Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

C'est de ta faute ! [ - Adonis ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


6ème année ϟ Élève


ϟ Parchemins postés : 346
ϟ Date d'inscription : 13/08/2011
ϟ Age : 22
ϟ Points : 87

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: C'est de ta faute ! [ - Adonis ] Jeu 16 Fév - 12:04

L'emploi du temps des sixièmes et septièmes années voulait que les cours de potions leur soit communs. «  Règle idiote » «  Comment voulez vous faire cours convenablement .. niveaux différents …  » «  incompatible » «  Moins d'horaires ? Et alors ?! Le plaisir des potions et d'assister à ce cours est plus importants vous dis-je » tels étaient les phrases que les élèves entendirent régulièrement de la part du professeur Slughorn. Malgré un désaccord prononcé au début cette année scolaire un peu spéciale, le directeur des Vert & Argent avait finit par se faire à cette idée et au plus grand étonnement de tous, avait finit par trouver plaisant ce système.

« Bien, le cours d'aujourd'hui portera sur la solution de nettoyage. Le cours théorique de lundi …-Slughorn s'interrompit et fixa l'un de ses élèves dans le fond de classe - Monsieur Flint, je ne doute pas un instant que cette potion ne vous intéresse pas. Mais imaginez qu'un jour prochain vous vous retrouviez à devoir faire disparaître des tâches de peinture du nouveau canapé que votre femme aura acheté, faites-moi confiance cette solution fait des miracles ! »

Quelques rires se firent entendre. Moqueries envers Flint ou sur ce qui ressemblait fort à du vécu, il était difficile de le savoir précisément. Certain d'avoir su récupérer l'attention de ses élèves, il reprit ses consignes quant à l'exercice du jour. Exceptionnellement il laissa aux élèves le choix de leur binôme.

Cette potion qui à première vue semblait être d'une facilité déconcertante, se révéla plus complexe que prévu. A chaque étape réalisée, les élèves devaient prélever une petite quantité de la potion et la garder de côté afin de mieux saisir l'évolution de la préparation. Le minutage était précis, il en allait de même pour le dosage. Assise à côté de sa coéquipière Mary patientait. Onze minutes, c'est long … Alors qu'elles étaient lancées sur un débat, qui visait à déterminer lequel des joueurs de Quidditch de Poudlard avait le plus beau physique, Mary observa le reste de la classe. La majorité était en train de parler de la pluie et du beau temps, d'autres plus sérieux commençaient déjà à écrire le bilan de leur travail. C'est alors que son attention fut attirée vers le fond de classe … Son regard croisa celui d'un certain français. La Gryffondor regretta presque immédiatement de s'être retournée. Adonis dû deviner son exaspération et par provocation ( elle en était sûre et certaine ) il lui fit un clin d'oeil et poussa le vice jusqu'à lui adresser un sourire.

Tous ceux qui connaissaient Mary, savaient que sa capacité à s'emporter rapidement était impressionnante et ses réactions, dans de pareilles situations, étaient légèrement exagérées. Sans trop réfléchir, elle saisit ce qu'elle pensait être une louche et la lança sur le septième année. Elle ne réalisa qu'après que ça n'était pas une louche qu'elle venait de balancer … mais l'un des échantillons de leur potion. Le bruit de verre qui se brise attira l'enseignant comme le sucre attire les abeilles.

« Miss McDonald ! Pouvez-vous m'expliquer ce qui se passe ici ?!»

Oscillant entre colère et confusion, Mary tenta de lui expliquer que depuis le début de l'année, le français ne cessait de l'importuner. Son sourire, ses clins d'oeil, ses manières, il faisait tout pour l'énerver, elle en était sûre ! Horace Slughorn soupira, ses deux là lui avaient déjà fait de petites scènes de « couple » depuis qu'ils se connaissaient. Cependant, cette fois il y avait dégât matériel, fort heureusement aucune blessure n'avait été faite. D'un coup de baguette il nettoya le verre brisé et l'échantillon de potion renversé.

« Je ne retirerai pas de points à vos maisons respectives jeunes gens, puisque vos camarades n'ont rien à faire dans votre histoire. - Mary sourit, rassurée – Mais … je ne peux laisser passer un tel comportement durant mon cours. C'est pourquoi, je vous retrouve ici-même vendredi soir après le repas pour deux heures de retenue. »

Passer son vendredi soir en retenue …. Rien que pour lui faire passer une soirée dans les cachots, Mary détestait Adonis. Il ne pouvait pas de tenir tranquillement ?! Non, bien sûr, il avait fallu qu'il la provoque ! Encore une fois !

Comme convenu, après le repas et un bref passage dans sa salle commune, elle descendit les sept étages qui la séparaient des cachots. Quand elle arriva sur place, elle trouva un parchemin sur lequel était écrit les instructions.

Citation :


Avant toutes autres choses, sachez jeunes gens que vous ne pourrez utiliser votre magie durant cette retenue. Un enchantement vous y empêche. Votre travail de ce soir consistera a nettoyer les chaudrons en cuivre de l'école. Les deuxièmes années en auront besoin en début de semaine. A votre disposition, vous trouverez des brosses, chiffons et nécessaire de nettoyage.

J'espère que cette corvée vous fera réfléchir sur votre comportement, à l'un comme à l'autre.

Bonne
soirée,

H. Slughorn



Mary soupira, corvée de ménage … elle poussa la porte de la salle. Une vingtaine de chaudrons les attendaient, tous étaient dans un état déplorable. Des champignons s'étaient même installés sur quelques uns. Refusant de commencer le travail sans Adonis, elle s'installa sur une table et patienta. Il était hors de question qu'elle travaille plus que lui.





______________________



Mary McDonald
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 22
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: C'est de ta faute ! [ - Adonis ] Mar 21 Fév - 20:38

Adonis était un garçon curieux. Il aimait aller en cours, il aimait en apprendre toujours plus. L'avantage avec le système de Beauxbâtons, c'est qu'on pouvait choisir une filière de spécialisation, en fonction de ses goûts ou du métier qu'on souhaitait faire. Parfois l'un allait avec l'autre, parfois pas. Adonis ne savait pas ce qu'il voulait faire plus tard. Il avait pris RSM, Runes Sortilèges Métamorphose. Il adorait la métamorphose, presque autant que les sortilèges et les Runes. C'était comme ci ça avait été fait pour lui.

À Poudlard, ce n'était pas comme ça. Chaque élève avait le même nombre d'heure dans toutes les matières, même si bien sûr ce nombre changeait d'années en années. Non pas que ça soit un mauvais système, le français ne pourrait pas décemment dire ça, ça n'en était pas un qui lui convenait. Il préférait pouvoir se concentrer sur les matières qu'il adorait pour avoir Optimal aux BUSE et aux ASPIC plutôt que de devoir se concentrer autant sur les Runes que sur l'Herbologie, pour n'avoir que des Acceptable aux deux. Mais là, c'était pire que ça. Le système de Poudlard avec l'arrivée des nouveaux était vraiment … Vraiment … Mal foutu. Quelle idée, non mais quelle idée, de mettre les sixième et les septième années ensemble ? Non mais sérieusement ? Déjà il allait devoir supporter toute l'année ces immatures prétentieux de seize ans, mais en plus il allait risquer de ne pas avoir le niveau pour les ASPIC ? Stupide, complètement stupide.

Et le professeur Slughorn avait le même point de vue que lui ! Il marmonnait dans sa moustache à longueur de cours que c'était « du grand n'importe quoi », une « Règle idiote », bref, il avait le même point de vue que le français. Ou plutôt le français avait le même point de vue que son professeur de potions. Qui était bien, d'ailleurs. Un bon prof. Le Directeur de la Maison des Serpentard, avec ses favoris qu'il invitait à ses dîners du « club de Slug », très élitiste. Un vrai bout en train, qui n'hésitait pas à montrer qui étaient ses préférés, et qui étaient … Et bien … ceux qui n'étaient pas ses préférés. Le français était entre les deux. Sans être un monstre en potions, il les réussissait toujours, ou presque. Ce jour là, le sujet était « La solution de nettoyage », rien que ça. Pff. Trop facile, déjà fait, mille fois faits, passé, ennuyeux. Il l'a fini rapidement. Assit le dos courbé sur sa chaise, il jeta un regard panoramique sur la salle, adressant des sourires à ceux qu'il aimait bien, des regards méprisants à ceux qui le méritaient, avant de tomber sur une blonde. Une blonde de la Maison Gryffondor. Mary McDonald, pour ceux qui n'auraient pas devinés. Elle était en plein discussion avec sa voisine. A ce rythme là, elle manquerait une étape. Il attendit patiemment qu'elle se retourne et le voit, le sourire aux lèvres. Ce ne fut pas très long. Elle se retourna donc, et Adonis lui adressa un clin d'oeil rieur. Ce qui arriva ensuite était vraiment, vraiment abusé, et surtout exagéré.

Quelques chose vint se fracasser sur le mur derrière lui, et ce que contenait cette chose aspergea sa chemise, qui se décolora en un instant. De noire elle était devenue grisâtre, presque blanche par endroit. Mary avait l'air satisfaite, et le français lui adressa un regard noir, tandis qu'il tâtonnait sa poche pour en sortir sa baguette. Il fut bien vite interrompu dans son élan en entendant la voix tintante de Slughorn : « Miss McDonald ! Pouvez-vous m'expliquer ce qui se passe ici ?! » .

En fait, Adonis se félicita de ne pas avoir été rapide. Elle allait être punie par le professeur, et c'était encore mieux. Un sourire mesquin s'afficha sur son visage, avant de disparaître à nouveau, devant les mots de Mary. En gros, elle disait que tout était de sa faute. Elle disait que oui, lancer une fiole de potion nettoyante sur quelqu'un parce qu'il vous avait fait un clin d'oeil, c'était tout à fait normal. Le français était outré, véritablement outré. Et il failli s'étouffer avec de l'air en entendant la réponse du professeur à ce tissu de mensonges : « Je ne retirerai pas de points à vos maisons respectives jeunes gens, puisque vos camarades n'ont rien à faire dans votre histoire. Mais … je ne peux laisser passer un tel comportement durant mon cours. C'est pourquoi, je vous retrouve ici-même vendredi soir après le repas pour deux heures de retenue. »

Ne pouvant s'en empêcher, le français laissa lui échapper un « QUOI ?! » devant tant d'injustices. Tout ça, c'était de sa faute. Sa première heure de retenue de l'année, sa faute, le mauvais regard du prof sur lui, sa faute, sa faute, sa faute, sa faute. GRRR. Adonis n'aimait définitivement pas cette Mcdonald.

Adonis passa le reste de la journée dans une humeur massacrante. Bizarrement, passer une soirée seul avec une nana ne l'enchantait pas du tout, mais alors DU TOUT ! Pas parce qu'il était persuadé qu'il allait devoir récurer des chaudron, bien que ça comptait aussi, mais parce que c'était avec McDo. Et qu'il n'aimait pas MacDo. A vrai dire, la claque qu'elle lui avait asséné lui était toujours dans la gorge …

A 18h30, il sortit de son dortoir, pour aller au lieu de la punition. Sur la porte en bois de la Salle de Potions était collé un petit papier :

Citation :
Avant toutes autres choses, sachez jeunes gens que vous ne pourrez utiliser votre magie durant cette retenue. Un enchantement vous y empêche. Votre travail de ce soir consistera a nettoyer les chaudrons en cuivre de l'école. Les deuxièmes années en auront besoin en début de semaine. A votre disposition, vous trouverez des brosses, chiffons et nécessaire de nettoyage.

J'espère que cette corvée vous fera réfléchir sur votre comportement, à l'un comme à l'autre.

Bonne soirée,

H. Slughorn

Et voilà. Corvée de récurage sans magie. Les profs étaient définitivement les même en matière de punitions à Poudlard ou à Beauxbâtons. Il poussa la porte. Mary attendait, assise sur une table. Il lui fit un sourire sarcastique, avant de dire, méprisant :

« Alors ? Tout ce que t'as trouvé pour me revoir à nouveau ? Nous faire punir ensemble ? »

Il la regarda de la tête aux pieds, avant d'aller chercher un chiffon parfaitement plié sur le bureau du professeur, du nettoyant sorcier, et de se choisir un chaudron. Cette heure de colle allait être très très longue, et très très chiante.

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Élève


ϟ Parchemins postés : 346
ϟ Date d'inscription : 13/08/2011
ϟ Age : 22
ϟ Points : 87

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: C'est de ta faute ! [ - Adonis ] Dim 25 Mar - 10:47


Mary n’attendit pas qu’il soit occupé à nettoyer son premier chaudron pour rétorquer. S’il croyait que cette retenue avait été planifiée par la belle anglaise, il se trompait. A aucun moment, elle ne s’était imaginée passer son vendredi soir autrement que dans la salle commune avec ses amis.

« Je te vois assez souvent comme ça à mon goût, peut être même trop souvent. Et si on est ici, c’est uniquement parce que TU l’as cherché. »

Elle descendit de la table sur laquelle elle s’était assise et s’approcha du tas de chaudron. La Gryffondor porta son choix sur l'un de ceux qui semblait le moins sale, et attrapa de quoi le nettoyer. Pour plus de confort, ainsi que pour moins se fatiguer, elle le posa sur la table la plus proche. Elle versa un peu de nettoyant dans le chaudron et commença à frotter. Tous les résidus de potions ne partaient pas aussi facilement qu’elle l’avait espéré.

« Si tu voulais m’énerver ou finir en retenue, tu pouvais le faire à n’importe quel autre moment ! Mais non, bien sûr il a fallu que tu tombes sur Slughorn et ses retenues du vendredi ! »

Quiconque connaissait un tant soit peu l’enseignant ou était un minimum observateur, savait qu’il ne mettait que très rarement d’heure de retenue en pleine semaine. La majeure partie du temps, il préférait les donner le week-end en particulier le vendredi ou le samedi soir. En général ces deux jours étaient très appréciés par ses élèves, et les leur rendre moins agréables par une heure ou deux de colle lui assurait souvent une certaine tranquillité pour les semaines à venir. Elle en aurait presque regretter McGonagall et ses propres sanctions ! Pour la première fois depuis le début de l’année, Mary se trouvait donc en retenue … Habituellement, lorsque cela lui arrivait elle était avec quelqu’un qu’elle appréciait ou avec une personne qu’elle pouvait réussir à supporter. Cette fois cependant, c’était différent : elle se retrouvait avec le seul français avec qui elle ne s’entendait pas.

D’un mouvement de la main, elle repoussa une mèche de cheveux qui s’était glissée devant ses yeux. Elle le regarda s’acharner sur son propre matériel, d’une certaine façon c’était amusant de le voir travailler. Frotter du vieux matériel scolaire ne devait pas faire parti de ses habitudes, ses gestes étaient trop vagues. Bien qu’elle n’ai pas eu souvent la « chance » de participer à ce genre de tâche, Mary avait appris grâce à certains anciens élèves quelques techniques de nettoyage qui permettait de gagner du temps. Aussi ne mit-elle pas plus de quatre à cinq minutes à nettoyer le fond du chaudron, là où les flemmes chauffait le plus fort. Evidemment, Adonis se passerait de ces conseils là. Après tout, ils avaient deux heures devant eux, il aurait tout le temps de faire sa corvée. Mary jura en se souvenant ce détail, elle regarda sa montre … Le temps allait être long …

« Et après tu t’étonnes que je t’apprécie pas … on se demande vraiment pourquoi ! »




______________________



Mary McDonald
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 22
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: C'est de ta faute ! [ - Adonis ] Dim 17 Juin - 21:40

« Je te vois assez souvent comme ça à mon goût, peut être même trop souvent. Et si on est ici, c’est uniquement parce que TU l’as cherché. »

Elle n'avait pas changé. Pas le moins du monde. Toujours aussi blonde, toujours aussi vaniteuse, à rejeter la faute sur les autres sans vergogne alors qu'elle savait parfaitement qu'elle avait tord. Toujours aussi idiote, en somme. Et si Adonis ne s'était pas retenu de parlé, il aurait certainement explosé contre cette lionne qui avait un trop plein d'envie de puissance, ou alors un manque dans sa vie sexuelle, rayez la mention inutile. Mais il s'était tut, avait laissé passer, parce qu'il ne tenait pas à laisser la salle dans un chaos encore plus grand que celui qui y régnait déjà. Il avait posé le chaudron sur le bureau en bois, attrapa un flacon dans lequel coulait un liquide bleu électrique qui semblait moldu, versa un peu de ce produit sur un chiffon, et se mis à gratter la moisissure à l'intérieur du chaudron. C'était dégueulasse, ça puait, c'était immonde. Il détestait Mary Macdonald. Et elle, elle n'aurait pas pu tenir sa langue, passer les deux heures à se taire, non, c'était une gryffone, il fallait qu'elle fasse parler d'elle.

« Si tu voulais m’énerver ou finir en retenue, tu pouvais le faire à n’importe quel autre moment ! Mais non, bien sûr il a fallu que tu tombes sur Slughorn et ses retenues du vendredi ! »

Mais il se tut encore. Resta raisonnable. Se concentra sur le fond pourri du chaudron, de manière à ce que toute trace de champignon ou de cramé ne parte. Il alla même remplir deux seaux d'eau clair, un pour lui, et un pour MacDonald. Il prenait sur lui. Terriblement. Il préférait que leur relation reste courtoise. C'était plus simple, et plus sain que de la haine. Mais encore une fois, cette idiote vint pousser le vice encore plus loin. Elle dit, après avoir regardé sa montre, d'un air « oh nan je vais devoir rester encore deux heures coincé dans cette pièce avec ce triple idiot » :

« Et après tu t’étonnes que je t’apprécie pas … on se demande vraiment pourquoi ! »

Le français ne tint plus. Il lâcha le chiffon au fond de son chaudron presque propre, et dit, en articulant chaque syllabe :

« Ah ouais, donc moi je suis le pire connard de la Terre, mais toi MacDo, t'es quoi ? Parfaite ? Moi j'opterai plus pour salope serrée d'esprit, tu vois le genre ? Tu te remets en question, parfois ? Ou tes parents t'ont pas appris à faire ça ? Tu sais, c'est quand on réfléchis, et qu'on se dit ''tient, c'était peut-être ma faute, après tout, si on est en retenue ! C'est moi qui ai balancé cette potion sur Leroy, alors que lui ne m'avait que fait un clin d'oeil, j'aurais pas dû m'énerver si rapidement !'' ? Nan ? Tu sais pas faire ? Ben tu devrais apprendre, parce que ça risque de te coûter cher, dans ta vie future ! »

Il avait été dur ? Tant mieux. Personne ne semblait cadrer cette nana qui n'avait apparemment de respect que pour elle-même, et Adonis n'aimait pas ça du tout. Elle voulait jouer à la maline avec lui ? Tss.

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Élève


ϟ Parchemins postés : 346
ϟ Date d'inscription : 13/08/2011
ϟ Age : 22
ϟ Points : 87

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: C'est de ta faute ! [ - Adonis ] Dim 9 Sep - 9:03



Ce n’était un secret pour personne à Poudlard. Adonis Leroy et Mary McDonald n’étaient et ne seraient pas en bons termes, et ce malgré le fait que tous deux aient des amis en communs. Les enseignants avaient bien tenté de dissiper cela à grands renforts de discours sur l’importance de se faire des amis à l’étranger, ne serait-ce qu’une maigre relation cordiale, mais il n’y avait rien eu à faire. Ils gardaient leurs positions. Dès le début de l’année leur relation avait été claire, les mots tels qu’amitié ou complicité ne feraient pas parti des termes qui les qualifieraient. Jamais. Parfois cependant, leurs camarades avaient droit à une semaine de répit au cours de laquelle l’un et l’autre se supportaient sans rien dire. Des moments que tous appréciaient beaucoup, y compris les concernés.

Mary s’apprêtait à commencer le nettoyage de son deuxième chaudron quand le français trouva le moyen de répliquer. Elle, une salope serrée d’esprit ? Et puis quoi encore ! Le reste de son discours, de ses reproches plutôt, elle ne l’écouta qu’à peine. A quoi bon écouter une nouvelle fois le genre de chose que l’on entend au cours d’accrochage avec d’autres. Trop impulsive, ça oui elle l’était mais était-ce de sa faute s’il lui avait fait une œillade ? Non. Il savait exactement qu’elle n’aurait pas laisser couler cela et aurait riposter d’une façon ou d’une autre.

« Ok, c’est peut-être en partie ma faute si on est ici ! Mais si tu n’avais pas posé le pied à Poudlard rien de tout cela ne serait jamais arrivé ! A cette heure, je serai tranquillement installée dans ma salle commune avec mes amis, au lieu de me geler ici à gratter ces chaudrons avec un pathétique petit français. »

Vrai. Pas d’Adonis, pas de retenue ce vendredi. Pas d’Adonis, une année parfaite avec ces nouveaux venus. Fière de sa déduction au sujet d’une année qui aurait pu avoir lieu, elle s’en retourna à son ménage. Quelle corvée … il y en avait encore une bonne quinzaine à faire avant de gouter à nouveau à la liberté..

[ ENCOURS ]




______________________



Mary McDonald
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est de ta faute ! [ - Adonis ]

Revenir en haut Aller en bas

C'est de ta faute ! [ - Adonis ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-