Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Laissé dans le noir - Sirius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


5ème année ϟ Attrapeur


ϟ Parchemins postés : 22
ϟ Date d'inscription : 06/07/2014
ϟ Age : 19
ϟ Points : 9

Feuille de personnage
ϟ Âge: 15 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Laissé dans le noir - Sirius Sam 10 Jan - 22:54

In our family portrait we look pretty happy we look pretty normal, let's go back to that

Si la famille Black était un tableau figé dans le temps, ce qu'elle donnait l'air d'être tant chacune des personnes attablées paraissaient immobiles et âgées, tu espérais que l'on n'y voit même pas ton ombre. Ce devait être pour cette raison que tu te mouvais tellement peu et que par conséquent tu n'avais pas touché à ton assiette. En revanche, on ne pouvait pas démentir l'attention que tu portais au débat familial, même si tu n'avais toujours connu que le même sujet sans réel opposant. Il s'agissait certainement de trouver l'argument qui fasse mouche, domaine dans lequel s'illustrait brillamment Walburga, une femme à la cinquantaine d'années passée qui malgré des évidents signes de vieillesse et de forte corpulence arrivés prématurément s'enroulait dans les lambeaux de sa prestance - encore une fois, cette discipline aurait été si les Black avaient pris le contrôle du monde une matière Olympique - et qui s'avérait être la fois ta mère et la femme d'Orion Black, son cousin. Celui-ci, bien que plus jeune que Walburga affichait un air démoli, se laissant crouler sous le poids des années. Celui-ci restait cependant dur, mais aussi très sanguin. Ne pouvant t'empêcher de l'aimer, tu t'étais tout de même fait la promesse de ne jamais lui ressembler. Divers problèmes de santé lui étaient arrivés, remettant sérieusement en cause l'évidence d'un Sang plus fort et invulnérable ; mais il fallait supposer que dans cette famille, l'ennemi commun ne se trouvait pas être une bronchite. T'ennuyant tout de même, tu finis par décrocher tes yeux de ton assiette toujours aussi pleine, et fis un rapide tour de table. La plupart de la famille étendue - tu ne pouvais qu'observer malgré toi l'ironie de ce mot, purement objectivement - s'était réunie. Il s'agissait tellement d'une habitude que personne ne s'en rappelait la cause ; et tu étais loin de trouver celle-ci essentielle.
À tes côtés se trouvait ton frère aîné, qui lui se trémoussait en cadence, ce qui était à ton avis un très mauvais présage, bien que plus habituel que les repas de famille ; cet événement n'était de toute évidence une catastrophe qu'à tes yeux. Tu concentras donc ton attention sur le rythme de ses doigts énervés, sur l'effleurement de sa fourchette, manifestant d'une part ta crainte que tout ne dérape en peu de temps et ne finisse en incident diplomatique, et d'une autre ton agacement de toujours avoir à tenter de réparer l'irréparable et de lui envoyer des signaux mentaux pour l'inciter à garder son calme pour aller la manifester tout seul sur un oreiller ou sur toi, tant que ce soit plus tard.
Tandis que tu étais encore dans tes réflexions, tu remarquas que le débat s'était lui-même élevé ; on en venait aux arguments concrets, ce qui signifiait que tous s'étaient à nouveau mis d'accord - donc l'oncle Alphard se contentait de souffler, car si celui-ci émergeait, la soirée promettait d'être infiniment plus longue - et donc qu'il fallait tout de même le prolonger. La parole était évidemment à Walburga, qui s'avérait maîtresse de cérémonie.
- Non mais de toute façon, ce sont les gosses sang de bourbe qui gênent le plus. Regarde rien que dans Poudlard, le niveau a baissé. Il n'y en a aucun qui ouvre un seul cahier, alors que Regulus et...
Les mots semblaient se coincer dans sa gorge, et furent sortis douloureusement, au prix d'une grimace des zygomatiques. Et Sirius obtiennent, il faut le dire, d'excellents résultats. Les cours sont beaucoup trop simples, quand on apprend que toutes ces vermines ont droit de tout apprendre sur le monde des sorciers, et que les cours sont adaptés à eux ! Donc les nôtres perdent facilement la moitié de leur scolarité comme ça. En plus leurs lois deviennent plus dures, plus le droit de faire de la magie devant un Moldu, mais quelle honte ! Ce sont eux qui devraient se cacher ! Et alors quand je vois que la magie ne peut être exercée qu'à dix-sept ans, là je suis hors de moi. Pour ces sales sang de bourbe il va falloir plus de temps, mais d'où le Ministère se permet d'être aussi intrusif dans nos familles ? Cela a toutes les chances de s'empirer, quand on voit que n'importe qui entre là bas... Poudlard sera la meilleure école de magie seulement quand il n'y aura plus de Sang De Bourbe dans celle-ci. Mais bien sûr, ils sont de plus en plus nombreux.
Elle persista encore longtemps dans sa plaidoirie, et tu te dis que malgré un grand manque de rhétorique - tout le monde n'avait pas la chance de savoir parler - elle avait fait un sans faute argumentatif. Certes le discours était déjà fait et la tirade enfonçait des portes ouvertes, mais l'envie était là. Tu ne savais quoi dire d'autre dessus, si ce n'était que tu étais plutôt d'accord. De toute façon aucun n'attendait ton avis sur la chose, à ton plus grand soulagement.
Seulement celui-ci fut de courte durée, alors que tu voyais que ton étoile annonçait l'éclatement de la supernova.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Laissé dans le noir - Sirius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: HORS-RPG :: Flood & Jeux :: La Pensine-