Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Manque de hibou [PV : Dimitri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Manque de hibou [PV : Dimitri] Ven 4 Nov - 15:50

    La famille. Qu’y a-t-il de plus important ? Bien entendu, certains répondront l’amitié, l’amour ou que sais-je encore. Mais jamais rien ne remplacera la famille. Il est vrai que vous n’avez pas eu le loisir de la choisir mais comment oublier tous ces bons moments passés avec votre cousin ou votre sœur ? Ces éclats de rires, ces disputes au quotidien même si pour la plupart du temps, elles n’avaient pas lieu d’être car le motif était simplement qu’on vous avait pris votre jouet favori. Sans oublier les moments de solidarité, de compassion où vous vous rendez compte que, malgré tout, jamais ils ne vous laisseront tomber. Oui, Sophia était nostalgique. Sa famille lui manquait, elle avait besoin d’avoir des nouvelles d’eux. Chaque année, elle partait loin de ceux qu’elle aimait et laissait une partie de son cœur à Salinas, en Californie, là où elle avait grandi. Oh bien sûr, l’autre partie de son cœur se trouvait maintenant au château et c’était un grand bonheur d’y revenir tous les ans. Mais elle n’oubliait pas pour autant ceux qui ont rythmé toute son enfance.

    Poudlard était grand et majestueux et avait toujours attisé la curiosité de la jeune Gryffondor. Non seulement le bâtiment renfermait de nombreux secrets, mais les personnes qui y vivaient aussi. Elle en était l’exemple vivant de par son amitié secrète avec la reine des serpents ; Narcissa Black. Et puis il y avait aussi ces maraudeurs, comme on les appelle, leur aversion envers Severus Rogue crevait les yeux mais Sophia n’en connaissait pas la raison. Et puis à force d’observer les gens, elle s’était créer un loisir ; essayer de définir le caractère des gens. Elle devait avoir ça dans le sang car à l'âge de 7 ans, elle s'était liée d'amitié avec une petite fille moldue, Rachel alors qu'elle savait très peu de choses sur elle. Elle lui avait juste fait bonne impression et semblait différente, plus réfléchie. Maintenant, elle passait ses journées à ça lorsqu’elle avait du temps libre, c’était devenu une sorte d’amusement particulier pour elle.

    Mais ence moment, une chose l'occupait particulièrement, il s'agissait de Nathan, son frère. Il lui manquait tellement. Elle avait envoyé un hibou chez elle, elle attendait sa réponse avec tellement de hâte que s’en était devenu maladif. Elle était, comme tous les soirs depuis quelques jours, dans la volière, accoudée sur le rebord de la fenêtre à attendre encore et encore, s’inquiétant parfois même. Le dernier repas dans la grande salle, d'habitude si joyeux avait été tellement long. Elle aurait voulu envoyer un deuxième hibou mais elle était à court, son seul et unique hibou, son compagnon de toujours était déjà parti, emportant avec la lui la lettre destinée à son alter ego. Il se faisait de plus en plus tard et elle devait encore retravailler quelques sorts pour son cours de défense contre les forces du mal afin d'être sûre de faire bonne impression devant le professeur Hawkins. De plus, la fatigue se faisait vraiment sentir et elle avait hâte de rejoindre son lit à baldaquin si confortable. Soudain, le bâillement de la porte derrière elle se fit entendre. Elle se retourna brusquement, si c'était un préfet, elle n'avait aucune excuse pour être ici aussi tard, elle se retrouverait donc dans le pétrin et ce n'était pas vraiment le moment car elle avait déjà fait perdre quelques points aux rouges aujourd’hui à cause de bavardages. Et puis ce n'était pas vraiment la première fois ces derniers temps. Elle tendit donc un peu le cou pour voir qui se tenait à l'angle de la porte, priant pour que ce soit un simple élève.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Manque de hibou [PV : Dimitri] Mer 21 Déc - 10:31



La nuit était depuis toujours l'un des moments favoris de Dimitri, calme, silencieuse, mystérieuse, fascinante … A Poudlard, bien que le règlement l'interdisse, il aimait à explorer les lieux bien qu'il fut là depuis quatre mois. La vision des choses n'est pas la même selon le moment de la journée et l'endroit où l'on se place. Il trouvait le château plus intrigant et enclin à lui livrer ses secrets à cette heure là. Bien sûr, pour que l'exercice soit plus plaisant, il ne sortait pas toutes les nuits, une à deux fois par semaine étaient amplement suffisante. Le seul bémol était qu'il ne devait pas se faire prendre par le concierge ou qui que ce soit d'autre, mais la nuit étant assez avancée il ne se faisait pas de soucis. Tous devaient dormir depuis longtemps déjà.

Il avait quitté les cachots depuis un moment, un paquet de lettres rangées dans l'une des poches de sa veste. Ce soir ne serait pas dédié à l'exploration, non il avait accumulé un certain retard dans les lettres. Une semaine déjà qu'il avait les réponses d'une précédente série de messages, c'était à son tour de répondre. L'exercice était amusant, il s'imaginait ses amis lui écrire parfois, il recevait quelques photos de leur part. Bien sûr, toutes ses photos avaient pour but de le taquiner en lui montrant à quel point les fêtes étaient toujours aussi géniales à Durmstrang quand elles étaient organisées. Ses pas le menèrent à la volière, un grand bâtiment dont l'accès se faisait par un escalier qui en hiver se retrouvait complètement gelé. Dimitri avait vu de nombreux élèves glisser, c'est pourquoi il fit bien attention où il mettait les pieds, procédant par étapes.

Lorsqu'il atteignit enfin la porte, il pivota sur lui-même afin de vérifier que personne ne l'avait suivit dans son périple. L'escalier était vide de monde.Personne en vue, tant mieux. Doucement, il tourna la poignée glacée et poussa la porte aussi silencieusement que possible, il était inutile de réveiller tous les volatiles. Malgré toutes les précautions qu'il prit pour ne pas faire de bruit, la porte laissa échapper un léger grincement, il jura en russe. Rapidement, il pénétra à l'intérieur de la volière et referma la porte qui cette fois ne fit aucun bruit.

Dimitri fit quelques pas, il lui sembla discerner la silhouette d'une personne au fond de la salle, mais il n'en était pas certain. Un instant il craignit que ça ne soit un enseignant, mais à en juger par la taille, il ne pouvait que s'agir d'un élève. Les rayons de la Lune ne fournissant pas assez d'éclairage à son goût, il augmenta un peu la luminosité avec sa baguette et s'approcha de la personne. Ses pas résonnèrent doucement sur le dallage de la volière, accompagnés par les cris de quelques hiboux mécontents, l'ambiance aurait pu s'approcher de celle que l'on retrouve dans les livres à suspens..

« Sophia ?! S'étonna-t-il en la reconnaissant, Qu'est ce que tu fais ici ? »

Il abaissa sa baguette, Sophia et lui était pour ainsi dire des amis, aucun risque qu'elle aille le dénoncer aux enseignants. Le fait de découvrir la jeune fille ici, l'intriguait au plus au point, qu'est ce qui l'avait pousser à venir ? Que faisait-elle à cette heure dans la volière ? Ne pouvait-elle pas y aller à un autre moment ? Dimitri était curieux de le découvrir.

Elle aurait pu lui retourner la question, le couvre-feu était passé depuis plus de deux heures maintenant, et ils étaient tous les deux hors de leur dortoir respectif.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Manque de hibou [PV : Dimitri] Dim 25 Déc - 19:37

La volière était très sombre à cette heure si avancée de la soirée qu’on se serait cru dans une scène d’épouvante, digne d’un film d’horreur moldu de ce nom. La pénombre ne permettait pas à Sophia de voir quoi que ce soit de très distinct, elle parvenait juste à voir une silhouette se déplacer à travers la pièce. Celle-ci se servit de sa baguette pour éclairer la pièce et Sophia put voir distinctement la fumée qui s’échappait d’elle avec son souffle, à cause du froid. La rouge et or n’avait pas encore réussi à apercevoir le visage de l’intrus et cela avait le don de l’angoisser. Pourtant, le courage était une de ses principales qualités, elle était quand même dans la noble maison de Godric Gryffondor, mais elle avait du mal à gérer son stress. Elle plaqua rapidement une main sur sa bouche et ramena ses boucles blondes devant son visage, comme si ça pouvait l’aider. Par reflexe, sa main descendit le long de sa veste et saisit sa fidèle baguette magique dans sa poche. La silhouette l’avait remarquée à coup sûr et s’approchait à présent dans sa direction, sa baguette magique tendue en avant.

A ce moment précis, Sophia ne se demandait pas qui était la personne, si c’était un enseignant, un préfet ou un simple élève mais uniquement si cette personne lui voulait du mal ou pas, et si c’était le cas, elle était prête à se défendre. Elle se rappelait brièvement comment se battait ses camarades moldus – au cas où- mais elle savait très bien qu’ici, elle devrait se défendre différemment d’eux. Alors, elle réfléchit à toute vitesse à un sort qui lui permettrait de fuir sans s’attirer trop d’ennuis, elle se demandait aussi quand agir histoire d’être plus rapide que son adversaire…

« Sophia ?! Qu'est-ce que tu fais ici ? »

La Gryffondor souffla un bon coup. Premier point, la personne connaissait Sophia. Deuxième point positif, elle ne lui voulait aucun mal apparemment. Et pour finir, elle avait reconnu la voix de Dimitri Novak, un jeune homme sympathique venant de Durmstrang avec qui elle avait déjà eu l’occasion de discuter à de nombreuses reprises. Et puis finalement, une seconde vague de stress s’empara d’elle ; comment justifier sa présence ici à une heure si tardive ?

« - Pfiou… Tu m’as fait peur gros bêta. Dit-elle en levant les yeux au ciel. Elle se retourna à nouveau vers un des grands trous dans le mur permettant aux volatiles d’entrer et sortir librement et admira une seconde fois la lune. Te retourner la question serait trop simple même si je meurs d’envie de connaître la raison de ta présence ici. Alors faisons un pacte ; tu gardes pour toi tout ce que je risquerais de te dire ce soir, et moi de mon côté, si l’envie soudaine te prendrais de m’en dire un peu plus sur ta raison à toi, eh bien je t’écouterai avec plaisir »

Une manière de saluer le nouveau venu peu commode bien sûr mais c’était du Sophia tout craché. C’était une manière de lui demander ce qu’il fabriquait ici sans pour autant le formuler à voix haute. Elle ne cherchait pas à être trop envahissante avec Dimitri car elle croyait avoir plus ou moins compris sa manière de fonctionner. Elle se retourna vers le jeune homme et lui lança un sourire complice ; ce n’était pas la première fois qu’elle usait de ses charmes pour obtenir ce qu’elle voulait et même si ça ne lui ressemblait pas, ça l’amusait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Manque de hibou [PV : Dimitri] Mar 27 Déc - 21:39


Il se sentit coupable de lui avoir fait peur, ça n'était pas dans ses intentions. D'un autre côté, elle n'aurait jamais dû se trouver à la volière à cette heure tardive. Il lui sourit lorsque cette dernière le traita de « gros bêta », une expression qu'elle aimait à utiliser quand il sortait une bêtise, ou l'effrayait comme cette nuit là. Cependant, la peur qui avait saisit Sophia se dissipa rapidement et il retrouva face à lui, la jolie curieuse qu'elle était habituellement. En échange de son silence et lui donnerait une explication … intéressant. En plus, il n'était même pas obligé de lui donner la sienne ! Super !

Dimitri ne courrait pas après les pactes, ni toute autre sorte de contrat, mais celui qu'elle lui proposait était correct. Et puis .. ils étaient amis, il pouvait donc lui confier la raison qui l'avait fait lever. Ce détail n'avait rien de « SECRET DEFENSE », ça n'était pas une affaire d'état ou un truc dans ce genre. Tout le monde y gagnait, lui apprenait pourquoi elle était ici, elle obtenait de lui une information banale qu'il n'aurait pas donné à tout le monde à Poudlard. Envoyer du courrier, ce n'est pas quelque chose d'illégal me diriez-vous, malgré tout, Dimitri ne voyait pas pourquoi toute l'école aurait besoin d'être au courant. S'il le souhaitait, il n'avait qu'à le faire savoir à quelqu'un de bavard, comme cette Mary McDonald dont lui avait parlé Adonis & Aleksandra. Apparemment elle était une grande spécialiste des ragots et autres rumeurs. Quoi qu'il en soit, Dimitri accepta l'offre de Sophia.

-Ca me va, répondit-il en lui souriant.

Il s'approcha d'elle et posant son épaule contre les pierres froides, prit appuis sur le mur à côté d'elle. Sur lui, il sentit glisser le regard de son amie. Ce même regard qu'il savait réservé à certains garçons, mais avec lui, il avait une toute autre signification. Il en déduisit qu'elle aimerait vraiment connaître la raison qui l'avait poussé à quitter la salle commune des Serpentard. Dans la poche intérieure de sa veste, attendaient patiemment les lettres qui devaient être envoyées par hibou à Durmstrang. Quelques minutes de retard pour avoir parler avec Sophia ne se verraient pas.

Le vol d'un oiseau qui partait en chasse d'un quelconque rongeur pour son repas, le fit sursauter légèrement. A son passage, il réveilla quelques uns de ses congénères qui de toute évidence n'apprécièrent pas cette action. Depuis sa place, Dimitri observa le hibou s'éloigner de Poudlard pour trouver son dîner. Le cri qu'il avait poussé en passant au dessus d'eux, ne lui permit pas d' entendre le début de la réponse de son amie.

-Alors, qu'est ce qui pousse une élève aussi sage que toi à enfreindre le règlement, pour venir ici ? Lui demanda-t-il. Je suppose que tu n'es pas venue pour profiter de la vue.

Les autres oiseaux semblant dormir, il n'aurait cette fois aucun mal à comprendre ce qu'elle lui répondrait.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Manque de hibou [PV : Dimitri] Lun 2 Jan - 21:48

    La lune était belle, mais pas pleine. Elle permettait de voir un paysage sans pareille qui avait une tout autre couleur de nuit et c’est pourquoi Sophia aimait sortir tard le soir après le couvre-feu. Sans parler des différents animaux et créatures qui ne sortaient que dans la pénombre et qu’on ne pouvait voir qu’en bravant le froid et le noir. Elle remercia intérieurement sa mère pour tous ses soins apportés, toutes ses visites chez les médecins moldus que Sophia détestait tant. Oh oui elle les détestait, mais maintenant, grâce à leurs conseils, elle était ravie d’avoir encore une excellente vue et de pouvoir résister ainsi au froid.

    Elle avait tenté de s’expliquer une première fois mais c’était sans compter sur la charmante participation des volatiles qui ont cru bon d’intervenir à ce moment précis. Sophia rit légèrement sous le brouhaha et s’arracha à la vue pour faire face au serpentard, avec encore le même sourire sur le visage. Dimitri l’invita à reprendre la parole et la manière dont il le fit la poussa à rire encore un peu. Le calme était revenu dans la froide volière, la rouge et or inspira un bon coup et se lança.

    « - Le calme. Oui, quand ces stupides volatiles ne s’expriment pas à tort et à travers, il est très appréciable ici tu sais. Et puis, la vue… Y as-tu déjà fait attention ? Elle est magnifique et très différente de celle qu’on peut voir du château. » Elle sourit à Dimitri, lui prit la main et l’emmena près d’une plus grande fenêtre. Peut-être qu’il n’y voyait rien d’intéressant ou qu’il ne voyait rien du tout à cause de la noirceur de la nuit mais ils restèrent en silence durant quelques temps. Sophia se mordit la lèvre sans savoir ce qu’elle devait dire, ou ne pas dire. Elle choisit finalement de rompre le silence et de se jeter à l’eau. « J’attends aussi du courrier… de mon frère, on est très proches et il ne répond à aucun de mes hiboux, ça m’angoisse. Mais je m’inquiète sans doute pour rien, comme d’habitude ! »

    Elle soupira mais finit par sourire à nouveau à son ami ; elle n’y pouvait rien si elle était de nature joyeuse. Si bien qu’il était facile de déceler ses humeurs ou de savoir si quelque chose la chagrinait ou la contrariait. Mais là, rien, elle se sentait à l’aise. Elle eut quand même envie de lui rétorquer un « et toi ? » mais elle n’osait pas, craignant de tout gâcher. Si il arrivait à lui avouer quelque chose, il fallait que ça vienne de lui et elle ne voulait en aucun l’y obliger. Mais elle était curieuse et il devait probablement s’en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Manque de hibou [PV : Dimitri] Mer 8 Fév - 21:57

Il la laissa l'emmener jusqu'à la fenêtre, et l'écouta parler de ce qu'ils voyaient, ou étaient censés voir … Dimitri n'avait pas de réelles difficultés à voir dans le noir, ses yeux s'adaptaient plus ou moins à l'obscurité. Mais, magnifique n'est pas exactement le terme qu'il aurait utilisé pour décrire la vue qui s'offraient à eux. Certes, on apercevait ici là quelques arbres, le lac et le contours des montagnes … mais de nuit … ça n'avait rien de spectaculaire. Les filles et leur manière de voir quelque chose de beau dans n'importe quel élément naturel l'avait toujours étonné. Pour lui un arbre, était un arbre, une fleur, une fleur, et un paysage en pleine nuit, un paysage en pleine nuit. Il n'allait pas chercher midi à quatorze heures. Il ne niait pas que certaines choses étaient dotées d'une certaine beauté, mais il n'allait pas le faire remarqué à chaque fois. Ne souhaitant pas s'aventurer vers un débat sur la beauté des éléments, il se contenta de hocher la tête.

Un léger silence s'installa entre eux, avant que Sophia ne reprenne la parole. « J’attends aussi du courrier… de mon frère, on est très proches et il ne répond à aucun de mes hiboux, ça m’angoisse. Mais je m’inquiète sans doute pour rien, comme d’habitude ! » Son ton trahissait l'inquiétude qui la rongeait sûrement depuis quelques jours. Lui qui était fils unique ne savait pas vraiment ce qu'elle ressentait, mais il s'en faisait une vague idée. A l'en croire, tous deux entretenaient une correspondance régulière et le fait qu'elle n'ait pas de réponse ne devait pas être normal. Que faire … lui proposer d'emprunter son propre oiseau ou celui d'un autre élève ? Ou encore tenter de trouver une solution ?

-Tu sais, ça n'est peut-être qu'un oubli de sa part, il a peut être été très pris ces derniers temps, il ne connaissait rien du garçon dont ils parlaient mais, il arrive que lorsque l'on est trop occupé on en oublie des choses. Ou alors, ton hibou avait besoin d'être soigné ? Avec le temps qu'il fait ça ne serait pas étonnant et puis selon l'âge qu'il a aussi, il peut mettre plus ou moins de temps à se remettre d'un long voyage.

Sachant très bien que poursuivre une conversation sur son frère et son manque de nouvelles risquait d'angoisser encore plus Sophia, il choisit de changer de sujet. Il la savait curieuse de connaître ce qui l'avait poussé à sortir des cachots pour venir ici. Malgré tout, elle n'avait rien dit mais Dimitri savait que la question lui brûlait les lèvres.. Aussi, presque à contre-coeur, dériva-t-il sur cette conversation.

-Je venais donner de mes nouvelles à des amis, dit-il en prenant appuie sur le rebord. Ca fait quelques jours que j'ai leurs lettres et si je ne leur réponds pas – il chercha ses mots - ils vont penser que je les ai oubliés ou alors que les photos qu'ils m'ont envoyé m'ont vexé.

Il sourit. Il ne doutait pas qu'en s’arrêtant là, la curiosité de Sophia redoublerait. Elle voudrait sûrement en savoir plus sur les clichés, et cela lui permettrait le temps de quelques minutes d'oublier ce problème de hibou. Et si, malgré tout elle ne parvenait pas à passer outre son inquiétude, il la laisserait emprunter le sien. Ses amis pourraient bien patienter quelques jours de plus.



[ HJ : désolée du temps d'attente Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Manque de hibou [PV : Dimitri] Dim 19 Fév - 13:35

    Chercher ainsi à rassurer une personne alors que la majorité des autres élèves n’en aurait rien à faire prouvait que Dimitri était réellement quelqu’un de bon. Ses arguments étaient plus que plausibles et il n’avait pas tort, ce qui avait le don d’agacer Sophia. Oui car maintenant elle n’avait plus de raison de quitter le château telle une hystérique pour rejoindre son frère, baguette à la main et d’exterminer tous les élèves qui lui diraient qu’elle s’inquiète toujours pour rien..
    Bien qu’elle ne fût pas sérieuse, elle arrivait à visualiser la scène dans son esprit ce qui la fit rire intérieurement. Elle s’empêcha de sourire pour ne pas que Dimitri la prenne pour une folle – bien que ça ne devait pas en être loin. Néanmoins, elle réfléchissait toujours aux paroles de son ami, le regard perdu dans l’horizon, et espérait de tout son cœur qu’il avait raison.

    « Je venais donner de mes nouvelles à des amis, ça fait quelques jours que j'ai leurs lettres et si je ne leur réponds pas… ils vont penser que je les ai oubliés ou alors que les photos qu'ils m'ont envoyé m'ont vexé. »

    Des photos ? De quelles photos parlait-il ? Sophia se tourna brusquement vers Dimitri, pétillante, à l’affut d’une petite info sur son ami. Elle vit les yeux du Serpentard posés sur elle, briller dans l’obscurité et elle lui sourit, comme elle savait si bien le faire pour obtenir ce qu’elle voulait. C’était de cette façon qu’elle avait fait craquer son père pour avoir son premier hibou et ça avait fonctionné à chaque fois. Mais avec Dimitri, c’était différent. Elle connaissait sa manière de fonctionner et cette discrétion sur lui. Elle ne l’avait jamais forcé à avouer quoi que ce soit et elle ne voulait pas commencer maintenant. Mais, elle savait qu’il était conscient du désir qui faisait briller ses yeux.

    « Et tu viens les envoyer si tard ? C’est étonnant, je te croyais un peu paresseux du genre à dormir comme une marmotte plutôt que de te lever en pleine nuit pour envoyer des hiboux à tes amis. » Elle avait dit ça d’un ton taquin, pour l’embêter et le faire sourire. « Sinon, tu parlais de photos… Je… Tu sais que je suis ouverte à tous sujets de conversation, pas vrai ? »

    Elle souriait et s’était un peu rapprochée de lui, pour qu’il puisse chuchoter si il le désirait, bien que ça ne change rien étant donné qu’ils étaient seuls à cette heure, à une cinquantaine de mètres du château. Sophia regardait son ami dans les yeux, apprendre même qu’une seule petite et futile info sur sa vie était tellement excitante ! Drôle de façon de penser, pas vrai ?

HS : Désolée aussi, une semaine de retard :B
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Manque de hibou [PV : Dimitri]

Revenir en haut Aller en bas

Manque de hibou [PV : Dimitri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-