Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


6ème année ϟ Poursuiveuse


ϟ Parchemins postés : 346
ϟ Date d'inscription : 02/09/2012
ϟ Points : 69

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 14:26

Vos papiers, s'il vous plaît !


ϟ Prénom(s) : Victoria Shoushan
ϟ Nom : Azarov
ϟ Age : 16 ans
ϟ Date et lieu de naissance : 22 Février 1960, Londres
ϟ Statut : Sorcière
ϟ Sang : Pur
ϟ Particularité : Est allergique aux poissons
ϟ Baguette : 25 cm, en bois de pommier, contenant une plume de griffon
ϟ Patronus : Un cheval
ϟ Epouvantard : Une grosse tarentule
ϟ Amortentia : Une odeur d'herbe humide, de gâteau au chocolat chaud, et de vanille épicé
ϟ Feat : Doutzen Kroes







Et puis tout le reste, pendant qu'on y est !

Assise sur son lit, Victoria observait avec attention un album photo, qui regroupait les meilleurs instants qu’elle avait passé avec ses amis, dans sa Russie chérie. Son groupe d’amis lui manquant souvent, ce qui était normal, étant donné qu’elle avait quasiment grandit avec eux, connaissant la grande majorité d’entre eux depuis son plus jeune âge. Elle avait beau être bien intégrer à Poudlard, il lui arrivait parfois d’avoir des coups de blues dans ce genre-là ! Et bien souvent, ces moments de mélancolie l’amenaient à se replonger dans son passé, survolant le livre de sa vie...

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

« Mère, racontez-moi une histoire, s’il vous plaît !
- Victoria, voyons, il est l’heure de dormir !
- S’il vous plaît ! »

Face à la petite moue que sa fille de bientôt 4 ans lui adressait, Mme Azarov ne put résister, et demanda à sa fille unique quelle histoire elle voulait entendre avant de s’endormir. Sans surprise, elle se vit réclamer l’histoire de sa rencontre avec celui qui était depuis près de 5 ans maintenant son époux.

« C’était il y a 6 ans. Les Azarov se sont rendus à Londres pour affaire, et au cours de leur séjour, ils se sont rendus à une soirée mondaine, regroupant bons nombre de grande famille de sorciers. Soirée à laquelle ma famille était conviée, bien entendu ! Mon père connaissait Mr Azarov, tous les sangs-purs se connaissent, après tout ! C’est lui qui m’a présenté Alek. Je me souviendrai toujours de la 1ère fois où j’ai vu ton père ! Il...
- Etait charmant, comme je le suis tout le temps! », l’interrompit Mr Azarov qui venait de rentrer dans la chambre de leur fille adorée. « Et c’est ainsi qu’en quelques secondes seulement, ta mère est tombée sous mon charme fou ! »

Alek s’approcha de sa femme qu’il encercla de ses bras avec tendresse. Depuis son plus jeune âge, Victoria était témoin de l’amour profond qui unissait ses parents. Et la fillette rêvait de se trouver quelqu’un, un jour, qui la compléterait de la manière aussi parfaite et évidente qu’avaient Alek et Hanna de se compléter.

« Ma puce, il est temps pour toi de dormir ! »

Victoria grimaça à l’intention de son père, mais celui-ci ne se laissa pas avoir par sa comédienne de fillette, qui avait pourtant l’habitude d’obtenir tout ce qu’elle voulait de ses parents. Ce fut toutefois avec une dernière vision de la preuve de l’amour que ses parents se portaient que la petite s’endormit.

*********************

Encore une journée à supporter l’absence douloureuse de ses parents. Victoria, du haut de ses 6 ans, n’avait guère pu profiter de l’amour parental, ceux-ci étant souvent absents à cause de leurs emplois. Si au début, elle n’avait pas fait attention au fait que ses parents n’étaient pas souvent présents, alors qu’à présent, elle ne voyait que leurs absences... Bien entendu, les Azarov ne laissaient pas leur fille chérie sans personne, ayant engagé une très bonne nounou pour veiller sur elle : Katrina Romanov. Un lien fort et profond unissait déjà Victoria et Katrina, la fillette considérant même sa nourrice comme sa mère. Mais elle ne remplaçait pas ses parents, et elle sentait que ça ne serait jamais le cas... Avec un soupir, la fillette appuya son front contre la fenêtre, froide et recouverte de neige. Elle était ici depuis plusieurs heures maintenant, plus précisément depuis que ses parents avaient quitté la maison.

« Victoria, viens donc avec moi, regarder dehors comme ça ne les fera pas revenir plus vite ! »

D’un air las, la petite tourna sa tête vers Katrina, qui venait de faire son apparition dans la chambre de la fillette. La tristesse que la nourrice lut sur le visage de sa petite protégée, et la douleur qui était dans ses yeux, la surprit. Non pas qu’elle ne se doutait pas que l’enfant ne souffrait pas de la situation, mais disons plutôt qu’elle n’était guère habituée à voir celle-ci montrer de manière si claire ses émotions. Au contraire, Victoria semblait mettre un point d’honneur à ne jamais montrer ses émotions, copiant ainsi ses parents, répondant également aux exigences et attentes de ces derniers, qu’ils n’avaient de cesse de lui rabâcher, lorsqu’ils évoquaient la devise de la famille : « Rien n’est plus stoïque qu’un Azarov ! ». Ne rien laisser transparaître, ne jamais montrer à quel point on peut être blessé, afin de ne laisser aucune prise aux personnes qui pourraient désirer voir la famille Azarov s’écrouler comme un vulgaire château de cartes. Il n’y avait que dans l’intimité de leur famille que les Azarov s’autorisaient à montrer leurs émotions. Et ces moments se faisaient à présent bien trop rare au goût de Victoria...

« Oh, Vicky ! »

Attendrit par Victoria, Katrina alla la prendre dans ses bras pour la réconforter. La fillette accordait une telle importance à toujours paraître si forte que la nourrice en oubliait parfois que c’était une jeune sorcière. Elle admirait d’ailleurs la fillette pour sa capacité à garder ses émotions et faiblesses pour elle. Ironie du sort, elle ignorait que la petite l’admirait, pour sa flamboyante crinière blonde, sa douceur et sa ténacité. Katrina était un véritable modèle pour Victoria, qui s’efforçait de lui ressembler de son mieux...

« Que dirai-tu si je te proposai d’aller chez les Dimitrov ? »

A peine ces paroles furent prononcés par Katrina que Victoria se détacha de l’étreinte de sa nurse, le visage désormais souriant.

« Je dirai : On attend quoi pour y aller ? »

La fillette se leva, montrant ainsi à Katrina qu’elle n’avait nulle intention de rester ici, à présent qu’elle avait évoqué les Dimitrov. Mme Dimitrov et Mme Azarov étaient de très bonnes amies, et les deux familles se voyaient souvent, tant et si bien que Victoria s’entendait très bien avec Vladimir Dimitrov, son conscrit. Celui-ci, par ailleurs, répétait souvent qu’il épouserait Victoria, lorsqu’ils seraient plus grands, ce qui faisait toujours rire la fillette. Celle-ci étouffa un petit rire en se souvent du jour où ils s’étaient « mariés », avec de la réglisse pour faire office de bague de fiançailles. Oui, on peut dire qu’ils ne manquaient pas d’imagination.

Afin d’éviter que Victoria ne parte sans elle (car elle en était parfaitement capable, Katrina le savait), la jeune femme se leva à son tour, et l’aida à se préparer pour le départ. Ce fut donc une Victoria souriante qui quitta le manoir familiale, quelques secondes plus tard, bien pressé de retrouver l’un de ses plus proches amis.

*********************

« Droit, le dos, Victoria ! Une jeune fille bien ne marche pas le dos à moitié voûtée ! »

Victoria se redressa immédiatement, non sans jeter un regard agacé à son enseignante, qui avait pour but de former la jeune Azarov à l’art subtil des bonnes manières.

« Si moi, j’ai le dos voûtée », déclara la fillette de 8 ans, « je ne saurai même pas quel mot employé pour décrire votre attitude, lorsque vous marchez ! Je pense que je dirai peut-être que même un canard a plus d’élégance que vous ! Et encore, ça serait insulté ces palmipèdes ! »

Les fines lèvres de Vic s'étirèrent en un sourire cruel, alors que la femme qui était censée lui enseigner comment marchaient les filles de bonnes familles se mit à rougir, agacée d'avoir été ainsi moquée par une fillette. Fillette qui prit un malin plaisir à humilier encore plus son enseignante, en se redressant élégamment, pour se mettre à évoluer avec une grâce irréelle dans la pièce.

Les journées de Victoria, à tout juste 8 ans, étaient déjà bien remplit. Elle devait apprendre à parler parfaitement le russe et l’anglais, à jouer du piano et du violon, à monter parfaitement à cheval, à se comporter parfaitement en société, à élargir le plus possible sa culture afin d’être en mesure d’aborder n’importe quels sujets de conversations pour briller en soirée, à connaître au mieux l’histoire de sa famille, à toujours s’habiller avec goût (après tout, elle représentait sa famille...), à savoir comment dresser le couvert à la perfection... Bref, à être le meilleur parti idéal, car il ne faisait aucun doute que ses parents rêvaient d’un beau mariage pour elle, pas forcément un mariage d’amour, c’était, après tout, un luxe que tout le monde ne pouvait se permettre. Non, ils voulaient un mariage qui puisse consolider leur place au sein de la société magique...

Il ne fait aucun doute que bons nombres d’autres fillettes, à la place de Victoria, serait devenue folle face à tant d’activités. Mais pas elle. Elle détestait ne rien faire. Et surtout, ces petites leçons lui permettaient de voir du monde, et de tester le pouvoir qu’avait son nom de famille sur les autres. Et autant dire qu’elle jubilait pas mal, jouant à se montrer capricieuse, sachant que ses moindres caprices lui serait passé. Et elle s’amusait encore plus voir son entourage trimer pour elle... De surcroît, elle avait hérité de ses parents leur exigence. Elle demandait donc toujours à avoir le meilleur, attendait toujours que les autres se donnent à fond pour elle, tout comme elle se donnait à fond, enfin, quand ça l’intéressait vraiment, parce qu’il arrivait que les leçons qu’on lui dispensait l’ennuyait profondément ! Mais lorsque ça l’intéressait, elle se montrait studieuse, et faisait de son mieux pour correspondre à ce que l’on attendait d’elle. A 8 ans, tout le monde avait déjà remarqué à quel point la fille unique Azarov était exigeante, envers les autres, mais aussi envers elle-même, allant parfois jusqu’à dépasser ses limites, quitte à prendre des risques... Comme ce fut le cas, quelques après cette leçon sur la manière qu’avait de marcher les filles de bonne famille... La fillette, lors d’une leçon d’équitation, et plus précisément de saut d’obstacles, voulait à tout prix y réussir, sentant que son professeur ne supporterait pas d’échec face à un saut d’obstacle qui la mettait en difficulté depuis 4 jours maintenant. Et quand bien même il l’aurait tolérer, la fillette s’était mise en tête de réussir aujourd’hui, ne supportant pas de voir ses efforts être aussi vains... Et ce jour-là, Victoria apprit une amère leçon : dans la vie, on n’a pas toujours ce qu’on veut, même quand on se donne à fond... Et c’est ainsi que la fillette fit une belle chute, qui, selon les témoins, auraient vraiment pu être dramatique. Mais il faut croire que, ce jour-là, les Cieux étaient avec la petite sorcière, car elle n’eut aucunes blessures à déplorer ! Toutes les personnes qui avaient assisté à la scène se ruèrent vers la blondinette, qui les repoussa en déclarant :

« Mais laissez-moi, j’ai rien ! J’vais pas chialer comme un bébé ! Allez, dégagez, j’ai un obstacle à passer, moi ! »

Et ne tenant pas compte des protestations des adultes, la fillette retourna vers sa monture, bien décidé à atteindre l’objectif qu’elle s’était fixée. Et elle y parvint. Ce jour-là, Victoria comprit qu’il ne faut jamais baisser les bras, quoi qu’il se passe... Et ce jour-là, son entourage réalisa qu’elle était vraiment obstinée, et qu’elle ne supportait pas qu’on lui dise que quelque chose lui était impossible...

*********************

Les mêmes soirées mondaines, les mêmes têtes, et les mêmes sujets de conversation... Si Victoria appréciait beaucoup de genre de sorties, lorsqu’elle était plus petite, il n’en était pas de même, lorsqu’elle eut atteint 10 ans. Oui, sa vie de fillette pourrit gâtée l’ennuyait. Fort heureusement, elle avait un petit cercle d’amis, fort soudés, à ces côtés, pour la distraire. Dit comme ça, on peut croire qu’elle a pu, un jour où l’autre, manifester une envie quelconque d’avoir un petit frère ou une petite sœur. Mais il n’en était rien, Victoria n’avait guère l’attention de partager l’attention de ses parents avec un autre gamin. Etre la princesse, chez elle, elle adorait ça ! Malgré tout, il lui arrivait parfois de se sentir seule, mais cela ne durait jamais bien longtemps, ses parents invitaient souvent du monde chez eux, ou étaient souvent invités.

« J’vais finir par croire que le monde se limite à notre sphère... Et c’est franchement chiant. Voir les mêmes tronches à chaque fois, les entendre répéter les mêmes choses ! », soupira la jeune sorcière avant de s’asseoir, dépitée. « Je m’ennuie... »

Afin de bien montrer qu’elle ne plaisantait pas, sa tête alla se poser sur l’épaule de son cousin, celui qui faisait office de frère pour elle : Azraël Fever. Celui-ci était sans nul doute l’une des personnes qui comptaient le plus dans la vie de la jeune Azarov, et l’une des rares personnes à tout connaître d’elle, à avoir sa confiance absolue. L’une des rares personnes que Vic ne supporterait pas de perdre. Et l’un de ses comparses pour faire des bêtises !

« Sérieux, faut qu’on trouve un truc à faire, sinon... J’vais m’endormir sur place !
- Mauvaise idée, tu risques de baver, et j’ai pas envie que tu me baves dessus ! »

Outrée par les propos que venaient de tenir Azräel, Victoria se redressa, lui tira la langue et le gratifia d’un charmant coup de poing dans l’épaule, avant de le foudroyer du regard. Oui, ça n’était pas parce qu’elle l’appréciait qu’il pouvait se permettre de telles choses, nan ? En fait, si, comme elle prouva quelques secondes plus tard, en éclatant de rire. Il n’y avait bien que de part qu’elle tolérait de telles répliques, elle avait sa fierté, après tout !

« Bah, ça changera, la dernière fois, c’est toi qui m’as bavé dessus ! Chacun son tour ! »

A nouveau, le rire de Victoria emplit la pièce. Les quelques autres sorciers présents regardaient avec intérêt la scène, certains étant presque envieux de voir la complicité qui unissait les deux cousins. D’autres songeaient avec ennui qu’il était dommage que l’aîné des Dimitrov ne soit pas là, car il ne faisait aucun doute qu’il n’aurait guère supporté de voir Victoria si proche que ça d’un autre sorcier, quand bien même celui-ci était son cousin !

« Ah, j’ai une idée », déclara soudainement Victoria en se levant. « Si on allait en cuisine, jouer un tour aux elfes de maison ? »

Comme peu de ses camarades semblaient décidés, Victoria dut se montre persuasive pour les convaincre de la suivre, et parvint, au bout de quelques minutes, à vaincre les dernières réticences. Après tout, son idée était si intéressante : manipuler un elfe de maison pour le pousser à commettre une faute, afin qu’il se fasse disputer, tout en s’arrangeant, bien sûr, à ce que l’elfe en question ne puisse les dénoncer d’être derrière tout ça ! Parce que oui, Victoria voulait que l’elfe comprenne qu’ils étaient derrière la bourde qu’il allait commettre...

« Ah, là, on va s’amuser », déclara la fillette en se dirigeant vers la cuisine, suivit de ses comparses.

*********************

« Mademoiselle Azarov, au lieu de parler avec Vladimir, pourriez-vous répondre à la question que je viens de poser à Nikolaï, qui n’a de cesse de devenir de plus en plus bête, de jour en jour... »

Le dit Nikolaï se mit à rougir violement, attirant ainsi à lui les moqueries de ses camarades de classe. Presque avec lassitude, Victoria leva la tête pour fixer son professeur, qui semblait espérer avec une joie violente qu’elle ne sache pas répondre. Cette élève de 2ème année n’avait cessé de se montrer d’une prétention sans égale depuis son arrivée à Durmstrang, profitant de son intelligence pour faire ce qui lui plaisait, en dehors des cours... Malheureusement pour l’enseignante, Vic était peut-être blonde, mais pas stupide, comme elle le découvrit, lorsque Vic lui répondit brillamment à la question que la prof pensait qu’elle n’avait pas entendue, abordant même des points qui n’étaient pourtant pas au programme de son année scolaire...

« Maintenant, Madame, sauf votre respect, si ce que vous évoquez en cours ne m’est pas inconnue, veuillez ne pas me déranger, merci ! Parce que essayer de me parler d'un truc que je sais déjà depuis des années, c'est stupide ! Au lieu de perdre votre temps avec moi, occupez-vous des élèves qui en ont besoin, sans les mépriser parce qu'ils ne comprennent pas ce que vous dîtes ! Ca sera bénéfique pour tout le monde ! »

Et Victoria retourna à sa conversation, au plus grand désarroi de son enseignant. Celle-ci venait d’arriver au début de l’année scolaire, et entre elle et la jeune Azarov, le courant n’était pas passé. Il faut dire que l’enseignante avait d’office méprisé Victoria, pour l’assurance qu’elle dégageait. Du haut de ses 12 ans, la jeune sorcière agissait déjà comme si le monde était à ses pieds, et n’hésitait pas à jouer de ses charmes pour parvenir à ses fins. D’ailleurs, au début, la prof avait crût que c’était en jouant de ses charmes que Victoria avait réussit à se mettre le reste du corps enseignant dans la poche. Ses collègues ne cessaient de vanter les mérites, l’intelligence, et la politesse de Victoria. Après tout, si l’élève agissait dans leur cours de la même manière qu’elle agissait dans le sien, il ne pouvait en aller autrement... Mais en ce triste jour, elle fut forcée de se faire une raison : Victoria était bel et bien brillante. Et à en croire ce qu’on disait à son sujet, elle se comportait très bien dans les autres classes... A croire qu’elle n’aimait guère lorsqu’on essayait de la rabaisser en permanence, en jouant sur les vieux préjugés venant de sa stupéfiante blondeur. Ce jour-là, l’enseignante comprit également que mépriser une fillette parce qu’il est certain qu’elle sera, adulte, bien plus belle qu’elle-même ne le sera jamais, était puéril... Dès lors, son comportement à l’égard de Victoria changea... Un peu, faut pas abuser tout de même, Victoria était toujours agaçante à être si sûre d’elle, et à toujours tout réussir. De plus, l’attitude de Victoria ne changea pas d’un pouce dans les cours de sa prof. Et oui, Victoria avait la rancune tenace...

*********************

Recroquevillée sur son lit, Victoria regardait sa chambre d’un air vague. Sa longue crinière blonde, d’ordinaire tellement bien coiffée qu’elle en était soyeuse, ne ressemblait aujourd’hui à rien, faisant même penser à un charmant nid d’oiseau. Elle qui faisait toujours attention à ce qu’elle portait n’avait sur elle qu’un vulgaire jogging. Mais ça ne lui importait que bien peu... Elle n’avait pas l’intention de sortir aujourd’hui, et quand bien même elle en aurait eu l’intention, ressembler à une épave était bien le dernier de ses soucis !

« Vicky, tu devrais peut-être sortir, nan ? »

La jeune Anya, qui faisait partie du cercle d’intimes de Victoria, n’obtint aucune réponse. En haussant les épaules, sachant pertinement que son amie ne se confierait pas tant qu’elle n’en éprouverait pas le besoin, Anya quitta la chambre qu’elles partageaient à Durmstrang. Et se retrouva alors face-à-face avec Azraël, qui avait passé outre l’interdiction qu’avaient les garçons de se rendre dans les dortoirs des filles, pour aller voir sa cousine. Bien entendu, Anya tenta de lui faire entendre raison, lui rappelant le règlement, et voyant que c’était inutile, elle ajouta même que Victoria n’avait pas l’intention de parler à qui que ce soit. Ce à quoi le jeune sorcier répondit un vif :

« Oui, mais moi, je suis pas n’importe qui... »

Réplique qui cloua le bec d’Anya, qui n’eut d’autre choix que de le laisser passer. Lorsque le duo fut enfin seul, Azraël se dirigea vers sa cousine.

« Non, sérieux, Az’ : « Je suis pas n’importe qui ! » C’est pas la modestie qui t’étouffe, toi, on dirait !
- Je ne fais qu’énoncer une vérité ! Et toi, je t’en prie, ne joues pas à celle qui ignore la raison de ma venue... »

Victoria poussa un soupir, alors que son cousin prenait place sur son lit, comme si c’était le sien.

« Tu veux que je te dise quoi ? Que Vladimir n’est qu’un con ? Que j’arrive toujours pas à réaliser qu’il m’ait réellement largué comme une vulgaire chaussette ? Qu’être avec lui me manque, en dépit de nos nombreuses prises de tête ? Désolé, mais franchement, j’ai pas envie de parler de lui, ou de quoi que ce soit qui ait un rapport avec lui... »

La tête de la jeune sorcière alla se poser sur ses genoux, cherchant à occulter les paroles que lui avait adressé Vladimir, la veille : « Nous deux : c'est terminé. Je ne t'aime pas ; c'était une erreur. ». Ces paroles qui résonnaient en permanence aux oreilles de la jolie blonde, et qui avait mit un terme à leur relation, entamée 5 mois auparavant. Certes, ça n’avait pas toujours été rose entre eux, mais cela avait toujours été le cas, même lorsqu’ils n’étaient que des amis. Mais jamais Victoria n’aurait pu imaginer qu’il la quitterait de la sorte. Leurs promesses enfantines, elle, elle y avait toujours crû. Vladimir avait d’abord été son frère de cœur avant de s’avérer être son évidence, celui qui était fait pour elle. Visiblement, l’aîné des Dimitrov n’en pensait pas de même...

Sentant sans nul que, pour une fois, sa cousine était en train de perdre son masque dissimulant ses émotions pour laisser éclater sa sensibilité et sa tristesse, Azraël l’attira vers lui pour la réconforter dans une étreinte quasi-fraternelle. Et ce fut au creux de ses bras que Victoria laissa enfin couler les larmes qu’elle avait retenu depuis hier...

*********************

Les choses changeaient tellement vite que parfois, Victoria avait l’impression qu’elle ne pourrait jamais suivre le rythme. Il y a quelques mois à peine, la dernière fois qu’elle avait vu ses parents, à vrai dire, ceux-ci étaient enjoués. Ils célébraient le fait que son père avait réussit à intégrer le cercle d’intimes du Seigneur des Ténèbres, et à présent, ils ne se parlaient presque plus. La mère de Vicky semblait... Distante, légèrement brisée... A maintes reprises, Victoria avait interrogé ses parents pour savoir ce qui c’était produit en son absence, et qui soit en mesure d’expliquer le fossé qui existait à présent au sein du couple qu’elle avait toujours prit en modèle. Mais elle n’avait rien pu tirer de ses parents, qui se terraient dans leur mutisme... Elle avait été tellement surprise de voir la distance qu’il y avait à présent entre eux, qu’elle n’avait même rien dit lorsqu’ils lui avaient fait savoir qu’ils déménageraient durant les grandes vacances. Ils iraient vivre en Angleterre, pays que Victoria connaissait bien, y étant allé à maintes reprises durant son enfance. Bien évidement, cette décision, Victoria ne l’avait pas acceptée de gaieté de cœur. Sa vie était en Russie, elle y avait tout de même grandit, et y avait tout ses amis, ses repères. Et puis elle avait accepté, car après tout, elle se devait d’obéir à ses parents, d’autant plus que leur déménagement apporterait dans un sillage une chose que Victoria trouvait plutôt positive : cela l’éloignerait de Vladimir, avec qui elle ne parlait plus, suite à leur rupture. Tout compte fait, c’était plutôt une bonne chose, que Victoria quitte bientôt le pays.

La jeune Azarov était en train de songer à ce que son avenir en Angleterre pourrait bien lui réserver, lorsqu’elle entendit une dispute, en provenance de la chambre de ses parents. Ils parlaient tellement fort qu’il aurait fallu être sourd pour ne pas les entendre. Ce qui en un sens arrangeait grandement Victoria, dont la curiosité s’était éveillée, parce qu’après tout, depuis son retour pour ces vacances, c’était bien la 1ère fois que ses parents se parlaient... Elle se leva de son lit, où elle était assise, pour s’approcher dans le couloir, afin d’entendre mieux.

« Ne me touche pas !
- Mais, enfin, Hanna...
- Non, ne dis rien, garde plutôt tes belles paroles pour Katrina !
- Hanna, ça...
- Je te préviens, si tu veux me faire le coup du : « Ca n’est pas ce que tu crois », je demande vraiment le divorce, au lieu de te forcer à nous faire déménager en Angleterre ! Parce que je sais très bien ce que j’ai vu... »

Alors que lentement, le sens des paroles de sa mère s’imposait dans son esprit, l’adolescente écarquilla les yeux. Elle devait forcément avoir mal comprit, ça n’était pas possible autrement ! Son père, qui semblait amoureux comme au 1re jour de sa mère, ne pouvait pas l’avoir trompé ! Pas avec Katrina, celle qui avait fait office de mère pour Victoria durant ses jeunes années, et que la famille Azarov prenait plaisir à recevoir chez eux, le plus souvent possible, car Victoria et elle avaient gardé contact au fil des années. Celle qu’elle considérait comme l’une de ses confidentes, et la grande sœur qu’elle n’avait jamais eue, ne pouvait pas l’avoir trahit de la pire des manières qui soit ! Et pourtant, la suite de la conversation ne laissa aucun doute possible à Vicky, qui, sous le choc, reculant jusque dans sa chambre, comme un automate... Ce jour-là, Victoria réalisa que quelqu’un, là-haut, ne devait guère l’apprécier, pour s’amuser à lui en faire de toutes les couleurs, ces derniers temps. Ce jour-là, la volonté de Victoria de toujours tout faire pour garder la tête haute en toutes circonstances s’en trouva accrût...

*********************

Et dire que Victoria avait enfin réussit à se faire à sa vie en Angleterre, qu’elle s’y était fait de nouveaux amis, et qu’elle était venu à trouver l’école de Poudlard agréable. Voilà qu’elle devait à présent supporter la présence de Vladimir dans l’enceinte, après une année passée à rejeter en bloc toutes les lettres qu’il avait pu lui envoyer. Lettres qu’elle n’avait même pas prit la peine de lire, les jetant directement dans le feu de sa salle commune, se délectant alors de les voir y mourir. Elle n’avait jamais souhaité renouer contact avec lui, pas même lorsqu’elle avait apprit la mort de sa petite sœur. Ce fut sans doute à cette époque qu’elle eut le plus de mal à tenir ses résolutions de ne plus rien avoir à faire avec lui, car elle se doutait fortement du chagrin qu’il devait endurer. Mais sa rancune était bien plus tenace. Il ne méritait même pas qu’elle essai de le réconforter, pas après la manière brutale qu’il avait eu de rompre, broyant ainsi du pied ce qu’elle ressentait pour lui, brisant ainsi son cœur comme nul n’avait jamais osé le faire auparavant. Curieux paradoxe, n’est-il pas, de savoir que c’était lui qui avait été responsable de sa plus grande souffrance, alors que lorsqu’ils étaient encore en bons termes, il s’était toujours montré très protecteur à son égard ?

Le croiser dans les couloirs était une véritable torture pour elle. Toutefois, Victoria, en parfaite Azarov qu’elle était, ne laissait jamais transparaître sur son visage à quel point elle était troublée de le revoir, elle qui avait essayé de se persuadé, au cours de l’année écoulée, qu’elle n’en était plus amoureuse... La jeune sorcière faisait toujours mine de ne pas le connaître, lorsqu’ils se croisaient, et lui en faisait de même. Ce qui ne dérangeait nullement Victoria, qui n’avait pas vraiment l’intention de lui parler. A moins, bien sûr, que ça ne soit pour lui hurler toute la rancœur qu’il lui inspirait à présent ! Bon, soyons honnête, au fond d’elle, elle ne désirait qu’une chose : qu’il vienne lui parler et s’excuser de l’avoir tant blessée. Oui, elle avait toujours envie d’être avec lui. Tout comme elle avait envie de lui en faire voir de toutes les couleurs, pour lui faire payer ce qu’il lui avait fait subir... Oui, Victoria est parfois bien compliquée à comprendre...

La jolie blonde marchait dans les couloirs, pour se diriger vers la bibliothèque, désireuse d’y étudier. Elle avait réussit à obtenir de très bons résultats aux BUSES, et comptait bien continuer de la même manière ses études jusqu’à présent brillantes... Et ce fut au détour d’un couloir qu’elle croisa celui qui réussissait à atténuer l’arrivée de certains de ses anciens camarades de Durmstrang : son cousin Azraël. Heureusement qu’il était également là, car en avoir été éloigné pendant une année entière avait été bien difficile pour Victoria, qui s’empressa d’aller le retrouver, désireuse de rattraper le temps perdu. Certes, ils avaient gardés le contact, s’étant beaucoup écrit, mais se voir en vrai, c’est toujours mieux !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Victoria referma son album photo, interrompant ainsi son voyage dans le passé, pour se concentrer sur son présent. Elle se dirigea dans la salle de bain, où elle resta de longs instants, afin de se préparer. Ce soir, elle avait un rendez-vous. Enfin, normalement... En effet, les garçons qui l’invitait changeaient toujours d’avis à la dernière minute, même lorsqu’ils avaient pourtant persévérer pour convaincre la belle de leur donner une chance...

Une fois prête, elle quitta les dortoirs, pour regagner le lieu de rendez-vous. En route, elle croisa l’une de ses amies, Ivana Adzovic, qui, la voyait si élégamment vêtue, lui demanda où elle se rendait. Ce à quoi Victoria lui répondit en souriant que ça ne la regardait nullement. Et oui, elles avaient beau être amies, Vicky aimait garder sa vie privée... Privée...

Elle continua donc sa route, bien loin de se douter qu’une fois de plus, on lui avait posé un lapin... Bien entendu, cela finira par l’intriguer... Etait-elle donc si repoussante, pour qu’on s’amuser à lui donner des rendez-vous auxquels on en vient jamais ! Allez, c’est une Azarov, elle était magnifique, et le savait parfaitement, alors, l’explication devait bien être autre... Oui, mais quoi ? Allez, Vic, réfléchit un peu, au fond de toi, tu dois te douter de la réponse, non ?






Enfin, IRL.



ϟ Pseudo : Angie/Cacahuète
ϟ Âge : 25 ans
ϟ PV ou inventé ? PV
ϟ Double compte ? Nan
ϟ Comment avez-vous découvert le forum ? On me l'a conseillé sur PRD
ϟ Vos premières impressions ? J'aime beaucoup !
ϟ Crédit avatar : Cheps/Obsession27




Dernière édition par Victoria S. Azarov le Lun 3 Sep - 21:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thepricemustbepaid.forumactif.org/
avatar


7ème année ϟ Durmstrang


ϟ Parchemins postés : 1172
ϟ Date d'inscription : 07/02/2012
ϟ Age : 22
ϟ Points : 111

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Durmstrang ; Slytherin.
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 14:30

Une Victoriaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ♥ Tu fais des heureuses là *o*

C'est moi qui t'avais proposé Fiz' sur PRD, ravie que tu te sois inscrite et que le fo' te plaise Smile En tout cas, si tu as la moindre question, même futile, n'hésite pas, les boites à mp du staff te sont grandes ouvertes! Tu peux aussi passer sur la cb (le Open sur la gauche :3) pour venir discuter avec les membres (:

Bonne chances pour ta fiche! Very Happy

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


7ème année ϟ Durmstrang


ϟ Parchemins postés : 195
ϟ Date d'inscription : 29/06/2012
ϟ Age : 26
ϟ Points : 85
ϟ Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 14:33

Bienvenue sur le forum! =D

J'espère que tu t'y plairas bien; Vlad va être ravi!

Bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 14:53

Bienvenu ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Préfet


ϟ Parchemins postés : 706
ϟ Date d'inscription : 13/08/2011
ϟ Points : 154

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 14:59

Bienvenue ! Bon courage pour ta fiche !

Une Victoria ça va faire un heureux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 22
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 15:15

Viiiiiiiiic

Bienvenue chez nous miss, n'hésite pas si tu as la moindre question à t'adresser au staff, et puis à ton Vlad bien sur, même pour ce qui te paraît hyper futile, type "IRL, Vlad, c'est un garçon ou une fille ?" Smile

En tous cas on est ravis de t'avoir parmi nous, je crois que tu l'auras compris (a)

Bon courage pour ta fiche !

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 15:21

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Durmstrang


ϟ Parchemins postés : 169
ϟ Date d'inscription : 17/06/2012
ϟ Age : 27
ϟ Points : 82

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 15:41

    VICTORIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

    Bienvenuuuuuuuuue ♥ Si tu savais comme je suis heureux que tu ais pris le scénar' ! Si tu as besoin de quoique ce soit pour faire ton histoire ou de renseignements en plus concernant Victoria, ou Vladimir, y a pas de souci ma boîte à mp est ouverte juste pour toi !

    Raaaah je suis trop content ! Tu vas voir les membres sont fous mais super ! Tu vas t'intégrer vite et de toute façon, si tu t'intègre pas ... je leur casse les dents Very Happy ( nooon, je suis pacifiste Very Happy ...hem )



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 17:14

Vitcoriiiiiiiiiaaaaaaaaaaaaaa!! Vladouile t'attendait avec impatience x)

Bienvenue! Bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Poursuiveuse


ϟ Parchemins postés : 346
ϟ Date d'inscription : 02/09/2012
ϟ Points : 69

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Dim 2 Sep - 21:03

Merci à tous pour l’accueil !

Vlaaaaaaaaaaaaaadddddddddddddd !!!!!!!!!!!!!!!!

Bref... J'retourne à ma fiche, moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thepricemustbepaid.forumactif.org/
avatar


Neutre ϟ Professeur


ϟ Parchemins postés : 93
ϟ Date d'inscription : 27/07/2012
ϟ Points : 17

Feuille de personnage
ϟ Âge: 36 ans
ϟ Maison/Profession: Professeur d'Astronomie
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Lun 3 Sep - 6:15

Bienvenue (: !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Lun 3 Sep - 8:59

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue
Pareil qu'Ado et Az' pour tout le tralala à propos du staff What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Poursuiveuse


ϟ Parchemins postés : 346
ϟ Date d'inscription : 02/09/2012
ϟ Points : 69

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Lun 3 Sep - 21:43

Anton & Aiden : Merci ! ^^

Ceux que ça intéresse : Voilà, je crois avoir finit ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thepricemustbepaid.forumactif.org/
avatar


6ème année ϟ Durmstrang


ϟ Parchemins postés : 169
ϟ Date d'inscription : 17/06/2012
ϟ Age : 27
ϟ Points : 82

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Lun 3 Sep - 22:01

Je suis fan ! J'adhère ! (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Neutre ϟ Grand Manitou de la répartition


ϟ Parchemins postés : 153
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 1036
ϟ Points : 1
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Lun 3 Sep - 22:13

    << Oh, une arrivée tardive à Poudlard? Je vois une grande détermintation, et un esprit brillant... Manipulateur aussi! Je pense que la maison de SERPENTARD sera faites pour vous Mlle. Azarov!>>


Te voilà officiellement membre de Fiz o// Pense à aller te référencer ici ainsi qu'à aller voir si un poste ne t'intéresserait pas ici et n'oublie pas de générer ta fiche de personnage dans ton profil. . De plus, tu peux aller par ici voir si une des intrigues ne t’intéresserait pas !
Bon jeu sur le forum ♥

(Et Azz te dis magnifique fiche, vraiment *o*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


7ème année ϟ Beauxbâtons


ϟ Parchemins postés : 1989
ϟ Date d'inscription : 15/08/2011
ϟ Age : 22
ϟ Points : 179
ϟ Localisation : In your heart BABY ♥

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: BBs/ Pouffy
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Lun 3 Sep - 22:21

DAAAAAAMNED, quelle fiche ! Je vais tenter de percer le mystère du dernier paragraphe en lisant le scénario, en attendant, bon jeu à toi <3

______________________
Georgiado
« They didn’t agree on much. In fact, they didn’t agree on anything. They fought all the time and challenged each other ever day. But despite their differences, they had one important thing in common. They were crazy about each other. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


6ème année ϟ Poursuiveuse


ϟ Parchemins postés : 346
ϟ Date d'inscription : 02/09/2012
ϟ Points : 69

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée] Lun 3 Sep - 22:24

*Danse de joie.*

Contente de voir que ma fiche plaît ! Razz cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thepricemustbepaid.forumactif.org/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée]

Revenir en haut Aller en bas

Victoria Shoushan Azarov - « Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède. » [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: ADMINISTRATION :: Deuxième étape :: Présentations validées-