Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Mer 17 Aoû - 21:57

POU-D-LARD. Qui avait eu l'idée d'appeler la meilleure école de Sorcellerie au monde ainsi ? Les Poux, horreur de tous les enfants (et parents !), qui sont synonymes de crasse. Et puis, lard... Le lard provient du cochon, l'animal le plus sale au monde … En Anglais ? HOG-WARTS. Presque la même chose : Ça signifie ''verrue de porc'', tout ce qu'il y a de plus appétissant ! Mais qu'est ce qui était passé par la tête des 4 fondateurs de l'école, Serpentard, Serdaigle, Gryffondor et Poufsouffle pour inventer un nom pareil ? Enfin bref, Adonis venait de s'installer dans le Poudlard Express et se posait des milliers de questions...

Le matin du 31 Août, Adonis Leroy s'était levé aux aurores pour prendre son balais avec sa famille direction Londres, pour prendre le Poudlard Express le lendemain. Sur les directives de sa mère, les malles du jeune hommes étaient prêtes depuis une bonne semaine, il en avait deux remplies plus un sac de voyage qui contenait ses objets les plus personnels (souvenirs, livres etc.) Il était arrivé dans la capitale anglaise vers 18h, après avoir fait une pause pour déjeuner dans le château d'amis de la famille, tout au Sud de l'Angleterre.
A Londres, le père d'Adonis s'était directement rendu au Ministère, s'occuper de ses affaires. Il avait simplement souhaité à son fils bonne chance. Sa mère et lui étaient donc restés seul. Après un tour rapide sur l'Allée de Traverse pour acheter quelque livres et un nouveau Hibou, baptisé Azur, ils se dirigèrent vers un hôtel moldu de luxe situé vers la gare de King's Cross.

Le 1er Septembre, contrairement à son habitude, Adonis s'était levé très tôt. Il était resté sous sa couverture quelques instants, à regarder sa mère dormir dans le lit en face du sien. Elle avait un air paisible, calme et serein, c'était si rare qu'il la prit en photo. Grâce à la magie, on voyait les moindres mouvements que son visage pouvait faire. Louise était encore jeune, 37 ans, mais paraissait plus. Son front était déjà rempli de rides et ses cheveux grisonnaient. Mais sur la photo, elle était terriblement belle. Il plaça le papier glacé dans son album, où il avait pris en photo toutes les personnes importantes de sa vie, et en profita pour regarder les images, toutes légendées par sa calligraphie parfaite. Il y avait ses meilleurs amis, qui pour la plupart étaient resté à Beauxbâtons, quelques unes de ses plus belles conquêtes, quelques personnes de sa familles, son cheval, Eros et encore d'autres.

Après ceci, il alla prendre une douche où il resta près d'une demi heure à se laver le corps, les cheveux, et à penser. A penser à la nouvelle vie qui s'offrait à lui. Son ancienne allait-elle lui manquer ? Sûrement pas, il était déjà pressé d'y être. Mais feuilleter cette album avait fait naître en lui une genre de nostalgie, qu'il essaya de « balayer d'un revers de main », sans être vraiment sûr d'y être parvenu. Il se rasa, se créma le corps et le visage, se mit du parfum, et s'habilla. Il revêtit une chemise blanche en lin, légèrement entrouverte, avec un jean bleu très foncé assez serré, puis au moment d'en arriver aux chaussures, il décida que la tenue ne convenait pas, qu'elle faisait trop stricte. Il opta pour un T- rouge à l'effigie d'un groupe de Rock moldu mais garda le même pantalon, et se chaussa avec des tennis simple, noires. Il pausa sur une épaule un cardigan en cachemire noir, et s'observa devant la glace. Il obtint la conclusion suivante : « C'est bon Adonis, tu es beau. Mère sera contente ». Il lança tout de même un sortilège à ses cheveux, juste pour que son épi tienne en place et se mit à la lecture en attendant que sa mère se réveille et se prépare.

Louise et son fils descendirent petit déjeuner à 10h. Elle était très fière de sa progéniture, se pavanait avec lui. Il était beau et fort, et c'était les seules choses qui lui importaient. Elle était tout de même un peu inquiète, son fils chéri partait dans un nouveau pays, et elle craignait ne plus le voir revenir. Elle lui dit :
« J'exige que tu m'envoies au moins une lettre par semaine Adonis, tu m'entends ? J'aurai peur que tu ne m'oublies sinon ! Et puis, mange un peu mon fils, je ne veux pas d'un maigrichon chez moi, et puis, les femmes n'aiment pas ça ! »
En effet, Adonis ne mangeait rien, trop nerveux pour avaler quoi que ce soit. Pour faire plaisir à sa mère, il avala tout de même une tranche de tartine à la confiture, et se sentit mieux.

A 10h45, ils quittèrent l'hôtel et se dirigèrent vers la gare, située juste en face, accompagnés de deux grooms qui portaient les deux grosses malles de Adonis. Alors qu'ils cherchaient la voie 9 ¾, ils aperçurent un groupe de personnes se courir et passer dans un mur, comme des fantômes, entre la voie 9 et la voie 10. Il décrétèrent que l'entrée devait-être là, remercièrent les grooms avec quelques francs et passèrent à leur tour le mur. Que ne fût pas leur admiration devant la voie 9¾ qui s'offrait à leur yeux et le magnifique Poudlard Express qui se dressait fièrement devant eux. Après de brefs adieux, un baiser sur chaque joue, et quelques dernières recommandations, Adonis quitta sa mère, posa ses valises dans le wagon reservé à cet effet et chercha une place libre dans le train. Après de longues recherches, il trouva un compartiment vide, tout au bout du train. Il s'y assit et se plongea dans ses pensées.

HORS-JEU:
 


Dernière édition par Adonis Leroy le Lun 24 Oct - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Mer 24 Aoû - 8:17

Spoiler:
 

Dès qu’elle avait reçu son hibou en provenance de Poudlard lui indiquant les démarches à faire pour la rentrée, Aleksandra s’était empressée d’acheter livres et fournitures et de préparer ses bagages avec deux bonnes semaines d’avance. Sa sœur proposa de l’accompagner pour le long trajet de Moscou à Londres, ce qu’elle accepta avec plaisir.
La veille du départ pour l’école, les deux sœurs dormirent dans une auberge du chemin de Traverse, Katya trouvait déjà assez difficile de devoir se rendre dans une gare moldue au matin pour ne pas en rajouter et préférer loger dans un quartier sorcier réputé. Elles partageaient la même chambre, mais si Katya dormit, Aleksandra n’en fit rien. Elle passa une partie de la nuit accoudée à la fenêtre de leur chambre, à écouter les bruits légers qui montaient de la rue. Elle respirait l’air anglais en se demandant ce qu’il allait bien pouvoir lui apporter pour l’année à venir. Elle avait été si fière d’être choisie parmi ses camarades pour venir intégrer Poudlard ! Beaucoup de candidats et peu d’élus, elle devrait se montrer à la hauteur et n’entacher en aucune façon la réputation de son école, ou de sa famille.
Lorsque Katya se réveilla enfin, Sacha était déjà prête à descendre prendre le petit-déjeuner. Elle avait du enfiler des vêtements moldus, pour se fondre au maximum dans la foule de la gare de Kings Cross, et les deux sœurs les avaient soigneusement choisies avant de quitter Moscou.
Elle portait une robe noire sans manches qui lui arrivait aux genoux, avec un léger gilet bleu pour couvrir ses épaules, sans oublier les indispensables escarpins à talons vertigineux. Katya lui demandait souvent comment elle faisait pour marcher avec des talons de dix centimètres, elle se contentait en général de lui répondre d’un sourire. Elle s’était maquillée, un peu plus que d’habitude, elle espérait que le règlement de Poudlard était plus souple que celui de Durmstrang à ce niveau là, au moins pour le premier jour.
Katya quant à elle enfila une robe rose pale qui touchait presque le sol, et noua dans ses cheveux un foulard coloré, comme elle l’avait vu dans un magazine de mode français. Les deux filles s’admirèrent mutuellement et allèrent déjeuner à l’hôtel. Elles se dépêchèrent ensuite de gagner la gare, le concierge leur ayant indiqué le meilleur endroit pour arrêter un taxi moldu qui accepterait de charger l’énorme malle de Sacha.
Enfin, elles arrivèrent à la gare et cherchèrent le quai 9¾. Quelle idée d’avoir numéroté un quai de cette façon, franchement... Après avoir observé plusieurs jeunes gens, parfois étrangement vêtus, qui filaient entre les voies 9 et 10, Sacha et Katya les imitèrent et découvrirent le Poudlard Express.
Le quai était bondé, bruyant, et les deux russes se firent bousculer sans ménagement par un troupeau de gamins devant à peine être en deuxième année. Katya serra sa baguette, se retenant par miracle de ne pas les transformer en rats d’égout. Voyant cela, Sacha décida qu’il était temps qu’elles se séparent, sa sœur avait déjà été adorable de l’accompagner jusque là, pour lui éviter la compagnie de sa mère qui se serait surement donnée en spectacle au milieu de la gare en pleurant de ne pas revoir avant des mois sa petite fille qui allait se jeter dans la gueule de ces affreux anglais.
Elle poussa quelques élèves de première année pour monter dans le train et chercha un compartiment où s’installer. Tous étaient pleins à craquer d’élèves bruyants et braillards qui partageaient leurs souvenirs de vacances et les premiers ragots de la rentrée. Sacha soupirait devant chacun, regrettant de ne pas apercevoir d'autres élèves de son école, et finit par arriver en bout du train, devant un compartiment où seul un jeune homme était installé, silencieux. Elle l’observa un instant, il était plutôt mignon, certaines de ses camarades de Durmstrang n’en feraient qu’une bouchée. Elle rejeta ses cheveux en arrière, poussa la porte avec circonspection et fit un pas à l’intérieur.

– Salut ! Est-ce que je peux m’installer ici ?

La question, posée en anglais parfait avec un léger accent, était rhétorique, elle se serait installée de toute façon, vu qu’il n’y avait quasiment pas d’autre place libre. Mais elle était polie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Mer 24 Aoû - 21:33

Hors-jeu:
 

Adonis regardait par la vitre de la fenêtre du train. Il y avait des centaines de personnes sur ce quai ! Des enfants de 11 ans qui sautaient partout, au cou de leur parents en particulier, des plus grands qui leur adressaient à peine un regard. Il y avait aussi des Beauxbâtons sans leur parents. Le train allait éminemment siffler le départ, mais sa mère à lui n'était toujours pas partie. Elle se tenait devant le mur de sortie du quai 9 ¾ et le fixait des yeux. Louise était très inquiète, elle avait peur de perdre son fils … Adonis lui avait jeté un regard noir, voulant qu'elle disparaisse de son champs de vision avant qu'un trop plein de mélancolie nostalgique ne le prenne à la gorge et ne le fasse sortir du train.

Beauxbâtons l'avait rendu heureux après tout. Il avait plein d'amis, des ennemies aussi, des ex's en colère qui le faisait rire ! Il avait des bonnes notes, tous les profs l'adoraient et il était admiré par tous les premiers années pour ses fabuleux résultats au Quidditch. Il avait troqué tout ça pour quoi ? Il ne le savait pas vraiment en réalité... Pour faire plaisir à sa mère ? Pour agrandir son champs de chasse de filles ? Rencontrer des amis ? Connaître un nouveau pays, une nouvelle culture ? Améliorer son anglais ? Non, décidément il ne savait pas. Il espérait juste. Il espérait que tout ce passe bien...

Il se traitait désormais d'idiot de ne pas s'être mis dans un compartiment plein de monde qui aurait pu lui changer les idées. Tandis qu'il se frappait la tête, les yeux rivés sur ses pieds, il sentit une odeur. Une odeur absolument délicieuse de femme. Il releva alors la tête. Il remarqua d'abord sa taille. Elle était grande, élancée, et perchée sur de très hauts talons de marque (française ? Certainement...). Puis il regarda ses cheveux. Longs, châtains, ondulés, brillants. Elle avait le teint assez mat, qui tranchait avec des magnifiques yeux bleus. Dans ses traits de visages, on pouvait voir qu'elle avait à peu près 16 ans. Adonis remarqua aussi qu'elle n'avait pas beaucoup de formes, très peu de seins et de hanches, mais malgré cela, elle était divine. Elle était très joliment habillée, et ça la rendait d'autant plus attirante.

Leurs yeux se croisèrent quand elle entra dans le compartiment. Adonis vit cette petite lueur dans ses yeux. Elle le trouvait beau, mignon. Elle referma la porte discrètement et prudemment derrière elle, et dit avec un irrésistible accent russe :

Salut ! Est-ce que je peux m’installer ici ? »

C'était une question à laquelle elle n'attendait apparemment pas de réponse puisque déjà elle s'installait. Il répondit tout de même, avec un ton chaleureux :

« Je t'en prie, avec grand plaisir ! »

Il la regarda s'assoir en face de lui tranquillement, ses cheveux tombant en cascade sur un côté de sa tête. Oui, elle était jolie. Elle avait l'air d'être douce et gentille en plus. Il la reluqua ainsi une fraction de seconde, puis s'enfonça dans le siège très confortable du train, décontracté, et dit :

« Durmstrang hein ? J'ai reconnu ton accent ! On est dans le même bateau toi et moi, je viens de Beauxbâtons ! - Il souriait à pleine dents d'un sourire absolument magnifique-Laisse moi me présenter : Je m'appelle Adonis Leroy, j'ai 17 ans ! Et toi ?  »

Tandis qu'il disait ça, il se rapprocha d'elle et lui tendis la main, son sourire s'agrandissant encore.

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Jeu 25 Aoû - 7:22

L’occupant du compartiment s’était tourné vers elle et Sacha se sentit rougir légèrement quand il la regarda, elle rougissait toujours quand un garçon la détaillait de cette façon. Il l’accueillit chaleureusement et elle alla s’assoir pour échapper à son inspection. Elle s’installa face à lui et croisa les jambes avant de lisser sa robe d’un geste machinal. Elle posa son sac de cours près d’elle, il contenait toujours deux ou trois livres qu’elle pourrait consulter pendant le voyage, réputé très long. Mais son partenaire de galère engagea aussitôt la conversation.

« Durmstrang hein ? J'ai reconnu ton accent ! On est dans le même bateau toi et moi, je viens de Beauxbâtons ! »

Elle sourit discrètement, elle aussi reconnaissait son accent, français à n’en pas douter. Elle n’eut que le temps d’acquiescer d’un signe de tête qu’il continuait sur sa lancée.

« Laisse moi me présenter : Je m'appelle Adonis Leroy, j'ai 17 ans ! Et toi ? »

Il souriait à pleines dents à présent et paraissait différent du garçon qu’elle avait surpris plongé dans ses pensées. Elle songea un instant que son prénom avait été particulièrement bien choisi, jeune homme suffisamment séduisant pour que deux déesses se battent pour lui. Elle prit la main qu’il lui tendait et la serra légèrement en se présentant également.

« Aleksandra Kosloff, mais presque tout le monde m’appelle Sacha, ajouta-t-elle en souriant. Et tu as bien deviné, je viens de Durmstrang... Tu participes aussi au programme d’échange ? Prêt à affronter les Anglais ? »

Elle-même ne savait pas vraiment si elle était prête pour débarquer ainsi en terrain inconnu. Mis à part la quinzaine d’élèves de Durmstrang, elle ne connaitrait personne, et la sociabilisation n’était pas son fort. En revanche, elle s’était promis de dévorer la bibliothèque de Poudlard pendant l’année à venir, ainsi que de redorer le blason de son école.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Dim 28 Aoû - 20:50

Quand Adonis Leroy rencontrait une femme, il se posait toujours la question de quelle place elle allait prendre dans son cœur. Amie, amante, ennemie ? Pas de petite amie en tous cas. Alors évidemment, Adonis se demanda dans quelle catégorie la petite Sacha entrerait. Elle ne correspondait absolument pas aux type de filles qu'on lui avait décrit venant de Durmstrang. Elle n'était pas blanche de peau, n'avait pas vraiment l'air d'être une maîtresse de la Magie Noire et était assez réservée (enfin, de ce qu'il voyait à présent). Peut-être allait-elle être aussi différente des autres filles. Peut-être que celle-là allait être comme une … Alliée dans son règne à Poudlard, une confidente dans ses moments sombres et de mal de pays. Elle paraissait être douce, intelligente et même drôle. Une fille parfaite pour ce rôle.

Comme Adonis était quelqu'un de très organisé, il décréta intérieurement qu'il ferait tout pour qu'elle devienne son alliée, son amie. Sa ''meilleure amie'', si on peut appeler ça comme cela !

Quand elle lui dit :

« Tu participes aussi au programme d’échange ? Prêt à affronter les Anglais ? » Adonis prit ça comme une invitation à mettre son plan à exécution. Ne croyez pas qu'il voulait la manipuler ou quoi que ce soit. Pas elle. Avec elle, il comptait être sincère ! Il répondit donc :

« Ouais, programme d'échange ! Plus que prêt à les affronter ces anglais, tu sais qu'ils sont les ennemis des français depuis toujours ? Je suis content de t'avoir rencontrée, ça me donne une alliée dans cette conquête du territoire anglais ! Si tu veux bien être mon alliée bien sûr !

Au moment où elle disait cela, une petite bonne femme passa avec un chariot avec des friandises. Il lança alors chaleureusement à la jeune Nordique :

« Je te paye quelque chose ? » En ajoutant un grand sourire sincère.

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Lun 29 Aoû - 7:42

« Ouais, programme d'échange ! Plus que prêt à les affronter ces anglais, tu sais qu'ils sont les ennemis des français depuis toujours ? Je suis content de t'avoir rencontrée, ça me donne une alliée dans cette conquête du territoire anglais ! Si tu veux bien être mon alliée bien sûr !

Son attitude avait changé subtilement, moins charmeur, plus sincère, et Sacha se sentit tout de suite plus à l’aise. Un allié ? Pourquoi pas, même si le terme ‘ennemi’ lui paraissait un peu exagéré. Au moins, elle arriverait en Ecosse avec un certain appui, voir même un certain atout charme. Elle n’était pas du genre à imaginer des stratégies et des alliances, ce qui lui avait valu quelques soucis à Durmstrang, pour oser s’opposer à des despotes en jupons. Elle acquiesçait à sa proposition quand un tintamarre retentit dans le couloir, avec l’arrivée du chariot à friandises.

« Je te paye quelque chose ? »

Etait-ce une marque de la réputée galanterie française ? Son compagnon de wagon marquait décidément des points, elle le remercia et lui répondit avec un grand sourire :

« Un truc avec du chocolat ? Autant prendre des forces avant de se lancer dans la bataille, non ? »


Le chocolat était son péché mignon et, qu’il y eut bataille ou pas, elle avait des doutes sur la qualité de ce qui leur serait servi ensuite à l’école, la nourriture anglaise dérogeant rarement à sa mauvaise réputation. Et on a beau dire, étudier dans des conditions correctes ne se fait pas l’estomac vide.
Laissant Adonis s’occuper des formalités et régler la note, en gentleman bien sûr, elle essaya de lancer la conversation, sur un sujet bateau, sa mère lui ayant suffisamment répété que la curiosité était un vilain défaut.

« Qu’est-ce qui t’a amené à venir en Ecosse ? Marre de la France ? »

Une ex-petite-amie dépressive à fuir, un concurrent jaloux, ou – comme elle – une mère ultra-possessive ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Lun 29 Aoû - 8:36

« Un truc avec du chocolat ? Autant prendre des forces avant de se lancer dans la bataille, non ? »

Mais en plus elle avait les mêmes goût qu'Adonis cette Nordique ! Elle était définitivement parfaite, et le garçon était très content de son choix. Il lui prit donc un paquet de petits dragons en chocolat et des classiques chocogrenouilles. Il dit donc en lui tendant après les avoir payées ces quelques friandises :

« Pour -en français : Ma Demoiselle !  »

Avec le même sourire chaleureux qu'il avait utilisé auparavant. Il regarda la demoiselle dans les yeux. Il sentait que tous deux allaient être très proches ! Du genre à se parler de tout, rire l'un sur l'autre, partager des potins autour d'une bière au beurre (ou même d'un whisky PurFeu, après tout Sacha devait être habituée aux boissons fortement alcoolisées compte tenu de ses origines !), s'échanger toute sorte de conseils, et même être une épaule pour les pleurs de l'autre. Quelle belle relation que celle-ci !

« Qu’est-ce qui t’a amené à venir en Ecosse ? Marre de la France ? »

Comment répondre à cette question ? Par de la sincérité bien sûr. Adonis s'était assis à la même place en face de la jeune fille, regardait par la fenêtre et grignota un petit dragon en répondant :

« Tu veux que je te dise ? J'en sais rien … Pour plein de raisons je suppose ! Je connais tout le monde à Beauxbâtons, j'ai fini par m'ennuyer des gens, les filles ne m'intéressaient plus vraiment si tu veux savoir, je connaissais leur lèvres par cœur... Hum, désolé si je te choque -ajouta-t-il en pensant un instant à ce qu'il venait de lui dire- Donc cet échange est une occasion de rencontrer des nouvelles têtes ! Et puis, il faut que je me sépare de ma mère, qui prend une énorme place dans ma vie, dis-toi qu'il faut que je lui envoie une lettre par semaine ici… Il faut que j'apprenne à lui laisser moins de place dans mon cœur, ce qui n'est pas vraiment facile …

Adonis n'avait pas décroché son regard de la fenêtre. Allait-elle le prendre pour un séducteur fils à maman ? Peut-être que c'était ce qu'il était après tout … Il tourna la tête après ces mots, et la regarda dans ses beaux yeux bleus en lui disant simplement :

« Et toi ? »

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Lun 29 Aoû - 13:39

Sacha grignota un chocogrenouille en écoutant la réponse de son vis-à-vis. Légèrement déroutant le passage sans transition entre la liste des conquêtes et la maman trop présente. Mais elle-même en avait un beau spécimen à la maison – de maman, pas de liste.

« Je peux comprendre ça, commenta-t-elle discrètement, ma mère est un peu envahissante, elle est italienne... » comme si sa nationalité expliquait tout.

Adonis la regarda à nouveau avant de l’interroger :

« Et toi ? »

Elle soutint son regard et haussa à peine les épaules. Comment expliquer sans se lancer dans un long discours tout ce qui l’avait amenée dans ce train ?

« C’était une opportunité en or. Seulement une quinzaine d’élus sur toute une école, c’est plutôt un beau défi je trouve. Faire partie des meilleurs et avoir l’occasion de le prouver... »

Est-ce que c’était seulement cela ? Prouver à tous qu’elle était la meilleure ? Non, elle n’était pas du genre à se mettre en avant comme certaines, elle préférait briller par ses résultats que par ses relations, mais il fallait avouer qu’être choisie pour Poudlard était un beau pied de nez à certaines concurrentes. Le tout était de l’assumer correctement et de pouvoir tenir son rang en Angleterre, il ne manquerait plus que les Anglais soient meilleurs que les élèves de Durmstrang !

« Puis ça me donne enfin l’occasion de me débarrasser de ma sœur ! » ajouta-t-elle d’un air amusé.

Ca, c’était la raison qui lui donnait le sourire au moment du départ. Enfin, elle allait pouvoir vivre comme elle l’entendait au sein d’une école sans avoir toujours un chaperon pour veiller au grain.

« Piotr – c’est mon prof de duel – dit toujours que ça ne me fera pas de mal de me débrouiller seule, et je suis bien d’accord ! »

Elle souriait franchement maintenant, il lui tardait même que le train arrive à la gare de Pré-au-Lard, pour leur montrer à tous ce qu’elle savait faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Lun 29 Aoû - 22:00

« C’était une opportunité en or. Seulement une quinzaine d’élus sur toute une école, c’est plutôt un beau défi je trouve. Faire partie des meilleurs et avoir l’occasion de le prouver...Puis ça me donne enfin l’occasion de me débarrasser de ma sœur ! Piotr – c’est mon prof de duel – dit toujours que ça ne me fera pas de mal de me débrouiller seule, et je suis bien d’accord ! »

Ils avaient beaucoup de points commun dites donc ! Chocolats, mères pas faciles et écoles pas anglaises… Quel bonheur de l'avoir trouvé ! Il l'appréciait déjà beaucoup. Adonis se sentait complètement détendu face à cette belle (il fallait l'avouer) jeune fille. Il s'affala un peu plus dans son siège, cherchant une position parfaite et en l'écoutant en même temps, puis fini par poser sa tête près de la fenêtre et poser ses pieds sur la banquette. Ouaip, détendu le garçon ! Il était très beau ainsi étendu, mais ce n'était pas cela qu'il voulait montrer à Sacha, mais plus qu'il ne cherchait pas à la séduire, qu'il voulait simplement parler. Était-ce le meilleur moyen ? Certainement pas ...

Elle avait donc des cours de Duel ! Adonis rêvait de faire ça, et il était sûr qu'il serait très bon ! Oh, et Sacha avait dit que sa mère était italienne ? Cela expliquait donc la couleur de sa peau, pas du tout en accord avec ses origines nordiques !

La pauvre, en plus d'une mère possessive, elle avait apparemment aussi une sœur, probablement plus âgée, qui dirigeait sa vie ! En effet, cet échange ne pouvait lui faire que du bien !

Il répondit aux dires de la jeune fille tout en la détaillant. Alors comme ça cette petite chose fine et longue savait se battre en duel ? Intéressant !

« Et bien ! Tu as de l'ambition ! C'est bien. Vous avez des matières bien étranges à Durmstrang... Je t'envie, je remplacerai mille fois Runes anciennes par Duel ! Hum, je veux pas te gêner mais, la porte et close et je suis une tombe, et j'aimerais savoir... Durmstrang est réputé pour ses cours de Magie … Noire … Vous allez la pratiquer ici ? Ma mère adore, moi je suis plus torture psychologique... mais ça m'intrigue, c'est, étrange disons que vous appreniez ça en cours … »

Beaucoup d'un coup n'est-ce pas ? Certes, mais Adonis, si vous trouvez le bouton, il ne s'arrêtera plus de parler. C'est mine de rien un garçon très curieux, surtout sur ce genre de choses ...

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Mar 30 Aoû - 8:20

Adonis lui avait paru un peu étonné quand elle avait parlé de ses cours de duel, mais elle était habituée à ce genre de réactions. Vu sa carrure rien moins qu’impressionnante, les gens avaient tendance à sous-estimer ce qu’elle était capable de faire. Pourtant, elle était une des meilleures élèves de son école, tant pour la théorie que pour la pratique. De là à dire qu’elle se servait de ce qu’elle savait n’importe quand, il y avait un fossé immense qu’elle souhaitait ne jamais franchir.
Elle l’observa se mettre à l’aise, heureusement qu’ils n’étaient que deux dans le compartiment ! Elle-même aurait bien fait pareil, mais c’était peu pratique et un peu risqué avec une robe aussi courte que celle qu’elle portait. Elle se contenta d’ôter ses chaussures et de s’accouder à la fenêtre. La rafale de questions du jeune homme sur ses cours la fit sourire.

« On étudie aussi les Runes, j’aime beaucoup cette matière d’ailleurs ! Le duel, c’est plus à la maison, mon père me paye des cours privés depuis plusieurs années, c'est assez amusant. »

A propos du sujet Magie Noire, elle hésita à éluder la question. On avait bien fait comprendre aux élèves de Durmstrang que leur enseignement devait rester secret à Poudlard. Elle pourrait peut-être discuter de ces cours plus tard, quand ils seraient ailleurs que dans un train où n’importe qui pouvait venir les déranger à tout moment. Pas la peine de se faire remarquer avant même de commencer l’année...

« Connaitre une chose ne veut pas dire l’utiliser, et certains parmi nous veulent étudier la Magie Noire pour mieux la combattre, Grindelwald n’a pas laissé que des bons souvenirs à Durmstrang... Mais pour ce qui est des cours en Angleterre eh bien... disons que j’ai apporté quelques grimoires pour ne pas perdre la main ! Comme ils sont en Russe, ça ne craint pas grand-chose. »

Elle ponctua sa phrase d’un sourire entendu avant de le questionner en retour, plutôt amusée.

« Et comme ça tu préfères la torture psychologique ? C’est quoi ta méthode ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Mar 30 Aoû - 10:09

La jeune Italienne se détendait maintenant. Elle avait enlevé ses chaussures, laissant apparaître es petits pieds menus (Adonis trouvait majoritairement les pieds des femmes petits et menus, sauf quand ils ne l'étaient pas, évidemment). Elle semblait être interessée par le comportement d'Adonis, ce qu'il avait remaqué évidemment, et qui lui faisait grandement plaisir. Bon par contre, ils avaient peut-être les mêmes goûts en matière de chocolat, mais par ontre en matière scolaires ...

«Les Runes anciennes ? Tu aimes les Runes anciennes ? Ben dites donc ! A Beauxbâtons en 7ème année on doit choisir des spécialités, j'ai choisis RSM, Runes, Sortilèges, Métamorphose, et je peux te dire que les 3h en plus par semaines de Runes me tuent ... Tu me diras je suis assez fort, m'enfin ...»

C'est vrai, il était doué en cours le Adonis. Et puis, son professeur de Runes était une femme qui ... aimait les flatteries disons ! Oh, mais non Adonis ne triche pas ! Il utilise son charme ! Et ne vous inquietez pas, il sait lire les vieilles instructions des grimoires antiques !

Sacha était restée assez vague sur le sujet de la Magie Noire, et Adonis le comprenait, alors à la fin de sa phrase qui parlait de cela, il se contenta de sourire gentiment. Puis vînt une question à laquelle le français ne s'attendait pas vraiment :

« Et comme ça tu préfères la torture psychologique ? C’est quoi ta méthode ? »

Le jeune homme mit un certain temps à répondre, méditant un peu la question en regadant le plafond.

« Disons que oui, je trouve ça plus ... Comment dire ... Drôle que de la simple torture physique, et puis, ça affecte plus les personnes visées... Ma méthode ... Disous que pour les adultes, ce que je préfère, c'est les faire culpabiliser. Je suis très fort à cela ! Prenons un exemple bidon ... Ma mère ! Elle ne veut pas me convier à cette soirée dansante chez les Mademeure ? Plutôt que de lui lancer un impero ou une autre technique de magie plus sombre, je me contente de lui dire qu'elle ne veut pas que je réussisse mon avenir, qu sans ça je n'aurai aucunes relations, qu'elle ne m'aime pas etc, et me voilà en train de siroter du champagne en compagnie de charmantes demoiselles. Un professeur me dispute en plein cours parce que j'ai parlé ? Je vais le voir à la fin quand tout le monde est parti et je lui dit que dans la vie il n'est bon qu'à crier sur des jeunes personnes parce qu'il n'a pas le courage d'affronter des adultes. Que le fait que son complexe d'infériorité retombe sur ses élèves, c'est injuste, etc. Sinon, pour les gens de notre âge. Les filles, j'ai majoritairement aucune raison de leur en vouloir pour quoi que ce soit... Et puis c'est pas bien compliqué, pour blesser une nana, suffit de lui dire qu'elle est grosse, poilue, mal habillée et que ses cheveux sont toujours gras. Les françaises en tous cas, et j'espère rencontrer ici des filles qui auront un peu plus que leur apparence en tête, ce dont je doute. Pour les garçons, je les tortures avec ce que je sais faire de mieux : Je leur pique l'amour de leur vie ! Petite amie, Amour secret, ex ... Tout est bon à prendre, et je les ai toujours. Après, je me contente de me pavaner avec elles. Ca m'a valu quelques bleus, mais au fond d'eux, je sais qu'il m'en voudront toute leur vie ! Il attendit quelques secondes avant de reprendre : Et puis, c'est quand même mille fois plus drôle que de lancer un sort, non ? »

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Mar 30 Aoû - 18:42

Le Français avait eu l’air surpris par la question et lui expliqua avec plus ou moins de détails ce qu’il entendait par « torture psychologique ». Et Sacha ne put s’empêcher d’éclater de rire. Elle imaginait parfaitement les situations qu’il lui décrivait. Il se serait très bien entendu avec sa sœur, tout à fait le genre de Katya de descendre les gens tout en leur faisant le plus beau sourire possible. Quant à elle, sa version de torture psychologique tenait purement et simplement du sadisme, même si elle ne l’avait jamais mise en pratique, elle en avait quelques fois rêvé, notamment concernant Ivana. Elle était trop gentille pour s'en prendre "en vrai" aux gens qui l'agaçaient. Elle croqua un nouveau Chocogrenouille avant de lui répondre.

« C’est très amusant oui, mais ça reste "gentil" comme torture, je trouve. Quoique si tu t’avises de critiquer le physique d’une fille de Durmstrang, évite de laisser trainer des affaires personnelles ou des mèches de cheveux, si tu ne veux pas te retrouver avec des furoncles dans des endroits que la décence m’empêche de citer ! » s’amusa-t-elle, avec un grand sourire.

Difficile de dire comment elle-même réagirait, par de l’indifférence probablement, rien de plus vexant pour quelqu’un qui pense vous ennuyer de voir que ses piques sont sans effet. En revanche elle serait de taille à répliquer, si l’envie lui prenait... L’avantage des sorts c’est qu’un petit duel pouvait régler un problème en cinq minutes, la méthode-Adonis laissait présager qu’il devait trainer bon nombre d’ennemis derrière lui.

« Et tu n’as jamais eu pire que des bleus comme représailles ? Les élèves de Beauxbâtons sont tous pacifistes ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Mar 30 Aoû - 21:28

« C’est très amusant oui, mais ça reste "gentil" comme torture, je trouve. Quoique si tu t’avises de critiquer le physique d’une fille de Durmstrang, évite de laisser trainer des affaires personnelles ou des mèches de cheveux, si tu ne veux pas te retrouver avec des furoncles dans des endroits que la décence m’empêche de citer ! »

En fait, cette petite n'était peut-être pas si innocente qu'elle ne le laissait voir, et tant mieux ! Une personne sans personnalité, quel intérêt sérieusement ? C'était tout de même étrange de voir la différence entre leur deux cultures … Il ne viendrait pas à l'idée d'Adonis d'aller infecter les parties intimes d'une personne qui l'aurait énervé ! Vraiment pas ! Il préférait nettement ses méthodes à lui ! Après, les représailles de Sacha risquaient d'être drôle à entendre si un jour il prenait à la petite Russe d'utiliser sa magie contre une personne de Poudlard (du moment que ça n'était pas lui la personne visée bien sûr, mais croyez-le ou non, il n'essaiera jamais de faire quoi que ça pour mettre une russe en rogne !

« Pff, comment veux-tu que j'insulte la beauté d'une Nordique ? Vous êtes toutes MA-GNI-FIQUES ! Vrai ! » Il lui fit un grand sourire et avait les yeux qui brillaient, excités.

« Et tu n’as jamais eu pire que des bleus comme représailles ? Les élèves de Beauxbâtons sont tous pacifistes ? »

« Les filles oui, pire que pacifistes même, limite soumises, je recherche ici des filles avec un peu de caractère ! Les garçons … C'est un autre problème … Beaucoup de menace, mais souvent pas le courage de les mettre à exécution, et j'ai souvent réussi à calmer le jeux avec mes plus grands rivaux. Même être ''amis'' avec eux … Je crois que j'ai beaucoup de charisme, que veux-tu ? Ça n'est donc jamais allé plus loin que quelques bleus, et tant mieux pour moi non ? Cette année, je vais sûrement des ennemis. Garçons je veux dire. Et beaucoup d'amies filles... J'aimerai mieux pas, après tout les personnes qui sortent de Poudlard sont généralement promises à un bel avenir, mais c'est contre moi... Que veux-tu ? »

Il lui fit un clin d'œil. Nouveau dragon en chocolat. Grand sourire sincère. Encore un. Il paraît que sourire c'est bien contre la mort. Il mourrait vieux alors. S'il n'était pas tué avant par un genre de vieux mec enragé à qui il aurait piqué sa copine. Russe.

« Dis Sacha … Tu veux rentrer dans quelle maison à Poudlard ? Ça serait bien qu'on soit ensemble non ? Je me sens bien avec toi, détendu ! »

Je jure solennellement que je ne dirai que la Vérité et rien que la Vérité.

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Mer 31 Aoû - 18:49

Sacha ne pouvait s’empêcher de rire en écoutant Adonis. Au moins, ce garçon ne manquait pas de confiance en lui ! Et elle ne doutait pas une seconde que son tableau de chasse s’ornerait rapidement de nouveaux noms, il en avait l’air totalement persuadé lui-même. Il faudrait peut-être qu’elle le mette en garde contre quelques spécimens de Durmstrang, filles ou garçons, qui n’apprécieraient pas forcément son petit jeu, ou au contraire qui y participeraient volontiers.

« Tu as l’air sûr de toi en tout cas, les petites Anglaises n’ont qu’à bien se tenir... »

Il ne cessait pas de sourire, et Sacha comprenait de mieux en mieux pourquoi la liste de ses conquêtes devait représenter des mètres de parchemins...

« Dis Sacha … Tu veux rentrer dans quelle maison à Poudlard ? Ça serait bien qu'on soit ensemble non ? Je me sens bien avec toi, détendu ! »

Confession pour le moins inattendue. Mais la réciproque était vraie, elle le trouvait amusant et plus spontané que les garçons qu’elle avait l’habitude de fréquenter, différence de culture surement. Et s’ils étaient répartis dans la même maison, elle aurait au moins ses récits de conquête pour se distraire des cours. Sacha enroula une de ses mèches de cheveux autour de son index tout en réfléchissant à sa réponse. Elle s’était souvent interrogée sur cette histoire de répartition, coutume anglaise étrange, une de plus.

« Bonne question. D’après ce que j’ai lu, dans l’Histoire de Poudlard, c’est un horrible vieux chapeau qui décide, suivant les qualités qu’on a... Et vu les critères, je me vois plutôt atterrir à Serdaigle ou Pouffsouffle que dans les autres maisons. Je suis ni très fourbe, ni très courageuse... je préfère me cacher derrière un livre plutôt que de foncer dans le tas. Tu t’imagines aller où, toi ? Peut-être Gryffondor, il faut du courage pour conquérir l’Angleterre, non ? »

Elle se moquait gentiment, elle ne se serait jamais permis d’être volontairement méchante, d’autant qu’elle ne le connaissait pas encore vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Ven 2 Sep - 8:46

« Tu as l’air sûr de toi en tout cas, les petites Anglaises n’ont qu’à bien se tenir... »

Adonis ria à cette remarque, et quand il y pensait, elle avait raison. Adonis était quelqu'un de très optimiste et sûr de sa réussite personnelle. Si bien qu'il était aussi très mauvais perdant, bien qu'il ne lui soit arrivé de perdre que très rarement. En matière de séduction je veux dire, aux jeux de cartes c'est une autre histoire ! Le nombre de filles qu'il n'avait pas réussi à l'avoir malgré tout les efforts du monde se comptait LARGEMENT sur les doigts d'une main. Ce chiffre s'élevait à 2. Deux filles de Beauxbâtons, toutes deux plus âgées qu'elle. Adonis avait rejeté la faute là dessus, comme quoi elles auraient eut honte de trainer avec un gamin.

Il est vrai qu'Adonis aurait rêvé entrer à Poudlard en connaissant déjà quelqu'un qui ne soit pas de Beauxbâtons, avec qui il s'entendrait bien, évidemment. Aleksandra représentait parfaitement cette personne.

« Bonne question. D’après ce que j’ai lu, dans l’Histoire de Poudlard, c’est un horrible vieux chapeau qui décide, suivant les qualités qu’on a... Et vu les critères, je me vois plutôt atterrir à Serdaigle ou Pouffsouffle que dans les autres maisons. Je suis ni très fourbe, ni très courageuse... je préfère me cacher derrière un livre plutôt que de foncer dans le tas. Tu t’imagines aller où, toi ? Peut-être Gryffondor, il faut du courage pour conquérir l’Angleterre, non ? »

Cette nana le faisait rire, définitivement, et il adorait ça, les femmes avec du caractère et de l'humour.

« Tu rigoles mais moi je suis sérieux ! Avec ma meilleure amie, Nina, tu verras c'est une fille absolument adorable et drôle, je te la présenterai, on a arrêté nos choix sur deux maisons, Gryffondor en effet - il lui tira la langue- et Poufsouffle. Serpentard et Serdaigles, c'est pas pour nous, enfin pas pour moi en tous cas. Je suis ni rusé et machiavélique, ni trop intelligent au point d'en être barbant. Poufsouffle, ça me convient. On le voit pas comme ça, mais je suis quelqu'un de très loyal et honnêtes sous mes airs, et j'aime travailler, c'est pas pour rien que j'ai réussi à obtenir cette place pour l'échange ! Et puis Gryffondor parce que ça fait toujours plaisir d'être qualifié de personne courageuse et téméraire ! »

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Ven 2 Sep - 16:45

Elle répondit à sa grimace en lui tirant la langue aussi et croqua un dernier dragon au chocolat (et dans cet ordre là, sinon c’est moyen classe).

« Ta meilleure amie vient aussi à Poudlard ? C’est sympa ça, tu as de la chance ! Personnellement, il n’y a pas de personne que j’apprécie particulièrement qui vienne de mon école, même le contraire. Mais bon, ça fait partie du jeu... »

Elle haussa les épaules, elle avait été suffisamment agacée de voir certains noms sur la liste des élèves sélectionnés pour Poudlard pour ne pas avoir forcément envie de s’attarder dessus, pas avant même d’être arrivée. Elle préférait papoter avec le Français, au moins ça c’était amusant. Elle s’imaginait bien répartie dans la même maison que lui, après tout, c’était possible, ils avaient quelques traits en commun, à part le côté séducteur. Pour ça, elle pourrait toujours lui demander des leçons, ça, ce serait drôle.

« Alors comme ça tu es honnête, travailleur, loyal, courageux ? et modeste aussi ? Et avec tout ça ta maman ne t’a pas encore marié ? »

Ca avait été plus fort qu’elle, il fallait qu’elle le taquine encore un peu, avec son air de petit fils à sa maman... Elle essaya de se rattraper en lui faisant un petit clin d’œil.

« On verra si l’accueil anglais est aussi agréable que celui des français... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Ven 2 Sep - 20:35

« Ta meilleure amie vient aussi à Poudlard ? C’est sympa ça, tu as de la chance ! Personnellement, il n’y a pas de personne que j’apprécie particulièrement qui vienne de mon école, même le contraire. Mais bon, ça fait partie du jeu... »

Points communs, points communs !

« Je t’avoue que pour moi aussi c’est pareil, à part elle, même si elle est géniale, je n’ai ‘’personne’’. Mes amis sont restés à Beauxbâtons pour la plupart ! Mais ce n’est pas grave, c’est une super occasion pour se faire de nouveaux amis ! »

Et il assorti cette ultime phrase d’un clin d’œil. Evidemment ! Il lui parla en suite de la maison dans laquelle il voulait rentrer, et la réponse de Sacha fut juste … Indescriptible. Adonis ne savait pas s’il devait rire, le prendre mal ou répondre sérieusement. Heureusement, elle assorti le tout d’un clin d’œil, encore un, et il comprit. Elle se fichait littéralement de lui. Puis elle ajouta ensuite, comme si de rien était un phrase sur l’accueil des anglais. Elle voulait changerde sujet. Oui, mais pas Adonis !

« Ben tu le savais pas ? Les français sont TOUS parfaits ! Tu veux m’épouser hein, avoue que c’est ça ! C’est une manière subtile de me faire ta demande hein ? Désolée, la subtilité ce n’est pas ton fort »

Il la regardait avec des yeux qu’ils voulaient plein d’une genre de pitié naïve, si c’est possible.

Il était en train de grignoter un chocogrenouille quand soudain il hurla, en se levant sur la banquette :

« SACHA REGARDE ! REGARDE j’te dis – Il sauta par terre et se jeta à côté d’elle, en tenant une petite carte dans ses mains – C’est Madame Maxime ! Madame Maxime, ma directice sur une carte de chocogrenouilles ! Regarde ! Mais c’est fou, ça fait 17 ans que j’en mange et je ne savais même pas qu’elle existait ! Elle vient d’être crée je crois ! C’est fou ! »

Adonis adorait littéralement sa Directrice. Elle était originale, pleine de charisme et bizarrement belle, malgré sa grande taille. Soudain, il croisa les yeux amusés de Sacha et se sentit complètement idiot. Il partit donc dans un petit rire nerveux, qui se fini en gros fou rire.

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Sam 3 Sep - 13:20

Adonis avait fait une drôle de tête après sa dernière remarque. L’aurait-elle vexé ? Ce n’était absolument pas le but. Mais sa réponse la stupéfia.

« Ben tu le savais pas ? Les français sont TOUS parfaits ! Tu veux m’épouser hein, avoue que c’est ça ! C’est une manière subtile de me faire ta demande hein ? Désolée, la subtilité ce n’est pas ton fort »

Elle resta un instant sans rien dire, trop surprise pour dire quoi que ce soit. Et finit par éclater de rire.

« Tu m’as percée à jour ! Mais je ferai mieux la prochaine fois. Même si je ne suis pas trop convaincue par la perfection de tous les français, j’attends d’en voir plus pour me prononcer... »

Elle lui avait tiré la langue avant de s’accouder un peu plus à la fenêtre pour regarder le paysage défiler, tandis qu’Adonis replongeait dans ses sucreries (ça va lui descendre direct sur les fesses tout ce chocolat, attention).
Un hurlement venant de la banquette en face la fit sursauter. Elle posait la main sur sa baguette (jamais trop prudent), quand Adonis se jeta de sa banquette sur le siège à coté d’elle en lui hurlant de plus belle de regarder... regarder quoi ? une carte de chocogrenouille ! Il était tout excité, et lui fit penser à un petit garçon qui découvre ses cadeaux de Noel avec un jour d’avance.

« C’est Madame Maxime ! Madame Maxime, ma directice sur une carte de chocogrenouilles ! Regarde ! Mais c’est fou, ça fait 17 ans que j’en mange et je ne savais même pas qu’elle existait ! Elle vient d’être crée je crois ! C’est fou ! »

Sacha dut se mordre les joues pour ne pas exploser de rire à nouveau. Ce garçon était fou. Malade. Littéralement. Barge. Quand ses yeux croisèrent ceux du jeune homme, il lui sembla tout déconfit, avant de se mettre à rire de plus en plus fort. Elle secoua la tête en le regardant mais ne réussit pas à se contenir longtemps, et joignit son rire à celui du français. Elle avait même du mal à parler à force de rire.

« On t’a déjà dit que tu étais cinglé ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Sam 3 Sep - 22:59

« Tu m’as percée à jour ! Mais je ferai mieux la prochaine fois. Même si je ne suis pas trop convaincue par la perfection de tous les français, j’attends d’en voir plus pour me prononcer... »

Adonis ne put s'empêcher de sourire à cette réponse sarcastique et drôle à la fois. Mais en réalité, le garçon pensait réellement que les français étaient parfaits pour rendre une femme heureuse. Pas lui, certes, mais d'autres oui ! Les romantique par excellence quoi ! Mais c'est sûr que si Sacha ne le rencontrait que lui, elle ne risquerait pas d'avoir une très bonne image des français. Quoi que, il n'avait pas que défauts, si ? Il était drôle et plutôt pas mal à regarder, c'était déjà bien non ?

Le français était réellement choqué de voir sa Directrice sur la carte ! C'était un garçon assez impulsif, mais dans le côté gamin niais de la chose, ce qui expliquait son ''comportement''. Aleks' avait eut peur apparemment, vu le sursaut qu'elle avait eut et sa main qui s'était tout de suite dirigée vers sa baguette... Adonis l'avait entraperçue, sa baguette, mais ne s'en était pas soucié. Elle n'allait pas lui jeter un sort parce qu'il criait, si ? Et puis maintenant elle riait, alors !

Oui, elle mêlait ses rires aux siens, non sans ajouter :

« On t’a déjà dit que tu étais cinglé ? »

Il commença à se calmer après quelques secondes et se laissa tomber sur la banquette, allongé, sa tête touchant presque les cuisses de la russe. Cette situation de le gênait aucunement, bien au contraire. Ses yeux faisaient des allers-retour entre le plafond et les yeux de son interlocutrice qui riait encore un peu, et il finit par lui répondre d'un ton qu'il voulait sérieux et vexé, mais qui ne fonctionnait pas du tout, il avait beaucoup trop rit pour que sa voix reste stable :

« Et bien non, désolé, pas souvent. Les gens, qui sont beaucoup plus gentils que TOI, me disent la plupart du temps que je suis beau, magnifique, doué, gentil, intelligent, courageux, loyal et beau encore. Il y en a qui disent que je suis vantard et arrogant aussi, mais je ne les crois pas ! Ce ne sont que des jaloux ! »

Adonis tenait encore dans ses mains la carte de Sorciers Célèbre. Madame maxime était partie, certainement effrayée par tous ces cris ...

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Dim 4 Sep - 17:44

Le fou rire des jeunes gens s’était calmé, Adonis s’étala sur la banquette à coté d’elle. Elle sourit légèrement en le voyant faire, au moins il n’était pas gêné pour se mettre à l’aise.
Sacha eut un instant la tentation de passer une main dans les cheveux du garçon, en toute innocence (et pour arranger son épi...) mais n’en fit rien. Ce geste était bien trop familier envers une personne qu’elle connaissait depuis si peu de temps, même si elle se sentait étrangement à l’aise avec Adonis. Il était rare qu’elle plaisante de cette façon avec un quasi-inconnu.

« Et bien non, désolé, pas souvent. Les gens, qui sont beaucoup plus gentils que TOI, me disent la plupart du temps que je suis beau, magnifique, doué, gentil, intelligent, courageux, loyal et beau encore. Il y en a qui disent que je suis vantard et arrogant aussi, mais je ne les crois pas ! Ce ne sont que des jaloux ! »

Discours totalement pas crédible. Mais Sacha préféra jouer le jeu, c’était nettement plus drôle.

« D’accord, d’accord ! Je vais t’accorder le bénéfice du doute et dire que tu es potentiellement presque parfait... »

Sacha lui vola des mains la carte de Madame Maxime pour lire ce qui était inscrit au dos. Elle ne pouvait s’empêcher d’être surprise de voir une femme à la tête d’une école de sorcellerie. Elle imaginait les français plus machos que ça, en fait. En tout cas, à Durmstrang ce la ne risquait pas de se produire.

« C’est la Directrice de ton école alors ? Une femme ? Elle est comment ? Et ça ressemble à quoi, Beauxbâtons ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Dim 4 Sep - 19:43

« D’accord, d’accord ! Je vais t’accorder le bénéfice du doute et dire que tu es potentiellement presque parfait... »

En entendant ça, Adonis fit un grand sourire ravi à Sacha, d'un air un peu naïf. Il adorait qu'on lui donne raison, même si c'était ironique. Enfin, du moment que ça restait gentil !
Sacha vola (ou presque, elle lui arracha des mains en tous cas !) la carte de Madame Maxime des mains de Adonis, et celui-ci lui jeta un regard noir, mais il vit qu'en fait, elle n'avait pas fait cela pour l’énerver, elle avait l'air réellement intéressée par sa Directrice. En effet, elle lui demanda :

« C’est la Directrice de ton école alors ? Une femme ? Elle est comment ? Et ça ressemble à quoi, Beauxbâtons ? »

Elle avait appuyé sur "une femme". Elle paraissait étonnée ! En effet, c'était rare, une femme directrice. Enfin ça l'était apparemment en Russie ! Il lui répondit doucement, dans un ton plein d'admiration :

« Oui c'est notre Directrice ! C'est une femme, et même une semi-géante, tu te rends compte ? Mais attention, faut pas croire, n'aie aucun a priori, ce n'est pas pour autant que ce n'est pas une femme très noble ! Elle ne se déplace jamais sans son carrosse, s'habille très bien, et malgré sa jeunesse, elle doit avoir la trentaine, elle maintient une discipline de fer à Beauxbâtons ! Oh, et BB c'est juste magnifique ! C'est en fait un château immense, avec tout plein de tours et de donjons, style renaissance française, tout l'intérieur est en marbre, on a plein de tapisseries et d’œuvres d'art de grands peintres, magnifiques. Et puis tout autour on a un grand parc, avec une partie pour se poser, étudier, avec des bancs, de la pelouse, tout plein de fleurs, de pommiers et des haies bien taillées, à la française quoi, et un petit bois avec des créatures inoffensives toutes plus belles les unes que les autres ! On a un élevage de chevaux ailés absolument géant, ils sont nourri au Whisky pur malt, sur commande de ma directrice, s'il te plait ! On a un donjon avec les dortoirs des garçons, et un avec ceux des filles. Le système est pas du tout le même qu'à Poudlard, scolaire je veux dire, on doit choisi des spécialités ! Enfin voilà ! »

Il aurait pu continuer des heures à parler de son école tellement il l'admirait, mais franchement, Sacha allait finir par s'ennuyer ! C'était étrange, il ne parlait jamais autant comme ça avec une femme !

« Bon alors et toi, Durmstrang ? Ça doit être très différent non ? » dit-il d'un ton enjoué.

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Lun 5 Sep - 13:19

Sacha écouta Adonis lui décrire sa directrice, elle fronça les sourcils aux mots « semi-géante » mais ne releva pas, il aurait été déplacé de faire un commentaire sur la dangerosité de la créature. Le Français paraissait vraiment l’admirer et adorer son école et, à la description qu’il en faisait, on pouvait facilement comprendre pourquoi. Cà avait l’air très chic, une élégance à la française en fait. Et son école pourrait difficilement rivaliser avec ça, à Durmstrang, on ne recherchait pas l’élégance, mais la rigueur.

« Bon alors et toi, Durmstrang ? Ça doit être très différent non ? »

La jeune fille acquiesça en souriant, le sujet était vaste...

« Différent, c’est le moins qu’on puisse dire je crois ! Notre Directeur est très charismatique, mais lui et les Professeurs n’hésitent jamais à avoir recours à des châtiments corporels pour punir les élèves. J’y ai échappé jusque là, mais je croise les doigts...
Et l’école en elle-même, et bien... le château n’est pas très grand, il n’y a que quatre niveaux, mais c’est très... lugubre, avec des douves et tout. Déjà qu’il fait nuit la moitié de l’année, il n’y a que quelques torches pour éclairer les couloirs, et pas vraiment de décoration. Juste une salle avec des portraits d’élèves célèbres et des trophées, le reste c’est plutôt du genre dépouillé. Par contre le parc est gigantesque ! Il y a un grand lac, une forêt aussi – mais avec des créatures pas toutes recommandables – et même des montagnes. Depuis six ans que j’y suis, je n’ai pas du explorer plus de la moitié du domaine, même avec un balai...
Pour les cours, c’est vraiment différent, on est classés par niveaux et les Professeurs nous évaluent tous les semestres pour voir si nous méritons de progresser ou pas. Chez nous, c’est la discipline qui prime. Et puis il y fait toujours très froid, on n’allume jamais les cheminées, sauf pour faire de la Magie. Je crois que je vais adorer Poudlard rien que pour ça ! »


Elle conclut son monologue par un sourire, s’étonnant elle-même d’en avoir dit autant en si peu de temps. Malgré la rigueur de l’enseignement et du climat, en plus de la mauvaise réputation de Durmstrang, elle aimait son école. Et l’idée d’en partager un petit bout avec d’autres ne lui déplaisait pas.
Mais si Adonis ne s’était pas endormi, saoulé de paroles, elle avait de la chance...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Jeu 8 Sep - 15:38

Aleksandra avait l'air d'être interessée par ce que disait Adonis, vraiment, même si elle ne répondit rien à ses propos. Il la comprenait, il n'y avait rien à répondre. Elle lui avait posé une quesiton, il y avait répondu, point.

Elle aussi parla de Durmstrang. Même si pour Adonis, l'Ecole n'avai aucune qualité, mais alors aucune, Aleksandra en parlait avec un ton d'admiration, vraiment. Beaucoup d'ironie aussi, comment faire sans, mais elle parassait sincère. Durmstrang paraissait être vraiment une école affreuse, aussi froide que son pays... On comprenait tout de suite pourquoi elle était réputée pour la magie noire ! Des douves, peu de lumière, un "jardin", si on peut l'appeler comme ça, peuplé de monstres en tous genre, enfin bref, oui, affreux.

Beauxbâtons et Durmstrang étaient un peu deux extrèmes, et Poudlard était au centre. Ca devait être mieux, plus ... équilibré comme école. Mais enfin, il ne faut pas croire, Beauxbâtons n'est pas non plus peuplé d'angelots français, loin de là ! Les cours étaient les mêmes qu'à Poudlard ! Il y avait juste plus de ... Tolérance qu'à durmstrang, et c'était le moin qu'on puise dire. Là bas, on ne pouvait pas ne pas êter "très doué". C'était même impossible. Et puis, les Nés-Moldus n'étaient pas acceptés, ce que Adonis trouvait complètement injuste... Quelle devait-être leur condition dans les pays du Nord nom d'un dragon !

Adonis était toujours allongé près de la cuisse de Sacha. Il tait bien, complètement détendu. Elle aussi n'avait pas l'air trop mal, et Adonis en était content. Après quelques instants de silence agréables, il parla :

« Effectivement, très différent de Beauxbâtons. Mais c'est tant mieux, vous promettez d'être des fortes têtes pleintes de caractère ! Utile dans une guerre contre les anglais, non ? » Il ria doucement, sa position allongée ne le permettant pas de faire mieux.

« Eh dis donc, tu me donneras des conseils hein, pour pas que je fonce droit dans un mur avec tes compatriotes ? Garçons comme filles j'entends ! Ceux féquentables, infréquentables, ininteressants, interessant etcetera ! Je ferai la même chose avec MES camarades, mais je sens que ça va être vite réduit à 3 personnes fréquentables, alors ! »

Il riait à présent. C'est vrai, ses camarades de Beauxbâtons, enfin, ceux envoyés à Poudlard, les meilleurs donc, n'étaient pas vraiment intéressants ...

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Sam 10 Sep - 13:20

Le silence se prolongea quelques secondes, Sacha ne savait trop que penser. Est-ce que le Français étudiait sa réponse ? Il ne semblait pas avoir de préjugés contre elle, ou alors il cachait vraiment bien son jeu, surtout étalé là sur la banquette à coté d’elle. Elle doutait que ce soit le cas de tout le monde.

« Effectivement, très différent de Beauxbâtons. Mais c'est tant mieux, vous promettez d'être des fortes têtes pleintes de caractère ! Utile dans une guerre contre les anglais, non ? »

Un fin sourire étira les lèvres de la Russe, il exagérait peut-être un peu en parlant de fortes têtes, mais c’est vrai que les élèves nordiques ne manquaient pas de caractère, bon ou mauvais. Quant à la "guerre" contre les Anglais, il était hors de question qu’une autre école que Durmstrang la gagne.

« Très utile, mais si les Français veulent foncer dans le tas en premier, nous ramasserons les morceaux restants... et les lauriers qui iront avec ! »

Elle finit sa phrase sur le ton de la plaisanterie. Si combat il devait y avoir, pour sa part elle n’y participerait que depuis son banc de cours et avec son bulletin de notes. Elle trouvait bien plus valorisant de vaincre par la supériorité de son esprit que par sa rapidité à lancer un mauvais sort. L'un n'empêchant pas l'autre.

« Eh dis donc, tu me donneras des conseils hein, pour pas que je fonce droit dans un mur avec tes compatriotes ? Garçons comme filles j'entends ! Ceux féquentables, infréquentables, ininteressants, interessant etcetera ! Je ferai la même chose avec MES camarades, mais je sens que ça va être vite réduit à 3 personnes fréquentables, alors ! »


« Trois personnes seulement ? Les autres sont si ennuyeux que ça ? Ou c’est parce que ce sont tes concurrents directs que tu dis ça ? » le taquina-t-elle.

Donner des conseils, pourquoi pas, le premier serait : si tu croise un Adzovic, pousse-le dans les escaliers discrètement. Mais Sacha douta que ce serait bien vu. Après, elle connaissait deux ou trois filles de son niveau qui n'auraient probablement rien contre une petite discussion avec le Français. Et deux ou trois garçons qui se feraient un plaisir de lui enseigner la lutte finlandaise, et de rajouter quelques bleus à sa collection.

« De mon coté, je pourrai te donner quelques conseils, mais je ne connais pas très bien tous mes "compatriotes" comme tu dis. J’en connais un ou deux, ou plutôt une, surtout, à éviter absolument, sauf si tu veux t’attirer des ennuis à coup sûr. Les autres sont à peu près normaux, autant que moi j’imagine. Tu me diras si tu comptes ajouter des filles de Durmstrang sur ton tableau de chasse, ça pourrait être amusant. »

Entre les rats de bibliothèque, les filles "normales" – parmi lesquelles elle se classait d’office – et les pimbêches, les garçons comme Adonis auraient probablement de quoi s’amuser un peu en effet. Quant à elle, elle préférait compter les points. En attendant de voir à quoi pouvait bien ressembler le contingent masculin de Poudlard...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 23
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE] Jeu 15 Sep - 15:17

« Très utile, mais si les Français veulent foncer dans le tas en premier, nous ramasserons les morceaux restants... et les lauriers qui iront avec ! »

Adonis était allongé sur la banquette, il ne lui était donc pas vraiment facile d'éclater de rire. Ce qu'il aurait fait volontier. C'était très drôle. Mais qu'il ne fit pas. Il se serait etouffé sinon ! A la place de cela, il se releva rapidement, de sorte que sa tête lui tourna un moment, il plaça une fois calmé ses pieds au sol, paassa sa main dans ses cheveux pour replacer correctement son épi et fini par se tordre le cou pour regarder son interlocutrice dans les yeux et ria. Enfin. Il ne savait plus très bien si c'était à cause de sa plaisanterie ou bien de tous les mouvements qu'ils avaient eu pour finalement arriver assis tranquillement.

« Tu parles, je suis sûr que de toutes façons, je serai le seul à vouloir me battre ! Je vais donc me contenter d'être un élève brillant, et j'y arrive souvent, pour que ces anglais soient jaloux ! Mais enfin, ne crois pas non plus que je sois seulement venu ici pour en finir avec les anglais, loin de là ! Je veux, disons, redorer le blason de Beauxbâtons et de la France par la même occasion auprès des anglais. Après ... Je doute d'y arriver ! »

Il termina sa phrase par un rire. C'est vrai, il disaait tout cela mais savait pertinamment qu'il n'arriverait jamais au duel avec un anglais. Il ne ferait rien pour en tous cas, ça lui servierait à quoi, à part à se farie renvoyer ? Et ce n'était définitivemet pas ce que voulait Adonis, se faire renvoyer ! Il voulait profiter le plus possible de cette expérience, apprendre des choses, connaître de nouvelles personnes etc ! Mais c'est vrai que s'il pouvait par la même occastion en mettre plein la vue aux anglais, et même aux russes, il le ferait volontier !

« Eh dis donc, tu me donneras des conseils hein, pour pas que je fonce droit dans un mur avec tes compatriotes ? Garçons comme filles j'entends ! Ceux féquentables, infréquentables, ininteressants, interessant etcetera ! Je ferai la même chose avec MES camarades, mais je sens que ça va être vite réduit à 3 personnes fréquentables, alors ! »
« Trois personnes seulement ? Les autres sont si ennuyeux que ça ? Ou c’est parce que ce sont tes concurrents directs que tu dis ça ? »

Elle se fichait de lui hein ? Oui ... Mais ça le faisait rire, et ce n'état pas méchant !

« Qu'est ce que tu veux que je te dise ma petite, I am ze best of aul ! Non mais sans rire, je dois te dire que sur 15 personnes de Beauxbâtons, sachant que c'est les meilleurs, déjà il y a beaucoup de filles. Alors moi je sais pas, j'ai pas vraiment de relation amicale avec elles, je me permettrais pas de les juger, mais bon, ce sont des petites intellos quoi ! Et les garçons ? Et bien peut-être quelques semblant de conccurents, je n'ai pas vraiment la liste en tête mais non, il y a aussi quelques bons hommes ! Vraiment ! Sympas, intelligents, drôles, beaux ... Ca existe chez les français aussi ! »

Adonis essayait de laisser sa fierté de côté. Oui, bon, c'est vrai, il n'était pas le meilleur en cours, ni le plus gentil, ni le plus rusé ... mais il faut ce qu'il fuaut pour se forger la réputaiton du plus grand séducteur de son ère, non ? Le véritable Adonis, premier du nom, n'avait-il pas été l'amant de la grande déesse Venus ?

« De mon coté, je pourrai te donner quelques conseils, mais je ne connais pas très bien tous mes "compatriotes" comme tu dis. J’en connais un ou deux, ou plutôt une, surtout, à éviter absolument, sauf si tu veux t’attirer des ennuis à coup sûr. Les autres sont à peu près normaux, autant que moi j’imagine. Tu me diras si tu comptes ajouter des filles de Durmstrang sur ton tableau de chasse, ça pourrait être amusant. »

Les conseils que Sacha lui donna étaient plutôt ... Avisés, mais était-ce vraiment ce qu'Adonis cherchait ? Peut-être bien que oui, peut-être que ses conseils allaient lui être utile. Mais il en doutait...

« Ne me prends pas pour un pervers, mais tu sais les filles, j'aime jouer avec. Plus elles sont dangereuses, plus elles m'attirent, c'est contre moi, contre ma volonté je te jure, je ne peux rien y faire ! Alors oui, j'ajouterai le plus possible de femmes de Durmstrang à mon tableau de chasse comme tu dis, et je dirais même que vous y aurez une place d'honneur ! »

Il l'avait mise dans le tas. Il avait dit "vous". Certes, il comptait ne pas la considérer comme une cible. Certes. Et alors ? C'était quand même une femme, de Durmsrang, intelligente et attirable. Pourquoi lui ertirerait-il cela ?

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE]

Revenir en haut Aller en bas

Dans le Poudlard Express ...[LIBRE] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-