Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'amour fait mal... - par Bellatrix Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: L'amour fait mal... - par Bellatrix Black Lun 15 Oct - 2:30

Bonjour tout le monde!!!

Alors voilà une petite fanfic que j'avais écris sur Bella il y a déjà un moment. Ça explique comment - selon moi - Bella est devenu méchante.
Ça fait longtemps que je l'ai écris... Mais c'est après un Rp que j'ai fais avec une de mes bonnes amies qui jouait le gars que vous allez lire
un peu plus bas. Dans le Rp où nous étions, Bella le détestait profondément, mais c'était parce qu'elle avait été amoureuse de lui...

Bref bonne lecture!!!

(PS: Je m'excuse d'avance pour les fautes, je n'ai pas pris le temps de me corrigé.)

*********************

Je croyais que le fait d’aimer une personne pouvait nous rendre meilleurs. Que la vie pouvait ainsi être belle. Que tout le monde était fait pour avoir une personne à sa mesure. Un prince charmant quoi! Mais je m’étais complètement trompée. L’amour est la plus grande bêtise que l’humanité eut inventée. C’était complètement ridicule de croire à une telle fourberie.

Laissez-moi vous compter ce qui m’est arrivé pour croire à cette plus grande plaie du monde!

J’étais en quatrième année à Poudlard quand ce bel âtre est apparu à moi. En fait, ce n’était pas la première fois que je le voyais. Il était à Serdaigle. Un beau jeune homme de sang pur. Avant il me laissait indifférente. Mais tout a changé le premier jour de ma quatrième année. J’étais assise dans le train du quai 9 et 3/4. Mes parents venaient de me déposer et j’attendais le départ pour commencer une nouvelle année. J’étais excitée et j’avais bien hâte de commencer les cours. Étonnant n’est-ce pas pour quelqu’un qui a les devoirs en horreur! Oui je sais, mais j’avais toujours eu de bonnes notes et cela faisait le plaisir de mes parents que leur deuxième fille qui elle était à Serpentard contrairement a Andromeda, avait de meilleures notes que la plus ainée. M’enfin, tout ça pour dire que j’étais confortablement assise quand ce beau jeune homme vint dans ma cabine…

-Salut ! Je peux m’asseoir avec toi ? Les autres cabines sont complètement pleines.

J’étais en train de regarder à l’extérieur quand sa voix me vint aux oreilles. Je me retournais alors pour lui faire comprendre que la place était déjà prise, même si en fait j’étais seule. Mais lorsque mes yeux se posèrent sur lui… je ressentis comme un grand choc. Je n’étais pas capable de l’expliquer mais il me faisait un effet monstre. Le jeune homme avait grandi durant l’été et franchement, il était devenu vraiment beau ! Il avait de longs cheveux blond presque blanc et ses yeux étaient d’un bleu profond dans lequel vous avez le goût de vous y perdre jour et nuit. Mon regard resta fixé sur lui pendant de longues secondes qui me parurent une éternité.

-Eumm… oui tu… il n’y a personne.

-Parfait ! Merci !

Il me sourit alors et prit place devant moi. C’est ainsi que ma grande histoire d’amour débuta. Au cours des semaines qui passèrent, je fus invitée à le connaître davantage. Il était dans quelques un de mes cours et on était tout les deux préfets pour notre maison respective. Notre relation se développa jusqu'à ce que l’on soit de bons amis. Faut dire que cela faisait longtemps que je n’avais eu personne dans ma vie pour me comprendre comme lui. Il était gentil, intentionné, un vrai amour ! Il avait toujours le mot juste pour me consoler dans les moments de noirceur et son sourire me faisait toujours frissonner. Un grand sentiment d’amour apparut entre nous deux et je me rendis alors compte qu’il m’était impossible de vivre sans lui. Et vous savez quoi? Ce fut réciproque! J’en sautais littéralement de joie. Je n’avais jamais été aussi heureuse de ma vie. Et en plus, il faisait partie d’une grande famille de sorcier de sang pur! Vraiment, je ne pouvais demander mieux!

Je vécus le parfait bonheur pendant deux années entières. Malheureusement, le petit nuage sur lequel je vivais ne pouvait rester intact. Car dans toutes les histoires, il y a un évènement déclencheur qui vient chambouler tous tes plans. Quelques choses dont tu ne te serais jamais douté. Et cette catastrophe s’appelle Bianca Smith! Cette Poufsouffle était la meilleure amie de mon amoureux. Et elle était secrètement amoureuse de lui. Enfin… secrètement est un bien grand mot. Puisque tout finit toujours par se savoir, elle finit par lui avouer les sentiments qu’elle avait pour lui… Je me rappelle parfaitement de cette journée fatidique où ma vie prit une tout autre tournure. C’était un jour de pluie. Vous savez, le genre de journée où vous vous dites que vous auriez mieux fait de rester coucher ce matin-là…

Mon italien préféré avait eu une fulgurante dispute avec sa meilleure amie, comme à l’accoutumée je devrais dire. Cela arrivait tellement souvent. Je me demandais bien pourquoi il continuait d’être ami avec elle sans savoir que la réponse allait m’anéantir à jamais. C’était l’heure du souper et comme à chaque soir, mon adonis et moi nous nous retrouvions devant la porte de la grande salle avant d’aller nous asseoir avec nos maisons respectives. Lorsque j’arrivai devant la grande porte, je le vis se diriger vers la sortie en suivant cette satanée Poufsouffle. Toujours dans les pattes celle-là!

-Bibi attend!! Attends-moi !

Ils sortirent tous les deux sous la pluie battante. C’était certain qu’elle allait encore lui faire de la peine. Elle pouvait tellement être dure celle-là… Je décidais donc de reporter mon souper pour aller voir ce qui se passait et probablement venir en aide à mon amoureux. Je sortis donc à l’extérieur à mon tour. Je réussis à les rejoindre près du Lac Noir. C’est qu’ils avaient marché très vite tous les deux! Je me plaçais derrière un arbre pour voir la suite et me présenter à mon amoureux au moment opportun. Être là pour lui quoi !

-Bianca attend! Mais qu’est-ce qu’il y a ? demanda-t-il en lui saisissant le bras pour l’empêcher de partir encore plus loin.

-Rien… il n’y a rien !

-Ne me dis pas qu’il n’y a rien alors que je sais pertinemment que ce n’est pas vrai ! Je le vois dans tes yeux… Qu’est-ce qui ne va pas.

-Tout va bien ! Tu ne le vois donc pas ?!

Visiblement Bianca était en train de pleurer. Ses larmes se perdaient avec la pluie qui coulait sur ses joues. Mais le désespoir qui brillait dans ses yeux ne pouvait pas mentir. Elle souffrait d’un mal que nombreuses personnes connaissent mais que je croyais encore impossible à ce moment.

-Tu sais que tu peux tout me dire Bibi… qu’est-ce qu’il y a ?

-Tu ne pourrais pas comprendre !!

-Je pourrais au moins essayer !

Bianca tira sur son bras pour se déprendre et se tourna dos à l'amour de ma vie pour être face au lac. Elle prit quelques longues minutes de silence afin de trouver les mots justes.

-J’ai mal… j’ai vraiment mal…

-Bi…

- Laisse-moi finir ! Je ne veux pas que tu m’interrompes avant que j’aie complètement fini de parler. Après ça, on ne se verra plus… son fait trop mal… J’ai l’impression de me consumer de l’intérieur. Quand je te vois avec elle… Je ne comprends pas pourquoi tu l’as choisi… Elle est tellement… vile ! Ce n’est pas une fille pour toi ! Mais… qui suis-je pour te parler ainsi… ? Tu sais… depuis la première fois que je t’ai vu en première année je savais que tu étais le bon. Que tu étais exactement celui qu’il me fallait. J’ai gardé le secret pendant six années ! Six longues années ! Mais là j’en peux pu ! Faut que ça sorte ! Tu dois savoir ce que j’ai sur le cœur. Je n’ai jamais compris pourquoi tu l’as choisit elle plutôt que moi… C’est complètement ridicule ! Je la déteste ! Au moment où je vous ai vu ensemble plus la première fois, j’ai compris que je t’avais perdu. Que plus rien ne serait pareil puisqu’elle était là maintenant… Je t’aime ! Je t’aime plus que je n’ai jamais aimé! C’était les derniers mots que tu allais entendre de ma bouche. Je ne veux plus ressentir cette pression au niveau de la poitrine ! Je suis épuisée de me battre contre cette force qui me ronge de l’intérieur… Pour la première fois, j’abandonne…

La jeune femme soupira doucement.

-Adieu!

Elle tourna talon et voulu partir lorsque je vis mon amoureux la saisir par le bras, la retourner vers lui et l’embrasser sur les lèvres. J’assistais à la scène sans rien pouvoir faire. Et les mots qu’il prononça à ce moment-là furent encore pires que de le voir l’embrasser.

-Moi aussi je t’aime Bianca!

Ce fut à mon tour de ressentir cette énorme pression sur la poitrine. Comme si quelqu’un venait d’y déposer un poids beaucoup trop lourd pour moi. Je restais plantée là, incapable de faire quoi que ce soit. J’avais l’impression d’avoir cessé de respirer. J’aurais voulu crier mon désespoir, mais rien ne sortait de ma bouche. J’étais complètement muette. Je devais certainement être dans un cauchemar. J’allais bientôt me réveiller pour me rendre compte que j’étais toujours dans les bras de mon amoureux et il me consolerait tendrement comme il le fait toujours. Bianca remarqua alors ma présence et il tourna la tête pour voir qui elle avait vu. Lorsqu’il m’aperçut, il voulut venir me voir pour me parler, mais ma réaction fut beaucoup trop vive. Sans même prononcer une seule parole, ma baguette s’était pointée sur lui et il fut projeté dans les airs. Je tournais alors les talons et parti à courir, le plus vite que je le pouvais. Je m’enfermais dans ma chambre et pleuraient toutes les larmes de mon corps.

Je fus dans cet état entre la vie et la mort pendant des semaines durant. Mes amies ne me reconnaissaient plus et à chaque fois qu’il venait me voir pour me parler, je retournais me sombrer dans le dortoir des Serpentards, loin de ses yeux bleus ne demandant qu’à s’expliquer. Son nom devint un sujet tabou. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est mentionner nulle part...

Je souffrais tellement et ce, depuis si longtemps que je finis par m’habituer à sa présence. Ce sentiment abject faisait maintenant parti de moi. Je me suis alors abandonné à cette sensation de douleur qui me lacérait le cœur au point qu’elle sembla devenir ma meilleure amie. J’étais devenue tellement malheureuse, ma douleur était devenue tellement intense que celle des autres me semblait être d’aucune valeur.

Parce que la souffrance, j’ai décidé de la garder avec moi pour en faire une force!
Revenir en haut Aller en bas

L'amour fait mal... - par Bellatrix Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: HORS-RPG :: Flood & Jeux :: Les écrits personnels-