ne préoccupe de ce qu'il veut vraiment.
Le voyage vers sa nouvelle maison s'entame dans une ambiance assez froide. Celyan reste renfermé, regardant souvent derrière dans l'espoir que les Lupins fassent demi-tour. Malheureusement le temps passe et les paysages défile sans que les Lupin renoncent à emmener l'enfant trop silencieux loin l'orphelinat. Au lieu de désespérer Aloysius et Alice insistent et lui parlent sans arrêt de sa nouvelle maison et de son cousin adoptif et ses oncles et tantes, mais rien n'intéresse Celyan. Il trouve les Lupin banales et incapables de comprendre sa douleur tous autant qu'ils sont. Il croise les bras et fini par en avoir marre de les entendre. Il dit timidement.

-Pas envie de parler...

-Pourquoi ? Tu as peur Celyan ?
, dit alors Alice d'une voix tendre, on ne t'abandonnera pas nous...

-Les autres disaient ça aussi...

-Notre neveu est différent, on sait ce que ça fait quand un enfant se sent seul.

-Pourquoi il est différent ?

-Alice ça suffit. Ce n'est pas encore le moment de lui parler de ça.

Celyan se relève un peu dans son siège. Sa mère adoptive vient de piquer à vif sa curiosité. C'est la première fois que des gens lui disent que quelqu'un dans leur famille est différent au point de se sentir seul. Il se demande de qui il s'agit et ce qu'il a de différent. Il se met à bouger nerveusement, n'aimant pas quand sa curiosité n'est pas satisfaite. Mais apparemment monsieur, Lupin ne veut rien lui dire pour l'instant. Il ne comprend pas pourquoi.

-Je veux savoir.

-Aloysius, on doit lui parler de l'endroit où il va vivre et aussi de Remus.

-Bien... Ne lui dis pas pour Remus, mais explique lui pour le reste.


Celyan regarde Alice, tandis qu'elle commence son récit. Les yeux du garçonnet se mettent à briller en apprenant qu'il vivrait avec des sorciers. La plupart des gens auraient traité les Lupin de fou et de menteur, mais bizarrement il croit à leur histoire. Et cela pour la simple et bonne raison qu'il a l'impression que ce qu'il l'a sauvé le jour du drame était magique. L'espace d'un instant, l'espoir le gagne de nouveau, peut-être que dans ce monde magique, il ne serait plus seul. Du moins, il l'espère, mais reste méfiant ne voulant pas être déçu.
Il sort de ses pensées lorsqu'Alice termine son histoire. Celyan n'a pas suffisamment apaisé sa soif de curiosité. Il veut résoudre le mystère qui entoure ce fameux Remus. Il hésite un instant à poser davantage de questions, à cause d'Aloysius qui ne semble guère vouloir lui révéler ce secret. Néanmoins, la curiosité prend le dessus sur tout le reste, comme d'habitude.


-C'est quoi le secret de Remus ?


-Ne cherche pas, je ne te dirai rien de plus,
dit Aloysius d'un ton plutôt ferme, tu n'aura qu'à lui demander ce soir. On fête Noel avec eux.

Celyan le regarde un instant et comprend qu'il n'obtiendrait rien de plus, alors il se renferme de nouveau sur lui-même. Il reste ainsi tout le long du voyage ne disant plus un seul mot au grand dam de ses parents adoptifs.


********

Celyan termine de se préparer avec les affaires que lui ont données ses parents adoptifs en arrivant. Il se regarde dans la glace et fronce les sourcils. Il se trouve étrange, n'étant plus habitué à s'habiller pour une fête. Il n'en a pas fait depuis longtemps, en particulier Noel. Il trouve les fêtes inutiles et bien trop bondées pour lui, mais aujourd'hui la fête va être différente. Il va faire la connaissance de quelqu'un de différents comme lui. Il sourit doucement et descend en trombe puis monte dans la voiture. Le voyage est rapide cette fois. Aloysius lui a expliqué que le lien des Lupin est si fort que chaque membre de la famille ne s'éloigne jamais beaucoup les uns des autres. Celyan trouve ça touchant, mais il sait que le secret de Remus y est sûrement pour beaucoup dans le lien qui unit cette famille. Et c'est l'une des raisons pour laquelle le jeune brun a hâte de connaitre ce secret. Il voit enfin la petite maison de l'autre partie de la famille Lupin. Celyan sourit rapidement puis descend rapidement de la voiture. Son cœur bat la chamade. Il va enfin le rencontrer cet homme si spécial: son nouveau cousin. Il est en émoi entre l'excitation, la peur et la joie. Il tente de se calmer tandis qu'il pénètre dans la maison avec ses parents adoptifs. Une fois à l'intérieur, il regarde les deux propriétaires de la maison et se cache un peu intimidé. Il les salue rapidement et cherche du regard Remus. C'est alors qu'un jeune homme descend. Il s'agit d'un bellâtre aux yeux bleu et aux cheveux brun et l'apparence tellement commune. Son père adoptif le présente comme étant Rémus. Celyan le regarde déçu ne lui trouvant rien de spéciale. Il bredouille d'une voix déçue, un petit :

- Salut...

L'enfant le regarde encore cherchant une particularité, mais ne trouve rien. Alors, il fait une moue et va s'asseoir dans le canapé se mettant un peu à l'écart comme à son habitude. Une fois de plus, il a été déçu d'avoir cru en quelque chose. Il verse une larme et se met à joue avec un fil dépassant du canapé n'ayant plus envie de parler avec Remus d'un coup. Il regarde dans le vide attendant que le temps passe.


-Je crois qu'il attendait de toi que tu sois un petit plus particulier, excuse le Remus, c'est un enfant qui a beaucoup souffert,
dit Aloysius en souriant tristement.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Préfet


ϟ Parchemins postés : 459
ϟ Date d'inscription : 02/05/2012
ϟ Points : 122

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Un nouveau Lupin || Celyan & Remus ♥ Sam 15 Nov - 17:07



Ceylan & Remus
Ça faisait des années qu’Alice et Aloysius voulaient un enfant, ce n’était un secret pour personne au sein de la famille – rétrécie – des Lupin. Néanmoins, avec les années, Remus avait fini par oublier un peu cette idée, et il pensait que comme lui, le couple avait fini par se résigner. Apparemment pas, pour le plus grand bonheur de chacun des Lupin. On voyait une très claire lueur de bonheur dans les yeux des deux belles-sœurs, Hope et Alice, et même chez les hommes, les deux frères, qui étaient pourtant plus discrets, on voyait que flottait chez eux une humeur particulièrement bonne. Remus, lui, avait laissé son visage s’éclairer d’un grand sourire à l’annonce de l’arrivée d’un nouveau Lupin. Il lui restait quelques marches à descendre avant de pouvoir rejoindre le reste de sa famille, mais il n’eut pas le temps d’atteindre le fameux Celyan, qui après un salut froid s’éloignait déjà dans le salon. Remus vint alors serrer sa tante dans ses bras, les yeux toujours rivés sur le petit, puis ce fut au tour de son oncle, à qui il adressa un : « Félicitations ! Tu ne peux pas savoir comme je suis heureux pour vous ! ». Remus était d’une sincérité transperçante. Il savait que c’était un rêve pour son oncle et sa tante que d’élever un enfant, et il ne pouvait qu’être rempli de bonheur que de voir ce rêve s’exaucer. Il leur adressa ensuite un sourire interrogateur quant au garçon qui s’était déjà eclipsé au salon ; ce fut son oncle qui lui répondit :

« Je crois qu'il attendait de toi que tu sois un petit plus particulier, excuse le Remus, c'est un enfant qui a beaucoup souffert »

Remus haussa un sourcil ; comment ça, un peu plus particulier ? Qu’est-ce que son oncle et sa tante avaient raconté à leur … fils ? Comme c’était étrange de penser cela ! Mais merveilleusement étrange ! En tout cas, leur avait-il dit qu’il était un Loup-Garou ? Bon moyen de se faire détester au premier abord, ça ! Ou peut-être n’avaient-ils rien dit, et que Celyan espérait le voir débarquer avec des poils de torse violet, des sourcils bleus et un bec de canard à la place du nez ?
Hope poussa tout le monde vers le salon, Remus avec, toujours aussi déboussolé. Il adressa un regard étonné à sa tante, avant de dire :

« Comment ça, particulier ? Il pensait que j’aurais le corps recouvert de poils et que j’aurais des griffes à la place des ongles ou quoi ? Qu’est-ce que vous lui avez raconté sur moi ?! »

Hope éclata d’un rire doux, et se dirigeant vers la cuisine, elle glissa :

« Je t’avais dit, chéri, tu ne vas plus vouloir repartir chez tes amis … »

Les deux frères s’étaient assis côte à côte sur le canapé en face de celui sur lequel s’était installé Celyan. Remus s’approcha du canapé pour s’assoir près de lui, attardant son regard quelques instants sur le jeune garçon. Il ne l’avait jamais vu, et il avait pourtant l’air d’avoir onze ou douze ans. Ce n’était pas un sorcier, ou tout du moins pas un qui allait à Poudlard. Il préféra ne pas poser la question, et puis à vrai dire ce n’était pas ce qui l’intéressait le plus. Pas non plus ce que son oncle entendait par « a beaucoup souffert ». Il se doutait que Celyan n’avait pas dû passer une enfance facile, puisqu’il avait été adopté à seulement onze ans, mais encore une fois ce n’était pas son passé qui l’intéressait le plus, c’était plutôt son futur. Remus s’affala sur le canapé à côté de son cousin, une lueur curieuse brûlant dans ses iris gris. Il répondit à sa mère, haussant un peu la voix, puisqu’elle était déjà dans la cuisine :

« T’avais raison, M’man. Je crois que c’est eux, qui vont venir ! Ils seront ravis de rencontrer mon nouveau cousin ! »

Puis, Remus tenta de capter le regard de Celyan, qui semblait très intéressé par un bout de ficelle qui dépassait du canapé. Il fit :

« Qu’est-ce que tes parents t’ont raconté sur moi, Celyan ? Je suis désolé de te décevoir en tout cas, même si c’est la première fois que je déçois quelqu’un parce que je suis trop simple ! C’est vrai que d’habitude, ‘simple’ n’est pas mon premier qualificatif … »

Remus partit dans un rire doux. Celyan avait les cheveux très sombres et les yeux très clairs. Etrangement, ils se ressemblaient assez. Remus passa une main dans ses cheveux, à l’image de son cher James, tandis que sa mère revenait au salon, un plateau rempli de victuailles entre les mains. Elle le posa sur la table du salon, et Lyall se dépêcha de se lever pour aller ouvrir le champagne. Remus, à nouveau, sentit son visage s’éclairer d’un grand sourire. En effet, il fallait fêter dignement cette nouvelle famille. Hope d’adressa à son neveu :

« Je suppose que tu ne prendras pas de champagne, mon petit chéri ? On a de la bière au beurre, mais ne t’inquiète pas ce n’est pas alcoolisé, et puis du jus d’orange, et bien sûr de l’eau ! Que souhaites-tu ? »

Remus se leva à son tour pour donner les coupes que son père servait à chacun des membres de sa famille. Il avait envie de courir à sa chambre pour envoyer une lettre aux Maraudeurs et leur dire de se ramener fissa, mais ce n’était pas très poli de quitter ainsi la pièce. Remus se rassit sur le canapé, et chuchota à son cousin :

« Quand cette histoire de toast sera réglée, on pourra s’éclipser, je te ferai visiter la maison, et je te montrerai ce que ton oncle appelle ‘particulier’, chez moi ! Si tu veux, bien sûr … »

© charney



______________________
Hell yeah, we are everywhere
« I solemnly swear that I am up to no good
(Oh and, in case you're wondering, yep, I am a motherf*cking Marauder. And a damn powerful werewolf too. Kiss kiss babe.)
Mischief Managed »
JKR & apache.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Neutre ϟ Moldu


ϟ Parchemins postés : 16
ϟ Date d'inscription : 18/08/2014
ϟ Points : 5

Feuille de personnage
ϟ Âge:
ϟ Maison/Profession:
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Un nouveau Lupin || Celyan & Remus ♥ Sam 15 Nov - 19:40

Un nouveau Lupin
Remus Lupin ∞ Celyan Lupin
Celyan a le cœur empli d'amertume à cet instant, il en veut à ses parents adoptifs de l'avoir trompé par la parole. Il ne les trouve finalement pas si différents des autres parents qui ont fait semblant de l'adopter. Ils sont menteurs comme eux. Ce fameux Remus n'a rien de particulier à part peut-être la couleur de ses yeux qui sont plus gris que bleu gris. Mais avoir des yeux un peu particuliers ne fait pas de lui quelqu'un d'hors du commun.
O bien sûr Remus est hors du commun dans le sens où il est un sorcier, mais dans sa famille, c'est quelque chose de normal. Alors ce détail ne le rend pas n'ont plus particulier, à part. Celyan se met à gigoter nerveusement, ce mensonge l'a énervé. Évidemment, ce n'est pas la première fois qu'il se sent trahi par un mensonge, mais cette fois-ci, c'est pire, car ça vient de personne en qui il a failli avoir confiance.
Il soupire doucement et commence à penser au moment où viendra sur la table l'envie des Lupins de le ramener à l'orphelinat. Celyan est généralement ramené à l'orphelinat un mois après avoir commencé à vivre chez ses parents d'adoption. Mais il sent et voit au regard des Lupin qu'ils tiendront plus longtemps. Peut-être trois mois, peut être moins ou peut-être plus. Celyan n'envisage pas un instant qu'ils le garderont. Il n'a pas envie de prendre espoir et de voir ça briser du jour au lendemain.
Celyan est tiré de ses pensées par l'ensemble de la Famille Lupin qui vient s'asseoir à ses côtés de façon bruyante. Il leur jette rapidement un regard n'exprimant que peu d'émotion. Il pousse un énième soupire discret et vient de nouveau jouer avec son fil sans se soucier d'eux. C'est alors que Remus s'assied à ses côtés. Celyan le regard froidement et s'éloigne de lui se mettant le plus au bord du canapé arrachant au passage le fil avec lequel il jouait précédemment.
L'enfant aux cheveux ébène regarde le fil dans sa main et fait une moue triste d'avoir arraché son jouet. Puis il cherche du regard un autre objet minuscule pour jouer avec, n'ayant aucune envie de parler avec son nouveau cousin. Il a été trop déçu pour avoir envie de lui accorder la moindre importance. Malheureusement, il ne trouve rien et les bavardages incessant, qui lui sont adresser, l'agace un peu. Il se tourne vers Remus et dit d'une voix neutre sans joie ni colère, juste une espèce de froideur dû plus au manque de joie de vivre de l'enfant qu'à son contentement :


-Ils m'ont dit que t'étais différents, mais c'est faux tu es juste... Banal...



Celyan détourne son attention de lui après avoir dit ça. Il regarde la mère de Remus qui lui parle. Il la regarde intriguer par le nom de la boisson dont elle vient de lui parler : la bière au beurre. Ses yeux s'illuminent rapidement d'une lueur de curiosité qui ressemble presque à de la joie. Il se tourne vers ses parents adoptifs et demande.


-Quel goût ça à la bière au beurre ?

-C'est très bon, dit Aloysius, mais goûte tu feras mon garçon ça te plaira sûrement.
-D'accord, j'en veux s'il vous plait !



Celyan est vraiment intrigué par cette boisson. Il se tourne de nouveau vers Hope qui commence déjà à aller vers la cuisine chercher la boisson qu'il vient de demander. Il sourit doucement et regarde la boisson que Hope ramène. Il remercie sa tante d'un signe de tête, avant s'approche doucement de sa chope de bière au beurre. Il l'observe voulant l'analyser avant de la boire. Au premier abord, il trouve qu'elle ressemble à une bière normale. Cependant, sa couleur est orangé-marron foncé. Et la mousse est plus blanche que pour une bière moldu. Il attrape la chope de bière au beurre et commence à goûter. Il trouve ça assez agréable en goût, mais ne trouve rien de comparable, dans ce qu'il a déjà goûté, pour tenter d'expliquer à quoi se ressemble et en quoi, c'est agréable. Il retient juste que cette fois son père adoptif ne lui a pas mentit.
Celyan termine alors d'une traite la fin de son verre, se faisant au passage une moustache en mousse. Puis, il retourne sur le canapé en passant sa langue sur la mousse. Il regarde les adultes et Remus boire leur champagne en riant de bonheur. Il se demande si un jour lui aussi serait capable d'être de nouveau heureux comme ils semblent l'être. C'est la première fois depuis l'accident qu'il pense à ça et il trouve ça étrange d'envisager un avenir où il serait heureux. Après tout ce qu'il a vécu, il a du mal avec le bonheur. Surtout qu'après avoir touché et vu la mort, personne ne l'avait aidé. Celyan tremble à cette idée et verse une larme.
L'enfant décide alors de concentrer son attention sur les paroles de son cousin ne voulant pas penser à la tragédie. Celyan le regarde un instant hésitant à accepter sa proposition sur le fait de visiter en sa compagnie la maison. Il se demande à quoi ressemble une maison de sorcier et à bien envie de le découvrir. Et puis le fait que Remus lui proposer de lui montrer ce qu'Aloysius appelle la particularité de Remus pique à vif sa curiosité. Alors, sa curiosité désormais attiser, il répond :


-Oui, je veux bien.



Le toast se termine et Celyan suit son cousin au travers de la maison. La maison est assez commune et plutôt petite indiquant que son oncle et sa tante sont probablement pauvres, contrairement à ses parents. Au début de la visite rien n'attire le regard et la curiosité de Celyan. C'est alors qu'il voit des photos bouger en arrivant dans la chambre de Remus. Il fonce voir émerveillé. Ses yeux brillants de ce qui ressemble presque à de la joie. Il se tourne vers Remus.


-Comment ça marche ?


Celyan n'a pas que ça comme question, mais les autres, il y répondrait tout seul. Il n'a pas vraiment envie de parler. Il a déjà parlé beaucoup plus que d'habitude en cette soirée, mais sa curiosité est en cause. Et puis il n'a pas envie de lui poser les autres questions qu'il se pose à propos de la magie, car il n'a qu'une envie connaitre la particularité de Remus. D'ailleurs, il lance d'un ton pressé.

-Quelle est ta particularité ?


Celyan garde en main la photo qui bouge et va s'asseoir sur le lit en attendant que Remus lui réponde. Il le regarde fixement pour lui faire comprendre qu'il ne lâcherait pas l'affaire tant qu'il ne lui aurait pas répondu sincèrement et prouver.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Préfet


ϟ Parchemins postés : 459
ϟ Date d'inscription : 02/05/2012
ϟ Points : 122

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Un nouveau Lupin || Celyan & Remus ♥ Jeu 27 Nov - 21:49



Ceylan & Remus
« Ils m'ont dit que t'étais différents, mais c'est faux tu es juste... Banal... »

En fait, l’oncle et la tante de Remus n’avaient rien dit à leur fils. Parler de Remus comme quelqu’un de différent, c’est tout dire et ne rien dire. On ne lisait pas sur Remus sa différence, et pourtant, il n’était pas comme le commun des mortels. En fait, ce n’était pas tout à fait vrai. Si on regardait attentivement, on pouvait remarquer les premiers signes de sa différence. Son corps était recouvert de cicatrices, qu’il s’était pour la plupart infligées lui-même. Puis évidemment, il y avait les trois marques de griffes qui traversaient son visage. C’était léger, parce que ça avait cicatrisé, et que son père s’était appliqué, jour après jour, à les atténuer à coup de sortilèges puissants et douloureux (on sait tous combien les blessures infligées par magie sont compliquées et douloureuses à effacer), mais c’était toujours là, quand on regardait. Et puis, Remus était poilu, il se rongeait les ongles pour éviter de les voir devenir des griffes en moins de soixante-douze heures ; plein de choses chez lui criaient « loup-garou », mais personne n’était assez futé pour aligner les signes les uns à côté des autres, et déterminer la différence qui l’affectait. Enfin, ça non plus, ce n’est pas tout à fait vrai ; quatre personnes avaient réussi cet exploit : ses meilleurs amis. Mais hormis ça, c’est vrai qu’il n’avait pas les cheveux verts, il n’avait pas non plus une baguette greffée sur son front, et il n’était pas le chanteur d’un groupe renommé de hard-rock. Tout cela réuni aurait été mieux qu’être affecté de lycanthropie, évidemment.
Ça plaisait à Remus, d’être banal, au moins pour quelques minutes. Evidemment, Celyan serait bientôt mis au courant : les membres de sa famille (il n’y en avait pas beaucoup, certes) savaient tous à quel point il était différent, et le jeune garçon aux cheveux sombres n’échapperait pas à la règle. Ce dernier se fit d’ailleurs servir de la bière-au-beurre. Courageux gosse, à tester une boisson inconnue au nom si étrange dès ses premiers jours dans le monde moldu. Remus se souviendrait toute sa vie la première fois que Lily en avait bu une. Ils étaient en troisième année, ils avaient enfin pu aller à Pré-Au-Lard, et évidemment, tous les gryffondors s’étaient rués aux Trois Balais. C’était rare qu’elle accepte de traîner avec James, mais elle avait fait une exception pour cette fois-ci. De toute façon James ne s’était pas vraiment intéressé à elle, pour une fois. Lui et Sirius avaient été éblouis par les courbes de la nouvelle gérante du lieu, Rosemerta.
Celyan avait fini son verre d’une traite. Apparemment, il avait aimé ; ça fit sourire Remus, qui but quelques gorgées de son champagne à son tour, à l’image du reste de sa famille. Bientôt, les deux cousins avaient quitté le salon, et se dirigeaient vers la chambre de Remus, situé à l’étage, ou plutôt dans un grenier aménagé. Tout était boisé, et ça ressemblait à une bibliothèque géante dans laquelle s’encastraient quelques meubles. Son lit était entouré de piles de bouquins, et sur l’une de ses piles, assez large, avait été posée une plaque de verre arrondie ; c’était ce qui lui faisait office de table de nuit. Dessus étaient posés sa baguette, dont il ne pouvait malheureusement pas se servir, le livre qu’il lisait en ce moment, et une photo tout juste encadrée de Pandora et lui. Sur le mur en face du lit, il y a une immense photo, mouvante évidemment, des Maraudeurs au complet. Autour de celle-ci sont épinglés d’autres petites bricoles, comme une écharpe aux couleurs de sa maison, d’autres photos plus petites, ou encore un article moldu qui recense une connerie qu’il avait fait l’été dernier avec James, Peter et Sirius. En fait, l’article consiste en une photo sur laquelle on voit un chien et un cerf qui sortent leur têtes d’une voiture de police ; ce qu’on ne voit pas, sur la photo, c’est Remus, assit de l’autre côté de la voiture, les mains menottées ; dans sa poche se cache un rat. Apparemment, dans le monde moldu, il est interdit de se balader bourré avec un animal sauvage (James Potter, donc).
Celyan semble est assez intéressé par la grande photo mouvante des Maraudeurs. Remus sourit à leur image ; il voudrait qu’ils soient là, pour rencontrer eux aussi son petit cousin. Il prend d’ailleurs la parole, curieux :

« Comment ça marche ? »

A vrai dire, Remus ne sait pas vraiment ; Lily saurait, c’était certain. En tant que sorcier, c’était quelque chose qu’il prenait comme acquis : les photos bouges, un point c’est tout. Il savait qu’il fallait verser une sorte de mixture dessus pour que le papier prenne vie, mais en quoi consistait cette potion, il n’en avait aucune idée. En tout cas, il n’eut pas le temps de répondre, puisque Celyan posa une nouvelle question :

« Quelle est ta particularité ? »

Il ne lâchait pas l’affaire, hein ? Tant mieux, le monde manquait de petits garçons têtus. Néanmoins, Remus n’était pas décidé à tout lui dire tout de suite. Il se retourna pour se diriger vers le bureau. Celui-ci était situé sous la fenêtre du toit en pente de la chambre. Il était en bois de la même couleur que celui qui faisait la bibliothèque. Il attrapa une plume, un parchemin, et alors qu’il écrivait une petite note aux Maraudeurs, il dit au jeune garçon :

« Tu vois le garçon à lunettes, sur la grande photo qui bouge ? Il s’appelle James, c’est mon meilleur ami, et lui aussi, il est différent. Il peut, grâce à la magie, se changer en cerf. Celui d’à côté, avec les longs cheveux noirs, c’est Sirius, mon autre meilleur ami. Lui peut se changer en chien. Puis, tu me reconnais, on parlera de moi plus tard. Le dernier, c’est Peter ; lui, il se change en rat. S’ils ont commencé à apprendre comment se métamorphoser, c’était pour me venir en aide. Je vais te les présenter, tu verras, ils sont géniaux, bien mieux que moi. »

Sur le petit bout de parchemin que Remus tenait maintenant entre ses mains, il avait écrit simultanément la chose suivante :

Citation :
A Patmol, Cornedrue et Queudver,

Chers amis, ramenez-vous au plus vite chez mes parents ; on a une surprise pour vous.

Lunard

Il roula le parchemin entre ses mains, et ouvrit la fenêtre au-dessus de son bureau. Il tapa quelque fois sur le rebord, et un bel hibou vint se poser dessus. Il lui confia le parchemin, et l’oiseau s’envola aussitôt.

« Tes parents t’ont parlé des hiboux ? C’est comme ça qu’on communique, par ici. Allez vient, on redescend, et promis je vais te dire quelle est ma fameuse différence. Ou plutôt, tu vas essayer de la deviner. Je te préviens, ce n’est pas une partie de plaisir. »

Remus redescendit les escaliers, évita le salon et sortit dehors, suivi de près par Celyan. Il le guida vers le jardin ; ils firent le tour de la maison, et là, à peine cachée, il y avait une grande trappe en bois, scellée par plusieurs grandes barres de fer et quelques cadenas. Remus attrapa les clefs accrochées au mur, et entreprit de défaire chacun des cadenas. Puis, il souleva la très lourde trappe. On apercevait le haut d’une échelle. Remus fit :

« Tient, attrape la torche qui est là, accrochée au mur, à côté des clefs. Il fait sombre, en bas, on en aura besoin »

Remus descendit le premier, éclairé par le faisceau de la torche. Puis, Ceylan la lui lança, et il descendit à son tour. Ils étaient à plus de quatre mètres de profondeur, au moins. Les murs, le sol et le plafond de cette espèce de cave étaient faits de grands pavés de pierre. Si Remus les éclairait, on voyait très nettement des profondes traces de griffures qui les barraient, dans tous les sens. Et puis, il y avait du sang, partout, étalé sur les murs, par terre ; c'était son sang, venant des douleurs qu'il s'infligeait tout seul. Évidemment, il ne le précisa pas, c'était déjà bien assez glauque comme ça. Son œuvre d’art, comme aimait l’appeler Sirius. Sur le mur en face de l’échelle étaient accrochés quatre énormes chaînes. Au bout de celles-ci, des menottes, ouvertes. Remus passait la lumière de la torche un peu partout, pour que Celyan voit bien tout. Il fit, et ça serait le dernier indice que le jeune garçon recevrait pour le moment :

« Normalement, je ne descends pas ici plus d’une fois par mois »



©️ charney


Spoiler:
 

______________________
Hell yeah, we are everywhere
« I solemnly swear that I am up to no good
(Oh and, in case you're wondering, yep, I am a motherf*cking Marauder. And a damn powerful werewolf too. Kiss kiss babe.)
Mischief Managed »
JKR & apache.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un nouveau Lupin || Celyan & Remus ♥

Revenir en haut Aller en bas

Un nouveau Lupin || Celyan & Remus ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: Le Monde :: Angleterre :: Autres villages sorciers-