Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Jeu 3 Jan - 19:55


Sirius Ҩ Phoebe



Ҩ « On ne peut échapper ni aux souvenirs, ni aux remords, nos erreurs reviennent toujours nous hanter, qu'on s'en soit repenti ou non. » Gilbert Parker


J'étais dans la salle sur demande. Le seul endroit où je pourrais être tranquille pour faire ce que j'avais à faire, à savoir écrire une lettre de motivation afin d'entrer à la Tisch School of the Arts de l'université de New York. Si je tentais de le faire ailleurs, comme à la salle commune des Serpentards ou à la bibliothèque, je savais que je serai dérangée et que des gens viendraient encore fourrer leur nez où ils ne le devraient pas, à savoir dans mes affaires. Or je ne pouvais pas me permettre d'écrire une lettre de motivation en étant en colère, agacée ou dérangée. C'était mon avenir qui se jouait, si je ne faisais pas assez bonne impression dans ma lettre, j'étais à moitié cuite pour l'audition. Tout commençait là. Par cette lettre. C'était le début de la délivrance, le début de mon rêve, de ma carrière, de ma vie. Je n'avais pas le droit d'échouer. Et je l'avoue, cela s'avérait être encore plus stressant en sachant cela. Mais c'était ainsi. Si je perdais mon rêve, je n'avais plus qu'à me tuer, en prenant garde cette fois de ne pas me rater. Je devais y parvenir. Pour rendre fier mes parents, si il leur était possible de me voir de là haut. Ils ne voudraient pas que baisse les bras. Ils voudraient que je me donne à fond pour atteindre mon rêve. J'avais un bon nombre de boulette de papier ( car oui, je n'allais pas écrire sur du parchemin, cela aurai certes été original, mais également un peu... bizarre ) autour de moi, je désespérais un peu de trouver les bons mots. Au bout de plusieurs heures, j'arrivais à rédiger une lettre correcte. Je glissais la lettre dans une petite enveloppe, que je glissais dans une bien plus grande. J'y joignit une lettre à l'intention de ma tante et refermait le tout. Je ne pouvais pas envoyer ma chouette à New York, le voyage était bien trop long déjà, et ensuite, quelle réaction pensez vous qu'auraient les moldus en voyant une chouette débouler, porteuse d'une lettre ? Si je la revoyais un jour j'aurai de la chance... or je tenais à la chouette plus que tout. Je sortis donc de la salle sur demande, me rendant à la volière. A peine arrivée, Hope, ma chouette, vint se poser sur mon épaule. Souriante, je la pris sur mon bras pour caresser son plumage.
-Salut ma belle, dis-je en souriant. J'ai une mission pour toi.
Elle me regarda, comme pour me demander de quoi il s'agissait. Je la posais sur un perchoir afin d'accrocher mon enveloppe à sa patte.
-Il faut que tu apportes cela à tante Hilda, elle fera le nécessaire par la suite.
Je souris tandis que Hope penchait la tête sur le côté, l'air de me demander si elle ne pourrait pas le faire.
-Non ma grande c'est trop loin pour toi, fait juste cela. Et puis les moldus ne sont pas forcément très commodes quand il s'agit de magie, je ne tient pas à te perdre.
Je lui fis un bisou, et oui, je l'aimais ma petite chouette moi ! C'était la seule sur qui je pouvais compter de manière sûre, sans qu'elle ne me trahisse. Je la fis revenir sur mon bras et m'avançais vers la fenêtre.
-Vas y. Et sois prudente surtout...
Je la regardais s'envoler. Elle avait de la chance. Elle au moins elle était libre. Vraiment libre. Elle pouvait aller où bon lui semblait, sans filet à la patte, elle ne revenait vers moi que parce qu'elle le voulait. Moi oui... j'étais libre. Plus libre que mes camarades en tout cas. Mais ce n'était qu'illusoire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Batteur


ϟ Parchemins postés : 181
ϟ Date d'inscription : 18/12/2012
ϟ Points : 46
ϟ Localisation : Quelque part dans Poudlard, cherchez bien !

Feuille de personnage
ϟ Âge:
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Sam 5 Jan - 22:35






« Sirius & Phoebe»

ϟ Le jeu était simple. Très simple. Peut-être trop d’ailleurs par moment. Mais tellement drôle ! Il avait débuté deux ans auparavant, au cours d’une soirée l’idée était tombée. Principe ? Défis. Outils ? Tout et n’importe quoi. Moyen de prouver le succès ? Preuve matérielle ou réalisé sous les yeux de l’autre. Moyen de transmission des objectifs ? Hibou. But de tout ça ? Divertissement. Participants ? Georgia Elizabeth Prince & Sirius Orion Black. Gryffondor de leur état.

Sirius venait de réussir son défi et envoyait sa preuve, assorti du défi de son adversaire par hibou. Son professeur de sortilèges remarquerait certainement au moment de retirer sa cape qu’il en manquait un bout, puisque celui-ci était soigneusement plié dans une enveloppe et s’envolait dans les airs pour rejoindre son prochain possesseur. Remettre l’objet et la prochaine mission en main propre aurait été plus simple. Après tout entre les entrainement de Quidditch, les soirées, les matchs, les repas communs, ce n’était pas comme si ces deux là ne se croisaient ou ne s’adressaient jamais la parole ! Pourtant, ils avaient trouvé plus amusant de procéder par hibou et puis ainsi, leurs oiseaux respectifs prenaient un peu l’air et pouvait faire un peu d’exercice en apportant du courrier à l’autre.

Il était samedi et la matinée était déjà bien entamée. Sirius qui était levé depuis peu avait abandonné les Maraudeurs pour se rendre à la volière. Il avait eu beau siffler à la fenêtre de leur dortoir pendant cinq minutes, en ayant l’air d’un parfait idiot, l’oiseau n’avait pointé le bout de son bec. Evidemment. Il faisait froid et Lorac devait avoir décidé que c’était à son « maitre » de se déplacer. Quel sens de l’humour … Il s’était donc résolu à attraper sa veste qui était suspendue à l’un des montants de son lit et à aller apporter en main propre son courrier. Comme toujours – ou presque – Lorac se trouvait dans la partie haute de la volière. Sirius avait du donc en plus grimper un certain nombre de marches pour le rejoindre. En le reconnaissant, le hibou s’agita en piaffant. « Vas y fou toi de moi, je suppose que t’es fier de toi en plus ? ». L’animal sembla acquiescer. « Le contraire m’aurait étonné » Il fouilla dans sa poche et en sorti d’une part le courrier à l’intention de Georgia et d’autre part deux biscuits pour Lorac. « J’ai un travail pour toi, lettre pour Georgia une nouvelle mission. Elle va adorer ! Et comme je me soucie quand même de ton alimentation, tiens voilà deux petits trucs à grignoter. » Il s’installa sur une marche et sorti une des viennoiseries auxquelles ils avaient eu droit ce matin. Pendant cinq minutes il resta avec son hibou à parler banalités. Il ne savait pas il saisissait tout ce qu’il racontait, mais au moins il l’écoutait.

On entendait presque plus que les piaillements des chouettes et hiboux. La porte de la volière grinça, le vent certainement.. Une chouette s’envola et une voix la salua. Sirius n’était visiblement plus le seul sorcier présent ici. Il donna à Lorac l'autorisation de s'envoler, ce qu'il fit dès qu'il eut engloutit ses friandises. Sirius descendit une marche, puis une autre avant de s'arrêter. Il écouta ce qui se disait plus bas, curieux qu'il était ! Il voulait connaitre ou au moins reconnaître la personne qui parlait. Hm .. mis à part le fait qu'il s'agissait d'une fille, il ne pouvait rien dire de plus. Il prit son mal en patience, attendant qu'elle ait laissé envoyer son courrier.

« Oh ne t’inquiète pas trop pour elle, ce genre d’oiseau n’est pas du genre à prendre de risque inutilement. »

Surprise ? C'était fort probable, mais maintenant lui savait à qui il avait à faire. Phoebe Parker. Serpentard de son état, qui aurait très bien pu trouver sa place dans une autre maison à ce que racontait Mary. Apparemment elle ne réunissait pas les critères nécessaire pour adhérer au parti des Reines des Verts & Argents. Le Gryffondor était curieux de vérifier ça par lui-même.




©Fiche créée par Adèle Vapin

______________________



♣️ S I R I U S  O.  B LA C K.
▬  I solemnly swear that I am up to no good
Maraudeur un jour, Maraudeur toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Dim 6 Jan - 11:48


Sirius Ҩ Phoebe



Ҩ « On ne peut échapper ni aux souvenirs, ni aux remords, nos erreurs reviennent toujours nous hanter, qu'on s'en soit repenti ou non. » Gilbert Parker


Je m'apprêtais à repartir, devant préparer et orchestrer tout pour mon audition, même si je ne savais pas encore si je serai retenue, ni même la date où je devrais passer face à la directrice. Toutefois, une personne prit la parole, moi qui m'étais crue seule c'était plutôt raté...
-Oh ne t’inquiète pas trop pour elle, ce genre d’oiseau n’est pas du genre à prendre de risque inutilement.
Je me retournais afin de regarder mon interlocuteur. Sirius Black. Evidemment.... Gryffondor, ami de Remus et James, je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de lui parler, mais à dire vrai... l'envie n'y était pas non plus. Non pas que j'ai quelque chose contre les Gryffondors, sinon je ne me serai pas liée d'amitié avec deux de ses amis je suppose...Non c'était juste que je ne le sentais pas ce type. Il ne me sentait pas digne de confiance, je le voyais plutôt du genre à vous poignarder dans le dos. Or on dit que la première impression est toujours la bonne... avais-je donc raison le concernant ? Je ne savais pas... mais je ne tarderais sans doute pas à avoir confirmation.
-Je tiens à elle, il est donc normal que je m'inquiète. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Si on ne s'inquiète pas pour son animal de compagnie, c'est qu'il ne représente pas grand chose, qu'il ne s'agit que d'une chose que l'on peut manipuler à volonté.
Une petite pique pour voir comment il réagirait. Une chose que ma mère m'avait apprise lorsque j'étais plus petite, c'est que quelqu'un qui n'aime pas les bêtes n'aime pas les hommes. Si il ne tenait pas tant que cela à sa chouette ou son hiboux, cela voulait donc tout dire. Ou du moins, cela ne faisait que me conforter dans ma position. De toute manière, j'avais rarement tort en ce qui concerne la fiabilité des gens. A force de mentir, je parvenais à déceler les failles, je parvenais à voir lorsqu'on mentait, lorsque l'on dissimulait, lorsque l'on manipulait, je le flairais. Je n'étais certes pas infaillible, mais neuf fois sur dix, j'avais raison. Enfin bref... Je n'avais pas spécialement envie de rester là à parler avec lui. Après tout, parler pour rien dire, ou pour voir encore une fois quelqu'un tenter vainement de me connaitre, quelle intérêt ? Bien que j'étais presque certaine que je ne m'en tirerais pas à si bon compte, j'allais tenté le tout pour le tout.
-Bon et bien je vais te laisser, navrée de t'avoir déranger. Bonne journée.
Je fis volte face, me dirigeant vers la sortie, espérant qu'il ne me retienne pas.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Batteur


ϟ Parchemins postés : 181
ϟ Date d'inscription : 18/12/2012
ϟ Points : 46
ϟ Localisation : Quelque part dans Poudlard, cherchez bien !

Feuille de personnage
ϟ Âge:
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Sam 12 Jan - 20:53






« Sirius & Phoebe»

ϟ Le ton qu’elle adopta avec lui sonnait comme moralisateur à ses oreilles. Il en avait horreur. Professeurs, Famille, Evans, la liste pouvait s’allonger à souhait, à croire que ces gens adoraient ça : lui faire des reproches, le concentrer dans un chemin qui n’était pas obligatoirement le sien. Sous-entendait elle que lui ne prenait pas soin de son hibou ? Mensonge. Il était au petit soin avec Lorac ! Il l’avait même gardé avec lui, dans leur dortoir tout le temps qu’il fallu à son oiseau pour se remettre d’une méchante blessure à l’aile droite.

« Lorac est soigné, presque plus que moi j’ai l’impression, mais passons. Il ne va dans sa cage que lorsqu’il le faut vraiment, la liberté lui va tellement mieux. Quant au fait de s’inquiéter pour lui ou non, j’ai appris à lui faire confiance. Il a appris à faire de même. »

Elle le salua, s’excusa d’un dérangement qui n’avait pas eu lieu et lui tourna le dos avant de se diriger vers la sortie. Merde, elle partait ! Rester un peu pour parler ne la tentait pas ?

« Att .. attends Phoebe ! » Il sauta les deux marches qui le séparait du niveau où elle se trouvait et la rattrapa. Cette fille était après tout une amie de James et Remus, elle devait être loin de ressembler aux autres Serpents pour que ces deux meilleurs amis s’approchent d’elle et la considère comme une amie. Le problème avec Sirius c’est le catalogage qu’il avait involontairement hérité de sa famille. Il classait les gens dans des casiers selon des aprioris qu’il se faisait en se basant sur des choses qu’il voyait ou entendait. Serpentard, branché magie noire et personne pas de confiance. Belle, joueuse, fêtarde, supposée petite amie pour une durée variable. Vieux, barbu, Professeur à respecter dans la mesure du possible. Rousse, insigne de préfète, petite amie de James quand elle aura craqué et actuelle cible de petites taquineries lorsqu’elle est d’humeur. Coincé à la bibliothèque, un livre en main, élève sérieux peut-être trop. Un défaut en somme, quoi que .. il lui avait évité des ennuis, comme attiré.

« J’ai comme l’impression qu’on a commencé du mauvais pied tous les deux. On pourrait peut-être tenter de remédier à cela, tu n’es pas d’accord ?»

Comment lui adresser la parole. Ou plutôt comment faire avec elle ? Il ne pouvait apparemment pas jouer sur la carte charme, avec elle ça ne prendrait pas il en était certain. Parler comme il l’aurait fait avec n’importe quel autre serpent, n’aurait pas convenu non plus. Elle se braquerait encore plus et se tirerait aussi loin de lui que possible. Restait le naturel, pas la façon dont il pouvait parler avec Georgia c’était bien trop familier comme langage et il se voyait mal lui parler de la même façon qu’à elle.

« Et, tu ne me fais pas confiance, pourtant tu es proche de James et Remus. J’ai pas raison ? »

Petit sourire curieux. Qu’est ce qui avait bien pu faire que le courant passe avec les deux autres Maraudeur et pas avec lui ? Il n’était pas méchant pourtant, un peu joueur certes, mais pas méchant.





©Fiche créée par Adèle Vapin

______________________



♣️ S I R I U S  O.  B LA C K.
▬  I solemnly swear that I am up to no good
Maraudeur un jour, Maraudeur toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Sam 12 Jan - 21:51


Sirius Ҩ Phoebe



Ҩ « On ne peut échapper ni aux souvenirs, ni aux remords, nos erreurs reviennent toujours nous hanter, qu'on s'en soit repenti ou non. » Gilbert Parker


- Lorac est soigné, presque plus que moi j’ai l’impression, mais passons. Il ne va dans sa cage que lorsqu’il le faut vraiment, la liberté lui va tellement mieux. Quant au fait de s’inquiéter pour lui ou non, j’ai appris à lui faire confiance. Il a appris à faire de même.
Il ne comprenait pas. Il ne s'agissait pas d'une question de confiance, mais d'une question d'amour. J'avais pleinement confiance en Hope, ma chouette, mais je l'aimais énormément, et lorsque l'on aime quelqu'un, animal ou être humain, on s'inquiète pour la personne. C'est normal. Dans le cas inverse, c'est que l'on n'apprécie pas cette personne ou cet animal comme il le faudrait. Mais visiblement, il ne ressentait pas la même chose pour... Lorac. Enfin son hibou quoi. Donc il était inutile que je perde mon temps, moi j'avais une future carrière à organiser ! La mienne en l’occurrence... Je m'excusais donc du dérangement et m'apprêtais à partir, toutefois Sirius ne semblait pas prêt de me laisser m'en tirer si facilement.
-Att .. attends Phoebe !
Je me retournais, l'air interrogatrice.
-Hm ?
-J’ai comme l’impression qu’on a commencé du mauvais pied tous les deux. On pourrait peut-être tenter de remédier à cela, tu n’es pas d’accord ?
Je l'avoue, je m'attendais à tout sauf à cela. Depuis le début, Sirius m'avait jugée et cataloguée, comme 99% des gens peuplant cette école. Il ne me connaissait même pas, ce n'est pas vraiment comme si nous nous étions déjà parler auparavant ! Encore qu'il me juge sur une image que je lui aurai donné de moi, ok. Mais là... il me jugeait sur quoi ? Des rumeurs ? La maison à laquelle j'appartenais ? La manière dont j'avais pu reclaquer ceux qui me cherchaient querelle ? Sur quoi ? Bon ok, au fond je m'en fous royalement de ce qu'il pense de moi, mais je n'aime pas les gens qui jugent sans s'être fait une opinion personnelle de la personne. Cette opinion n'est pas toujours juste, certes, mais elle l'est en tout cas bien plus que lorsque l'on se place sur des critères sans importances. C'était cela que je n'aimais pas.
-Et, tu ne me fais pas confiance, pourtant tu es proche de James et Remus. J’ai pas raison ?
Je le regardais, croisant les bras, un peu... sceptique.
-Nous n'avons commencé du mauvais pied que parce que tu en as décidé ainsi mon cher. Quelles raisons te poussent comme cela, d'un seul coup, à vouloir remédier à cela ? On a mauvaise conscience ? Mais tu as raison, je n'ai pas du tout confiance en toi, en même temps je ne crois pas que tu m'aie réellement donné l'opportunité de voir en toi quelqu'un en qui on peut avoir aisément confiance.
Pourquoi avais-je la désagréable sensation qu'il ne cherchait à me connaitre que pour Remus et James ? Si c'était à cause d'eux, ce n'était même pas la peine, se forcer à vouloir connaître quelqu'un sans en avoir réellement envie était absolument débile et sans intérêt. C'est pourquoi j'ajoutais.
-Mais écoute je vais te facilité les choses. Si tu ne tente " d'arranger " les choses que parce que je suis amie avec James et Remus, alors stop. Ce n'est pas la peine ne te forcer, c'est tout bonnement inutile et cela ne mène à rien. Je préfère encore que tu gardes tes idées à mon égard.
Je plantais mon regard dans le sien sans ciller, attendant.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Batteur


ϟ Parchemins postés : 181
ϟ Date d'inscription : 18/12/2012
ϟ Points : 46
ϟ Localisation : Quelque part dans Poudlard, cherchez bien !

Feuille de personnage
ϟ Âge:
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Dim 20 Jan - 13:57






« Sirius & Phoebe»

ϟ Il n’y avait pas à discuter là-dessus. Cette fille avait un caractère bien trempé ! Tant mieux pour elle en un sens, être toute fragile et naïve dans un monde comme le leur était bien stupide. Quoi que .. cela pouvait apporter une certaine légèreté à l’existence. Bras croisés, l’air de vouloir en finir au plus vite avec cette conversation, Phoebe avait à cet instant des airs d’Evans cherchant à lui reprocher toutes les conneries faites au château. Il espérait pour elle, qu’elle ne soit pas tout le temps comme ça, sa vie n’aurait rien eu de passionnant.

-Je t’arrête tout de suite, ce n’est parce que tu es amie avec James et Remus que je veux le devenir avec toi. Je peux t’assurer que certains de leurs amis sont loin d’être les miens, mais là n’est pas le sujet.

Vrai. Avec certaines des relations de ses amis le courant de ne passait pas, mais en rien cela ne remettait leur amitié en cause. Il évitait juste de commenter. Le ‘’ cas Phoebe ‘’ était quelque peu différent. Il ne pouvait pas clairement dire qu’il ne l’aimait pas. Il ne l’a connaissait que de vue et leur première conversation était datée d’il y a quelques minutes. Néanmoins, il fallait avouer que sa façon de parler pouvait devenir assez exaspérante.

Elle en venait à le porter pour responsable de leur non-amitié ! C’était la meilleure de l’année ! Il commençait tout juste à s’intéresser à elle, sans aucune arrière pensée, et elle le soupçonnait de vouloir avoir bonne conscience en devenant ami avec elle.

-Moi, mauvaise conscience ? C’est la meilleure ! Parce que j’en ai décidé ainsi ? Tu as ton rôle à jouer dans l’histoire aussi ma grande. Une relation entre deux personnes n’est bonne ou mauvais que parce que les concernés en ont décidé ainsi.

Visiblement il allait devoir la convaincre de sa bonne volonté d’une autre façon. Qu’est ce que les filles pouvaient être problématiques quand elles s’y mettaient ! Ce n’était pas là une nouvelle découverte de l’ainé des fils Black, mais là c’était encore plus frappant. La situation n’était pas bien compliquée à résoudre, si ? Trois mots échangés, un sourire, trois ou quatre autres mots, etc . et voilà ! Il demandait pas amitié & confiance absolue quand même ! Il l’a connaissait à peine. Mais il était curieux d’en savoir plus sur son compte, autrement que par des bruits de couloir.

-J’essaye juste de te comprendre, ou plutôt de comprendre ta façon de penser et puis je serai bien curieux de savoir comment tu fais pour supporter les abrutis qu’il y a à Serpentard.






©Fiche créée par Adèle Vapin

______________________



♣️ S I R I U S  O.  B LA C K.
▬  I solemnly swear that I am up to no good
Maraudeur un jour, Maraudeur toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Lun 21 Jan - 18:02


Sirius Ҩ Phoebe



Ҩ « On ne peut échapper ni aux souvenirs, ni aux remords, nos erreurs reviennent toujours nous hanter, qu'on s'en soit repenti ou non. » Gilbert Parker


-Je t’arrête tout de suite, ce n’est parce que tu es amie avec James et Remus que je veux le devenir avec toi. Je peux t’assurer que certains de leurs amis sont loin d’être les miens, mais là n’est pas le sujet.
Bon. Dans ce cas, pourquoi voulait-il arranger les choses ? Repartir sur de bonnes bases ? Qu'est-ce qu'il manigançait ? Personne n'avait jamais tenté de renouveler l'opinion qu'il avait de moi, personne n'avait tenté de partir sur de bonnes bases. Donc.. que voulait-il ? Quel était son but ? Pourquoi disait-il vouloir reprendre de zéro ?
-Moi, mauvaise conscience ? C’est la meilleure ! Parce que j’en ai décidé ainsi ? Tu as ton rôle à jouer dans l’histoire aussi ma grande. Une relation entre deux personnes n’est bonne ou mauvais que parce que les concernés en ont décidé ainsi.
-Tu ne me connais pas. Mais tu m'as de suite cataloguée. Comme.... tout le monde ici d'ailleurs. Je ne vois pas pourquoi j'aurai fais le premier pas dans la mesure où tu as décidé de me voir comme une mauvaise personne. Je n'aime pas perdre mon temps, or vouloir me lier d'amitié avec une personne qui me juge sans même me connaitre, sans même s'être forgé sa propre image de moi, je juge cela totalement inutile. Je n'ai décidé de rien. Je n'avais fais qu'aller dans ton sens.
Je n'étais pas une mauvaise personne. Je ne choisissais pas d'apprécier ou de détester telle ou telle personne, ce n'était que par le caractère de mon interlocuteur, de part ce que je savais, avais déduis, ou voyais de lui que je me forgeais une opinion.
-J’essaye juste de te comprendre, ou plutôt de comprendre ta façon de penser et puis je serai bien curieux de savoir comment tu fais pour supporter les abrutis qu’il y a à Serpentard.
Je baissais la tête, ne sachant que penser. Personne n'avait jamais tenté de me comprendre, ou même de comprendre ma manière de penser. La plupart du temps, ils ne voulaient que connaitre mon passé, pour mieux me faire du mal ensuite. Pour tous, je n'étais qu'une fille bizarre, trop différente et donc sur qui on pouvait aisément se défouler. En pensant me faire tomber plus bas que terre, alors que je rester forte. En pensant que je tenais à mon image alors que je n'en n'avais que faire. Mais me comprendre ça... personne ne le voulait. Alors...
-Pourquoi ? Pourquoi vouloir comprendre ma manière de penser ? Ne te casse pas la tête, fait comme les autres. Colporte toutes les rumeurs les plus débiles que tu pourras dénicher et ne t'embête pas à vouloir me comprendre. Continue de me voir comme une mauvaise personne, de toute manière je suis prête à pariée qu'en fin de compte, tu en arriverais à la même conclusion. Quant à savoir comment je fais pour supporter les Serpents, tu crois réellement que j'ai le choix ? Je suis bien forcée de les supportés, eux comme tous les autres de cette école, que cela me plaise ou pas. Il me suffit de prendre mon mal en patience, jusqu'au jour où je pourrais enfin m'en aller d'ici.
Je regardais au dehors. Serait-ce différent ailleurs ? Dans le monde moldu ? Ou me jugerait-on de la même manière qu'on le faisait ici ? Non... ce serait pareil. Les gens n'étaient pas bien différents, tous les mêmes. Mais au moins une fois à New York, je réaliserai mon rêve. Qu'ici... je devais juste prendre mon mal en patience, en attendant de pouvoir enfin avoir ma nouvelle vie.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Batteur


ϟ Parchemins postés : 181
ϟ Date d'inscription : 18/12/2012
ϟ Points : 46
ϟ Localisation : Quelque part dans Poudlard, cherchez bien !

Feuille de personnage
ϟ Âge:
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Dim 17 Fév - 19:30






« Sirius & Phoebe»

ϟ - Tu m’as immédiatement fiché aussi, c’est là le défaut que nous avons tous. On se fit à peu de choses pour classer les gens dans un groupe ou dans un autre sans même apprendre à les connaitre. Colporter des rumeurs ça n’est pas mon job ni mon genre, mais si tu veux de l’aide demande à Mary et Betty elles sont spécialisées dans le domaine.

Phoebe ne devait pas avoir l’habitude que quelqu’un daigne s’intéresser réellement à elle. Elle était bien trop sur la défensive, signe qu’elle ne devait pas non plus être parmi les plus intégrées de sa maison. Habituellement Sirius doutait fort qu’il se serait occupée d’une élève comme elle, il était bien trop occupé par d’autres choses sérieuses ou non d’ailleurs. Cependant, il était convaincu qu’entre eux une amitié était possible. Il lui fallait juste trouver le chemin par lequel passer pour que cela se fasse.

-Qu’est ce que tu dirais de venir te poser sur ces marches et de critiquer un peu ces vils serpents qui se prennent pour les rois du monde ?

Elle non plus ne paraissait pas porter dans son cœur les élèves de sa maison, un autre point qui leur était commun. Les ennemis de mes amis sont mes amis diraient certains, Sirius partageait cet avis à propos des Verts & Argents. Il voyait donc là une possibilité pour lier un lien avec elle. Aux yeux de tous, Phoebe devait passer pour une personne d’assez faiblarde maintenant qu’il y pensait, mais on sentait si l’on prenait la peine de l’observer une réelle force de caractère. En proposant un tel sujet de conversation il ne savait trop à quoi il s’attendait. Qu’elle vide son sac ? Qu’elle se défoule sur des gens qu’elle s’obligeait à supporter quotidiennement ? Qu’elle le regarde bizarrement et le laisse dans la volière au milieu des chouettes et hiboux ? D’un geste de la main, il lui désigna les marches qu’il avait quitté cinq minutes plus tôt.

-Alors, qu’en dis-tu ? On parle un peu, on revoit chacun la vision qu’on a de l’autre et on avise ensuite ?

Si elle refusait, il ne verrait là qu’une incitation à recommencer. Par contact physique ou par hibou. Et Merlin savait qu’il en était capable ! Sirius Black faisait parti des personnes les plus obstinées qu’il y avait sur cette terre. Une rafale de vent s'engouffra dans les ouvertures de la volière, décoiffant le jeune homme qui s'empressa de remettre ses cheveux à leur place une fois le courant d'air passé. A cette saison, l'air était encore frais et le beau temps dont il profitait aujourd'hui n'aidait en rien au réchauffement climatique.




©Fiche créée par Adèle Vapin

______________________



♣️ S I R I U S  O.  B LA C K.
▬  I solemnly swear that I am up to no good
Maraudeur un jour, Maraudeur toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Lun 18 Fév - 8:30


Sirius Ҩ Phoebe



Ҩ « On ne peut échapper ni aux souvenirs, ni aux remords, nos erreurs reviennent toujours nous hanter, qu'on s'en soit repenti ou non. » Gilbert Parker


- Tu m’as immédiatement fiché aussi, c’est là le défaut que nous avons tous. On se fit à peu de choses pour classer les gens dans un groupe ou dans un autre sans même apprendre à les connaitre. Colporter des rumeurs ça n’est pas mon job ni mon genre, mais si tu veux de l’aide demande à Mary et Betty elles sont spécialisées dans le domaine.
Ainsi, il admettait m'avoir cataloguée de suite. C'était déjà cela, mais il avait encore beaucoup à apprendre sur moi... Quand à ces... Mary et Betty, je ne relevais pas. J'étais de toute manière persuadée qu'elles s'en donnaient déjà à coeur joie.
-Non Sirius, pas immédiatement. Si je le faisais, je ne vaudrais pas mieux que les autres. Je prend le temps de me forger ma propre opinion de la personne, en me basant non pas sur ce que l'on dit, mais sur ce que je vois. J'ai eu, je le crois, suffisamment de temps pour t'observer, que t'en sois ou non rendu compte. Ce n'est pas parce que je reste dans mon coin que je n'observe ou n'écoute pas. Je ne prétend pas être infaillible, mais j'ai eu suffisamment de fois raisons pour me fier à mon jugement. Si je t'ai réellement mal jugé alors vas y, prouve le moi.
Je n'avais effectivement pas l'habitude que l'on s'intéresse à moi. Du moins, pas vraiment. Ceux qui le faisait n'avait pour but que de me faire tomber plus bas que terre, manque de chance, ils n'y parvenaient jamais. J'étais mille fois plus forte qu'ils ne le pensaient, et leur acharnement ne me rendait que plus forte encore, aussi bizarre que cela puisse paraître. Enfin qu'importe. Je ne connaissais pas les motivations réelles de Sirius. Mais quelles qu'elles soient, si ses intentions étaient mauvaises, j'arriverais à le contrer. J'y arrivais toujours.
-Qu’est ce que tu dirais de venir te poser sur ces marches et de critiquer un peu ces vils serpents qui se prennent pour les rois du monde ? Alors, qu’en dis-tu ? On parle un peu, on revoit chacun la vision qu’on a de l’autre et on avise ensuite ?
Il désigna les marches et, haussant les épaules, je pris place sur l'une d'elle avant de répondre.
-Je te répondrais qu'il n'y a rien à dire de plus que nous deux savons déjà, et je te demanderais si c'est là la seule chose qui t'intéresse, critiquer ? Comme si cela changerai quoi que se soit à la situation. Ils se prennent pour les rois, et à part moi j'ai pas encore vu beaucoup de personne qui ose leur tenir tête et les provoquer, donc peu importe ce que l'on peut dire. Personne ne réagit, ils vont continuer à se prendre pour les nombrils du monde et à vouloir faire leur loi. On ne peut rien y changer. Et allons y, parlons donc. Au pire cela n'aura été qu'une belle perte de temps pour nous deux. De quoi parlons nous ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Batteur


ϟ Parchemins postés : 181
ϟ Date d'inscription : 18/12/2012
ϟ Points : 46
ϟ Localisation : Quelque part dans Poudlard, cherchez bien !

Feuille de personnage
ϟ Âge:
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Lun 18 Fév - 18:36






« Sirius & Phoebe»

ϟCette fille était vraiment déstabilisante pour Sirius, tant dans son attitude que dans ses mots. Elle glissait entre ses doigts telle une anguille. Insaisissable. Toujours à avoir une demi-longueur d’avance sur lui, comment ses amis faisaient-ils pour accepter qu’une telle chose soit possible. L’intelligence et l’habileté dont elle faisait preuve justifiaient à présent aux yeux de Sirius son affectation à la maison de Salazar Serpentard. Ses pensées étaient bien plus réfléchies et donc matures que celles de la moitié des gens de leur âge, c’était indéniable. Néanmoins ce détail ne faisait qu’encourager le Maraudeur qu’il était à essayer de la cerner. Renoncer ne faisait pas parti de son vocabulaire, combien même la tâche pouvait se révéler difficile à accomplir. Voyant qu’elle acceptait de s’asseoir l’espace de quelques instants, il vit là un premier pas de sa part vers le dialogue. Satisfait, il alla s’installer à son côté.

-Je ne prétends pas pouvoir changer la face du monde en critiquant les personnes que je ne porte pas dans mon cœur, et non critiquer ne m’intéresse pas à vrai dire je cherchais un moyen de te faire parler pour avoir une conversation avec toi. Tu m’intrigues petite chanteuse, tu demeures pour moi le Point d’Interrogation.

Pure vérité. Elle n’était pas une personne que l’on pouvait qualifier de loquace, du moins à cet instant. Il était presque impossible qu’elle soit toujours comme ça, il en avait la certitude, restait à déterminer la raison pour laquelle elle semblait se braquer si facilement. Au fond, ils devaient bien partager quelques points communs. Le fort côté indépendant était certainement un élément que tous deux possédaient.

- As-tu déjà entendu parler de la psychanalyse ? La cure par la parole, c’est en parlant que l’on définit les raisons pour lesquelles nous pouvons parfois agir. Je ne te donnerai pas les miennes, que je juge assez personnelles et qui pourraient éventuellement aggraver mon cas vu ce que tu dois penser de moi –il lui jeta un bref coup d’œil avant de retourner à la contemplation d’une chouette devant lui - mais puisque tu sembles être parvenue à voir qui j’étais peut être les as-tu déjà entre tes mains.

Il n’attendait pas d’elle qu’elle lui saute dans les bras à chaque fois qu’ils se croiseraient dans un couloir. Il aurait trouvé cela bien trop étrange de sa part, mais au moins un bonjour de temps à autres ou un sourire aurait suffit s’ils devenaient amis. A ce stade de leur conversation, Sirius était encore en équilibre, il ne savait trop sur quel pied danser. Mais ça allait venir, il finirait bien par trouver sur quel rythme accordé ses pas.





©Fiche créée par Adèle Vapin

______________________



♣️ S I R I U S  O.  B LA C K.
▬  I solemnly swear that I am up to no good
Maraudeur un jour, Maraudeur toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Lun 18 Fév - 19:15


Sirius Ҩ Phoebe



Ҩ « On ne peut échapper ni aux souvenirs, ni aux remords, nos erreurs reviennent toujours nous hanter, qu'on s'en soit repenti ou non. » Gilbert Parker


Il vint s'asseoir à mes côtés, l'air assez satisfait de lui. Pourquoi ? Je le regardais quelques instants. Il disait vouloir me connaitre, du moins c'est ainsi que je le comprenais. Ainsi, c'était sans doute pour cela. Mon geste devait l'encourager. Parfait. Voyons voir qui est réellement ce type, ce qu'il attend réellement.
-Je ne prétends pas pouvoir changer la face du monde en critiquant les personnes que je ne porte pas dans mon cœur, et non critiquer ne m’intéresse pas à vrai dire je cherchais un moyen de te faire parler pour avoir une conversation avec toi. Tu m’intrigues petite chanteuse, tu demeures pour moi le Point d’Interrogation.
Je n'aurai pas appris à garder en moi mes émotions, j'aurai souris à sa remarque. J'étais plutôt contente d'ailleurs. J'aimais être un point d'interrogation pour les gens. J'aimais qu'on ne me comprenne pas, je ne voulais pas que quelqu'un me comprenne et me prenne en pitié, je n'en n'avais pas besoin. J'étais mieux ainsi, je préférais que personne ne sache ce que j'avais vécu, ce que je pensais, qui j'étais. J'aimais être la fille mystérieuse. D'autant plus qu'ainsi, je pouvais voir la véritable nature des Hommes. Et cela me montrait que tous étaient bien les mêmes, à quelques exceptions près. Il suffit d'ouvrir les yeux et l'on distingue vite les choses à partir du moment où l'on sait où regarder...
Quoi qu'il en soit je ne relevais pas, regardant dans le vide, m'attardant plutôt sur le choix de ses mots. Un moyen de te faire parler avait-il dit. Ainsi, était-ce cela ? Voulait-il savoir quelque chose de moi, si oui quoi ? Qu'est-ce qu'il manigançait ? Ou était-ce juste un piètre choix de mots de sa part ? Voyons Phoebe, laisse courir, tu auras bientôt ta réponse de toute manière...
- As-tu déjà entendu parler de la psychanalyse ? La cure par la parole, c’est en parlant que l’on définit les raisons pour lesquelles nous pouvons parfois agir. Je ne te donnerai pas les miennes, que je juge assez personnelles et qui pourraient éventuellement aggraver mon cas vu ce que tu dois penser de moi mais puisque tu sembles être parvenue à voir qui j’étais peut être les as-tu déjà entre tes mains.
-Je ne suis pas une idiote, je connais la psychanalyse. Mais crois moi ce n'est qu'un piège. Et une perte de temps également. Parler de toi, de tes secrets, de ta vie... cela ne fait que donner des armes à la personne en face de toi. Des armes qui se retourneront contre toi bien vite, plus vite que tu ne le penses. Tu tends le poignard au meurtrier.
J'étais presque sûre qu'il ne serait pas d'accord avec moi, et pourtant si il savait. D'autant plus que nous parlions de psychanalyse et donc de psychanalystes, or même si je n'y suis jamais aller je sais de quoi je parle, ces gens sont vicieux, malin. Ils vous font parler, et la moindre petite chose que vous dites, ils l'interprètent pour en faire quelque chose de grave, et avant même d'avoir compris ce qu'il vous arrive, vous vous retrouvez muni d'une jolie camisole de force et enfermé dans une chambre capitonnée avec les fous. Et à partir de là, c'est le début de la fin. Impossible pour vous d'en ressortir.
-Je ne te demande pas les raisons qui te poussent à agir comme tu le fais, et pas parce qu'il est possible que je les connaisse, même si je t'avouerais avoir ma petite idée. Je ne te les demande pas, car je sais ce que cela fait de voir quelqu'un tenter de s'introduire dans ta vie, ton passé, et je ne suis pas une de ces personnes.
Tout le temps où je parlais, je n'avais cessé de regarder devant moi, gardant un air impassible.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


6ème année ϟ Batteur


ϟ Parchemins postés : 181
ϟ Date d'inscription : 18/12/2012
ϟ Points : 46
ϟ Localisation : Quelque part dans Poudlard, cherchez bien !

Feuille de personnage
ϟ Âge:
ϟ Maison/Profession: Gryffondor
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Lun 27 Mai - 17:33






« Sirius & Phoebe»

ϟ Assise à côté de lui, Sirius s’obstinait à vouloir briser les barrières qui semblaient se dresser sans cesse autour de sa camarade. Il ne doutait pas que Phoebe pouvait une personne délicieuse pourvu qu’on la connaisse et l’accepte telle qu’elle était, après tout, Remus et James en disaient le plus grand bien. Cependant, il semblait y avoir un mur plus épais que les autres qui les empêchaient de communiquer tout à fait normalement. Après réflexion Sirius en vint à la conclusion que le dialogue qu’il pouvait avoir avec d’autre ne serait jamais le même avec Phoebe. Elle était unique. Leur conversation le serait également. C’était là l’ordre des choses. Ou si ce n'était pas le cas, cela y ressemblait. Elle disait respecter les raisons pour lesquelles il agissait tel qu’il le faisait. Il appréciait. Mais même cette preuve de respect envers lui ne lui convenait pas. Sirius avait toujours ressenti le besoin de clarifier le genre de relation qui l’unissait avec quelqu’un dès lors qu’ils entamaient une conversation. Or, avec Phoebe il se trouvait face à une route qui se coupait en deux directions distinctes. Laquelle choisir ?

Il s'étira et repris sa position, coude appuyés sur ses genoux, les mains croisées sous son menton. Elle ressemblait à l’une de ces parties d’échecs. Une action de sa part engendrait automatiquement une réaction de son adversaire. S’il était parvenu à cerner son jeu, il gagnait la partie. Si non, les choses devenaient plus complexes. « Est-ce que je peux savoir pourquoi j’ai l’impression que je t’ennuie et que tu ne m’apprécies pas ? C’est vrai, je ne t’ai jamais rien fait. » Il se tu un bref instant avant de reprendre. « Ok, je sais il n’est pas nécessaire d’avoir heurté quelqu’un pour qu’un quelconque sentiment négatif naisse. Mais quand même. »

L’énergie qu’il mettait à essayer de comprendre la demoiselle pour éventuellement devenir son ami, si cela était possible en aurait faire rire plus d’un. S’en devenait presque aussi drôle que James s’acharnant auprès de Lily, bien que dans le cas de présent ce n’est pas d’amour dont nous parlons ; mais d’une tentative de création d’amitié. . Lui-même commençait sérieusement à se demander pourquoi il s’obstinait à vouloir la connaitre. Après tout, elle ne semblait pas follement emballée à l’idée d’être amie avec lui.

« Je sais ! » Il bondit sur ses jambes et se retrouva debout, face à elle. Eclair de géni ? Peut être bien, oui. « On aime tous les deux la musique ! Je doute que nos goûts musicaux soient les mêmes mais, on aime la musique moldue ! » Ce genre musical lui était tombé sur le nez il y a de cela quelques années déjà. Au début, il l’avait admis auprès des Maraudeurs, il avait vu là un bon moyen d’emmerder ses chers et tendres parents. Mais après plusieurs recherches et l’aide de quelques camarades bien renseignés, Sirius avait finit par y prendre goût et développer une véritable passion pour ça. « Remus m’a dit que tu étais une spécialiste ! Ou alors si c’est pas lui c’est quelqu’un qui te connait. Enfin .. je crois, je sais plus. Bon dis moi. Est-ce que tu connais les Beatles ?! » Il espérait secrètement une réponse positive, peut-être pourrait-elle en parler avec lui ?! James, Remus et Peter n’étaient plus vraiment branchés discussion musique moldue ces derniers temps .. Quoi que Peter un peu plus. « Ou si tu ne connais pas, fais moi découvrir de nouvelles musiques ! Pas du classiques hein avec Mozart ou je sais pas trop quel moldu au nom étrange, mais une musique bien avec un rythme, de belles paroles aussi c'est sympas. Enfin, je sais pas. Fait moi découvrir La musique! » Il en demandait certainement beaucoup trop d'un coup, comme les enfants lorsqu'une vague d'idée les submerge. Il espérait seulement avoir trouvé un point commun entre eux.





©Fiche créée par Adèle Vapin

______________________



♣️ S I R I U S  O.  B LA C K.
▬  I solemnly swear that I am up to no good
Maraudeur un jour, Maraudeur toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ] Lun 27 Mai - 22:08


Sirius Ҩ Phoebe



Ҩ « On ne peut échapper ni aux souvenirs, ni aux remords, nos erreurs reviennent toujours nous hanter, qu'on s'en soit repenti ou non. » Gilbert Parker


Visiblement, je constituais une énigme pour lui, ce qui au fond, était plutôt amusant. Je voyais sur son visage qu'il cherchait un moyen de me percer un jour, sauf que je doutais fort qu'il y parvienne. Il ne découvrirait, tout au plus, qu'une petite partie de moi, mais pas celle qui l'intéressait. Comme tout le monde. Je me doutais qu'il tenterait encore et encore de savoir qui était la vraie Phoebe, et c'est là où tout casserait de manière définitive. C'était quasi inévitable.
-Est-ce que je peux savoir pourquoi j’ai l’impression que je t’ennuie et que tu ne m’apprécies pas ? C’est vrai, je ne t’ai jamais rien fait. Ok, je sais il n’est pas nécessaire d’avoir heurté quelqu’un pour qu’un quelconque sentiment négatif naisse. Mais quand même.
-Tu n'as cette impression que parce que je ne te donne pas matière à penser le contraire. Je te l'ai déjà dis il me semble. Mon reproche envers toi, c'est de t'être comporté comme tous les autres élèves d'ici. Tu n'as vu en moi que la maison à laquelle j'appartiens. Tu as fait ton choix. Maintenant tu tente de repartir sur de bonnes bases pour une raison qui m'intrigue, et qui ne te rend pas innocent à mes yeux. Je n'agis qu'en conséquence de la manière dont tu as agis. Ce n'est pas contre toi en particulier, si tu regardes bien, je suis comme ça avec tous ceux qui réagissent de cette manière. A savoir tout le monde.
La seule chose à lui reconnaitre, c'est qu'il n'avait, à ma connaissance, pas tenté de ternir un peu plus ma réputation. Mais je n'aimais pas sa mentalité. Je n'aimais pas sa façon de juger sans observer, sans tenter de connaitre. Moi au moins, je tirais mes conclusions de ce que j'observais, quitte à avoir faux sur toute la ligne. C'était son attitude que je condamnais. C'était cette même attitude qui me poussait à ne pas vouloir le connaître plus avant. Et je savais que, si il tentait de se rattraper, c'est bien parce que, d'une manière ou d'une autre, James et Remus y jouaient un rôle. Sans cela, je serais restée à ses yeux une vulgaire Serpentard à détruire. Je me tue à vous le répéter. L'image que l'on a de moi importe peu à mes yeux, mais je ne vois pas pourquoi je montrerais un tant soit peu d'estime envers une personne qui a des idées préconçues à mon égard, ou à l'égard de n'importe qui d'autre ici. Si pour vous ce n'est pas clair, permettez moi de m'en excuser, mais à mon sens, ça l'est parfaitement.
Soudain, il se leva d'un bond, l'air surexcité, comme un gamin. Finalement, tous les maraudeurs avaient cet air de gamin enjoué ma parole ! En même temps, ils se comportaient souvent comme tel, il faut l'avouer... Ils n'était pas franchement ce que l'on peut appeler des enfants de coeur...
- Je sais ! On aime tous les deux la musique ! Je doute que nos goûts musicaux soient les mêmes mais, on aime la musique moldue !
Youpi, un point commun. Je suis transportée de joie... ironiquement parlant. Ne serait-ce que par principe, je n'avais pas envie de lui permettre aussi facilement que cela de se racheter, autant que ça vaille à quelque chose ! Soit il comprendrait qu'il agissait comme un parfait idiot avec son jugement débile ne reposant que sur la maison de la personne ( et ses fréquentations, qui le poussaient soit à confirmer son opinion, soit à la revoir ), soit il resterait aussi stupide et j'aurais eu bien raison de ne pas accepter de suite de le compter parmi mes amis. Si toutefois c'était bel et bien le but... En tous les cas, je restais impassible face à son excitation soudaine, situation qui, vue de l'extérieur, aurait sans doute été assez marrante.
-Remus m’a dit que tu étais une spécialiste ! Ou alors si c’est pas lui c’est quelqu’un qui te connait. Enfin .. je crois, je sais plus. Bon dis moi. Est-ce que tu connais les Beatles ?!
Quand je vous dis qu'il y a Remus dans cette histoire...
-Ou si tu ne connais pas, fais moi découvrir de nouvelles musiques ! Pas du classiques hein avec Mozart ou je sais pas trop quel moldu au nom étrange, mais une musique bien avec un rythme, de belles paroles aussi c'est sympas. Enfin, je sais pas. Fait moi découvrir La musique!
Alors là, il me vexait ! Je n'étais pas inculte tout de même, je savais ce qu'était de la musique, de la vraie, tout de même !
-Oh je t'en prie, évidemment que je connais les Beatles, pour qui tu me prend ? Le point positif, c'est que tu pourras au moins te vanter d'avoir des goûts musicaux dignes de ce nom... Tu veux découvrir LA musique ? Soit, alors il te faut connaitre Barbra Streisand et Céline Dion. Sans cela, je crois que le mot " musique " perd tout son sens... Car certes, les Beatles sont excellents, mais aucun n'a une voix aussi puissante et émouvante, aussi pure, profonde, majestueuse, aussi incroyable que Barbra et Céline.
J'aurais par ailleurs adoré les entendre chanter en duos ces deux là, cela devrait être une explosion d'émotions et beauté. Elles étaient toutes deux si talentueuses, c'était... incroyable. Et avec de la chance, j'allais pouvoir suivre leurs traces.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ]

Revenir en haut Aller en bas

Starting now it's gonna be my turn ! [ Pv Sirius ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: POUDLARD :: Cinquième & sixième étages :: Volière-