Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cours de potions particulier [PV Alexis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Cours de potions particulier [PV Alexis] Dim 26 Aoû - 15:25


Jules & Alexis

Cette échange "hiboux-esque" avec Alexis était partit sur un sentier que j'avais toujours préféré éviter d'aborder avec lui, à savoir, notre pseudo-relation. Alexis et moi avions toujours eus ce petit jeu de séduction, même lorsque je sortais avec Rémus. Et depuis que ce dernier avait mis fin à notre relation, le jeu s'était renforcé. Et cette après-midi, notre échange par hiboux en était un bon exemple. Je lui avait envoyé une lettre pour lui demandé si il pouvait me rendre service et m'aider en potion. Mais bien évidemment, ce n'est pas dans l'idéal des français de rendre des services, et, inévitablement, la conversation s'était tourné sur ce que je pourrais lui donner en rechange. Je lui avais dis que je le rejoindrais dans la grande salle. Je savais déjà ce que j'allais lui montrer. La salle sur demande. Il désirait une salle où il pourrait être seul, il allait l'avoir. Je posais la plume que j'avais encore dans la main et me leva du bureau qui se trouvait dans ma salle commune. En passant, le miroir de mon dortoir attira mon regard. J'avais une tête affreuse. Je n'avais pas bien dormi la nuit précédente, surement à cause de Rémus. J'avais donc demandé aux professeurs de me laisser aller me coucher une petite heure avant de reprendre les cours. Seulement, du coup, j'étais complètement décoiffé. Je filais dans la salle de bain et me fila un coup de peigne. Je ne souhaitais pas être particulièrement belle pour aller retrouver Alexis, mais je me devais un minimum présentable. Je mis ma robe de sorcier et sortit du dortoir. Alexis serait surement dans la grande salle. Je pris le hiboux qui m'avait servi à converser avec lui cette après-midi, et lui attacha un dernier message.
    "Alexis,
    en fin de compte, rejoins moi au septième étage, je t'attendrais dans le couloir de gauche, j'ai une salle à te montrer.
    Jules"

La salle sur demande était une salle pas forcément très connue, mais il se trouve que je l'avais découverte un jour, à tout hasard. Une envie de pleurer seule, et un coup de chance m'avait fait revenir trois fois sur mes pas devant la salle. Du coup, elle m'était apparu. Je finis de me préparer et sortit de la salle commune. Ma descente des escaliers de la grande tour se fit plus rapide que je ne l'avais prévu. Sans m'en rendre vraiment compte, je me dépêchais. Si Alexis arrivait au septième étage avant moi, il se rendrait compte qu'il n'y avait pas véritablement de salle voyante dans le couloir de gauche. En y montant, je croisais plusieurs personne que je ne connaissais pas forcément. Avec l'arrivée des Beauxbatons et des Durmstrang, la vie était différente à Poudlard. J'y avais retrouvé des amis d'enfance, mais il m'arrivait des fois de me demander si nous étions toujours à Poudlard. Voire des gens différents arriver en masse, ça peut faire bizarre. Arrivé devant l'emplacement où devrait être la salle sur demande, je vis que j'étais seule. Alexis n'était pas encore arrivé. Je rajustais mes cheveux, les mettant derrière mes oreilles. Puis, je m'assis par terre, appuyé sur le mur, attendant l'arrivé du français. Je me recroquevillais sur moi-même et posa ma tête sur mes genoux en l'attendant.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cours de potions particulier [PV Alexis] Mar 28 Aoû - 19:01

Alexis sourit d'un air légèrement satisfait et amusé, posant le bout de parchemin qu'il tenait en main et venait de finir de lire sur la table devant lui. Il s'appuya contre le dossier de sa chaise et s'étira légèrement, tendant les bras en arrière et les jambes en avant pour en faire disparaître les tensions qui s'y accumulait depuis qu'il était assis là. Il lança ensuite un regard circulaire autour de lui. Le jeune homme était assis dans une petite alcôve calme et confortable de la bibliothèque, deux livres ouverts sur la table en bois massif où il était installé, un parchemin couvert de la fine et soigneuse écriture posé sur l'un d'eux, et plusieurs autres bouts de parchemins -semblable à celui qu'il venait de poser- , eux couverts d'une écriture plus féminine, étaient posé en pile, à côté. Sa plume et son encrier reposaient aux aussi sur la table.

En fait, le français avait déjà passé une bonne partie de l'après-midi assis à cette même place. Il avait commencé par sécher son cours de Runes, absolument pas motivé pour revoir un sujet qu'il avait déjà vu en grande partie l'année précédente, à Beauxbâtons, et était faire un petit tour dans le parc du château, à la place. Mais, malgré sa cape et son pull, il avait rapidement eu froid, n'étant toujours pas habitué ni à l'hiver glacé d’Écosse, ni au vent mordant qui soufflait ce jour-là, et comme souvent. Et puis, il n'aimait simplement pas avoir froid, vraiment pas. Il était donc rapidement rentré au château et avait fait un tour dans la salle commune de sa maison, pratiquement déserte de ses Serpents, à cette heure. La plupart devaient être en cours, logiquement. S'ennuyant, le français s'était alors rappelé qu'il avait un devoir de Sortilèges à rendre deux ou trois jours plus tard -il n'était plus sûr- et qu'il n'avait toujours pas commencé. Pour tout dire, il ne se souvenait même plus du sujet, à ce moment. Une fois n'était donc pas coutume, le Serpent avait donc prit ses affaires et était monté sans rechigner à la bibliothèque où il avait du se faufiler sans se faire voir par la bibliothécaire pour éviter de se faire renvoyer en cours. Le travail en soit lui avait semblé assez simple, surtout qu'il avait pour une fois réussis à se concentrer -certainement la solitude et sa légère motivation qu'il avait ce jour là- et, alors qu'il finissait sa dernière partie et allait s'atteler à la conclusion, un hibou était venu taper à la fenêtre à côté de lui.

La provenance de la lettre l'avait légèrement surpris : Jules Berlinski ne lui en envoyait généralement pas, et encore moins pour lui demander de l'aide. Aussi charmante qu'elle était, elle avait plutôt tendance à l'envoyer bouler lorsqu'il flirtait avec elle... Pourquoi n'avait-il tout simplement pas lâché l'affaire dans ce cas ? Et bien, Alexis n'aimait simplement pas qu'on lui résiste. Bon, il avait plus ou moins -moins, plutôt- était moins insistant pendant que la période où elle avait eu un copain, mais cette période était révolue, alors pourquoi pas ? Et puis, il devait avouer -ce qu'il avait d'ailleurs fait dans une de ses lettres- qu'elle lui plaisait bien, Jules. Jolie, amusante, et puis surtout, pas la langue dans sa poche quand il s'agissait de l'envoyer s'occuper de ses affaires! En tout cas, après plusieurs lettres échangées, et le sujet plusieurs fois détourné, il avait accepté de l'aider en potion si elle lui montrait en échange un ou deux endroits calmes calme et peu connu, et donc peu fréquenté. Même s'il ne serait peut-être d'aucune utilité ce soir là, cela finirait bien par lui servir un jour où l'autre. On manquait toujours d'endroit où être seul -ou en bonne compagnie- en pensionnat. La jeune fille avait accepté, lui donnant rendez-vous devant leur salle commune, avant de changer d'avis et de lui dire de la rejoindre dans un couloir du septième étage. Alexis ne se souvenait de rien de particulier à cet endroit, mais il n'y avait pas non plus porté une extrême attention... Enfin, il découvrirait tout cela assez vite !

Le moment arrivé, le jeune homme rangea ses affaires, faisant attention à ne pas plier son devoir, et parti ranger le livre qu'il avait pris dans une étagère non loin pour travailler. Il remit sa cape, lissant machinalement le tissu de sa main pour la défroisser si elle l'avait été -non, il n'aimait ni les faux-plis ni quand le tissus était froissé alors qu'il ne devait pas l'être- et sorti tranquillement de la bibliothèque, lançant un sourire brillant à la bibliothécaire qui le regarda passer sans rien dire. Il monta sans se presser -ni traîner pour autant- les escaliers qui le séparaient du septième étage, et s'avança, comme indiqué dans la lettre de Jules, dans le couloir de gauche. Bien vite, il repéra sa silhouette, assise par terre, la tête posée sur les genoux, ses cheveux roux cascadant doucement dans son dos. Alexis s'approcha doucement, et s'arrêta à sa hauteur, posant son regard sur elle.

- Alors, ma jolie.. Prête à me montrer cette salle? demanda-t-il d'un voix douce, mis légèrement amusée.

Il attendit qu'elle relève la tête pour le regarder et qu'elle lui réponde, un sourire en coin amusé. Il savait que l'appeler comme ça l'énerverais, mais il ne pouvait pas s'en empêcher.. De la provocation encore, même si au fond c'était un compliment.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cours de potions particulier [PV Alexis] Jeu 30 Aoû - 10:24


Jules & Alexis

Au fond de moi, j’étais persuadé qu’Alexis, lui, au contraire, avait été très content de notre échange. Il avait réussi à m’emmener vers un terrain que je haïssais. Pourquoi devait-il toujours revenir là-dessus ? Pourquoi les hommes en général, étaient si attiré par la drague et la débauche ? Deux petites questions que je penserais à poser à ma coach personnelle. Depuis cette rencontre dans un magasin et cette aide précieuse, Gaël et moi nous retrouvions quelques fois pour parler garçon. D’après elle, je devrais m’attaquer aux meilleurs amis de Rémus, comme si je devais me venger de lui pour m’avoir lâché. Seulement, au fond de moi, je savais qu’il avait une bonne raison. Quoi ? Je ne sais toujours pas. Mais Gaël était persuadé que je devais prendre ça comme le fait qu’il me trouvait faible. Donc, elle m’avait presque obligé à draguer Sirius. Seulement, Sirius, je l’aimais bien, on se voyait souvent, on était proche, mais je n’arrivais absolument pas à m’imaginer le draguer. D’ailleurs, depuis toute petite, j’avais toujours attendu que les garçons viennent vers moi. Et puis, il faut pas se mentir, pour moi, les garçons, c’était loin d’être une priorité. Il se trouve jute qu’au jour d’aujourd’hui, je n’avais que l’embarras du choix. Sirius, Adonis, un poufsouffle français que je trouvais particulièrement énervant, et, évidemment, Alexis, le français blond qui ne pouvais s’empêcher de flirter avec moi. A vrai dire, des trois, Sirius était celui à qui je refusais catégoriquement de faire du mal. Bien sur, il me vannait lorsque je sortais avec Rémus, mais rien de plus normal.

Je vis des élèves passer devant moi. Aucun d’eux ne soupçonnaient l’existence de la salle que j’allais révéler à Alexis. Comique, un Beauxbatons allait connaître une salle caché de Poudlard que même les élèves de Poudlard ne connaissaient pas forcément. J’avais vraiment eu un coup de chance en la découvrant. Je ne voyais pas les tête des élèves qui passaient devant moi, je ne pouvais apercevoir que le bas de leur cape et leur chaussures. Des Gryffondor, et des Poufsouffle, principalement. Je devais faire tache dans le paysage. Et à vrai dire, voir les chaussures passer et repasser devant moi commençait à me donner le tournis. Pourtant, une paire de chaussure s’arrêta à moitié dans mon champs de vision. Pas besoin de relever la tête pour savoir qui s’était. Le cher français était arrivé. Et le même cher français me connaissait assez bien pour savoir que je n’allais pas bouger tant qu’il ne m’aurait pas fait bouger. Pour ce faire, il utiliser une des meilleurs armes qu’il avait sur moi, l’agacement. « - Alors, ma jolie.. Prête à me montrer cette salle? » Je relevais la tête vers lui, et avec une voix aussi douce qu’il avait utiliser pour prononcer cette phrase, je lui répondis. « Je te montrerais la salle si tu arrêtes de me donner des surnoms stupides. »

Mais, en grande fille raisonnable, je connaissais Alexis. Jamais il n’arrêterait de m’appeler comme ça, en particulier si je lui demandais. Du coup, sans le faire plus attendre, je me relevais sur mes pieds en prenant appuis sur le mur. Avant de lui dire ce que je faisais, je passais trois fois devant le mur sur lequel je venais de m’appuyer en pensant à une salle de potion. Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais la nette impression que si je laissais Alexis choisir l’ambiance de la salle, ce ne serait pas un endroit où il était possible d’étudier. Au bout de la troisième fois, une porte apparu sur le mur. Je regardais Alexis et le prit par la main. Je l’entraînais dans la salle, et je découvris avec plaisir l’intérieur de la salle.

On aurait cru arriver dans la salle de cours de potion, excepté le fait qu’il n’y avait que deux chaudrons. C’était devenue une salle circulaire. Les murs étaient remplis d’étagères, elles même remplis d’ingrédients. Toujours ma main dans la sienne, je me retournais vers Alexis. « Alexis LeFey, voici la salle sur demande. »
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cours de potions particulier [PV Alexis] Jeu 6 Sep - 19:56

Entendant sa voix, et ayant certainement déjà deviné que c'était bien lui qui s'était arrêté devant elle, Jules releva doucement la tête. Leurs yeux se croisèrent un moment, le bleu plongeant dans du bleu, pendant ce même instant, à la fois semblables et différents. Pratiquement de la même voix douce qu'il avait prise, elle lui répondit qu'elle ne lui montrerait la salle promise qu'à la condition qu'il arrête d'utiliser les surnoms dont il adorait la gratifier. Certes, plus parce qu'ils provoquaient et agaçaient la jeune femme qu'autre chose, mais c'était aussi un signe d'affection, au fond. Le sourire amusé d'Alexis s'accentua légèrement, prenant une touche provocatrice un très court moment avant que son expression ne se fasse innocente, agrandissant légèrement ses yeux. Ah, avec cet air angélique, bon nombre étaient ceux qui lui auraient donné le diable sans confession. Il s'en servait souvent, et beaucoup tombaient dans le panneau. Les Serpentards y étaient généralement moins sensibles, les manipulations, ils connaissaient après tout ! Et il savait que Jules non plus ne s'y fierait pas, elle ne lui faisait pas confiance, et savait pertinemment que ça n'était qu'un masque. Qu'il continuerait de toute façon à utiliser ses petits surnoms.

- Oh, allons, ils te vont bien pourtant ces surnoms! -son sourire devenu jusqu'alors tout aussi innocent que le reste de son air, se fit plus amusé, et sa voix cajoleuse- Et puis tu m'a promis de me la montrer, cette salle, de tout façon

Ceci dit, il laissa le temps à Serpentard pour qu'elle se relève, s'appuyant contre le mur de pierre grise -comme dans tout le château- derrière elle. Lentement, sans dire mot dans le silence paisible du couloir qui s'était vidé de ses passants, que ses légers bruits de pas seuls perturbait. Et puis soudain, une porte apparu de nulle par, comme par magie -bien qu'il soit évident qu'elle soit derrière tout ça-, là où, à peine quelques secondes avant, Jules était appuyée. Pour dire qu'il était surpris, il l'était ! Et intrigué encore plus. Que se cachait-il derrière cette porte pour qu'elle soit masquée à la vue de tous et qu'il faille passer trois fois devant pour la découvrir ? Jules lui lança un regard, lui prenant la main, ses doigts se refermant doucement sur les siens, alors qu'elle l'entraînait dans cette mystérieuse pièce secrète. Il ne doutait pas que celle-ci devait être vraiment calme et peu fréquentée, pour le coup !

La porte se referma derrière eux, disparaissant du mur où elle venait d'apparaître dès que ce fut fait. Les deux Serpents se trouvaient à présent dans une pièce étrangement circulaire pour un château, éclairée par une lumière douce mais suffisamment puissante. Tout autour de la salle étaient accrochées des étagères où étaient posés toute sorte de fioles, de bocaux et de pots emplis d'ingrédients. Deux tables, accompagnées de chaudron et de tout le matériel nécessaire se trouvaient aussi dans la pièce, plus au centre. Une salle de potion ? Au Septième étage ? Quelque chose devait lui échapper là, parce que c'était plutôt inhabituel d'en trouver une tout en haut du château au lieu d'être dans les cachots. Et le fait que la pièce soit cachée rendait le tout étrange même. Le coupant dans ses interrogations, Jules se tourna vers le français, sans lâcher sa main ni qu'il ne lâche la sienne, et lui annonça, presque grandement, qu'ils se trouvait dans la Salle sur Demande. Jamais entendu parlé. Ou peut-être vaguement le nom, une fois où il avait été fatigué ou trop déconcentré pour faire attention. Alexis haussa un sourcil, interrogateur mais légèrement amusé.

- Qui est, plus précisément ? Parce que pour l'instant ta Salle sur Demande ressemble plutôt à un laboratoire de potion... même pas d'endroit confortable pour s'asseoir et discuter !

Dernière remarque prononcée d'un ton amusé, alors que le Serpentard adressait un fin clin d'oeil à la jeune femme. Il était vrai qu'il espérait pouvoir avoir un endroit plus confortable tout de même, surtout après avoir passer l'après-midi sur l'une des dures chaises de bois de la bibliothèque. Un peu de compassion ne lui aurait pas fait de mal, même involontaire. Adressant un sourire plus simple et plus léger à Jules, il reprit plus sérieusement.

- Mais donc, dis-moi, qu'a-t-elle de particulier, cette salle ? Mis à part qu'elle semble apparaître de nulle part après que tu ai marché trois fois devant, évidemment. Apparaître tout ce que l'on veut ? Ou lorsqu'on en a besoin peut-être ?

Vu le nom, le jeune homme se doutait bien qu'il devait s'agir de ce à quoi pensait, de ce que recherchait et demandait celui qui passait devant l'endroit de la salle. Trois fois de suite, évidemment, sinon ça n'aurait pas été drôle... Et surtout pas discret ! Mais les détails, il ne les connaissait pas, la manière spécifique pour faire apparaître la porte et la salle derrière. Elle l'intriguait tout autant qu'elle l'intéressait -et pour diverses raisons- cette fameuse Salle sur Demande. Heureusement pour lui, une certaine anglaise rousse qui se trouvait toujours debout devant lui, avait les réponses à ses interrogations.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cours de potions particulier [PV Alexis]

Revenir en haut Aller en bas

Cours de potions particulier [PV Alexis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-