Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

« Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret. » (A. Manzoni) - Feat Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: « Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret. » (A. Manzoni) - Feat Peter Jeu 10 Jan - 11:02

St James Park :
 

2ème jour du voyage – St James Park – Aux alentours de 18h


Deuxième jour du voyage pour certains étudiants de Poudlard. James en était ravi. La veille, il s'était amusé des réactions de Sirius lors de la visite au Musée d’histoire naturelle. (Et je ne prends même pas la peine de raconter le trajet en train, trajet durant lequel James avait décidé de voir s’il pouvait battre son taux de con*ries sorties au cours d’un trajet de Poudlard Express [La réponse est oui, pour ceux que ça intéresse !]). Bref, la journée de la veille avait été très intéressante pour James, qui, s’il devait choisir le moment le plus intéressant de la journée, ne saurait lequel choisir : Sirius semblait éblouit par chaque squelette de dinosaure ? Peter ayant eu une conversation fort intéressante avec Victoria Azarov ? Ou Remus ayant eu son rendez-vous avec Pandora (Rendez-vous arrangé par les soins de James !) ? Tout ça pour dire donc que, pour l’heure, James ne regrettait en rien ce voyage qui avait tenu toutes ses promesses ! Enfin, pas vraiment, non, parce que le malheureux Gryffondor n’avait pas réussit à obtenir un instant en tête-à-tête avec la jolie Lily. Ca n’avait pourtant pas été faute d’essayer ! Mais, à force de se prendre soit des claques, soit des vents, James en était venu à presque (j’ai bien dit presque !), à ne plus savoir comment s’adresser à elle sans que ça ne finisse mal (pour lui, la plupart du temps !). Du coup, pour l’heure, il se faisait plus distant (enfin, autant que possible, hein !). Il faut aussi dire que les jours passés, il s’était prit pas mal de « coups » provenant de la jolie préfète, ce qui l’avait pas mal douché ! C’est ainsi qu’il avait décidé de s’amuser un peu plus avec d’autres filles. Après tout, il y en avait tellement qui lui courraient après qu’il se trouvait bien souvent idiot à être focalisé sur la seule qui ne voulait pas de lui ! (Bien entendu, il n’incluait pas là les filles de Beauxbâtons ou de Durmstrang, elles, il les mettait à part ! Simplement parce qu’elles n’avaient pas toutes eu bien le temps de découvrir à quel point il était cool ! Elles étaient occupées à s’habituer aux lieux, et à se faire à leurs nouveaux camarades. La nouveauté distrait, et là, non seulement, elles étaient nouvelles, mais en plus de ça, il y avait une autre école qui était présente... Mais bon, James avait suffisamment confiance en lui pour savoir que la plupart des nouvelles l’avaient remarquée !) Tout cela pour en venir au fait suivant : James devait avoir un grave problème mental pour être autant obnubilé par Lily. A croire que plus elle le repoussait, et plus il la trouvait attirante !

Secouant la tête, le jeune sorcier quitta le monde des pensées pour se focaliser sur le présent. Après avoir passé la matinée dans le Musée Tussault (plus à s’amuser des réactions de Lily devant les statues de cires qu’à observer les statues en question), James avait mit l’ambiance avec les autres Maraudeurs lors du déjeuner. Repas qui avait eu lieu à l’abri du Covent Garden, en raison de la pluie (surprenant pour l’Angleterre, vous ne trouvez pas ? Oo). La plupart des élèves avaient semblés un peu trop amorphes pour James et Sirius. Les deux amis s’étaient alors mis en tête de les réveiller en faisant quelques farces, que je ne vais pas évoquer ici, ça serait bien trop long ! Aussi je vous laisse imaginer ce qu’ils ont pu faire ! Toujours est-il qu’ils avaient atteint leur but (en se faisant parfois disputer par certains de leurs comparses, mais ils n’avaient jamais été trop loin, présence des prof oblige !) Et le gros avantage de la situation, c'est que les deux amis avaient attirés l'attention des filles sur eux. Et oui, faire le pitre (sans paraître trop idiot, ils savaient doser pour rester un minimum intelligent et avoir l'air cool en même temps : tout un art !), était ce qu'ils affectionnaient le plus, en cette période de leur adolescence où leurs hormones les travaillaient grandement... Lors de la balade en bateau, James avait flirté ouvertement avec Alvira. Les regards agacés que les autres filles lançaient à la jolie brune avaient fortement amusé le poursuiveur, qui avait alors continué de plus bel ! S'amuser à laisser planer le doute sur la relation qu’il entretenait avec la jeune sorcière était très drôle (d'autant plus qu'elle était loin d'être laide, donc, il n'avait pas trop à se fouler pour rentrer dans un jeu de séduction !)

A présent, les élèves se trouvaient dans le St James Park. Le jeune sorcier avait profité de quelques minutes avec Sirius pour peaufiner les derniers détails de leur fête d’anniversaires à venir. Les deux amis étaient surexcités à la perspective de l’immense fiesta à venir, et s’étaient à nouveau surpassés ! Maintenant que tout était réglé, Sirius fit savoir à James qu’il avait à faire ailleurs. Inutile de traduire, vous avez tous comprit je pense : il devait aller voir une fille ! James haussa les épaules en souriant, se demandant si son ami allait un jour cesser de draguer toutes les filles qu’il croisait. L’anglais en était presque venu à trouver heureux que des étudiants étrangers soient venus pour l’année : à la longue, Sirius allait faire « le tour » des filles de Poudlard, alors là, avoir un peu de « sang-frais » l’occupait un peu, non ?

Secouant la tête, James avisa Peter, un peu plus en avant. Son ami semblait songeur, ce qui intrigua James. Il décida d’aller le rejoindre, pour lui parler un peu. Après tout, si son ami avait des soucis, il fallait bien qu’il aille lui parler, il ne pouvait le laisser comme ça ! Et s’il avait vu faux, tant pis, il n’avait pas besoin de raison particulière pour vouloir passer du temps avec l’un de ses meilleurs amis, si ? Au vu de l’importance que James accordait à l’amitié, il était clair que, souci ou non, il aimait à passer du temps avec ses amis, dès qu’il en avait l’occasion. Même si, la plupart du temps, il était toujours avec les mêmes ! Tout en se dirigeant vers lui, il se demanda où était Remus, avant de le voir, sur un banc, conversant avec d’autres élèves. Arrivé à la hauteur de Peter, James le bouscula gentiment, d’un coup d’épaule :

« Alors, mon vieux, on est à Londres, dans le plus beau parc de la ville, et toi, t’es... Rêveur... Qu’est-ce que t’as encore ? »

Et oui, James adorait vraiment ce parc... (Et pour ceux qui ont un doute : Oui, ça a bien à voir avec le nom du parc, que voulez-vous, James adore son prénom !) Mais ça ne l’empêchait pas d’être parfois sérieux, et c’était encore heureux, parce qu’il ne pouvait l’être, alors qu’il s’amusait tout le temps à se la jouer « fier », il ne serait jamais sérieux. Remarquez, il était rarement très sérieux ! Tout en continuant à marcher aux côtés de son ami, il ajouta :

« Au fait, on a enfin tout préparé avec Pat’ pour la fête d’anniversaires ! Et je peux te dire que ça va vraiment être géant ! Mieux que l’année dernière ! »

Certes, c’était une annonce que James faisait tout les ans. Mais il faut aussi dire que c’était tous les ans vrai ! Les deux compagnons débordaient d’idées pour organiser des fêtes trop cools, et ne semblaient pas prêts de s’arrêter de si tôt ! Mettant ses mains dans ses poches, James fit un grand sourire, montrant à quel point il avait hâte d’y être. Il lui fallait juste savoir quel serait son déguisement, mais ça, il y réfléchissait souvent (même en cours, c’est pour dire ! En fait, il n’y avait que lors de matchs de Quidditch qu’il n’y pensait pas !)
Revenir en haut Aller en bas

« Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret. » (A. Manzoni) - Feat Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: Le Monde :: Angleterre :: Londres :: Londres Moldue :: Centre Historique :: Palais de Westminster et Big Ben-