Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

« Mains froides, coeur chaud. » [PV; Wawira♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


6ème année ϟ Préfet


ϟ Parchemins postés : 459
ϟ Date d'inscription : 02/05/2012
ϟ Points : 122

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: « Mains froides, coeur chaud. » [PV; Wawira♥] Dim 2 Sep - 1:14


Wawira M. N'Giro & Remus J. Lupin
« Mains froides, coeur chaud. »


« Je vais rejoindre Wawira, on se retrouve à la salle commune ce soir ! »

Remus Lupin et ses compères Maraudeurs étaient chez Zonko, le magasin de farces et attrapes de Pré-Au-Lard. Ils n’allaient rien acheter, ils le savaient (ils faisaient mieux que Zonko), mais de toutes façons ils n’y resteraient pas très longtemps. Ils étaient à Pré-Au-Lard tellement rarement à leur goût qu’ils préféraient traîner dans toutes les boutiques du village plutôt que de rester enfermer dans un pub à siroter une bière au beurre. Ils étaient donc rentrés chez Zonko, mais avaient aussi fait un tour chez Honeyduke pour acheter une cinquantaine de friandises, chez Scribbenpenne pour trouver de nouvelles plumes, ou encore chez Derviche et Bang pour faire réparer une montre à gousset et un kaléidoscope sorcier. C’était le samedi juste avant le départ des sixième et septième années pour Londres. Les jeunes garçons étaient à la base allés à Pré-au-lard pour trouver des vêtements qui fassent plus ou moins moldu pour le voyage, mais dans un des uniques villages d’Angleterre presque exclusivement sorcier (ceux qui ne l’étaient pas étaient cracmols), c’était quasiment mission impossible. La neige tombait à gros flocons, comme toujours au mois de Février à Poudlard d’ailleurs, bien que ce jour-là, le Soleil semblait vouloir percer les nuages, et s’il neigeait dans la rue de Zonko, ce n’était pas forcément le cas dans celle de la librairie de Monsieur Têtenlune.

« Hé Lu’, évite de lui parler de la carte cette fois, hein ! »

Remus n’avait pas pu garder le secret très longtemps, c’est vrai. En même temps, il avait été incapable d’expliquer comment la carte du Maraudeur parvenait maintenant à offrir un message personnalisé à tous ceux qui tenteraient de la lire sans le mot de passe, et pas un simple message prédéfini. Il avait fini par avouer qu’il avait reçu l’aide d’une Lionne très douée, Wawira N’Giro. Elle l’avait harcelé pour savoir ce qu’était ce bout de parchemin qu’il transportait en permanence sur lui et qui dépassait toujours de sa robe de sorcier, elle avait même menacé de dire à tout Poudlard que ce bout de papier était en réalité une liste de nanas classées subjectivement par qualités et défauts, et le pauvre n’avait pas eu d’autre choix que de lui dire. Immédiatement, elle avait été emballée par cette idée de carte, et Remus le savait, il était difficile de la freiner quand sa créativité se mettait en marche. A peine trois jours s’étaient écoulés qu’elle s’arrangeait pour lui glisser trois mots entre deux cours pour lui expliquer les millions d’idées qu’elle avait eu pour améliorer la carte. Certaines étaient inutiles, la plupart, même, et trop encombrantes, mais celle-ci, fallait-il l’avouer, était bien digne des Maraudeurs. Bien sûr, ce furent eux, qui programmèrent le sortilège. Mais c’est Wawira qui l’avait inventé, et mis en place. Elle était extrêmement douée, tout Poudlard le savait, dans l’invention de sortilège, et même si Remus en profitait rarement, il n’était pas mécontent d’avoir eu, cette fois, son aide, et gratuite !

« T’inquiète Pat, on va juste parler de mon problème de fourrure ! »

Wawira n’était pas au courant que Remus était un Loup-Garou. Pourquoi le serait-elle, après tout ? Les deux jeunes n’étaient pas si proches que ça, en réalité. Cette carte les avait liés, c’est vrai, et ils tentaient de passer des après-midi ensemble, de temps en temps, mais globalement, ils se voyaient rarement. Ils n’étaient pas de la même année, ne partageaient donc aucune classe et ils n’avaient pas du tout le même groupe d’amis. Ils s’étaient bêtement rencontrés dans la salle commune. La maison des Rouge et Or était ce qui les rapprochaient. Ils avaient un caractère assez ressemblant, avec cette témérité et ce courage typiquement Gryffondoriens qui ressortaient et qui leur offraient donc deux points communs. Etaient-ils amis ? Très certainement, oui. Mais pas suffisamment pour que Remus parle de son problème de fourrure, justement. Peut-être que ça viendrait, plus tard, quand ils ne seraient plus à Poudlard, s’ils se revoyaient. Peut-être devinerait-elle toute seule, aussi. Mais pour l’instant, contrairement à ce qu’il disait (très ironiquement) à Sirius Black, il ne comptait pas du tout parler de ça. Il comptait se détendre avec elle autour d’une bière au beurre, parler et rire, comme il le faisait toujours quand il était avec elle.

« Attends chéri, tu ne veux pas arriver avec cette broussaille capillaire à ton premier rendez-vous amoureux ! »

Et c’était James qui disait cela. James, ou le garçon avec les éternels cheveux en bataille. Remus poussa un soupir mi amusé mi exaspéré, et sorti dans les rues glaciales du Village Sorcier. Il portait un pantalon noir dont il avait rentré le bas dans des bottes en peau de dragon fourrées laine, il avait un pull en laine aux couleurs des Gryffondor qui lui tenait extrêmement chaud et sa cape noire qui lui servait de coupe-vent. Il avait un écharpe elle aussi rouge et or enroulée autour du cou, et ses cheveux avaient été décoiffés par le bonnet en laine qu’il avait vissé sur son crâne et qu’il enlevait à chaque fois qu’il rentrait dans une boutique. En d’autres mots, malgré le froid hivernal, Remus était loin d’avoir froid. Il traversa le village qu’il connaissait désormais par cœur, et poussa la porte des Trois Balais à l’heure prévue du rendez-vous. Il devait retrouver Wawira ici, et ils décideraient ensemble de ce qu’ils feraient ensuite. Il s’assit donc à une table restée libre malgré le monde qui avait envahi le Pub, enleva pour une énième fois son bonnet et ses gants, et commanda deux bières-au-beurre, estimant que son amie devait forcément aimer cela, comme le reste du monde magique.

Bientôt, il vit une jeune fille pousser la porte du pub, qu’il reconnut immédiatement (comment autrement, il fallait le dire, les personnes noires étaient peu nombreuses dans le fin fond de l’Ecosse). Wawira venait d’arriver, Remus lui fit un signe du bras l’invitant à la rejoindre, se leva, et lui fit la bise quand elle arriva près de lui, un grand sourire aux lèvres.

Son après-midi allait être géniale …




HRP : Pardonne-moi le début un peu bancal, il était 2h du matin quand je l'écrivait :/

______________________
Hell yeah, we are everywhere
« I solemnly swear that I am up to no good
(Oh and, in case you're wondering, yep, I am a motherf*cking Marauder. And a damn powerful werewolf too. Kiss kiss babe.)
Mischief Managed »
JKR & apache.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: « Mains froides, coeur chaud. » [PV; Wawira♥] Mar 4 Sep - 9:26

    C'était la guerre. Le no man's land, les tranchées nordiques ! Elles s'étaient planquées derrière un monticule de neige qui les protégeait bien le temps de refaire leurs munitions. Mais les attaques pouvaient venir de tous les côtés. Elles en avaient le cœur qui leur battait violemment aux côtes.
    Soudainement, sans signe avant-coureur, Wawira reçut une balle en pleine nuque et poussa un cri...

    Ce que c'était froid !!! Elle et ses amies se retournèrent immédiatement pour recevoir un nouvel assaut de boules de neige venues d'une bande de Serpentards plus malins que les autres et qui avaient fait le tour pour les attaquer par derrière. Les Gryffondors répliquèrent immédiatement. Provoquant cris et rires des deux côtés. S'ils ne risquaient certainement pas de devenir plus amis qu'avant, après une telle après-midi, les Serpentards semblaient avoir perdu provisoirement leurs airs sinistres et supérieurs, trop excités par la bataille ; ils en seraient presque devenus sympathiques. Presque, parce qu'il ne fallait pas exagérer non plus !

    Goyle avait particulièrement morflé, presque littéralement transformé en bonhomme de neige. Ah bien fait pour la grosse brute ! En revanche, il y avait une grande blonde, les cheveux au carré qui semblait imbattable en matière de précision : toutes ses boules faisaient mouche ! Absolument toutes par Merlin ! Quel dommage qu'elle soit de Serpentard ! D'ailleurs elle n'était pas censée être en 6e année celle-là ? Le succès avait débordé les simples 4e et 5e années ? Il fallait croire, parce que cette fille-là, Wawira était quasiment sûre qu'elle faisait partie du petit cercle particulier de Dunkan. Et elle était tout aussi quasiment sûre de ne lui avoir jamais vu de sourire aussi large, plus habituée aux mines hautaines et pincées. Et puis là-bas c'était pas des 3e ?
    C'était surtout les Rouges contre les Verts, mais les Jaunes ne manquaient pas tant que ça, alliés naturels des premiers. Les Serdaigles en revanche.... Ceux qui étaient là avaient l'air surpris eux-mêmes de s'y trouver. Mais on en trouvait des deux bords cette fois. Et tout le monde avait vite appris à se méfier de leurs boules ! Elles cachaient presque toutes des surprises désagréables pour le receveur. Wawira avait vu un Poufsouffle voir ses vêtements transformés en cible géante. Il avait rapidement fui le champ de bataille, poursuivi par une pluie de boules.
    Presque autant que les boules de neige, volaient les traits de lumière des sortilèges, levant ici un petit rempart de glace, faisant glisser ici un groupe d'ennemis.


    -Oh non je suis en retard !
    C'était par pur hasard qu'elle s'en était rendu compte, alors qu'elle vérifiait que sa montre n'avait pas été endommagée par la neige, et Wawira s'en voulu un peu de s'être à ce point laissée emportée par le feu de l'action qu'elle avait presque failli oublier Remus. Malgré les dénégations de ses amies qui tentèrent de la retenir – Eh la bataille est pas finie ! Loin d'être encore gagnée ! Reste ! Encore un peu ! C'est pas terminé ! Attends !- Wawira se redressa et se mit à filer aussi vite qu'elle pouvait se permettre de courir dans la neige, gardant l'œil attentif de part et d'autre, guettant l'attaque de la cible facile qu'elle formait un moment. Sur la gauche ! La Gryffondor se propulsa sans réfléchir en avant vers le sol pour éviter les boules, en profitant pour ramasser une jolie masse de neige qu'elle lança vigoureusement en même temps qu'elle se releva, sortant sa baguette l'instant d'après pour donner plus d'efficacité à son missile glacé. Bim !

    -En pleine tête, Selwyn !, cria-t-elle victorieusement.

    Et elle repartit toujours en courant, le fou rire lui donnant un point de côté en à peine quelques foulées.
    Que ses amies aient autant insisté pour la retenir, c'était vraiment le signe que cette gigantesque bataille de neige était quelque chose ! En temps normal, elles auraient été plusieurs à demander si elles pouvaient venir passer une heure avec l'un des garçons les plus en vue de Poudlard, l'un des Maraudeurs. La plupart des filles parlaient toujours de Sirius et James, mais Remus et ses jolis yeux si bleus ne manquaient pas non plus d'admiratrices. Eh bien ce jour-là, exceptionnellement, elles avaient toutes mieux à penser.
    Même lorsqu'elle fut loin du champ de bataille, passant la Cabane Hurlante sans la voir, elle ne cessa de courir. C'était tout de même relativement loin de Pré-au-Lard, ils n'avaient pas le droit de se trouver si loin, mais il fallait au moins ça pour pouvoir tranquillement jouer à la guerre. Ça avait été toute une histoire aussi de trouver le moyen de faire en sorte que tous les participants s'y retrouvent. Pour le coup... Force avait été de constater que les Serpentards avaient les meilleures idées. En même temps était-ce surprenant ? Tout le monde se doutait bien que c'était eux qui brisaient le plus les règles, et eux qui se faisaient parmi les moins prendre. Qui avait provoqué qui à la base ? La Lionne avait du mal à s'en souvenir. Sûrement de la faute des Serpents, mais elle ne se rappelait plus comment. Tout ce dont elle se rappelait, c'était que l'idée avait été lancée durant une retenue qui comptait les trois-quart des élèves de 5e années de Gryffondor et de Serpentard... Bon... effectivement ils avaient tous sans doute été trop loin pendant le cours. Le professeur était furieux du chahut que cela avait provoqué. Du coup, nettoyage général des anciennes réserves de potions et sans baguette : immonde bien sûr. Eh bah le temps ils l'avaient utilisé à autre chose ! Leur différend originel, celui qui les avait mis en retenue – mais c'était quoi déjà ? - il serait réglé au grand jour et en grand ! On verrait bien qui étaient vraiment les plus forts, les plus malins, les plus doués ! Par accointances, les 4e années avait rapidement été mis au jus aussi, ainsi que les deux autres Maisons.

    Elle ne ralentit pas non plus quand elle eut rejoint les rues de Pré-au-Lard, priant silencieusement pour que leur désertion un peu trop visible soit mise sur le fait que les élèves devaient se trouver dans les boutiques.

    Enfin les Trois Balais ! Wawira passa la porte, essoufflée, la neige dans ses cheveux fondant immédiatement sous l'action du bon air chaud de l'établissement. Elle jeta un coup d'œil autour d'elle avant de voir le signe de Remus qu'elle rejoignit rapidement, un sourire joyeux aux lèvres. C'était vraiment la journée parfaite ! Elle était tellement enthousiaste, qu'à peine claquée la bise au Gryffondor, ses gants humides et gelés pas même encore ôtées, elle avait déjà entrepris de lui relater dans le détail l’extraordinaire bataille à laquelle elle venait de participer.


    -Salut mon loup ! Comment tu vas ?, demanda-t-elle. Question purement rhétorique puisqu'elle enchaînait déjà, marquant le rythme de son impressionnant débit de paroles par les gestes expressifs de ses mains qui arrivaient à faire cliqueter ses bracelets jusque dessous ses manches.

    -Oh ! Vous savez pas ce que vous avez manqué les 6e années ! Quoi que... j'ai vu des 6e je crois. Une grande, une belle, une magnifique bataille de boules de neige ! Gryffondor contre Serpentard ! Tu vois un peu ? Enfin à la base : y a aussi des Poufsouffles et des Serdaigles ! Han c'est géant ! Pourtant je saurais pas te dire qui était en train de gagner tout à l'heure mais... On s'en fout, hein ! Oh tu aurais dû voir Goyle ! Rien que pour ça ça valait le coup ! Il s'est fait piégé comme un tebé ! On lui a tous lancé des boues de neige d'un coup ! J'te jure ! On dirait Mr Freeze !

    La jeune fille ne put s'empêcher de rire en revoyant la scène.

    -En moins bon bien sûr ! Enfin je suis sûre qu'il va rester tout bleu au moins une semaine ! Oh et Belby ! Tu sais le Poufsouffle qui rougit tout le temps dès qu'on lui adresse la parole ? C'est une machine de guerre, ce type en fait ! J'te jure ! Jamais vu ça ! Il était là genre, se prendre des boules dans la face ne lui faisait rien, et il fonçait dans le tas en hurlant comme un malade et en assaisonnant tout le monde ! Chanmé le mec ! Franchement c'était trop classe ! Bon après il s'est fait piéger dans une congère par la bande à Mulciber... mais bon... Pour le principe quoi, c'était beau ! Ah et puis Gorgoyan aussi ! Je crois que les Verts vont définitivement le haïr celui-là ! Tu sais ce qu'il a...

    Elle se mordit soudain la lèvre se rendant compte de sa bourde et se tut un moment, l'air un peu contrit qui avait tout de même du mal à effacer la gaieté de ses dernières paroles :

    -Ah.... Mais on s'était dit de ne pas en parler aux préfets... Ou à leurs amis... Tu ne diras rien hein Remus ? S'il te plait ! C'était drôle ! C'était pas méchant.. Et puis je suis sûre que c'est déjà terminé !

    Ca avait été une erreur, mais pour elle Remus n'était pas un préfet, ou plutôt le titre arrivait loin derrière beaucoup d'autres choses. D'ailleurs, elle devenait l'exemple parlant qu'ils avaient bien fait de décider de ne pas inclure non plus les amis des préfets. Bien sûr les Maraudeurs, elle le savait, n'était pas contre quelques entorses aux règles. Mais un préfet restait un préfet quand même. Sans s'en rendre compte et comme pour avoir plus de poids dans son argumentation un peu bancale, elle s'était accrochée à la manche du Gryffondor, arborant un sourire métissé entre le penaud et le malicieux.
Revenir en haut Aller en bas

« Mains froides, coeur chaud. » [PV; Wawira♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-