Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Nouvelle amitié - 'Cissy -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Nouvelle amitié - 'Cissy - Ven 19 Aoû - 23:42

    Ivana détestait les Première Année. Sans aucune exception.

    Ils étaient petits, maladroits, stupides, arrogants, craintifs, crédules. Dans un sens, c'était plus facile pour les manipuler, insulter, battre, frapper, voler. Mais, leur présence, leur air naïf et bêta... Ivana ne les supportait pas et elle se sentait toujours obligé de les maltraiter. Elle ne pouvait pas s'en empêcher.

    Et cette constatation fut renforcée peu de temps après son arrivée à Poudlard.

    Elle sortait de la Bibliothèque.

    Elle venait d'y passer l'après-midi, pour consolider ses bases en Anglais. Elle était capable de parler couramment cette langue, de la comprendre, de l'écrire. Le problème, c'était les sorts. Elle en avait appris certains à Durmstrang qui n'avait pas du tout la même prononciation qu'à Poudlard. Elle était parfois complètement perdue en cours, ne sachant que faire. Et si Ivana devait avoir des mauvaises notes, elle ne voulait surtout pas que ce soit par incompréhension. Elle n'était pas stupide.

    Ivana sortait donc la Bibliothèque, la tête pleine de formules latinse.

    Soudain, un Première Année lui fonça dedans. Littéralement. D'un coup, sorti de nulle part, il lui fonça dedans.

    Elle resta impassible et le garçon s'écrasa par terre dans un bruit sourd. Son gros sac, qui était ouvert, se déversa sur le sol. Plumes, encriers, parchemins, agenda. Ivana observait le spectacle, abasourdie. Qu'est-ce que c'était encore tout ça ? Qu'est-ce qu'il faisait là ? Et... Il avait osé la heurter ?

    - Je... Je... Pardon, excusez-moi, je suis désolé, dit-il enfin. Vraiment... Vrai... Vraiment... Navré...

    Les paroles du garçon la réveillèrent.

    Désolé ? Navré ? A Durmstrang, cela ne se passait pas comme ça. Déjà, personne ne courait dans les couloirs. Ensuite, quand ce genre d'accident arrivait, le fautif devait se mettre immédiatement à terre et supplier. Non pas bégayer comme un crétin. Et enfin, la " victime " se chargeait de punir. Généralement, un sortilège basique de Magie Noire suffisait. Malheureusement, à Poudlard, pas de Magie Noire.

    Il pouvait au moins se mettre à genoux et supplier, non ?

    Dommage pour lui, il n'était pas tombé sur une gentille Gryffondor attendrie par ses excuses. Mais, apparemment, il le croyait. Le physique d'ange d'Ivana, le fait qu'elle sortait de la Bibliothèque l'air pensive l'avaient trompé. Il fit donc, avec une voix de bébé :

    - C'est pas grave, tu n'as pas l'air d'avoir mal... Tu veux bien m'aider ?

    N'importe quoi. C'était du grand n'importe quoi. Il la blessait et elle devait l'aider ? Ivana le fusilla du regard et le petit sut aussitôt qu'il avait commis une erreur. Dans un geste souple, elle sortit sa baguette.

    - Relève-toi, ordonna-t-elle, glaciale. Tout de suite.

    Il tenta de se lever, mais, tremblant de peur, il trébucha et rejoignit derechef le sol. Ivana esquissa un sourire mauvais. Il savait qu'elle était dangereuse, son instinct lui hurlait de partir.

    - Relève-toi immédiatement ou je fais en sorte que tu n'en sois plus jamais capable.

    Elle commença à agiter sa baguette. Il se redressa et se tint aussi droit que possible. Ses yeux commençaient à se remplir de larmes et la belle blonde, elle, commençait juste à s'amuser.

    - Tu sais d'où je viens ?
    - Durmstrang, murmura-t-il.
    - Bien. Dans mon école, quand on provoque ce genre de chose, on s'agenouille.

    Il comprit ce qu'elle voulait. Il s'agenouilla rapidement par terre. C'était pitoyable. C'était très drôle.

    - Parfait. Tu te doutes de ce qu'il faut faire après ?

    Il hocha la tête.

    - Je suis vraiment désolé, pardon, je vous en supplie, je suis désolé, désolé, désolé, excusez-moi, désolé...

    Sa supplique était vraiment délicieuse. Il semblait si terrifié... Ivana décida de pousser un peu plus loin.

    - Ça suffit.

    Nouveau sourire, beaucoup plus doux. Plein d'espoir, il lui jeta un regard. il croyais vraiment qu'elle allait être agréable maintenant ? Pauvre chose.

    - J'en ai marre de t'entendre. Ferme les yeux, ce sera moins douloureux.

    Il éclata en sanglots. Elle était tombée sur un pleurnichard. Les meilleurs.

    - Avada...

    Il hurla de terreur. Ivana eut un rire méprisant. Elle rangea sa baguette, passa une main dans ses cheveux blonds. Elle était très détachée, comme s'ils n'avaient eu qu'une conversation aimable.

    - Tu es vraiment stupide. Allez, dégage et que je ne te revoie plus jamais.

    Il ramassa ses affaires et détala aussi vite qu'il put.

    Cette fois-ci, elle éclata vraiment de rire.

    Elle s'arrêta quand elle s'aperçut qu'elle n'était pas la seule.


Dernière édition par Ivana Adzovic G. le Dim 22 Jan - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nouvelle amitié - 'Cissy - Mer 24 Aoû - 17:01

    L’odeur des livres a toujours été rassurante pour Narcissa. Une odeur de connaissance, rarement feuilletée, qui attendait que quelqu’un en soit digne afin d’en profiter. Ces vieilles pages rongées par le temps et l’absence de lumière. La vieillesse de l’instruction souvent bafouée. Quand elle rentrait dans la bibliothèque, Cissy avait toutes ses idées qui lui montaient à l’esprit, avec force et volupté. C’était comme se vautrer dans un océan jamais dérangé par la puissance des vagues: un havre de paix ignorée volontairement par les sorciers, aveuglés par la stupidité. Mais ce n’était pas que cela: cette ensemble de sentiment lui rappelait contre toute attente la demeure des Black. Une odeur d’ancienneté et de pureté à laquelle rare sont ceux qui peuvent y être exposés. Un droit divin, une permission étrange dont elle jouissait pleinement. Après tout, elle était une Black.

    Narcissa était assise à une table seule. Elle avait fait délibérément comprendre à ceux qui aimaient profiter de sa compagnie qu’elle désirait être seule. Et avec beaucoup de mal, ils n’avaient pas pipé un mot et étaient partis sans demander leurs restes. Il était incroyable que même des Serpentards, qui pourtant respirés la fierté, n’osaient guère s’opposer aux dires de la belle blonde. Rapidement, elle leur avait fait comprendre qu’elle ne voulait pas de forte tête: il n’avait qu’à se taire tranquillement, et ne pas interférer dans sa tranquillité d’esprit. Et beaucoup d’entres eux savaient que contrarier Narcissa revenait à contrarier Bellatrix. Et à Poudlard, personne ne voulait contrarier Bella.

    Un vieux grimoire ouvert devant ses yeux, les mains fragiles de la Verte et Argent tournaient les pages, tandis que ses yeux balayaient les vieilles écritures à une vitesse remarquable. Sa baguette posait à côté d’elle, elle la regardait de temps en temps brièvement, comme pour s’assurer que celle-ci ne bouge pas et qu’elle serait apte à exécuter les sorts qu’elle lisait. Narcissa avait toujours eu une confiance affolante dans sa magie, grâce aux encouragements de Bellatrix et de Rabastan. Ils étaient en quelques sortes ses piliers, ceux qui nourrissaient un feu de confiance en elle, ceux qui la rendaient si spécial. Et depuis qu’elle avait obtenu cette étrange confiance, elle était plus forte. Comme poussée par une force inconnue, qui la rendait pus fière, plus hautaine, plus autoritaire. Peu à peu, elle se détachait à cette image de petite fille innocente qu’on lui connaissait dans son enfance, aux côtés de Bella. Elle était définitivement une Black.

    Mais au moment où elle se pensait totalement tranquille, on vint la déranger. Elle ne put retenir un grognement de mécontentement qui avait rapidement monté dans le fond de sa gorge quand elle avait entendu quelqu’un se racler la gorge à ses côtés. Il ne fallait pas être idiot pour comprendre qu’on essayait d’attirer son attention. Avec une lenteur délibérée, et un regard profondément ennuyé, elle regardait la personne à ses côtés: une élève de quatrième année de sa maison, dont le visage effrayé aurait pu faire rire n’importe quel névrosé. Le regard de la jeune élève se fixait sur le visage de la Serpentard, ses lèvres tremblantes ne pipant pas un mot. Comme pour l’encourager à parler, Narcissa arqua un sourcil dans une expression hautaine qui lui allait si bien:

    -Mademoiselle Black…

    Le silence suivit rapidement ces quelques mots, et Narcissa poussa un soupir. C’était devenu une habitude que ceux de plus petites années qu’elle rajoute le terme de Mademoiselle, ce qu’elle détestait. Et beaucoup de ses amis s’amusaient à ré-utiliser ceci pour l’exaspérer. Attendant la suite de ses paroles, les ongles de Narcissa commencèrent à tapoter la table, dans un rythme éprouvant. Ainsi, elle comprendrait peut-être qu’elle n’avait pas de temps à perdre…

    -Devant la bibliothèque, il y a un première année qui a un souci avec une des élèves de Dumstrang…

    Narcissa poussa à nouveau un soupir, ouvertement exaspérée. Merlin !

    -Et c’est pour cela que tu me déranges ? Si il ne sait pas se défendre, cela voulait dire qu’il était faible, et les faibles ne méritent pas leur place ici. Et puis, pourquoi te sentais-tu obligé de me déranger moi ? Tu ne sais pas intervenir, pauvre idiote…

    Aucun mot ne sortit de la bouche de l’élève. Seule la direction de son regard avait changé: il fixait à présent l’insigne sur la poitrine de Narcissa. L’insigne de préfète… Durant un court, elle regretta ce rôle. Pourtant, Cissy se leva, faisant grincer sa chaise volontairement contre le vieux parquets de la salle, ne prenant pas la peine de fermer son livre. Elle saisit sa baguette et la plongea dans sa robe. Alors qu’elle s’avança, elle poussa délibérément l’élève d’un coup d’épaule. Une fois éloignée, elle entendit celle-ci pousser un soupir de soulagement.

    Sortie de la bibliothèque, Narcissa assista à un drôle de spectacle, qu’elle regarda en silence. Une élève à la longue chevelure blonde terrifiait littéralement un première année… Un Gryffondor, pas besoin d’intervenir alors. Alors qu’elle voulait s’en aller, elle fut pourtant retenue par le comique de la scène, ce qui ne manqua pas de la faire rire. Un rire clair et sonore, qui parvenait aux oreilles comme une musique. Elle ne se rendit même pas compte de la fin de la torture du première année, ni du regard sur elle. Quand elle regarda la jeune femme, elle savait déjà qui elle était: Ivana. C’était simple, on ne ratait pas une nouvelle venue comme elle, venant de cette école de sorcellerie. Et puis, Narcissa était dans son royaume, celui où elle était une Reine incontestée: elle connaissait tout ceux qui méritaient son intérêt.

    -Amusant, ainsi terrifier des premiers années est un passe-temps pour les élèves de l’Est ?

    Narcissa affichait un sourire fière et confiant, sa posture avait tout de royale. Elle était une Black: la royauté, elle l’avait dans le sang.

    -Il y a de plus en plus de ces élèves stupides qui polluent cette école. A croire que c’est devenu un centre d’accueil pour les sorciers les plus bas de gamme qu’il existe.

    Cissy s’avança de quelques pas, les bras croisés contre sa poitrine.

    -Je suis Narcissa Black, et tu es bien Ivana, c’est ça ? On ne peut pas manquer une fille comme toi.

    Oui, c’était la pure vérité. Et étrangement, Narcissa pensa qu’elle allait bien s’entendre avec cette fille.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nouvelle amitié - 'Cissy - Jeu 25 Aoû - 22:43

    - Amusant, ainsi terrifier des premiers années est un passe-temps pour les élèves de l’Est ?

    La voix s'éleva, douce et ironique. Ivana se retourna vivement, ses cheveux d'or voletant autour de son visage. Elle fit face à la nouvelle venue - celle qui avait ri et venait de parler. Et là, ce fut le choc. La rencontre de deux beautés, deux caractères forts, deux Reines incontestées. C'était comme si le temps se figeait, comme si tout était suspendu dans cet instant parfait. Ivana la regarda de haut en bas, s'attarda sur ses yeux électrique, sa chevelure blonde, sa silhouette parfaite. Elle eut l'impression de voir son reflet. Pourtant, elles ne se ressemblaient pas beaucoup.

    C'était étrange. Dérangeant.

    Ivana fouilla son visage. Est-ce qu'elle la connaissait... ? Non, sûrement pas. Elle s'en serait souvenue. Ce physique, cette posture royale, ce ton autoritaire ? Venait-elle de tomber sur...Narcissa ? Elle se rappelait d'un Troisième Année qui lui avait parlé de la Reine des Serpentards. Il l'avait décrite. Était-ce elle ? Sans doute.

    Un sourire posé étira ses lèvres pleines. Rivale. Le mot martelait sa tête. Rivale. Rivale. Rivale.

    - Il y a de plus en plus de ces élèves stupides qui polluent cette école. A croire que c’est devenu un centre d’accueil pour les sorciers les plus bas de gamme qu’il existe. Je suis Narcissa Black, et tu es bien Ivana, c’est ça ? On ne peut pas manquer une fille comme toi.

    Tout en parlant, la fille s'était avancée, les bras croisés contre sa poitrine. Elle avait raison, alors. C'était bel et bien Narcissa Black.

    Ivana baissa légèrement la tête, comme il était coutume chez les familles pures. Toujours ce savoir-vivre, ces règles élémentaires pour briller en société. C'était devenu tellement instinctif... Elle se redressa bien vite. Ne pas paraître soumise.

    - En effet, lâcha-t-elle. Ivana Adozvic, élève de Durmstrang.

    Elle fit quelques pas. Une vingtaine de centimètres les séparait, à présent. Là aussi, ce fut un moment parfait, hors du temps. Les deux Reines se regardaient, leur beauté respective s'affrontant. Puis, tout s'unit. Au lieu de se battre, tout se fondit en un. Elles brillaient, elles scintillaient de magnificence. Leur charme et leur aura ajoutés, tout explosait. C'était palpable. Elles se mettaient toutes deux en valeur. Quiconque se serait retrouvé près d'elles aurait été subjugué par ce spectacle. Elles ne pouvaient être humaines... Tout était trop parfait.

    Mais, Ivana ne s'en rendit pas compte.

    Elle eut un nouveau sourire, cette fois-ci amusé.

    - Narciss Black... ? J'ai beaucoup entendu parler de toi. Et apparemment, terrifier les élèves est un passe-temps qui n'appartient pas qu'aux élèves de l'Est.

    Ivana ne savait pourquoi mais au lieu de vouloir à tout prix la détruire, elle se sentait étrangement à l'aise. Narcissa, future alliée ?


Dernière édition par Ivana Adzovic G. le Dim 22 Jan - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nouvelle amitié - 'Cissy - Ven 26 Aoû - 11:29






    - En effet. Ivana Adozvic, élève de Durmstrang.

    Cissy lui rendit son signe de tête avec élégance, comme chaque geste chez elle. Une grâce innée, on pouvait peut-être appeler cela comme ça. Mais ce simple mouvement de tête que la fille de l’est lui avait adressé en disait beaucoup plus pour elle, que si des simples élèves sans aucun titre aurait pu comprendre. Un signe distinctif entre les sang-pur, ceux qui ont reçus une éducation digne de son nom, et qu’ils savaient qu’il fallait respecter ses pairs. Tout ce qu’il y a de plus normal en somme. Les familles de sang-pur se connaissaient plus que ce qu’on pouvait croire. Tous étaient liés, par un étrange pouvoir: celui que la dignité et de la pureté. Un pouvoir qui vaut bien plus que les pitreries des sangs-mêlés ou bien… ces sangs-de-bourbe…

    Tandis qu’elle se rapprochait d’elle, Cissy regarda avec attention la jeune femme. Elle comprenait bien les bruits qu’elle avait entendu sur elle, après la répartition. Une prestance et une beauté sans faille, ce genre de beauté qui fait penser que c’est irréelle. Que toutes les normes du monde ne sont que mensonges, car la vérité découle d’un simple sourire. Comme elle. Sa longue chevelure blonde lui rappelait ses propres cheveux. Son regard le sien. Son air fier le sien. C’était déstabilisant, comme s’observer dans les yeux d’un autre. Un univers étrange, un sentiment oppressant. Elle faisait face à elle-même. Elle savait que ce sentiment était partagé, comment ne pas le ressentir ? L’atmosphère autour d’elle se fissurait par une telle rencontre: la rencontre de deux Reines, si ressemblantes, et pourtant si différentes.

    Narcissa afficha à un sourire à ses pensées. Etrange et plaisante sensation que voilà.

    - Narciss Black... ? J'ai beaucoup entendu parler de toi. Et apparemment, terrifier les élèves est un passe-temps qui n'appartient pas qu'aux élèves de l'Est.

    Cissy posa sa main devant ses lèvres, et rigola légèrement, le regard pétillant. Les élèves de cette école ne pouvaient décidemment pas tenir leur langue, c’était certain. Hochant doucement la tête comme pour admettre une faute, la Verte et Argent reprit la parole:

    -C’est exact, je suis démasquée. Mais disons que je remets à leur place seulement ceux qui ne comprennent pas à qui ils doivent obéir. C’est pour leur bien en quelque sorte.

    La tête de Cissy se pencha légèrement sur le côté, comme pour lui donner un air innocent, allant à l’encontre de ses paroles. Un petit tour qu’elle avait apprit à manier avec excellence qui déroutait bien souvent ses professeurs. Il faut avouer que ça pourrait déstabiliser n’importe qui: comment une fille au visage d’ange pourrait commettre de tels actes sur des élèves et pire, agresser des sang-de-bourbe. Impossible ! Et oui, beaucoup de personnes sont sots dans cette école, et même les professeurs. Enfin, le problème dans cette équation, c’était surtout le directeur. Mais cela serait bien trop lon gà expliquer son incapacité à diriger cette prestigieuse école, à tel point celle-ci est grave.

    -Comment trouves-tu Poudlard pour le moment ? Malheureusement nous n’avons pas la même que vous à Dumstrang, à cause de ce vieux Sénile. Ces sang-de-bourbe polluent notre atmosphère…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nouvelle amitié - 'Cissy - Mar 30 Aoû - 17:27

    Narcissa posa sa main sur ses lèvres et ria doucement. Ce son, si pur et mélodieux, resta suspendu quelques instants dans l'air. Tout chez Narcissa semblait innocent, candide. C'était dérangeant. Avec Ivana, tout était plus simple. Dès qu'on la voyait, on savait à qui on avait faire. Elle était sans pitié, sans conscience, sans remords. Sa beauté n'était pas douce mais sauvage. Elle transperçait l'oeil, inondait l'âme, brûlait le coeur.

    - C’est exact, je suis démasquée. Mais disons que je remets à leur place seulement ceux qui ne comprennent pas à qui ils doivent obéir. C’est pour leur bien en quelque sorte.

    Ivana approuva d'un léger signe de tête et s'empêcha de sourire. " C'est pour leur bien ? " Quelle hypocrisie ! Personne ne voulait être serviteur. C'était les Reines qui décidaient de la hiérarchie et qui obligeaient les autres à leur obéir, quelque en soit le prix. Combien d'élèves avait-elle maltraités ? Combien avait-elle envoyé à l'infirmerie ? Pas directement, bien sûr. Elle avait ordonné et ses sujets avaient exécuté.

    En tout cas, Ivana avait fait du mal à beaucoup trop de gens pour se dire que c'était pour leur " bien ". Non, si elle avait fait ça, c'était pour s'amuser, se divertir, manipuler, affermir sa position, rire encore et encore. Certainement pas pour leur bien.

    - Comment trouves-tu Poudlard pour le moment ? Malheureusement nous n’avons pas la même que vous à Dumstrang, à cause de ce vieux Sénile. Ces sang-de-bourbe polluent notre atmosphère…

    Ivana n'essaya même de dissimuler son sourire. Elle était ravie de Poudlard.

    - Je trouve cette école délicieuse malgré ses défauts. Tous ces Impures apportent une sympathique touche d'amusement.

    Elle repensa à la conversation qu'elle avait eue quelques jours plus tôt avec Rabastan. Pas de plaisir sans challenge... Et éradiquer de cette école tous les Nés-Moldus représentait un défi à sa hauteur. Quel divertissement ! Le Lord serait très fier. Elle devait faire ses preuves et c'était un excellent moyen.

    - Durmstrang n'accepte pas les Sang de Bourbe et c'est dommage. Nous ne pouvons pas leur montrer à quel point ils sont indésirables et inférieurs.

    Ivana mit une mèche derrière son oreille et demanda :

    - Préfèrerais-tu être à Durmstrang, au lieu de Poudlard ?



Dernière édition par Ivana Adzovic G. le Dim 22 Jan - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nouvelle amitié - 'Cissy - Mer 31 Aoû - 9:45

    « Je trouve cette école délicieuse malgré ses défauts. Tous ces Impures apportent une sympathique touche d'amusement. »

    Le sourcil de Cissy s’arqua, notant une certaine surprise sur son propre visage. Elle n’aurait pas qualifier cela d’amusement, mais le terme fardeau, inssuportable présence, mais un amusement, jamais. Certes, cela occupait ses journées quand elle ne trouvait rien à faire de bien intéressant, mais il fallait dire que le fait qu’elle porte l’insigne de préfète ne lui rendait pas la touche tous les jours facile. Il suffisait qu’une de ses victimes trouve le courage de parler, et le beau château de carte de Narcissa Black s’effondrait dans une disgrâce honteuse. C’est pour cela qu’elle avait développer cette discrétion vicieuse, qui lui permettait autant de ne pas se faire repérer .Un art essentiel quand on voulait briller et torturer en même temps. Sa mère aurait été peut-être fière d’elle à ce moment, peut-être. Sa sœur elle, c’était certain. Même si elle était une adepte du: « Non, je ne me cache pas. » Mais peut-être qu’un jour cela la mènerait à sa perte.

    « Durmstrang n'accepte pas les Sang de Bourbe et c'est dommage. Nous ne pouvons pas leur montrer à quel point ils sont indésirables et inférieurs. »

    Comme Cissy s’en était doutée, ce n’était que pour cette raison que la blonde appréciait la mixité de Poudlard. Soit, à chacun ses goûts. Narcissa elle aurait préféré étudier dans un lieu sain, à l’abri de ses êtres immondes. Si elle aurait ressenti le besoin de se divertir, elle aurait été à la chasse de ces idiots, qui ne savaient même pas se cacher. Mais pour elle, l’éducation magique n’était en aucun cas à partager avec eux, cela la répugnait ouvertement. Et quand certains professeurs acclamaient les performances magiques de ces sangs-de-bourbe, elle sentait en elle montait une haine féroce, et brûlante, qui aurait incendié tout le château si son insigne de préfète n’avait pas servi d’extincteur.

    « Soit, c’est un point de vue comme un autre, même si je pense que l’art de la magie ne devrait même pas parvenir aux oreilles de ces nés-moldus. Alors leur permettre de l’apprendre, j’ai simplement l’impression que c’est une blague qui a mal tourné pour nous autre, sang-pur. »

    Son ton avait été impérial, donnant l’impression qu’elle s’adressait à un vaste public, dans un discours dont l’enjeu aurait été politico-magique. Elle se voyait déjà sur l’estrade, les flash sur elle, les plumes à papotes écrivant le moindre de ses mots. Mais à quoi bon tenir un discours censés quand vos auditeurs ne sont en aucun cas logique ? Une perte de temps, tout simplement.

    «  Préfèrerais-tu être à Durmstrang, au lieu de Poudlard ? »

    Cissy tapota son index sur son menton, tandis que son regard explorait le plafond de Poudlard d’un air songeur. Après quelques secondes de réflexion, elle poussa un rire cynique, et replanta son regard électrique dans les yeux d’Ivana:

    « En vérité, je détesterai cela. Mon royaume se trouve ici, et il y a tellement de travail à faire pour que cette école soit convenable, que cela est parfait pour moi. Ca me permet au moins de ne pas m’ennuyer avec Gaël… »

    Son rire se poursuivit quelques instants, avant de se finir laissant simplement sur ses lèvres un sourire satisfait. Oui, en vérité Poudlard était réellement parfait: un joyaux à brosser qui irait à ravir au doigt d’une Reine comme elle.


HRP
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nouvelle amitié - 'Cissy - Mar 27 Sep - 10:36

    Aussitôt après avoir prononcé sa phrase, Ivana sut que Narcissa ne pensait pas comme elle. La Black arqua un sourcil, la surprise apparaissant clairement sur son visage. Intéressant. La Reine de Poudlard serait-elle de celles qui n'apprécient pas le challenge ? De celles qui préfèrent un royaume calme avec des serviteurs purs et riches ? Tsss. Il faut bien des impurs. Les Sang-Pur n'apprécient pas d'être esclaves pendant longtemps et une Reine a besoin d'esclaves. Sans impurs à Poudlard, Narcissa aurait bien vite perdu son trône.

    Ses pensées se bousculaient dans sa tête. Ivana réfléchissait, analysait. Toutes les paroles de sa " camarde " étaient passées au peigne fin. Le profil de la jeune fille se dessina bien vite dans son esprit.

    « Soit, c’est un point de vue comme un autre, même si je pense que l’art de la magie ne devrait même pas parvenir aux oreilles de ces nés-moldus. Alors leur permettre de l’apprendre, j’ai simplement l’impression que c’est une blague qui a mal tourné pour nous autre, sang-pur. »

    Ivana tiqua. Le ton impérial et un tantinet condescendant, les mots choisis... Elle ne préféra rien dire. Narcissa allait payer, dans un futur très proche. Mais, pour le moment, Ivana devait se taire. Narcissa avait les clefs du royaume. Il aurait été stupide - et tellement Gryffondor - de la remettre à sa place, de la cribler de mots délicieusement ironiques et blessants.

    « En vérité, je détesterai cela. Mon royaume se trouve ici, et il y a tellement de travail à faire pour que cette école soit convenable, que cela est parfait pour moi. Ca me permet au moins de ne pas m’ennuyer avec Gaël…
    »

    Paradoxal.

    Ivana eut un sourire, qui étira ses lèvres lascives.

    - Je tiens juste à préciser quelque chose. Je suis de ton avis. Les Impurs ne méritent pas d'apprendre la magie... D'ailleurs, que méritent-ils de faire, à part être à notre service ?

    La blonde éclata d'un doux rire candide. Quels propos affreux venant d'une si belle personne.

    - Mais... Il faut qu'ils soient là, présents. Sinon, qui maltraiterons-nous ? À Durmstrang, tout est trop facile. Aucun effort à faire, aucune satisfaction de les avoir fait partir, souffrir, manipuler, détester. Poudlard est un diamant brut.

    " Et cela doit être ô combien amusant de le rendre parfait. Durmstrang est déjà un joyau. " Elle se tut pendant une poignée de secondes et demanda, d'une voix plus légère :

    - Gaël ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nouvelle amitié - 'Cissy -

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle amitié - 'Cissy -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-