Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Encore une fois ...| Lev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Encore une fois ...| Lev Lun 5 Nov - 21:55

Elle ne ferais pas de commentaire quand à la situation. Anastasia Pettrovich n’avait-pour une fois- pas particulièrement envie de rire. C’était rare. En principe elle arrivait à rire de tout, mais elle n’appréciait pas particulièrement le fait qu’on ne respecte pas son travail. Elle avait fait de très longues études, obtenu de très bon résultats et réussi un tour de force en devenant chef des équipes de Guérisseurs et médicomages de l’hôpital sainte-Mangouste. Elle pouvait accepter énormément de choses, par ce que premièrement elle était patiente (très patiente, trop patiente), ensuite par ce que c’était son travail d’être au service des patients et surtout par ce qu’elle était d’une gentillesse monstrueuse. Il n’empêche qu’il y avait des limites à ne pas dépasser. Elle n’était pas en colère, ce n’était pas le bon mot. Elle ne se mettait pas en colère pour ce genre de chose, mais elle était passablement énervée. Elle avait croisé ses bras sur sa longue robe blanche ornée de l’emblème de l’hôpital. Ses longs cheveux roux attachés en une queue de cheval haute et stricte, qui ne parvenait visiblement pas à durcir ses traits.

Son pied tapait contre le sol de manière régulière et empressée, alors que ses yeux bleu clair se posaient avec rudesse sur le patient qui l’avait appelée. Elle pinça durement ses lèvres de bonbon et fronça les sourcils. Si elle avait eu confiance que ça ne faisait que la rendre plus adorable que d’habitude elle aurais sans doute arrêté dans la seconde. Mais personne ne semblait être disposé à le lui dire.
_Monsieur Brown, rappelez-moi quel est mon métier..?
_ Guérisseur, si mes souvenirs sont…
_Ils le sont ne vous fatiguez pas. Et quel est mon travail ?
_ Vous…soignez..? Il répliqua peu sur de la réponse. Absorbé par la couleur des yeux de son médecin.
_Exactement ! Alors pour la quatrième fois aujourd’hui si vous avez envie de poster une lettre, de sortir de votre chambre ou de jouer au échecs, Ne me faites pas appeler ! Ce n’est pas mon travail. Adressez-vous au personnel adéquat.

Elle fit claquer sa langue contre son palais et tourna les talons avant de disparaître dans un bruissement de tissus. Elle quitta le couloir principal du rez-de-chaussée pour emprunter l’ascenseur. Silencieusement. Elle regarda les autres personne dans l’engin. Probablement des parents ou des amis de patients. Elle leur offris un sourire doux et se prit lentement à la conversation. Elle promit notamment à une femme qu’elle irai rendre une visite à son fils dans les plus brefs délais pour voir comment avançait la guérison de sa morsure de serpent. Néanmoins elle ne se faisait pas de soucis à ce sujet, il était entre les mains de spécialistes et ils trouveraient bien assez vite le remède à tout ses soucis. Un rire cristallin franchis à nouveau ses lèvres. Elle sortis de l’ascenseur au troisième étage. L’empoisonnement par potion ou plante restait son domaine de prédilection. Il n’existait probablement pas de meilleur maître en potion qu’elle dans les environs et elle mettait ce don du ciel à contribution active.

Elle entama son tour des malades du services. Elle donnais les directives une à une aux médicomages qui l’accompagnaient lorsqu'elle se figeât face à un nouvel arrivant. « On ne sais pas vraiment ce qu’il à… »avait dit Lucy. Elle s’approcha lentement du concerné. Parfaitement atone. Comme pétrifié. Elle pinça les lèvres. Et retint un rire amusé.
_ Peu original pourtant Lucy. Regardez ses yeux avec attention et le blanc à la commissure de ses lèvres. Si on s’en réfère à son état catatonique, Je dirais qu’il s’agit d’un empoisonnement du à un surdosage d’Ellébore dans un ce qui vraisemblablement devait être un filtre de paix. Faites le vomir. Et puis tentez la décoction de mandragore.

Elle souris gentiment et laissa la stagiaire à ses affaires. Marmonnant que pour une fois elle aimerai bien tomber sur quelque chose de plus compliqué. Ils ne pouvaient pas avoir un sorcier tombé malade après avoir bus du polynectar donc les chrysopes n’auraient pas assez cuit ? Ou encore qui aurais mit dans son polynectar de la Sisymbre cueillis par lune décroissante ?

Elle consultât sa montre. Deux heure et demi de l'après-midi. Elle était en service depuis la veille à six heure du matin, elle avait été de garde cette nuit la. Elle descendis par l'escalier cette fois. Elle descendit jusqu'au premier niveau. Une promesse étant une promesse, elle se devait d'aller voir ce garçon. Elle demanda au médicomage de service à cet étage ou se trouvait le patient en question et il lui indiqua la chambre huit. Elle en poussa le battant avec précaution et découvris le petit corps d'un enfant. Les plaques accrochée aux pied de son lit indiquait qu'il avait dix ans. Si petit. Il sursauta faiblement lorsqu'elle posa une main fraîche sur son front brûlant. Elle le rassura lui disant qu'elle était là pour le soigner. C'était sa maman qui lui avait demandé de venir voir. Elle jugea au vu des informations consignées dans le dossier que sa température avait beaucoup baissé. Elle ausculta la plaie de ses mains papillons et annonça au jeune enfant que visiblement d'ici un jour ou deux grand maximum il pourrait retourner jouer avec ses copains. Il en fut tellement heureux qu'il se mit à pleurer. Visiblement il avait eu bien plus peur que de mal.

Anastasia referma la porte de la chambre. Et enfonça les mains dans ses poches, tira ses épaules vers l'arrière et baillât. Elle s'apprêtait à accéder au dernier étage pour prendre une pose bien méritée lorsqu'une note de service stationna devant elle. Un soupir las lui échappas et elle attrapa l'avion en papier. Elle le déplia.

Un patient viens d'être admit au service des virus et microbes magique. Il demande catégoriquement à être ausculté par Le Guérisseur Pettrovich. Lucy.

Elle ne bronchât pas. Ne fit pas le moindre commentaire, alors que finalement elle aurait été dans la bonne position pour le faire. En lieux et place elle appelât l'ascenseur. Et se dirigea vers l'étage numéro deux. Elle n'avait même pas à demander de précision sur le patient, elle savait d'or et déjà qui pouvait bénéficier de ce genre de grâce de la part de l'hôpital et d'elle même. Après tout, c'était elle qui avait ordonné qu'on l'appelle lorsqu'il se présentait à l’accueil. Alors elle savait. Elle entra dans la salle d'examens numéro 4 et posa son regard sur une chevelure blonde. Un jeune homme. Un jeune homme qu'elle connaissait bien. Sourire se fit plus doux, plus calme.
_Lev...ça faisait un moment que je ne t'avais pas vu. Comment c'est aujourd'hui..? elle demanda en regardant le jeune homme que la douleur gagnait peu à peu. Elle ne le toucha pas. Avec un autre patient elle l'aurait fait, pour le rassurer, mais elle savait que Lev prendrait ce geste comme un affront. Elle fit venir une chaise d'un coup de baguette et s'installa proche du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Durmstrang


ϟ Parchemins postés : 195
ϟ Date d'inscription : 29/06/2012
ϟ Age : 26
ϟ Points : 85
ϟ Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Encore une fois ...| Lev Mar 6 Nov - 11:57

[Réponse éditée]


Dernière édition par Lev N. Avdeïev le Sam 15 Nov - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Encore une fois ...| Lev Mar 6 Nov - 13:59

L'éthique aurait voulu que Anastasia et Lev n'ai pas de relation Guérisseur/ Malade dans la mesure ou ils se connaissaient de manière plus intime. Pendant une courte seconde elle se perdit dans la contemplation de la neige sur les arbres qui ornaient les rues, belle vision que lui offrait la fenêtre de la sale d'examen. De la neige. Il ne faisait pas suffisamment froid pour qu'elle fasse le lien avec l'Ukraine, mais un sourire rêveur fit son apparition sur son visage d'enfant. L’Ukraine, La Russie. C'était là d'ailleurs que tout avait commencé entre elle et Lev. Entre elle et les Avdeïv. Elle s'en souvenait parfaitement bien, bien qu'elle n'ai été qu'une enfant à l'époque. Elle avait quatorze ou quinze ans. Lui il devait avoir moins de dix ans. C'était par ce que sa mère, Dasha était une Médicomage de talent. Par ce que son père était un Auror réputé, par ce qu'ils étaient de sang pur et surtout par ce que les Pettrovich étaient bien souvent trop bons pour leur propre bien.

Elle se souvenait de cette année, par ce que ses parents c'étaient levés en catastrophe en plein milieux du repas. Un patronus était arrivé, avec de mauvaise nouvelles. Un attentat. La grande et noble Famille des Fever avaient été victime d'un attenta les enfant étaient sauf, les parents encore dans la maison. On savait pas bien on en était la situation. Dasha et Sergey avaient transplané dans la seconde. Dasha avait été le médicomage de Devka Fever Avdeïv durant son coma et même après. La femme avait avoué avec un sourire aux lèvres qu'elle aimait bien ces gens. Peu importe leur idéaux peu importe les tension qui régnaient entre leurs familles de part le fait que les Pettrovich s'opposaient clairement à l'implantation de leur mafia en Ukraine. Elle prenait un réel plaisir à s'occuper d'eux. Dasha avait toujours été douée et couronnée de succès dans tout ce qu'elle entreprenait. C'était à force de fréquenter les Fever qu'Anastasia et Lev avaient fini par faire connaissance. À cette époque déjà son caractère doux était plus qu'affirmé. Son incapacité à vouloir le mal. Son déni de la méchanceté humaine, son amour pour tout ce qui vivait et son irrépressible désir de bien faire : tout était la. Ça n'était pas quelque chose que la vie lui avait enseigné a force de coup dur mais quelque chose qui était profondément inscrit, gravé dans sa nature profonde. Aussi loin qu'elle se souvienne le jeune homme avait toujours repoussé ses gestes, qu'ils soient tendre ou non. Quand elle avait été plus jeune cette constatation l'avait attristée, vexée. Pour l'heure elle pouvait parfaitement entendre que son caractère était bien trop en décalage avec celui de la plus part des gens pour être accepter sans vague. Elle avait parfaitement assimilé le fait que Lev n'accepterais jamais sa douceur et qu'il la verrait toujours d'un mauvais œil, tout comme elle savait qu'elle l'agaçait avec ses sourires permanents.

Sauf qu'Anastasia dans son travail était amenée à voir des choses qui n'étaient pas drôle. Des patients désespérés, des parents éplorés, des orphelins, des veuves...des gens abandonnés dans leur chambres par des proches qui ne venaient plus, des gens condamné à mort qui n'espéraient plus, qui restaient simplement atones et attendais chaque jour que la mort vienne enfin les prendre, qui lui demandait chaque jour « Laissez-moi juste mourir. Arrêtez, ça suffit. Je souffre trop : faites moi partir » sourire c'était un moyen de trouver encore de belle choses, de positiver, de se dire que tout n'était pas fini, de rendre un peu d'espoir à ces gens là. Alors elle souriait à Lev. Elle lui souriait encore et encore. Même si ça devait l'agacer, même si ça lui déplaisait. Par ce malgré tout ce qu'il pourrait bien dire ou faire elle continuerai de laisser apparaître sa douceur et sa gentillesse. Anastasia aimait bien Lev. Anastasia aimait tout le monde de toutes les manières. Mais le fait que lui ne l'apprécie pas ne semblait pas être suffisant pour l'ébranler ne serai-ce qu'un tout petit peu.

_ Ne dit pas de bêtises. Tu ne me déranges pas. Ma pause peu bien attendre encore un peu. J'aimerai aussi te voir dans d'autres circonstances, ou ne pas te voir du tout : cela signifierai que tu n'as pas besoins de médecin. elle lui offrit un sourire amusé.

La rousse resserra sa queue de cheval et se leva de sa chaise pour s'approcher de son patient. Elle se penchât sur lui pour observer avec minutions son visage, fatigué, ses yeux et posa une main fraîche et douce sur son front. Elle pinça les lèvres soucieuses et fit apparaître le dossier médical du jeune blond. Anastasia parcourus rapidement les pages. Ses sourcils se froncèrent pendant une demi-seconde. Elle posa le dossier sur la chaise et se massa les sinus de sa main droite. Soucieuse. C'était infime, mais c'était là. Elle était inquiète. Elle était surtout terriblement abattue.

_ Et- ce que la douleur est différente ? Ou est-ce que c'est toujours la même mais de manière plus intense? demandât-elle. Sa voix était mins chantante que d'oridinaire.

Admettre qu'elle ne pouvait rien faire pour le sauver, était quelque chose d'intolérable pour Anastasia. Elle n'avait jamais perdu de patients. Jamais. Elle trouvait toujours une solution, il y avait toujours un moyen quelque part. Même si elle devait sacrifier ses nuits pour trouver une potion, un sortilège...Elle avait déjà fait tout ça pour le cas Avdeïv, elle avait fait, recommencé, essayé encore, cherché...sans succès. C'était intolérable par ce que la jeune femme ne supportait pas d'être impuissante face à la douleur des autres, ensuite par ce que Lev était bien trop jeune pour vivre ça et aussi par ce que jusque là elle n'avait pas trouver de limite a ses capacités. Le plus dur resterai à accepter la disparition de ce visage familier. Elle se déchirerai encore le cœur, lutterai contre la fatigue pour trouver une solution qu'elle savait inexistante. Sa gorge s'était nouée. Elle remua la tête pour se recomposer un visage, calme et doux.

_Je crois que les potions commencent à perdre en efficacité. Ou ça s’est aggravé. elle hochât positivement la tête aux dires de son patient, et s'humecta les lèvres avant de prendre la parole.
_ Je pense qu'il y à des deux et ensuite que l'infirmier de ton école n'as pas les qualifications nécessaire pour te donner les potions qui pourraient faire effet à plus long terme. Il n'est pas Guérisseur et c'est regrettable. elle soupira doucement et saisit à nouveau le dossier pour suivre l'évolution de la maladie du jeune Russe.

_ Tout ce que je peu faire-et j'en suis désolée- c'est te donner une potion antalgique. J'ai développé celle-ci pour toi. Mais elle est très puissante et risque de t'endormir par exemple ou de faire chuter ton attention, alors quand tu la prends je préférerai que tu ne sois pas seul, s'il-te-plais. Je travail sur un calmant qui n'aura pas ces effets secondaires. D'ici là, reposes-toi et prend ta potion aux premiers signes.

En refermant les papiers elle se leva et ouvris la porte de la pièce. Elle héla, la stagiaire Lucy qui se hâta d'arriver. Elle lui demanda de fouiller dans les stocks et de lui ramener les potions anti-douleur qu'elle avait ranger deux semaine plutôt. « amènes-moi le carton entier s'il-te-plais, oui je sais qu'elles sont différentes. » puis Pettrovich entra à nouveau dans l'espace d'échange qu'elle réservait au Russe. C'est d'ailleurs en russe qu'elle s'adressa à lui cette fois-ci. Elle n'avait pas beaucoup l'occasion de le faire ces temps-ci.

_ Je vais te donner autre chose pour aujourd'hui, j'enverrai l’ordonnance et les potions à ton infirmier par hibou postal. Et toi, comment est-ce que tu te sens vis-vis de tout ça.. ? Ça se passe bien à Poudlard .. ? est-ce que tu as des amis qui sont au courants, qui peuvent t'aider..? s'enquit-elle, d'une curiosité réelle. Son implication personnelle était sans doute problématique à bien des égards, mais elle voyait difficilement comment elle était censée hisser une barrière entre elle et lui, alors qu'elle n'arrivait déjà pas à le faire avec les patients qui lui étaient inconnus.. ? C'était absolument impossible. Pour l'Ukrainienne en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Durmstrang


ϟ Parchemins postés : 195
ϟ Date d'inscription : 29/06/2012
ϟ Age : 26
ϟ Points : 85
ϟ Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Encore une fois ...| Lev Mer 7 Nov - 12:59

[Réponse éditée]


Dernière édition par Lev N. Avdeïev le Sam 15 Nov - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Encore une fois ...| Lev Mer 14 Nov - 15:51

Ce qui agaçait le plus Anastasia dans sa pseudo-relation avec Lev Avdeïev c'était que toutes ses compétence étaient mises à mal. Elle avait toujours jouit d'une certaine facilité à communiquer avec les autres, un véritable art de les mettre en confiance et de les pousser à se confier à elle, mais avec le jeune homme c'était semblait-il peine perdue. Difficile à admettre, mais visiblement peine perdue. Elle n'avait pas fini de sourire qu'elle le sentait se braquer. Il était réticent à tout dialogue avec elle. Elle avait été confronté à d'autre personne pour lesquelles sa gentillesse était à la limite du paranormal et de l'illogisme parfait. Des gens pour qui le fait qu'elle se montre si douce était soit preuve d'un stupidité sans pareille, doublée d'une naïveté qui n'était même pas accordée au enfant, soit le masque d'une personne vile qui cachait ses plans derrière des faux semblants. Vrais. Mais ceux-là au moins ne la mettaient pas en échec professionnel. Ceux-là n'avaient pas la même implication affective que la jeune femme pouvait avoir avec l'adolescent. Par ce qu'elle l'avait vus grandir et qu'elle avait suivit les début de sa maladie, par ce qu'elle avait toujours été là en un sens, c'était véritablement quelque chose à lui déchirer le cœur. Une état d'esprit dont elle ne ferai jamais part à son patient. Il le prendrais mal. Il n'y avait besoin d'être un génie pour savoir cela. Elle expira lentement et ,pour une fois, s'appliqua à gommer de son visage ce sourire omniprésent qui lui déplaisait tant.

En attendant le retour de Lucy avec ce qu'elle avait demandé elle tenta d'engager un brin de conversation avec son patient. Tout d'abord elle inscrivit dans son dossier les dernières indication sur ses douleurs et nota aussi qu'il prendrait à compter de ce jours de nouvelles potions. Quelqu'un frappa à la porte de la salle et la rousse se dirigea vers cette dernière d'un pas franc. Une fois la porte ouverte elle pus regarder sa stagiaire et attrapa le carton qu'elle lui tendait. Elle lui fit part de ses plus chauds remerciement. « qui peu bien avoir besoins de ce genre de potions... ? » demandât-elle tout de même , curieuse de nature. Elle tenta d'entre-voir la personne qui était dans la pièce avec sa supérieure mais elle lui répondis plus froidement qu'elle ne l'avait jamais fait que ça ne la concernait pas. Il était pas un patient de l’hôpital et de ce fait elle n'aurais jamais à s'occuper de lui, juste à la prévenir dans le cas ou il se présenterai. L'apprentie, septique ne rajouta rien, mais fouilla méthodiquement le font de ses poches pour poser par dessus le carton une missive pliée en deux. Elle disparu sans demander son reste avant que le bourreau de travail qui lui servait d'instructeur ne trouve une autre tâche à lui confier.

Elle posa le carton sur la table de consultation, et saisit le bout de parchemin plié. Elle le lit dans sa poche sans prendre la peine de le lire puisqu'elle savait ce qu'il contentait. Ses lèvres se pincèrent un instant avant qu'elle n'expire lentement et ne se décide à ouvrir la boîte en carton. Elle sortis plusieurs fioles de cette dernière et les contempla un moment. Pareillement, elle en glissa une dans la poche de sa robe avant d'en saisir deux différentes et de les montrer à Lev. Elle lui montra la première dont le verre était foncé, tellement qu'on arrivait pas à déterminer la couleur de la potion qui était dedans.
_Celle-ci tu peux la prendre sans le moindre danger. Elle auras les même effets que les précédentes à ceci près qu'elle n'est pas faite à partir des mêmes composant. Ton corps devrais mieux réagir puisque tu ne t'y est pas habitué. Prend là dès que le besoins se fait sentir, d'accord...? elle posa la fiole dans les mains de l'adolescent blond pour lui signifier que cela prenait effet dès maintenant, et lui montra l'autre. Elle la fit briller à la lumière du soleil. Dans une flasque transparente elle prenait différentes teintes bleues et violettes, très pâles.

Elle se mordilla la lèvre inférieure. Elle n'était pas particulièrement fière ni rassurée de devoir donner cette potions à Lev. C'était dangereux. Il ne pouvait pas la prendre seul et puis ...elle n'était pas parfaite. elle ne le guérirait pas. Elle ne l'apaiserait que quelques temps à condition qu'il ai un ou deux jours à donner, pour son repos. Elle clos ses paupières un instant comme si cela allait pouvoir la réveiller d'un mauvais rêve.
_Celle-ci...et bien je t'ai déjà donné les consignes. Je les donnerais aussi à ton infirmier. elle la replaça dans le carton et le referma précautionneusement. Elle reteint l'un de ses sourires et rajouta juste qu'elle était rassurée de savoir qu'il avait des gens sur qui compter. C'était très important.

_Tu sais, dit-elle soudainement, Lorsque la nouvelle au sujet de ta maladie est tombée, je suis restée complètement...hum...sur les fesses , tu vois.. ? Mais je pense que à cette époque ce qui m'avait le plus percuté c'était ton courage. C'était il n'y à pas si longtemps , n'est-ce pas.. ? Deux ans. Aujourd'hui , c'est peu être cruel, mais je me dis que si tout le monde pouvait accepter les choses aussi simplement que toi, je ferai véritablement un travail de rêve. Elle se doutait bien que ces paroles ne devaient pas avoir le moindre sens pour le jeune homme mais elle c'était arrêté de parler. Comme si elle avait besoin de temps pour se rendre compte de ce qu'elle venait de dire. Ceci dit, elle repris.
_Parmi mes patients il y à une petite fille de sept ans. Dina. Elle vas mourir si on ne fait rien. Avec beaucoup de travail on as pus trouver le maléfice de magie noir qui l'avait touchée. Son grand frère à testé sur elle un sortilège qu'il ne connaissait pas... elle croisa les bras sur sa poitrine, et humecta ses lèvres. C'était bizarre de raconter ça.
_ On vas devoir l'amputer de la jambe droite. elle se mordit la langue. Je lui expliqué. Je lui ai dit qu'on allait lui couper l'os. Qu'elle allais perdre une jambe. Elle à dit qu'elle trouvait ça cool. Elle est courageuse Dina. Comme toi. Tout pareil, c'est un petit soldat! un fantôme de sourire passa sur le visage de la guérisseuse alors qu'elle associait mentalement les images qu'elle avait de Dina et les souvenir qu'elle avait de Lev. Pas seulement depuis sa maladie. Ce garçon avait bien plus de force que n'importe qui. Et si elle ne le disais pas, elle admirait sa capacité à vivre malgré tout. Malgré le fait que le sort s'était acharné violemment sur les siens et puis sur lui-même. Il était formidable. Vraiment.
_Les parents de Dina refusent qu'on l'opère. Il refuse de croire qu'elle vas perdre cette jambe et que si elle ne la perd pas elle mourra. Je ne peu rien faire sans l'autorisation des parents. Alors je ne sais pas. Est-ce que je dois leur forcer la main ? Ou est-ce que je dois dire à cette petite fille de sept ans qu'elle vas mourir très bientôt...?

Pour une fois on pouvait lire sur le visage fatigué de la jeune sang pur, un détachement professionnel exemplaire. C'était presque impossible de déceler l'état intérieur dans lequel elle se trouvait. Une jambe contre une vie... ? Ce n'était pas une bonne solution ? Pourquoi les parents ne pouvaient-ils pas entendre les faits.. ? Elle ne les inventait pas ! Elle avait pus immobiliser le sortilège mais ça ne durerai pas éternellement. Dina.

Il y avait Lev au centre de ses pensées. Elle se sentait coupable. Non pas de ne pas pouvoir le sauver, par ce que même si c'était dur elle c'était faite à l'idée qu'elle ne pouvait pas faire grand chose d'autre pour lui que l'apaiser dans ses crises et trouver un moyen de lui faciliter la vie. Mais par ce qu'elle avait l'impression qu'en tentant de l'aider elle attisait le feu de sa maladie. Que la douleur revenait avec de la rancune. Elle remua négativement la tête.
_Pardonnes-moi. Je n'aurais pas du dire toutes ces choses. elle le regarda un moment, comme pour graver son visage dans sa mémoire.
_Lev, est-ce que tu es heureux ? J'aimerai vraiment que ça soit le cas. Je serai tellement contente si tu l'étais! elle ne souris pas. Déjà qu'elle abordait un sujet un peu particulier avec lui, elle n'allait pas en plus lui infliger cette vision.
_ Je ne veux pas être envahissante, mais tu sais que tu peu me demander n'importe quoi, n'est-ce pas... ? Que ça soit en temps que Médecin ou juste moi...enfin tu comprends. Je..je ne suis pas très douée pour dire ces choses là. Ne le prend pas mal, s'il te plais Lev. Tu n'as qu'à te dire que ce n'est pas de la gentillesse gratuite. Juste...les gens qui se connaissent depuis aussi longtemps que nous nous connaissons le font non... ? S'entre-aider je veux dire. D'accord...? elle détourna vivement le regard contemplant ses ongles devenus soudainement intéressant. Elle sortis le parchemin non lut de sa poche et entrepris de le déchirer précautionneusement. Pour passer le temps. Juste en attendant. En attendant les questions et réaction de Lev.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


7ème année ϟ Durmstrang


ϟ Parchemins postés : 195
ϟ Date d'inscription : 29/06/2012
ϟ Age : 26
ϟ Points : 85
ϟ Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Serpentard
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Encore une fois ...| Lev Mer 5 Déc - 12:34

[Réponse éditée]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Encore une fois ...| Lev

Revenir en haut Aller en bas

Encore une fois ...| Lev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-