Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


6ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 240
ϟ Date d'inscription : 08/10/2011
ϟ Points : 33

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Beauxbâtons -> Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis] Mar 11 Oct - 18:49

    Vendredi soir. 19h45. Alors que la majorité des élèves se pressent dans le hall pour rejoindre la grande salle, Kaylee prend la direction opposée, les cachots. Le bruits de ses talons claquant sur le sol résonna faiblement, recouvert par le brouhaha des discutions de ses camarades. Une moue se dessina sur les lèvre de la française à cette pensée. Les Anglais sont peut être beaucoup moins démonstratifs dans leurs façon d'être mais Merlin qu'est ce qu'ils sont bruyant lorsqu'ils s'y mettent ! Se rapprochant du mur, elle fait courir sa main sur la pierre humide et froide, appréciant l'ambiance oppressante qui règne dans le sous sol de l'établissement. Peu accueillants, Kaylee a vite compris qu'il s'agissait là de l'endroit rêver pour être tranquille. Quoique ce couloirs ci n'est pas aussi sinistres que ces semblables. De nombreuses torches éclairaient les lieux et différents tableaux était accrochés sur les murs, donnant un peu de couleurs aux lieux. La demoiselle croisa la route de quelques retardataires et l'un d'eux s'arrêta à ses côtés, la regardant avec étonnement avant de prendre la parole, visiblement un peu déconcerté face au regard froid et désintéressé de Kaylee. Alors qu'il parle, hésitant, elle ne se gêne pas pour l'observer de haut en bas. Un Poufsouffle, d'après l’écusson brodés sur sa veste d'uniforme. Sûrement un quatrième année. Ou alors un cinquième année... Peut importe.

      « Heu... Tu dois faire partie des élèves de Durmstrang et de Beauxbâtons ? Je heu... Tu es perdue ? La Grande Salle c'est de l'autre... »
      « Je sais très bien ou je vais. »

    Sans laisser le temps au plus jeune de réagir elle reprend sa route, sans un regard en arrière, retenant les commentaires acerbes qui lui brûlent les lèvres. Qu'est ce qu'il croit celui là ? Ce n'est pas parce qu'elle est arrivée à Poudlard il y a peu qu'elle est incapable de se repéré convenablement. Et puis, si elle a besoin d'aide elle est assez grande pour demander toute seule... Et soyons honnête, la Grande Salle, ce n'est pas la salle la plus difficile à trouver. Particulièrement aux heures de repas. Il y a tellement de bruits qu'il est facile de se diriger rien qu'en utilisant convenablement ses oreilles. Qu'est ce que la demoiselle fait dans les cachots, alors que c'est l'heure de pointe aux portes de la Grande Salle ? C'est très simple.
      Flash-Back; La veille au soir
    Kaylee était confortablement installée dans l'un des fauteuils moelleux de la salle commune des Gryffondor, plongée dans la lecture d'un manuel de métamorphose lui ayant été recommander par le professeur McGonagall, lorsqu'elle fut dérangée par un bruit. Agacée, elle leva la tête, parcourant la salle du regard à la recherche du coupable et son regard se posa sur la fenêtre la plus proche où l'attendait sa chouette. Avec un sourire discret l'adolescente se leva et ouvrit la vitre. Cassiopée se posa sur l'épaule de sa maitresse et présenta sa patte où une lettre était accrochée. Kaylee s'en empara et commença sa lecture tout en fouillant ses poches à la recherches d'une friandise pour l'animal. Une lettre d'Adonis, un de ces camarades de Beauxbâtons.
    Rendez-vous demain, 20h, dans les cuisines
    (Prends la porte à droite du grand escalier dans le hall. Suis le couloir jusqu'au tableau coupe de fruit, chatouille la poire et entre.)
    Ton Adonis.
    Un nouveau sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme lorsqu'elle termina sa lecture. Un rendez-vous avec Adonis ? Ce n'est pas quelque chose qui se refuse. Surtout lorsque cela fait une semaine que les cours ont commencer et qu'ils n'y a eu aucune occasion permettant au deux jeunes gens de se retrouver seul. Ça commence à faire long, une semaine plus les vacances... Il y beaucoup de chose à dire. A faire, surtout ! Soudainement d'excellente humeur, Kaylee s'empara d'une plume ayant été oubliée sur une table et elle écrivit une réponse rapide, un simple « J'y serai ». Inutile d'en faire plus que nécessaire, ces deux mots sont amplement suffisant. Attachant la missive à la patte de sa chouette elle rouvrit la fenêtre, dictant 'l'adresse' du destinataire avant de retourner se plonger dans son livre, un sourire satisfait sur les lèvres. La soirée du lendemain promet d'être des plus agréable !
      Fin du Flash-Back.
    Elle arriva finalement devant le fameux tableaux décrit par son camarade. Une coupe de fruit. Tout en passant une main dans ses cheveux, elle observe le tableau avec attention, cherchant cette fameuse poire qu'il faut chatouiller pour accéder aux cuisines. Une fois trouvée et chatouillée, la poire se mit à rire, se trémoussa et elle se changea en une poignée de porte verte, surprenant la sixième année. Pas mal, comme système ! Un faible sourire aux lèvres, elle posa sa main sur la poire-poignée et ouvrit la 'porte'. Elle resta un instant immobile, observant toutes cette foule d'elfe de maison s'activer dans la salle. Ils étaient au minimum une bonne centaine ! Dans tous les coins, des ustensiles de cuisines, des armoires qui débordent... Au beau milieu de la pièce, des tables regorgeant de plats divers qui s'élevaient en direction du plafond pour disparaitre, réapparaissant surement à l'étage du dessus face aux regards émerveillés des élèves. Dans le fond, une énorme cheminée de brique. Mais aucune trace d'Adonis pour le moment. Kaylee lança un regard évasif sur sa montre, tout en avançant dans la pièce, essayant de ne pas trop déranger les elfes dans leurs travail. Vingt heure, il ne devrais pas tarder.


Dernière édition par Kaylee Fairchild le Mer 12 Oct - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaedelight.tumblr.com/
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis] Mer 12 Oct - 21:19

Adonis était allongé dans son lit, c’était le premier jeudi de la rentrée. Il était tard, enfin, le dîner était terminé depuis une bonne heure, et 2 de ses 3 camarades de chambre étaient déjà couchés. Il s’ennuyait. La veille, il était avec Gaël, enfermé dans la Salle des trophées. Soirée, intéressante, mais absolument pas dans le sens qu’il aurait souhaité. Mais au moins, il ne s’était pas ennuyé. Là, le jeune homme commençait à ressentir de la nostalgie, une semaine à peine après le début des cours et il n’aimait pas ça. Alors, allongé sur son matelas moelleux, les yeux rivés au plafond, il cherchait un moyen de se distraire. Il passa en revue toutes les activités sportives possibles. Hm. Le soir, à cette heure, où même le lendemain, un vendredi, il ne pouvait pas. Étudier ? Pff non, il n’en avait pas le courage, et puis, pour l’instant en tous cas, il se débrouillait très bien. Il passa alors en revue ses amis de Beauxbâtons. Hm, il n’y en avait pas tant que ça. Nina était allée se coucher, avec Sacha, donc pas possible. Mais il y avait … Kaylee !
Mais oui, c’était ça ! C’était de Kaylee dont il avait besoin pour se remonter le moral ! Elle lui rappellerait son école sans pour autant créer le malaise de se dire : « Mince, je suis dans l’école de Sorcellerie la plus géniale au monde mais je veux retourner chez moi ! ». Adonis se leva d’un bon de son lit. Il courut presque à sa malle, en sorti un parchemin, sa plume et écrivit deux phrases :

Citation :
Rendez-vous demain, 20h, dans les cuisines
(Prends la porte à droite du grand escalier dans le hall. Suis le couloir jusqu'au tableau coupe de fruit, chatouille la poire et entre.) Ton Adonis.

Adonis avait découvert les cuisines lors de sa visite guidée avec Gaël. Tient, si un jour il eut pensé que ça lui serait utile de savoir l’emplacement des cuisines ! Il n’était même pas sûr de savoir où celles de Beauxbâtons étaient placées ! Ce serait un endroit parfait pour un rendez-vous avec sa Kaylee.

Kaylee ? [Adonis s'était rué vers la Voilère, où 3 jours plus tôt il avait retrouvé sa Cissy, et envoyait maintenant le mot à sa destinataire] En un mot ? Sexfriend. Mais une fabuleuse, merveilleuse, parfaite sexfriend. La seule qui avait survécu à l'épreuve du temps. Ça faisait quoi ? Deux ans qu'ils se voyaient au moins une fois par semaine ! Elle était belle, caractérielle, et elle ne se prenait pas la tête avec : 1 → Les sentiments, 2 → Le sexe. Parfaite vous-dis-je !

Le lendemain, Adonis assista à ses cours normalement, mais à peine furent-ils fini qu'il courut à son dortoir pour enlever son stupide uniforme monocorde noir, et revêtir une chemise bleue, 2 boutons ouverts en dessous du col, la rentrer dans son jean bleu et ressortir de la salle direction les cuisines.

« Bonjour ! » avait-il lancé en entrant dans l'énorme cuisine remplie de petits Elfes qui courraient partout. Une petite lui avait répondu. Elle paraissait épuisée et bien contente de voir quelqu'un de nouveau. Ce fut donc très (trop ?) facile pour Adonis de la convaincre de le laisser installer une table au fond à droite des cuisines, là où l'odeur et le bruit n'étaient pas trop fort et de préparer le dîner pour son ''Amie avec bénéfices'' préférée. Entrée ? Plat ? Dessert ? Hm, vous voulez savoir hein ? Et bien vous saurez en même temps que Kaylee ! Un peu de patience les amis ! Mais donc, Adonis c'était rapidement mis aux fourneaux. Il faut le dire, il est plutôt doué en cuisine ! Petit, il adorait aider les différentes cuisinières de l'appartement parisien des Leroy, et en grandissant il avait fait plusieurs stages chez des grands chefs moldus (il fallait leur accorder ça, ils étaient vraiment très très bons en cuisine ces moldus !) pour se perfectionner ! Ça le détendait autant que de faire un tour de balai !

N'allez pas vous faire des idées. Ce n'était pas un repas romantique que Adonis préparait. C'était plutôt … Un avant-goût de ce qu'allait tester la brune après le repas : bonheur et perfection. Et bien quoi, tant qu'à dire les choses, autant ne pas le faire à moitié !

Adonis regarda sa montre en or. Entrée plat et desserts étaient maintenus à correcte température grâce à la magie. Tout était prêt, et il était … 20h02. Mmh. Adonis n'aimait pas trop être en retard, alors sans même prendre le temps de retirer son tablier noir, il se dépêcha d'aller chercher son amie à l'entrée. Il l'aperçut de loin. Évidemment, elle était déjà là. Elle n'était jamais en retard, à leurs rendez-vous en tous cas. Elle était … Divine. Ses yeux brillaient déjà par leur splendeur bleutée, son visage était parfaitement mis en avant par la manière dont elle avait coiffée ses cheveux, ses chaussures à talons hauts rendaient ses jambes infinies. Mmh. Il était heureux de la revoir, tellement qu'il lui adressa un grand sourire et pressa le pas.

Arrivé devant elle, il s'arrêta un instant et l'observa une nouvelle fois de la tête aux pieds. Elle n'avait pas changé pendant les vacances. Son teint avait légèrement bruni, mais à part ça …
Il l'attrapa alors par la taille, approcha, colla même son bassin au sien, souri et dit : « Bonsoir ma beauté ! Je t'ai préparé un repas digne des plus grands chefs ! Ici, ce qu'on mange n'est pas très … sain, et tu ne voudrais pas perdre tes formes parfaites, si ? ». Pour … illustrer ses propos, il approcha ses lèvres des siennes, rosées à souhait, et lui offrit un baiser déjà passionné !

Une poignée de seconde plus tard, nos jeunes gens se décollaient. Adonis se plaça derrière la jeune fille et la fit avancer en lui indiquant la table au fond de la salle. Rien de bien exubérant, en bois, avec deux assiettes et les couverts autour. Deux bouteilles de bière au beurres étaient aussi posées dessus. Simple mais efficace.

« Installe toi je t'en prit, je vais chercher l'entrée et le plat ! »

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 240
ϟ Date d'inscription : 08/10/2011
ϟ Points : 33

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Beauxbâtons -> Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis] Lun 17 Oct - 15:08

    Elle était là, occupée à observer les lieux avec curiosité, intéressée par le travail des elfes de maisons. Créatures qu'elle ne peut s'empêcher de détailler, n'ayant eu que très peu d'occasion d'en voir de vrais d'aussi près. Un sourire amusée se dessina lentement sur ses lèvres alors qu'elle avançait dans la pièce, découvrant les 'dessous de Poudlard' après seulement une semaine passée entre les murs du château. Et ça, grâce à Adonis. Voilà maintenant que les deux jeunes gens se voyaient de façon régulière - à savoir, au minimum une fois par semaine - sans avoir été rattrapé par l'ennuie de la routine ou bien par la lassitude. 'amitié avec avantage' ou 'sexfriend' peut importe l’appellation, le septième année français est le meilleur. Elle n'aurait pas pu mieux tombée !

    Alors qu'elle avançait dans la pièce, laissant le passage secret qui servait d'entrée se refermer derrière elle, la silhouette du garçon apparut dans le fond de la salle, marchant à sa rencontre. Un nouveau sourire fit son apparition sur les lèvres de la sixième année alors que le français pressait le pas, souriant lui aussi, visiblement tout aussi enchanté qu'elle à l'idée de passer une soirée en tête à tête sans avoir à penser à ce qui se passerait par la suite. Dans une relation comme la leur, nul besoin de s'inquiéter de ce genre de chose. Il faut juste se contenter de vivre le moment présent. De prendre les choses comme elles viennent. Et actuellement, Adonis est là, avec elle, et ils ont la soirée entière devant eux. En quelques enjambées rapides, le jeune homme fut face à elle. Il resta immobile et silencieux un instant, la détaillant du regard comme pour noter les changements qu'elle avait subit durant les vacances d'été et elle en profita pour faire également courir ses yeux sur le corps de son camarade. Il avait abandonné l'uniforme de Poudlard pour enfiler un jean et une chemise bleue et malgré le tablier de cuisine, Kaylee était certaine qu'il avait laissé les deux premier boutons ouverts, comme à son habitude. Elle plongea ensuite ses yeux dans les siens, ne cachant pas le fait d'être heureuse de le retrouver après deux mois d'absence. C'est ce moment là qu'Adonis choisi pour prendre la parole après l'avoir attrapée par la taille pour l'attirer à lui, allant jusqu'à faire en sorte que leurs bassins se collent.

      « Bonsoir ma beauté ! Je t'ai préparé un repas digne des plus grands chefs ! Ici, ce qu'on mange n'est pas très … sain, et tu ne voudrais pas perdre tes formes parfaites, si ? »
      « Bonsoir, bel Adonis »

    Le Français. S'exprimer dans la langue de Molière lui avait manquer. Kaylee voulu en dire d'avantage mais le jeune homme l'en empêcha. Plus rapide qu'elle, il avança son visage et vint poser ses lèvres sur les siennes afin de lui 'offrir' un premier baiser passionné. Premier, oui, mais certainement pas le dernier de la soirée ! Elle oublia vite la frustration de ne pas avoir eu le temps de répondre entièrement et elle ferma les yeux, répondant déjà au baiser tout en faisant glisser ses mains sur le torse du garçon, remontant jusqu'à venir nouer ses mains sur sa nuque avant qu'ils ne décident de s'écarte, assez rapidement. A quoi bon se presser alors qu'ils viennent tout juste de se retrouver ? Après s'être écarter de son camarade, elle prit la parole, répondant aux paroles ayant été prononcées quelques instants auparavant en utilisant cette fois-ci l'anglais.

      « Merci de t’inquiéter de mes 'formes parfaites'. C'est vrai que les Anglais sont assez mauvais en diététique... J'espère pour toi que tu es plus doué qu'eux ! »

    Nouveau sourire, taquin cette fois. Kaylee se surpasse. Elle qui est habituellement distante, taciturne et peu sociable, elle est capable de se montrer sous un nouveau jour lorsqu'elle est à l'aise avec la personne, ce qui est le cas avec Adonis. Tout en discutant, elle se laisse docilement guidée à travers la salle, poussée par le garçon qui marche derrière elle afin de la guidée jusqu'à une table en bois placée dans le fond de la salle, un peu à l'écart des elfes de maison pour ne pas déranger ses derniers alors que c'est "l'heure de pointe" si l'on peut dire. Une table dressée sobrement, sans artifice et le résultat est parfait. Inutile d'en faire trop. Des assiettes, des couverts et deux bouteilles de bièraubeurres et c'est amplement suffisant !

      « Installe toi je t'en prit, je vais chercher l'entrée et le plat ! »

    Kaylee hocha la tête et elle retira sa cape afin de la poser sur le dossier de sa chaise avant de s'asseoir à table, attendant avec impatience le retour du garçon, curieuse de découvrir le repas qu'il a concocté. Quelque chose de sain. Mais quoi ? Un plat français ? Autre chose ? ... Le seul moyen de le savoir, c'est d'attendre qu'il amène les plats.
    Lorsque le septième année fut de retour, elle l'observa un moment en silence, le détaillant une nouvelle fois de la tête aux pieds avant de prendre la parole, utilisant un ton taquin, un sourire en coin sur le visage.

      « Alors, tu les trouves comment, les anglaises ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaedelight.tumblr.com/
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis] Ven 21 Oct - 21:14

En deux ans, Adonis et Kaylee avaient pris leur petites habitudes. Loin de la routine, tout de même, ils se connaissaient bien, savait de quoi il fallait parler, ou pas, avec l'autre, comment faire rire l'autre, comment le/la pousser à bout de nerfs pour que le sexe soit encore meilleur, etc. Une sorte de compétition s'était installée entre eux, sans tabous. Il aimait beaucoup leur relation, il y tenait ! Il adorait entendre les chuchottis des curieux quand il sortaient d'une pièce fermée à clé ensemble, il aimait être un des seuls privilégiés avec lequel elle était elle-même.

« Merci de t’inquiéter de mes 'formes parfaites'. C'est vrai que les Anglais sont assez mauvais en diététique... J'espère pour toi que tu es plus doué qu'eux ! »

Évidemment qu'il s'inquiétait de ses formes parfaites ! Kaylee Fairchild n'était plus la même sans ses hanches divines, sa taille marquée et sa belle poitrine ! Elle le testait hein ? Pff ! Adonis arqua un sourcil, puis fit : « Pff, pour qui me prends-tu ? Évidemment que je suis meilleurs que ces anglais ! » Et il le pensait, le savait, en était certain ! En même temps, c'était très difficile de faire pire. Non pas que ça soit dégoutant, loin de là, mais c'était, à partir de 3-4 bouchées … écœurant ! La nourriture d'Adonis, et d'un bon français en général, surtout un parisien chauviniste était de toute façon divine, pour lui en tout cas !

Adonis connaissait les habitudes alimentaires de Kay', et elle les siennes, alors il se surpassa pour que ça soit à la fois simple, raffiné et excellent en bouche. Au début il comptait faire des haricots, cuits juste assez, à la poêle, puis ajouter de l'ail, mais l'ail et l'haleine ne font pas bon ménage. Ensuite, il avait voulu faire des pâtes à la sauce tomate, mais … le but n'était pas de manger italien ! Il avait trouvé dans la chambre froide des cuisines de très belles côtelettes d'agneau de lait, et son choix s'était arrêté sur ça. Avec, il avait cuit à la poêle des petites pommes de terre, sans mettre trop d'huile. Il avait assaisonné le tout avec des feuilles de thym, typiquement Sud de la France. En entrée, il s'était contenté d'une salade de saison avec des tomates, de la mâche et des concombres et pour le dessert il avait préparé une mousse au chocolat, pêché mignon de son ''amie''.

Après l'avoir accompagné à la table, Adonis fila à ses fourneaux pour s'occuper de ses plats. Il emporta dans sa volée les deux assiettes qu'il avait posé sur la table pour les remplir. Il récupéra la viande qu'il avait laissé au chaud grâce à un sortilège, dressa l'assiette, prit le bol de salade et fit voler le tout grâce à un Wingardium Leviosa sur la table, tandis que Kaylee le questionnait déjà sur ses rencontres. Elle n'allait pas être déçue... Entre ses retrouvailles avec Cissy, sa rencontre assez spéciale avec Gaël, avec Ivana, et Lily, Mary, Sacha …

« Chérie, tu risques d'avoir de la concurrence ! Dans ta propre maison ! Je me suis fixé comme objectif de réussir à avoir Lily dans mon lit avant se bouffon de James Potter ! Et voilà, côtelette d'agneau à la française, accompagnée de ses pommes de terres et d'une salade de saison ! Bon appétit ! -Adonis s'arrêta un moment, ouvrit les bouteilles de bière, se coupa un morceau de viande, l'avala d'une bouchée et continua ainsi : Mais, les plus intéressantes sont les Serpentard … Elles sont majestueuses, et autant les anglaises que les nouvelles, les russes … J'ai rencontré Ivana Adzovic, cette fille est complètement folle. Follement excitante aussi … -Il bu une gorgée de bière au beurre, et ajouta, avec un clin d'œil : Soit pas jalouse hein ! Tu restes ma préférée !

Adonis savait que Kaylee n'était pas de nature jalouse, ou alors elle cachait très bien son jeu … Jamais il n'avait décelé la moindre once d'empathie (plus qu'à son habitude bien sûr, parce que Kaylee n'était pas la jeune fille la plus chaleureuse qu'il connaissait !) envers les filles qu'il côtoyait à Beauxbâtons. Tant mieux, il n'aurait pas supporté, et aurait bien vite mis fin à leur relation !


______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 240
ϟ Date d'inscription : 08/10/2011
ϟ Points : 33

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Beauxbâtons -> Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis] Ven 11 Nov - 20:06

    Lorsque la jeune française fit son entrée dans les cuisine, à vingt heure précise, elle balaya la pièce du regard sans apercevoir la silhouette familière d'Adonis. Sachant pertinemment qu'il ne lui 'poserait pas un lapin' comme on dit si bien en France pour désigner un rendez-vous rater suite à l'absence d'une des personnes concernés, elle ne s'inquièta pas de ne pas être tombée directement sur lui et elle fit quelques pas dans la salle, observant les elfes de maison s'activer pour différentes tâches tels que la préparation des plats qui seraient servis pour le repas du soir se déroulant dans la pièce situé juste au dessus de leurs têtes.

    Très vite, du mouvement dans le fond de la salle attira son attention et en relevant la tête un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme lorsqu'elle reconnu Adonis marchant vers elle d'un pas rapide, souriant également. Très vite, ils se retrouvèrent face à face et après s'être observer mutuellement ils se retrouvèrent dans les bras l'un de l'autre, échangeant quelques mots avant que leurs lèvres entrent en contact pour le premier baisé passionné d'une longue série. Lorsqu'ils s'écartèrent, Kaylee prit la parole, taquinant son camarade quant à ses qualités de cuisinier. Avec le temps, et aidée par la relation assez spéciale qu'elle a avec le garçon, la demoiselle à fini par se sentir à l'aise, consentant ainsi à abaisser le masque qu'elle s'est forgée tout au long de son enfance et de son adolescente pour se montrer tel qu'elle est réellement, sans faire semblant, sans avoir besoin de se justifier. Aujourd'hui, on peut dire que le jeune homme est l'un des rares privilégiés a la connaitre tel qu'elle est vraiment. Il est assez proche d'elle pour savoir quels sont les sujets sensibles, ce qui la fait rire, ou au contraire ce qui la rend furieuse ou l'effraie... Quoiqu'il en soit, Adonis répondit aux paroles de la française en arquant un sourcil, puis visiblement très sûr de lui il prit la parole.

      « Pff, pour qui me prends-tu ? Évidemment que je suis meilleurs que ces anglais ! »
      « Je n'en doute pas. »

    Tout en discutant, elle se mit à marcher, diriger par Adonis placer juste derrière elle. Il la mena jusqu'à une table en bois, dressée dans le fond des cuisines, assez à l'écart afin qu'ils ne dérangent pas trop les elfes et sûrement pour également profiter d'un peu d'intimité pour ces retrouvailles spéciales. Bien qu'étant une fille, Kaylee est connue pour n'être en aucun cas 'romantique'. Elle est plutôt considérée par beaucoup comme étant comme un garçon manqué suite aux quelques disputes avec des individus de sexe masculins ayant terminées dans les coups - avec une victoire de la demoiselle le plus souvent, il faut l'avouer -. Mais malgré tout, à l'heure actuelle, elle doit bien reconnaître que ce rendez-vous commence d'une façon assez plaisante. Ça change de ce dont-elle à l'habitude. Encore un bon point pour Adonis. Grâce à lui et malgré leurs deux ans de 'relation régulière' la routine n'a pas sa place entre eux.

    Après avoir retirée sa cape, Kaylee s'installa à table, obéissant ainsi aux 'ordres' de son camarade qui lui s’éclipsa, les assiettes en mains afin de s'occuper de l'entrée et du plat. Il ne s'absenta pas bien longtemps, et très vite la gryffondor eut les réponses à ses questions quand au repas qui l'attendait. Beaucoup plus plaisant que ce qu'il peut y avoir à l'étage d'au dessus ! Un sourire appréciateur se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle identifia les aliments et lorsque Adonis fut assis à son tour elle s'empressa de le questionner au sujet des anglaises. Après une semaine, il est évident qu'il à déjà repéré deux ou trois - si ce n'est plus - demoiselles à son goût. Autrement, c'est qu'il ne s'agit pas là du véritable Adonis Leroy mais d'un vulgaire clone !

      « Chérie, tu risques d'avoir de la concurrence ! Dans ta propre maison ! Je me suis fixé comme objectif de réussir à avoir Lily dans mon lit avant se bouffon de James Potter ! Et voilà, côtelette d'agneau à la française, accompagnée de ses pommes de terres et d'une salade de saison ! Bon appétit ! »

    Kaylee écouta avec attention les paroles de son camarade, le regard posé sur son assiette, appréciant la façon dont les assiettes avaient été dressées. Tout aussi simplement que la table certes mais l'effet était agréable à l’œil. Et l'odeur qui s'élevait en direction de ses narines promettait un plat succulent qui lui mettait déjà l'eau à la bouche. Elle renvoya les paroles exprimées dans la langue de Molière au jeune homme, puis elle l'observa ouvrir les bouteilles de bierre et coupé un morceau de sa viande tout en prenant à son tour la parole afin de commenter les dires du garçon.

      « D'après ce que j'ai pu entendre depuis mon arrivée sur Lily Evans et James Potter je n'ai absolument aucun doute sur le fait que tu atteignes ton objectif. Il paraitrait qu'elle n'arrête pas de l'envoyer sur les roses et qu'il recommence toujours à lui courir après. »

    Elle se servit en salade tout en parlant puis elle se tut, le temps de porter une rondelle de tomate à ses lèvres et d'avaler sa bouchée avant de reprendre, versant un peu de bièraubeurre dans son verre.

      « Quoiqu'il en soit, je ne sais pas ce que vaut James Potter, bien qu'il ai un physique des plus correcte, mais si Lily Evans refuse également tes 'avances' c'est que cette fille à un problème et qu'elle ne sait pas ce qu'elle rate. Renseigne toi bien sur elle, peut-être qu'elle n'aime pas les hommes, qui sait ? »
      « Mais, les plus intéressantes sont les Serpentard… Elles sont majestueuses, et autant les anglaises que les nouvelles, les russes… J'ai rencontré Ivana Adzovic, cette fille est complètement folle. Follement excitante aussi… »

    Adonis but une gorgée de bièraubeurre alors que Kaylee l'écoutait à nouveau avec attention tout en portant à ses lèvres tantôt une rondelle de concombre, tantôt un peu de mache puis elle se décida à prendre un peu de pomme de terre et un peu de viande tout en réfléchissant au nom de la dernière demoiselle évoquée par son camarade. Ivana Adzovic ? Une russe répartie à Serpentard ? Umh, une connaissance en commun ! Bien que Kaylee ne soit pas du même avis qu'Adonis quand à la russe. Pour elle, Ivana est quelqu'un dont il faut se méfier. Tout comme Narcissa Black, l'une des reines des Serpentard qui est beaucoup trop aimable envers elle pour que ce soit honnête et sans arrière pensée. Mais le sujet n'est pas là, inutile de s'y attarder. Après tout, cela ne fait qu'une semaine qu'elle est à Poudlard, peut être bien que ces deux jeunes femmes attendent le bon moment pour frapper et rien d'autre. La voix d'Adonis se fit a nouveau entendre, faisait sortir l'adolescente de ses pensées. Elle reporta donc son attention sur son camarade qui lui adressa un clin d’œil afin d'appuyer ses paroles.

      « Soit pas jalouse hein ! Tu restes ma préférée ! »
      « Évidement que je reste ta préférée ! Je suis Française après tout, j'ai un bon avantage. »

    Elle accompagna ses paroles d'un sourire amusée puis elle porta son verre à ses lèvres et but une gorgée à son tour avant de prendre la parole à nouveau, utilisant un ton moins taquin que précédemment, retrouvant son timbre de voix naturel.

      « C'est délicieux. Félicitation. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaedelight.tumblr.com/
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis] Dim 13 Nov - 19:26

Pendant qu'il cuisinait, Adonis pensait à sa première rencontre avec Kaylee. C'était à la sortie d'un match de Quidditch, que l'équipe du jeune homme avait évidemment gagnée. Ils étaient tombés l'un sur l'autre, littéralement, alors que Adonis revenait après sa douche dans les vestiaires, les cheveux encore trempés, pour aller vers le château. Il ne regardait pas vraiment où il allait, il marchait très vite, et Kaylee était devant lui. Elle aussi allait vers le château, mais elle marchait beaucoup plus tranquillement que lui. Il lui percuta l'épaule en passant à sa droite, ce qui le poussa à s'arrêter et à la regardé. Il avait été fasciné par son regard. Des yeux bleus qui s'étaient immédiatement plantés dans les siens. Pas de peur, même un peu de haine. Il s'était excusé, et de fil en aiguille, il avait passé le mur d'antipathie que sa jeune amie s'étaient crée autour d'elle, et il avait découvert en dessous de ses airs garçon manqué des sous-vêtements très féminins (à prendre dans deux sens différents). En réalité, tout était allé très vite, ils n'étaient pas restés très longtemps restés à la case « amis ». Alchimie trop forte entre eux sûrement.

C'était ce sentiment d'attirance chimique qui l'avait atteint quand il l'avait revu pour la première fois depuis deux mois, à l'entrée de la cuisine. Ses yeux, tout comme la toute première fois, l'avaient envouté. Elle aussi avait eu l'air d'être heureuse de le voir. C'était intéressant de voir comment elle se comportait avec les autres. Pas du tout comme avec Adonis. Presque … Le jour et la nuit. Avec lui, elle était docile, mais sans être complètement dominée non plus, elle était à l'écoute, et féminine.

Elle avait eu l'air contente en voyant les plats. Ceux de l'étage d'au dessus … Rien que par l'odeur des cuisines semblaient vraiment, mais alors vraiment plus gras. Peut-être aussi gouteux, mais pas dans le sens où l'entendait Adonis. Pour lui, un plat gouteux n'était pas un plat qui sentait fort, au nez comme à la bouche, mais plutôt quelque chose où se mêlaient mille saveur, mais dont chacune était reconnaissable, à peine posée sur la langue. Une cuisson parfaite, les bonnes doses, une touche d'épices, et un peu d'invention, et le tour était joué. Malgré tout, le français n'avait pas la prétention de dire qu'il était un des plus grands cuistots de sa génération. Il cuisinait bien, voilà tout.

Ce qu'Adonis aimait avec Kaylee, c'est que de 1 : devant lui en tous cas, elle ne le jugeait pas. De 2 : elle écoutait à merveille. Pas interruptions, elle avait toujours l'air intéressée, et en plus, elle avait toujours les mots justes pour répondre. En fait, cette nana avait un charisme fou, sous son mauvais caractère apparent.

« Quoiqu'il en soit, je ne sais pas ce que vaut James Potter, bien qu'il ai un physique des plus corrects, mais si Lily Evans refuse également tes 'avances' c'est que cette fille à un problème et qu'elle ne sait pas ce qu'elle rate. Renseigne toi bien sur elle, peut-être qu'elle n'aime pas les hommes, qui sait ? »


Adonis rit. Il n'avait aucun problème pour ça, rire, montrer ses émotions. Il détestait les gens pas assez francs pour montrer qu'ils étaient en colère, amusés ou même amoureux. Quoi que … Pour amoureux, Adonis n'était déjà vraiment pas le type de garçon à l'être, et s'il l'était … Ho, il ne préférait même pas l'imaginer !

« Ho Kay, même si elle est lesbienne, je l'aurai, je la ferai changer de clan, tu le sais bien, c'est pas la question de l'homosexualité qui va m'arrêter … En plus, défi de plus pour moi ! Passer après James Potter, facile, mais passer après une nana, c'est dur ! »

Il était on ne peut plus sérieux. Les filles étaient toujours mieux, toujours plus douées que les garçons. C'était comme ça partout, et surtout dans deux catégories : Pour être sexy, et pour les excuses. Une fille, elle peut dire à son patron « Désolée du retard, je ne me sentais pas bien ... » et c'était réglé. Pas les garçons. Cette excuse-là ne marche jamais pour les garçons (il avait essayé hein !). Et puis, pour la question du sexy : Si un thon-fille met un décolleté, se farde un peu, elle paraît toujours plus belle. Si un thon-garçon met un décolleté et se farde un peu … Il est homosexuel … Le sexe féminin était le sexe supérieur, Adonis en était persuadé. Et il adorait ça, surtout quand elles en avaient conscience. Kaylee, elle, elle savait que les femmes étaient fortes. Et c'était génial.

« Évidement que je reste ta préférée ! Je suis Française après tout, j'ai un bon avantage. »

Adonis sourit à Kaylee, puis, tout en prenant une nouvelle gorgée de bière, et pour appuyer ses paroles, il décroisa ses jambes, doucement, imperceptiblement, et posa sa chaussure en daim, très douce, sur le pantalon de son … Amie. Il la faisait remonter le long de sa jambe intérieure, puis, la faisait redescendre, lentement. Les yeux plantés dans les siens, un petit morceaux de viande dans la bouche, les lèvres tordue en un sourire en coin, la tête penchée vers la droite, il attendait sa réaction. Elle avait dit que la nourriture était excellente. Ça, il le savait.

« Pour le dessert, je t'ai préparé une mousse au chocolat. Je sais que tu aimes ça... »

Son petit manège dura encore quelque minutes, le temps que les deux aient fini leur assiette, et puis d'un coup, il s'arrêta, se leva, débarrassa les assiettes (enfin, il les donna plutôt à un Elfe pour que lui les débarrasse), et s'en alla chercher le dessert, au fond des frigidaires. Deux terrines, certainement autrefois remplies de foie-gras trouvées dans la pièce remplie d'ustensiles, lui avait servie de conteneur. Il revint très vite à son amie, mais au lieu de s'assoir directement, il passa derrière elle, posa la terrine devant elle, par la droite. Ensuite, il passa ses bras par derrière de la chaise, autour de son cou, ils se croisaient un peu en dessous de sa poitrine. Il approcha ses lèvres de son oreille, lentement. Il chuchota :

« Le péché mignon de madame est servi... »

Puis, ses lèvres se glissèrent le long de son cou, et embrassèrent sa peau, douce, chaude, onctueuse. Elle sentait divinement bon. Ses boucles brunes lui chatouillaient le visage. Il resta là, à lui embrasser le cou pendant quelque secondes, puis, il releva la tête, retira doucement ses bras et se rassit une poignée de seconde après à sa place. Il ouvrit la terrine. La mousse avait l'air délicieuse. La soirée, elle, l'était.

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 240
ϟ Date d'inscription : 08/10/2011
ϟ Points : 33

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Beauxbâtons -> Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis] Ven 23 Déc - 19:24

    Les retrouvailles. C'est toujours un moment très agréable ! Encore plus lorsque la personne que l'on retrouve est Adonis Leroy. Avoir un rendez-vous avec le jeune homme est la meilleure façon de finir une semaine. Et puis, il faut l'avouer, Kaylee à besoin de se changer les idées. Les vacances estivales ont été particulièrement chargées en émotions... C'est souriante que la demoiselle se rendit dans les cuisines, appréciant déjà la fin de la soirée avant même qu'elle n'ait commencé. Les moments passés avec Adonis sont toujours synonymes de plaisir et ce depuis leurs rencontre. Il n'a pas fallut bien longtemps avant que le garçon parvienne à trouver une faille dans la carapace de la jeune femme, se faisant une place parmi les rares amis de la Française, leur relation évoluant ensuite très vite en une amitié avec avantage. En plus d'avoir un physique digne de son nom, le garçon est parvenu a obtenir la confiance de Kaylee, au point où elle n'hésite plus à retirée son masque face à lui, quitte à lui laisser voir ses points faibles.

    Tout en savourant les retrouvailles, elle se laissa guider dans le fond de la cuisine et prit place à table, ne cachant pas son plaisir face au programme de la soirée. Le nouveau Poufsouffle s'éclipsa avec les assiettes tout juste le temps de les remplir et ils commencèrent à manger - beaucoup plus sainement qu'à l'étage d'au-dessus, il faut l'avouer ! - s'échangeant quelques impressions sur le château et les habitants. C'est ainsi qu'ils en arrivèrent à parler d'un des « couples » les plus célèbres de Poudlard, particulièrement chez les Gryffondor, nouvelle maison de la demoiselle; James Potter et Lily Evans, Adonis s'étant fixé comme objectif pour cette année loin de la France de séduire la jolie rousse. Amusée par les dires de son camarade qui semblait être persuadés de son plan et du résultat qui en ressortirait, Kaylee ne put s'empêcher de mettre en avant une probable tendance homosexuelle de la préfète Gryffondorienne. Parce que tout de même, il faut être honnête, pour cracher sur James Potter c'est qu'il y a quelque chose qui cloche ! Après tout, le lion est assez bel homme et le Quidditch est un atout de plus. Enfin, quoiqu'il en soit Adonis se contenta d'éclater de rire avant de répondre, son visage affichant une mine sérieuse.

      « Ho Kay, même si elle est lesbienne, je l'aurai, je la ferai changer de clan, tu le sais bien, c'est pas la question de l'homosexualité qui va m'arrêter … En plus, défi de plus pour moi ! Passer après James Potter, facile, mais passer après une nana, c'est dur ! »
      « Mmm, c'est trop facile pour toi là. Peut être que je devrais pimenter les choses en expérimentant de nouvelle chose avec miss préfète... Juste histoire d'élever un peu le niveau... Qu'en penses-tu ? »

    Malgré le sourire taquin qui se dessine sur le visage de la demoiselle, rien de sérieux dans ses propos. Les filles, ce n'est pas son truc. Une fille, c'est trop compliquée. C'est beaucoup plus simple d'être avec un homme. Quoiqu'en y réfléchissant bien, il est vrai qu'elle serait capable d'appliquer ces dires à la lettre, juste pour le plaisir de rendre la tâche de son camarade moins aisée. Et puis, ce n'est pas comme si ce serait la première fois qu'elle s’afficherait avec une fille... L'été de ces quinze ans, un des gars de la bande l'a mise au défi de se faire passer pour la petite amie de sa sœur pendant deux semaines. Résultat ? Les deux jeunes femmes ont remportées le pari haut la main et elles ont passée le reste des vacances avec le pauvre grand frère sous leurs ordres. Autant vous dire qu'elles en ont bien profité ! Et ce sujet est d'ailleurs une source d'amusement pour la jeune femme qui n'hésite pas à le remettre sur le tapis lorsque la situation l'exige. Enfin, le sujet principal n'est pas là. Peut importe les paroles, elle n'ira pas draguer Lily Evans pour s'amuser. A moins qu'Adonis ne veuille jouer avec le feu en la mettant au défi lui aussi...

    Le sujet dévia ensuite sur les éventuelles futures conquêtes du Français. Il vanta les mérites des vertes et argents et des étudiantes Russes de Durmstrang, évoquant un nom en particulier; Ivana Adzovic. L'évocation de ce nom fit plongée la sixième année dans ses pensées, Kaylee n'appréciant pas tellement la jeune femme évoquée. Ivana, on ne peut pas avoir confiance en elle. Elle est folle, c'est bien vrai. Au yeux de la miss Fairchild Il faut s'en méfier. Cependant, elle garda ses pensées pour elle; en deux ans, elle n'a jamais commentée les relations d'Adonis. Ce n'est pas aujourd'hui qu'elle va commencer; ils ont mieux a faire ! La voix de son camarade se fit à nouveau entendre, lui affirmant qu'elle restait sa préférée ce qui fit naitre un sourire amusée sur les lèvres de la jeune femme qui s'empressa de répliquer, utilisant le fait qu'être Française comme un bon avantage que les autres n'ont pas. En guise de réponse, elle eut le droit à un sourire, puis alors que son aîné portait sa bière a ses lèvres elle fut surprise par le contact de la chaussure en daim de ce dernier contre sa jambe. Elle avala sa bouchée tout en soutenant le regard de son camarade donc le visage légèrement penché sur la droite était éclairé par un sourire en coin, visiblement fier de lui. Entrant dans le jeu, Kaylee adressa un nouveau sourire à Adonis avant de baisser les yeux, s'appliquant à couper un nouveau morceau de viande afin de se concentrer sur autre chose. Lorsque le morceau fut avalée et qu'elle eut repris l'entier contrôle d'elle même elle planta de nouveau ses yeux dans ceux du jeune homme assis face à elle, se mordant légèrement la lèvre inférieure tout en appuyant doucement sa jambe contre le pied de son camarade, l'impatience commençant à se faire ressentir.

      « Pour le dessert, je t'ai préparé une mousse au chocolat. Je sais que tu aimes ça... »
      « Je ne peux rien te cacher. »

    Ils se connaissent trop. Voici une nouvelle preuve... Ils ne tardèrent pas à finir leurs assiettes et le Poufsouffle mis brusquement fin à son petit manège, faisant apparaitre une légère moue sur le visage de Kaylee, assez vite effacée puisque après avoir donné les assiettes à un elfe afin que ce dernier ne les débarrasse, le jeune homme fut de retour, deux terrines dans les mains; Le dessert ! Une mousse de chocolat qui plus est. Rien que d'y penser, la demoiselle en salivait. Quoi de meilleur que ce dessert là ?! Après avoir posé la terrine face à elle, Adonis l'enlaça par derrière, venant lui chuchoter quelques mots à l'oreille, son souffle chaud la faisant frisonner au passage.

      « Le péché mignon de madame est servi... »

    Les lèvres du septième année glissèrent ensuite le long de son cou afin de venir l'y embrasser durant quelques instant. Quelques secondes durant lesquelles elle ferma les yeux pour profiter pleinement de ce contact qui lui avait manquer durant l'été. Puis il redressa la tête et retira ses bras afin de retourner s'assoir à sa place. Kaylee l'observa un moment puis elle ouvrit à son tour la terrine, les yeux pétillant à la vue de la mousse au chocolat qui l'attendait et qui s'annonçait être tout délicieuse que la suite de la soirée. Fermant les yeux, elle porta la première cuillère à ses lèvres et apprécia le goût du chocolat quelque instant avant de rouvrir les paupières et de complimenter a nouveau son camarade sur le repas, souriant de nouveau.

    Lorsque les terrines furent vidées de leur mousse, Kaylee se leva et contourna la table jusqu'à se trouver debout au côté d'Adonis. Elle fit glisser une main dans les cheveux désordonné du garçon tout en venant s'assoir à califourchon sur ses genoux, faisant glisser sa main libre sur la chemise. Elle l'embrassa ensuite à son tour dans le cou, remontant jusqu'à l'oreille où elle fit une pause le temps de quelques respiration avant de venir y susurrer à son tour quelques paroles d'une voix suave.

      « Et si nous passons au vrai dessert maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaedelight.tumblr.com/
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis] Lun 26 Déc - 23:43

Adonis avait passé un été relativement calme. En fait, il avait été balloté par sa mère entre les différents bals de la Haute société sorcière. « Il faut que tu remplisses ton répertoire mon fils ! ». Voilà ce qu'elle lui avait répété pendant deux mois. Mon Fils. Elle adorait dire ça. Quand elle le présentait à ce qu'elle appelait des personnes ''de bonne famille'', elle disait : « Mon fils, Adonis. Il fait parti des 15 meilleurs élèves de Beauxbâtons, mon fils. Il va à Poudlard, mon fils... ». C'était insupportable. Quand son père était là, ce qui était très rare, il la réprimandait souvent. « Arrête Louise avec tes ''mon fils'' Laisse-le s'émanciper ! Personne ne veut dans son répertoire d'un gamin toujours accroché à 17 ans à maman dragon ! ». Le Ré-per-toire. C'était tout ce qui importait. Pour sa mère comme son père. Adonis s'y était fait. Il le remplissait d'une manière un peu étrange, mais son carnet d'adresse n'avait plu une ligne de libre, ni son agenda. Il connaissait tout Beauxbâtons, ou en tous cas toutes les filles de plus de 14 ans. Après, toutes les personnes n'étaient pas forcément à leur place, dans ce carnet, pour les parents Leroy en tous cas. Les nés-moldus pullulaient, le garçon s'en fichait, c'était des sorciers parmi tant d'autres, mais pas les parents. Mais il ne fallait pas le dire, qu'on aimait pas les sangs-de-bourbe, ça non ! C'est mal vu de ne pas les aimer. Et il faut être bien-vu . Par tout le monde. A tout prix. Bref, Adonis avait suivit sa mère tout l'été, et s'était ennuyé. Plus la fin d'Août approchait, plus il essayait de d'échapper à son emprise. Oh, il n'essayait pas beaucoup, n'y arrivait pas très bien. Il l'aimait trop, sa mère, pour lui faire un mal quelconque. Il savait que ça la tuerait qu'il lui arrivait quelque chose, et l'inverse était vrai aussi. Sa vie d'étudiant lui avait terriblement manqué, pendant ses 2 mois. Un nouveau sentiment allait aussi bientôt s'inscrire dans sa chair : la Nostalgie. Heureusement, une fille était là pour balayer tout ça en une seconde. Plus de nostalgie, ni d'ennui. Cette fille, c'était Kaylee.

Elle se tenait face à lui à une table aux fond des cuisines de leur désormais école, Poudlard. Un plat succulent se tenait devant eux : Salade et côtelette d'agneau de lait, simple mais sophistiqué, léger mais goûteux. Préparé par les soins du garçon bien sûr, aucun Elfe qui peuplaient les cuisines ne l'avait aidé, sauf peut-être pour trouver les casseroles. La française avait eut l'air de trouver cela délicieux. Ses yeux pétillaient. Ils parlaient à ce moment là des nouvelles conquêtes du jeune homme. Entre eux, il n'y avait pas de tabous, leur relation l'exigeait, en tous cas pas sur ça. Pas sur la vie sentimentale. Pas de jugement. Lily Evans avait été abordée et … La discussion prenait un tournant intéressant :

« Oh Kay, même si elle est lesbienne, je l'aurai, je la ferai changer de clan, tu le sais bien, c'est pas la question de l'homosexualité qui va m'arrêter … En plus, défi de plus pour moi ! Passer après James Potter, facile, mais passer après une nana, c'est dur ! »
« Mmm, c'est trop facile pour toi là. Peut être que je devrais pimenter les choses en expérimentant de nouvelle chose avec miss préfète... Juste histoire d'élever un peu le niveau... Qu'en penses-tu ? »

Le visage du français s'éclaira. Il se recula sur sa chaise et aplati son dos contre le dossier de la chaise en bois. Il attrapa son verre et but une gorgée de bière, ne quittant pas les yeux bleus de son amie. Un défi alors ? C'est ce qu'il préférait. Le jeu. Le plaisir de gagner, la rage de vaincre. Adonis était un mauvais perdant, chose à savoir. Mais il perdait rarement.

« Là ma chérie, je devrais avoir peur. Passer après James Potter, facile. Après une fille quelconque, plus dur. Après toi, presque impossible. Mais je relève le défi. Si elle est lesbienne, ce dont je doute, je la ferai changer d'avis, je l'aurai, même si elle s'est promise à toi, je te le garantis. On peut parier même si tu veux ... »

Il se pencha en avant et posa ses deux coudes sur la table. Son index droit alla effleurer la joue de Kaylee.

« Ce que tu veux ... »

Le sujet dévia ensuite sur Ivana Adzovic, une autre fille avec laquelle le français jouait. Ils s'étaient tous les deux remis à manger. Bien vite, Adonis avait compris que comme la majorité des personnes (surtout des filles) qu'il connaissait, Kaylee n'aimait pas la Serbe, ou en tous cas n'avait pas envie d'apprendre à la connaître. Quoi de plus normal après tout ? Une famille réputée sanguinaire, des allures et des manières glaciales, un succès auprès de la gente masculine considérable. C'était pour toutes ses raisons que Adonis avait jugé bon, très bon même de l'approcher (même si en soit, c'était elle qui lui était rentrée dedans). Il ne s'attarda donc pas trop sur la Blonde, comme il appréciait l'appeler (notez le B majuscule), mais fut heureux que sa Kay' ne fasse pas de remarque, il n'avait pas envie de se lancer dans un débat qui ruinerait toute la sensualité du dîner, et qui donc ruinerait sa nuit.

Sa nuit qu'il avait prévu comme être une nuit de Retrouvailles, donc parfaite. Elle lui avait manqué, sa Kaylee, malgré tout. Oh oui, ils n'étaient pas un couple, ils n'étaient pas amoureux … Mais la relation qu'il entretenait avec elle lui avait terriblement manqué. Ces dialogues jamais gênés sur des sujets touche à tout, l'entière et pleine connaissance de l'autre, de ses qualités, de ses défauts, de ses faiblesses etc. Ils avaient bien sûr leur jardin secret respectifs, bien gardé au fond de leur cœur, mais s'ils avaient besoin de l'autre, il n'avaient pas à hésiter. En tous cas, Adonis n'hésiterait pas, s'il sentait qu'elle pourrait l'aider. Ce n'étaient pas deux personnes qui couchaient ensemble, ni deux personnes qui se confiaient simplement l'un à l'autre, non. C'était un mélange parfait de ça, créant un équilibre dont le garçon avait besoin, et qui lui manquait vite. Son été lui avait paru terriblement vide sans ces rendez vous avec Kaylee, et il tenait vraiment à ces … Retrouvailles en territoire inconnu ...

Adonis joignait le dinait à quelques petites ''gâteries''. Des caresses sous la table, apparemment appréciées par la jeune femme, ainsi que des baisers dans le cou, qui la faisait frissonner. Le français se sentait parfaitement bien, là dans ces sous-sols, dans son élément, comme un poisson dans l'eau. Il aimait faire plaisir en se faisant plaisir, et c'était exactement ce qu'il se passait. Ils finirent silencieusement de manger. La sensualité de ce moment était palpable. Ils se regardaient droit dans les yeux, presque sans ciller. Il finirent en même temps, et Kaylee se leva et s'approcha de son ami. Elle glissa une main dans les cheveux du garçon. Son sourire s'agrandissait, en même temps que son désir. Il se recula sur sa chaise, laissant de la place à la jeune femme pour qu'elle puisse s'asseoir sur lui, à califourchon. Les baisers qu'elle déposa à son tour dans son cou le firent frissonner lui aussi. Elle murmurait des mots à son oreille :

« Et si nous passions au vrai dessert maintenant ? »

Adonis attrapait déjà le dos de la jeune fille, la collant à lui. Ses lèvres cherchaient les siennes, et il lui offrit un baisers des plus passionnés, avant de se lever, elle toujours dans ses bras. Ses jambes étaient croisées autour de son bassin, et ses mains étaient dans ses cheveux. Elle lui paraissait aussi légère qu'une plume. Un instant il se dit que ce n'était pas très poli de laisser les Elfes débarrasser, mais cette pensée s'échappa bien vite. Il lâcha un instant les lèvres de sa partenaire pour regarder la sortie de la pièce. Le plus dur allait être de grimper les 3 petites marches pour sortir de la pièce. La salle commune des Jaune et Noir était toute proche, alors ils termineraient leur nuit là bas. Ses colocataires de chambres avaient déserté pour la nuit, et y gagnaient en échange le droit d'utiliser son Nimbus pour une semaine. Heureusement, le dortoir était facilement accessible, remercions Madame Poufsouffle d'avoir eu la bonne idée de le construire en forme de terrier, chaque dortoir était au fond d'une galerie. Ils sortaient des cuisines et atterrirent dans les glaciaux cachots. Mais Adonis n'avait pas froid, il brulait. Tout son corps brulait. Du haut de son crâne au bout de ses pieds. Le trajet jusqu'à sa chambre lui paru interminable. Il déposa Kaylee délicatement (ou presque) dans son lit à baldaquin. Ses cheveux formaient autour de sa tête une couronne brune. Elle était magnifique. Il rit en replongeant dans ses bras.

Ils étaient promis à une nuit divine.

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 240
ϟ Date d'inscription : 08/10/2011
ϟ Points : 33

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Beauxbâtons -> Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis] Jeu 5 Avr - 19:29

    Cette soirée était sans aucune hésitation la meilleure soirée de Kaylee depuis son arrivée à Poudlard. Depuis son arrivée sur le territoire anglais même ! Retrouver les habitudes 'scolaires' malgré le changement d'établissement et de pays, c'est quelque chose de vraiment agréable. En plus d'être le sex-friend parfait et un bon ami, Adonis se révèle être en quelque sorte un excellent remède contre mal du pays. Sans lui, cette année loin de la France n'aurait pas été aussi attrayante. Beauxbâtons lui aurait certainement manqué beaucoup plus qu'actuellement. Poudlard est certes accueillant et considéré comme la meilleure école de Magie de Grande Bretagne mais, aux yeux de la jeune femme, il n'égalera jamais l'établissement Français. Enfin, revenons en à cette soirée.

    Un repas simple mais savoureux, une bonne humeur communicative, des yeux pétillants et des sourires glissés ici et là entre deux phrases... Des retrouvailles idéales, que dire de plus ? D'autant plus que le meilleur est à venir ! Alors qu'ils discutaient des étudiants anglais, les noms de James Potter et de Lily Evans apparurent dans la conversation. Les deux Gryffondors étaient assez connus dans le château, le premier pour son statut de 'maraudeur' son talent au quidditch et sa popularité auprès de la gente féminine alors que la seconde brillait pour ses résultats excellents en cours - malgré son appartenance à une famille purement moldue - et son statut de préfète parfaite. L'attirance de James Potter pour la jolie rousse n'était plus à prouver et les nouveaux venus avaient rapidement appris tout ce qu'il y avait à connaitre sur cet étrange couple, à savoir les nombreuses déclarations du lion qui malgré tous les refus essuyés revenait à la charge, ne désespérant pas t'atteindre le cœur - visiblement de pierre - de la demoiselle. Une éventuelle homosexualité de la part de la préfète rousse fut évoquée par Kaylee qui avouons le, a un peu de mal à comprendre le raisonnement de Lily. James Potter est loin d'être repoussant alors pourquoi ne pas accepter ses avances ? Même si c'est pour une nuit, c'est toujours ça de pris ! Enfin, quoiqu'il en soit, Adonis fut visiblement amusé par l'idée et il affirma avec conviction que même si Lily Evans se révélait être lesbienne il la ferait changer de bord...

    Alors que Kaylee se questionnait à voix haute sur une éventualité d'aborder la jolie rousse afin de pimenter les choses pour le Don Juan Français, le sourire de ce dernier se fit plus grand. S'appuyant plus confortablement sur le dossier de sa chaise il but une gorgée de bière, ses yeux ne quittant pas ceux de Kaylee. Reposant son verre il posa ses coudes sur la table et prit la parole

      « Là ma chérie, je devrais avoir peur. Passer après James Potter, facile. Après une fille quelconque, plus dur. Après toi, presque impossible. Mais je relève le défi. Si elle est lesbienne, ce dont je doute, je la ferai changer d'avis, je l'aurai, même si elle s'est promise à toi, je te le garantis. On peut parier même si tu veux ... »

    Il fit une légère pause puis repris, son index venant effleuré la joue de la lionne comme pour appuyer ses paroles. Les yeux pétillant d'amusement, la jeune femme effleura l'avant bras du garçon en guise de réponse. Il veut parier, c'est bien ça ?

      « Ce que tu veux ... »
      « Pari accepté alors ! »

    S'il y a bien une chose à savoir sur la miss Fairchild, c'est qu'elle est tout bonnement incapable de résister lorsque le mot 'pari' est prononcé.

    Ils reprirent ensuite leur discutions sur les étudiants, ou plutôt sur les futures conquêtes du garçon. En entendant le nom d'Ivana Adzovic, Kaylee du se retenir pour ne pas faire la moue. Bien qu'elle n'apprécie pas cette jeune femme, si Adonis s'y intéresse c'est son problème à lui. Si il veut prendre le risque de lui faire confiance, elle ne l'en empêchera pas, même si elle trouve que c'est de la folie. Cela a toujours été ainsi entre eux, aucun tabou, aucune jalousie et surtout aucune intervention dans la vie de l'autre en dehors de leurs petits moments ensemble. Et ça restera toujours ainsi, peut importe que le lieu de ses retrouvailles soit Poudlard ou n'importe quel autre endroit. Le garçon, ayant probablement remarqué qu'il s'aventurait sur un sujet plutôt délicat en parlant de la Serbe, changea de sujet assez rapidement et très vite il joignit quelques caresses sous la table à ce repas de retrouvailles déjà exquis. Ils terminèrent leurs assiettes et attaquèrent le dessert presque silencieusement, sans se quitter des yeux, aussi impatient l'un que l'autre d'en arriver aux choses sérieuses, à la véritable raison les ayant poussé à se retrouver à diner seuls dans les cuisines, loin de toute l'agitation régnait à l'étage au-dessus et surtout, près du dortoir du jeune homme...

    Le repas fini, Kaylee vint s'installer à califourchon sur les genoux de son camarades. Elle déposa quelques baisers dans le cou de ce dernier, souriant en le sentant frissonner à ce contact, puis elle s'approcha de son oreille afin de venir réclamer le véritable dessert. La réponse d'Adonis ne se fit pas attendre. A peine avait-elle fini de parler qu'il lui attrapait le dos afin de rapprocher leurs corps tout en venant poser ses lèvres contre les siennes pour un baiser de plus en plus passionné. Puis il se leva, la gardant serrée dans ses bras comme si elle ne pesait pas plus lourd qu'une plume. Par automatisme elle enroula ses jambes autour du bassin de son ami, glissant ses deux mains dans ses cheveux. Sans prêter plus attention aux elfes de maison ils quittèrent bien vite les cuisines et traversèrent les cachots. Alors qu'à l'aller l'endroit lui avait paru humide et froid, une chaleur oppressante y régnait maintenant. Chaleur uniquement dû à Adonis, il faut l'avouer. Le trajet jusqu'à la salle commune des Poufsouffles, vide à cette heure, semblait ne pas avoir de fin mais ils finirent par arriver sans encombre dans la chambre du garçon. Il la déposa sur son lit, avec plus ou moins de délicatesse et elle eu juste le temps de remarquer les couleurs dominantes de la maison, le jaune et le noir, avant qu'Adonis accapare toute son attention en lui rappelant bien vite les priorités de cette soirée. Joignant son rire au sien, elle s'empressa ensuite de coller à nouveaux ses lèvres contre celle de son aîné tout en s'attaquant aux boutons de sa chemise devenue un peu trop gênante à son goût.

    La nuit promettait d'être longue et agréable~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaedelight.tumblr.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis]

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles en territoire inconnu [Ft; Adonis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-