Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Etre ou ne pas être..[Narcissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Etre ou ne pas être..[Narcissa] Mer 24 Aoû - 21:35

Aujourd’hui, j’étais près du lac. Qu’est-ce que j’y foutais ? Je n’en savais rien. Peut être bien que je voulais me noyer. Si Sirius me voyait. J’étais plus que pitoyable. En même temps, j’étais Regulus Black. Donc forcément, j’étais pathétique. Mais depuis mardi, tout s’éclairait dans ma tête. Je savais que je voulais me barrer, où j’allais à peu près me cacher, sous un pont ou dans la rue côté moldu, et j’essayais de savoir combien de temps, je pourrais à peu près tenir sans me faire repérer. Sûrement moins d’une semaine. J’allais devoir faire attention à tout et ne faire confiance à personne. Heureusement que j’étais bien entraîné ici. Vivre seul me plaisait énormément et ce n’était pas parce que j’avais retrouvé mon grand frère que j’allais forcément mieux. Au contraire, j’avais l’impression que j’allais de plus en plus mal car je lui avais tout dit ou presque. Sirius ne saurait jamais tout ce que je pouvais penser au fond de moi. En même temps, je pensais à tellement de trucs que personne ne pouvait réellement savoir ce que je pensais. Et toutes ces pensées me rendaient malade de moi-même. Je me rendais compte que j’étais égoïste, égocentrique et que je ne voyais pas tout le mal que je faisais autour de moi. Comment allait réagir Narcissa quand elle saurait que je voulais partir ? Je n’osais même pas imaginer sa réaction. J’avais un peu l’impression que j’allais la trahir mais les évènements de cet été me revinrent en mémoire et ça me regonfla alors d’envie de partir. Je ne voulais pas repenser à cette souffrance et pourtant tout me revenait en mémoire.


A force de penser, je me rendis compte, et heureusement à temps, que j’étais à moitié dans le lac et que j’allais continuer d’avancer pour rien, et qu’en plus, j’étais tout habillé. Je sortis de l’eau, tout comme j’essayais de sortir de mes pensées. C’était malin, maintenant j’avais l’impression d’être frigorifié. En fait, c’était plus qu’une impression, c’était la réalité. J’avais froid, très froid même. Mais tant pis. Je crois que cette sensation pourrait me réveiller de mes pensées sordides et déprimantes. J’aurais quand même failli me noyer et inconsciemment. C’était ça le plus grave. Plus je restais dans mes pensées et plus je faisais n’importe quoi. Et je ne savais pas ce qu’il fallait que je fasse pour arrêter de penser. En fait, je crois que rien ne pouvait m’arrêter de penser à tout ça. Même si j’en parlais à mon frère, même si je pouvais peut être en parler à ma cousine, Narcissa. Rien ne pouvait m’aider à oublier tout ça. Je crois que j’étais définitivement perdu. Irrécupérable, aussi. Et d’un coup, je ne savais pas pourquoi, je me suis mis à pleurer. Encore une fois. J’avais l’impression de ne plus fatiguer de tout ce que je pouvais faire. Mais j’y faisais quand même. Comme un pauvre débile, que j’étais. De toute façon, personne ne viendrait me parler et je ne m’en plaignais pas. Je regardais les heures défilées et je commençais à attraper un rhume, tout ça parce que j’avais été assez idiot pour me retrouver dans le lac et aussi pour rester dans le vent juste après.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etre ou ne pas être..[Narcissa] Jeu 25 Aoû - 17:46

    Narcissa était folle de rage, folle d’inquiétude. Dans les couloirs sombres des cachots, elle déambulait, fulminante de colère. Ses talons claquaient au sol dans un rythme frénétique, tandis que sa robe de sorcière volait derrière elle, fouettant l’air. Ouvrant la porte de la salle commune avec force, elle ne prêta pas attention aux regards qui pouvaient être sur elle. Non, c’était plutôt elle qui dévisageait ceux qui se trouvaient ici, ses yeux bleutés prenant une teinte sombre. Bien trop sombre pour annoncer une bonne nouvelle. Ceux qui la regardaient paraissaient abasourdie, ne sachant pas quoi faire pour calmer leur reine. Les plus malins eux, évitaient son regard, trouvant tout à coup intéressant d’observer les tapisseries vertes et argents qui décoraient leur lieu. Ils étaient vraiment intelligents, sauf l’un deux, celui qu’elle cherchait. D’un pas rapide, elle s’approcha de lui, le saisissant par l’épaule pour qu’il lui fait face. Son regard apeuré aurait pu faire rire Cissy, mais elle était bien trop en colère pour cela:

    -Où est Regulus Black ?!

    Voilà la raison de toute cette colère. Elle avait entendu des murmures tandis qu’elle se rendait à sa salle commune, comme quoi celui paraissait extrêmement étrange aujourd’hui. Et quand elle savait que cette situation était ainsi, Narcissa ne pouvait s’empêcher d’exprimer son inquiétude par de la colère. Une colère noire et puissante qui écrasait ceux qui se tenaient contre celle-ci. Cissy avait donc décider de s’adresser à un élève de l’année de son cousin, qui aurait pu savoir où il était passé. Et le pauvre petit tremblait comme une feuille sous la poigne de la verte, à tel point qu’il n’avait pas à prononcer un mot. Quel comportement de faible il avait là ! Comment ce détritus pouvait s’être retrouvé chez les Serpents ?!

    Narcissa sortit sa baguette de sa robe, coupant court à tous les murmures qui s’étaient élevés quand elle l’avait saisit. La pointe de celle-ci s’enfonça dans la gorge de l’élève, faisant déjà apparaitre une belle couleur rouge qui garderait pendant un long moment.

    -Répond tout de suite, espèce de moins-que-rien, ou sinon, je n’aurais aucune pitié à faire souffrir un élève qui ne m’aide pas, même si tu es dans ma maison.

    Son regard balaya doucement le reste de la salle et un sourire dément apparut sur ses lèvres.

    -Et puis tous ses élèves ne diront rien, bien évidemment, il ne faut pas faire tâche à leur chère préfète, j’ai raison ?!

    Aucune réponse mais elle savait que celle-ci était positive. Maintenant tout le monde était mis dans le même sac. L’élève ouvrit doucement la bouche, sous les regards pleins d’encouragements de ses camarades:

    -Je crois qu’il se dirigeait…vers le …Lac…

    Ses derniers mots fut plus durs à prononcer, la pointe de la baguette de Cissy s’enfonçant de plus en plus sous le coup de l’exaspération. Pour sans un mot, elle le relâcha et s’élança vers la sortie, saisissant sa cape en même temps, tandis qu’il se laissa tomber au sol. Des êtres faibles, voilà par quoi elle était entourée, décidemment !

    Narcissa ne tarda pas à arriver au lac. Dieu, était-il assez fou pour … ? Mais son esprit se ferma complètement quand elle l’aperçu, face au lac. Son cœur fut soudainement plus léger, le poids de l’inquiétude s’étant envolé. Elle se fit plus lente en s’approchant de lui, comme pour ne pas l’effrayer, mais pourtant sa voix fit l’effet inverse:

    -Regulus Black, quelle idée de me rendre aussi inquiète !

    Pourtant, elle regretta ses mots quand elle s’aperçut de plusieurs détails: le tracé des larmes sur ses joues, son expression amoindri et ses vêtements trempés. Rapidement, elle détacha sa cape de ses épaules et s’agenouilla aux côtés de son cousin. Son regard était criant de panique. Cissy passa le vêtement autour de lui, approchant son corps de celui-ci pour serrer son cousin dans ses bras, tentant de le réchauffer.

    -Reg… Qu’est-ce qui ne va pas ? Parle-moi, veux-tu…

    La voix de la Reine était brisée par l’émotion. Oui: il n’y avait bien que Regulus Black pour la mettre dans un tel état, réussissant à la faire passer de la colère à l’inquiétude. Quoi de plus normal, il faisait parti de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etre ou ne pas être..[Narcissa] Jeu 25 Aoû - 20:02

Toujours penser, réfléchir, ça me perturbait. Il fallait vraiment que j'arrête. Heureusement que j'étais bien, à l'âge où on ne doit pas réfléchir. En plus, j'en avais pas envie. Je n'avais plus envie d'essayer de comprendre pourquoi ça m'arrivait. Et puis soudain, j'entendis:

-Regulus Black, quelle idée de me rendre aussi inquiète !

Je levais soudainement le regard vers la voix qui avait parlé et je vis Narcissa, ma cousine. La seule personne que je voulais voir. Que j'acceptais de voir, plutôt. Celle qui était super gentille avec moi, la seule de la famille Black. Je regardais alors de nouveau le sol et je lançais, doucement:

Désolé...

Comment j'avais pu craquer à ce point? J'étais un Black!! Je devais respecter ce nom et ce rang. Mais je voulais tellement me rapprocher de Sirius que j'en avais plus rien à faire des Black. Je regardais mes mains, puis à nouveau Narcissa, non sans m'être au préalable calmé. Je n'aimais pas quand elle me fixait comme ça. J'avais toujours l'impression que j'étais mourant ou que j'avais fait quelque chose de mal. Soudain, je me retrouvais contre elle et j'avais enfin un peu de chaleur. Je restais contre elle, appréciant son contact.Et soudain, je me remis à penser à Sirius. J'aurais voulu que ça soit lui, qui soit ici, à la place de Narcissa. Qu'il sourit encore en me disant: "Et alors Reggie, on essaye de suivre mon exemple..." . Mais non, il me détestait, il ne voulait plus me voir, fini, rideau. A cette pensée, les larmes me remontèrent aux yeux. Non, j'étais vraiment trop faible. Et pourtant, si je pouvais devenir cet autre que toute la famille Black attendait, je n'aurais plus à penser à tout ça. Enfin bref, je me torturais l'esprit pour rien. Soudain, Narcissa me demanda:

-Reg… Qu’est-ce qui ne va pas ? Parle-moi, veux-tu…



J'hésitais à lui dire que je pleurais pour Sirius. Elle me prendrait pour un gros bébé. Mais mon attitude de cette journée lui prouvait déjà que j'agissais comme un enfant de cinq ans. Je me replongeais dans mes pensées et j'imaginais une autre vie. Où j'étais à Gryffondor et que je m'entendais avec mon frère. Cette vie là, je l'avais tellement rêvée. Mais non, j'étais à Serpentard. Je jouais drôlement avec mes nerfs en ce moment, et ce n'était pas bon. Et c'est dans un flot de larmes que je lâchais:


Il m'a abandonné... Narcissa, je me sens seul.. Je suis si seul... Il n'avait pas le droit de faire ça.. Pourquoi il l'a fait, hein? Pourquoi il ne m'a pas emmené avec moi? J'aurais voulu...


Je m'interrompis et je regardais mes mains. Je savais que je lui faisais du mal en lui disant ça mais elle m'avait demandé ce qui n'allait pas.Je la regardais de nouveau, avec mes yeux pleins de larmes et je lançais:

Tu sais combien j'ai envie de le rejoindre mais je sais qu'il me rejetterait parce qu'il croit que je suis comme vous... Mais il ne me connaît pas. Il ne sait pas qui je suis.. Personne ne le sait... et puis de toute façon, je suis rien... regarde moi, je suis rien du tout...


Je m'interrompis de nouveau, prenant un caillou et le balançant fort dans le lac, je m'énervais. C'était rare que je le fasse, mais là j'en avais besoin. J'hurlais alors:

Ce n'est qu'un traître!! Un sale traitre... un lâcheur!!! Il m'a abandonné et moi je verse des larmes pour lui.. je suis stupide...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etre ou ne pas être..[Narcissa] Ven 26 Aoû - 10:22

    -Il m'a abandonné... Narcissa, je me sens seul.. Je suis si seul... Il n'avait pas le droit de faire ça.. Pourquoi il l'a fait, hein? Pourquoi il ne m'a pas emmené avec moi? J'aurais voulu...

    L’étreinte de Cissy se fit plus raide. Alors, il était dans cet état à cause de ce traître ? Elle savait bien que tout cela devait être difficile pour lui, autant que cela aurait pu être dure pour Narcissa si elle aurait dans la même situation avec Bella. Enfin, rien que de penser à cette situation était improbable. Jamais Bellatrix aurait trahi son sang: elle était bien trop intelligente et noble pour cela. Ca aurait été d’une telle stupidité. Mais quand bien même tout cela serait arrivé aux sœurs Black, Cissy se serait peut-être retrouvé dans le même désarroi que Regulus… A ne pas savoir quoi faire: choisir entre son sang et sa famille. Une situation pesante et oppressante en somme, qui paraîtrait détestable à n’importe qui.

    C’est pour cela que Narcissa continua de serrer Regulus dans ses bras, essayant de se calmer elle-même, et de ne pas s’énerver sur son jeune cousin qui paraissait si fragile à ce moment. Elle avait peur de trop le brusquer et que celui-ci perdre le peu de raison qu’il possédait maintenant. Qu’il franchisse la limite et qu’il passe à l’ennemi. Mais il était de sa famille, soit il faisait parti du point faible de la Reine. Elle aurait été prête à tout sacrifier pour protéger ses proches… Qui sait, peut-être qu’un jour ce défaut sera une qualité ?

    -Tu sais combien j'ai envie de le rejoindre mais je sais qu'il me rejetterait parce qu'il croit que je suis comme vous... Mais il ne me connaît pas. Il ne sait pas qui je suis.. Personne ne le sait... et puis de toute façon, je suis rien... regarde moi, je suis rien du tout...

    Mais comment garder son calme quand elle entendait de telles inepties ? Dans de tels moments, elle voulait le gifler, lui hurler dessus de se reprendre et de regarder la vérité en face: il était trop tard pour faire marche arrière. Et puis ce « comme vous »… Aux oreilles de la Verte, ces deux petits mots se laissaient entendre comme une insulte. Rire, elle devrait en rire pour le réconforter. Mais non, elle avait changé. Pourquoi devrait-elle être considéré comme ces méchantes dans les contes ? Pour ces stupides gryffondor étaient toujours ceux qu’on acclamait ? Ceux qui brillaient par leur courage, et leur stupide loyauté. Et les serpents, les plus vils, les moins aimés. De toute manière, elle n’avait pas besoin de l’amour des autres, elle avait déjà assez de sentiments: l’amour de sa sœur, l’amitié de Gaël, la complicité de Lucius, la protection de Rabastan. Pourquoi quémander la reconnaissance de stupides sorciers qui ne savaient pas les vraies valeurs de ce monde ? Ces êtres pitoyables qui se vautraient dans une vie qu’ils pensaient parfaite, alors qu’elle transpire de défauts puants et de sentiments misérables. Acclamer les Héros, détester les Méchants. Depuis toujours c’était cette philosophie qu’on transmettait à tous les enfants, dans ces contes qu’ils considéraient comme une sainte écriture. Mais Narcissa réécrirait une histoire où cette fois, tout ne finit pas bien pour le charmant Prince, et où la sorcière triomphera sur le bien. Cette histoire en apprendrait beaucoup aux jeunes des futurs générations.

    -Ce n'est qu'un traître!! Un sale traitre... un lâcheur!!! Il m'a abandonné et moi je verse des larmes pour lui.. je suis stupide...

    Elle laissa son cousin s’emporter dans ses bras jusqu’à ce qu’il se calme. Attendant quelques secondes dans un silence pensant, Cissy saisit son visage par le menton, afin que son regard transperce le sien. D’une certaine manière, elle avait reprit ce rôle de Reine, celle à qui on ne refuserait rien, mais son regard brillait toujours de cette lueur tendre, qu’elle n’adressait qu’à sa famille et amis.

    -Oui, tu es stupide Regulus. Je ne vais pas te contredire là-dessus, cela serait mentir. Tu fais honte au nom des Black, et même si tu aurais souhaité ne jamais porter cette héritage, il est trop tard. Il te suivra jusqu’à ton dernier souffle.

    Sa voix était lasse, comme si elle répétait une chanson depuis plusieurs fois déjà. Pourtant, c’était la première fois qu’elle adressait ses mots à son cousin. Elle avait peut-être atteint sa limite.

    -Tu souffres pour un traître à son sang, c’est ton choix. Mais ne montre pas cette faiblesse aux autres, garde la pour toi, ne montre cela qu’à moi. Sinon, tu sais pertinemment ce qui se passera.

    Oui, elle se mettait en danger pour lui, mais que pouvait-elle faire d’autre ? L’abandonner ? Jamais ! Elle n’abandonnait pas les siens.

    -Maintenant, si tu souhaites devenir quelqu’un d’autre, celui que ton frère voudrait que tu sois…Encore une fois c’est ton choix… Mais tâche de ne plus me faire face, car je ne sais pas si je pourrais te regarder avec ce même regard…Retiens bien que ton frère se fiche de toi, tant qu’il est avec ses très chers Gryffondor…

    Tout se résumait à un simple choix: abandonner tout ce qu’il avait pour l’amour d’un frère, ou bien rester ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etre ou ne pas être..[Narcissa] Ven 26 Aoû - 12:00

Je la regardais, je m'étais enfin calmé... dans tout. Les larmes disparurent, mon énervement aussi. Heureusement qu'elle était là. Elle avait parlé et tout me semblait clair. Non, je n'étais pas faible et oui, j'avais l'héritage et le nom Black à porter. Je restais de marbre. Il fallait vraiment que je fasse attention la prochaine fois mais il y avait Sirius. Sirius, qui me manquait terriblement. M'enfin, elle avait raison sur un point. Il avait ses gryffondor et donc le petit Regulus n'existait plus. Je soupirais, agacé qu'elle ait raison et agacé par moi-même. J'étais donc à ce point, faible?Bah oui, il fallait me voir. Je restais enfin calme, je ne voulais plus parler, parce que ses reproches déguisés m'avaient touché.

-Oui, tu es stupide Regulus. Je ne vais pas te contredire là-dessus, cela serait mentir. Tu fais honte au nom des Black, et même si tu aurais souhaité ne jamais porter cette héritage, il est trop tard. Il te suivra jusqu’à ton dernier souffle.

Et voilà ça commençait déjà. Je faisais honte à la famille, si Père me voyait, je crois que j'aurais connu sa colère. Et Mère, alors, je l'aurais déçue et ce n'était pas vraiment mon but dans ma vie. Je baissais la tête comme un coupable et je lançais un simple:

Désolé Narcissa... promis, je ne le ferais plus...Je ne veux pas que tu me dises ça... Je ne fais pas honte.. J'éprouve juste des sentiments... c'est humain, Narcissa...

Mais que prenait-il? Deviendrais-je un Sirius en puissance? Oser lui répondre ça.. Je savais que c'était de l'insolence. Mais bizarrement, j'y prenais goût.Je regardais mes mains, n'osant pas affronter son regard. Narcissa n'était pas Bellatrix et heureusement encore, parce que là, je ne crois pas que j'aurais osé répondre comme je venais de le faire.

-Tu souffres pour un traître à son sang, c’est ton choix. Mais ne montre pas cette faiblesse aux autres, garde la pour toi, ne montre cela qu’à moi. Sinon, tu sais pertinemment ce qui se passera.

Cette fois-ci, je la regardais enfin. Un mince sourire moqueur s'afficha sur mon visage et je répliquais, à la Siriusienne:


Et si cette faiblesse comme tu dis, était une force? Si ce sentiment qui s'appelle l'amour fraternel était au contraire quelque chose qui me donnerait l'envie de devenir comme lui..Quand à ce qui se passera.. Non, je ne sais pas.. En fait, je ne cherche même plus à savoir...


Enfin, un rire sortit de ma bouche, et j'appréciais grandement ce son. On aurait dit Sirius qui parlait. J'avais réussi à en faire une parfaite imitation. Bien entendu, Narcissa savait que je n'avais osé ne faire ça qu 'à elle et si elle me demandait de le répeter à mes parents, ou aux siens, ou même à Bellatrix, elle savait que je n'oserais pas. Quoi que maintenant, j'avais pris goût à ça. Et si je devenais un Sirius bis? Cela me tentait grandement. Je la regardais de nouveau et j'entendis:



-Maintenant, si tu souhaites devenir quelqu’un d’autre, celui que ton frère voudrait que tu sois…Encore une fois c’est ton choix… Mais tâche de ne plus me faire face, car je ne sais pas si je pourrais te regarder avec ce même regard…Retiens bien que ton frère se fiche de toi, tant qu’il est avec ses très chers Gryffondor…

Et elle touchait dans un point sensible. Peut être que j'étais son frère mais je n'étais pas ses amis de Gryffondor. Cela me calma aussitôt. Je n'étais pas lui. Je n'avais pas cette force qui me tenait jusqu'au bout pour tenir tête aux Black. Non, j'étais faible et ça , Narcissa le savait. Je la fixais d'un air noir et je répliquais, rageur:

Je veux rien devenir du tout.. Laissez moi être moi, tous!! Je veux être simplement moi et qu'on m'aime comme je suis, pour ce que je suis ... Mais ça c'est comme demander aux Black de parler aux moldus... Impensable.. Regarde moi, Narcissa! Tu vois bien que je ne suis pas moi.. que je joue un rôle ... et sérieusement, ça commence à me fatiguer...

Et oui, je me rebellais enfin. C'était une nouveauté. Une nouveauté Regulusienne. Mais j'étais fier de moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etre ou ne pas être..[Narcissa] Dim 28 Aoû - 12:02

    Le fait que Regulus se calme, calma en même temps Cissy. Sa respiration se fit plus profonde et silencieuse, de telle manière à ce que, bientôt, on ne l’entende plus. Elle avait cette étrange impression qu’à chaque fois qu’elle entretenait une discussion avec son cousin, elle devait porter le rôle de méchante, celle qui était là pour le remettre en place. Mais même si tout le monde pouvait penser que cela était de nature purement agressive, il en était tout le contraire. Elle se devait de le protéger, qu’on ne découvre pas ses faiblesses, car malheureusement, si sa sœur venait à être au courant de tout cela, le fait d’éliminer un deuxième frère Black ne devrait pas la déranger, bien au contraire: sa baguette en serait ravie.


    -Désolé Narcissa... promis, je ne le ferais plus...Je ne veux pas que tu me dises ça... Je ne fais pas honte.. J'éprouve juste des sentiments... c'est humain, Narcissa...

    Humain, humain, humain… C’était surtout une preuve de faiblesse. Aux yeux de la blonde, les sentiments futiles n’étaient que dérisoires, une option qu’on choisissait quand on ne ressentait pas la force que la nature nous avait donné. Et la Reine des Serpentard avait bien compris les dons qu’on lui avait accordé.

    « Si tu souhaites devenir plus humains, abandonne tes pouvoirs. Ca sera bien plus simple pour toi. »

    Pour une oreille novice dans les paroles acerbes de la jeune femme, on ne pourrait que ressentir une violence et un sarcasme sans fin. Pourtant, on pouvait déceler une note musicale, comme un rire profond qui faisait trembler chaque mots qu’elle prononçait. Et le demi-sourire qui étira le coin de ses lèvres était comme une preuve tangible qu’il ne fallait pas toujours se fier à la première écoute.

    -Et si cette faiblesse comme tu dis, était une force? Si ce sentiment qui s'appelle l'amour fraternel était au contraire quelque chose qui me donnerait l'envie de devenir comme lui..Quand à ce qui se passera.. Non, je ne sais pas.. En fait, je ne cherche même plus à savoir...

    Cissy ne releva même pas l’arrogance dans ses mots. Relever cela serait pour elle comme l’approuvait, chose que jamais elle ne ferait. Car il était bien évident qu’il avait beau être son cousin, jamais elle ne laisserait quelqu’un prendre pouvoir sur elle. Sur ce point, elle ressemblait beaucoup à Bellatrix: la torture n’était qu’une source différente de l’enseignement après tout.

    « Si le faiblesse était une force, je ne pense pas qu’elle porterait ce nom cousin. Enfin, des gens faibles ont réussis à mener une vie minable et à l’abri de toutes lumières. Ne réponds pas s’il te plait ! »

    Sur ce mot, elle leva une main comme pour l’arreter avant, son visage affichant une mine rieuse et moqueuse.

    « Je sais déjà ce que tu vas me répondre ! « Je n’ai pas besoin de gloire, tant que j’ai mon Sirius ! » »

    Elle avait imité son jeune cousin avec beaucoup d’humour, ébouriffant ses cheveux comme pour lui montrer qu’elle ne voulait en aucun cas le vexer. Même si elle pensait que le décoiffer n’était peut-être pas assez convaincant…

    -Je veux rien devenir du tout.. Laissez moi être moi, tous!! Je veux être simplement moi et qu'on m'aime comme je suis, pour ce que je suis ... Mais ça c'est comme demander aux Black de parler aux moldus... Impensable.. Regarde moi, Narcissa! Tu vois bien que je ne suis pas moi.. que je joue un rôle ... et sérieusement, ça commence à me fatiguer...

    Les sourcils de Narcissa se fronça d’incompréhension, tandis qu’elle retirait doucement la main de ses cheveux. Comment un gamin pouvait-il être autant torturer ? Cela devenait insupportable à sa vue, elle aurait voulu aller parler à ses parents, mais elle savait que les conséquences ne seraient pas des plus gaies: chez les Black, les tares sont rapidement effacés de toutes mémoires, voir de tous cœurs.

    « Allons, Regulus. Ne penses-tu pas qu’ici tout du moins tu pourrais essayer d’être un peu plus toi ? Cesse de torturer, tu risques de m’arracher des larmes sinon. Prends donc en considération que tu as des ennemis et des amis ici, et montre ton vrai visage à ceux que tu le souhaites, si tu leur portes assez de confiance. »

    Cissy lui adressa un sourire plein de tendresse, hésitant à lui pincer la joue comme elle le faisait quand ils étaient plus petits et qu’elle adorait le sermonner comme une mère.

    « Mais bien sur, je ne t’ai jamais donné ce conseil, tu me comprends ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etre ou ne pas être..[Narcissa] Dim 28 Aoû - 13:06

Je la regardais, elle restait étrangement calme. Enfin, en même temps, je ne devais pas avoir l'air crédible non plus. Je regardais mes mains, d'un air fatigué. A force de faire toute ces insomnies, je savais que je n'arriverais à rien. Je fixais mes mains quand soudain j'entendis:

« Si tu souhaites devenir plus humains, abandonne tes pouvoirs. Ca sera bien plus simple pour toi. »

Je relevais la tête. Bien sûr que j'y avais déjà pensé. Mais j'étais trop lâche pour avoir le courage de le faire. Quoi que cette année, je pouvais bien le tenter si je voulais. Je la regardais, fixement dans les yeux, pour lui prouver que j'allais être très sérieux et je lançais:

J'y déjà pensé, figure toi.. Et je crois bien que cette année...


Mais je m'interrompis. Quand normalement, on avait prévu quelque chose qui n'était pas très normal, on ne l'annonçait pas. Surtout pas à sa cousine. Oui, je voulais tenter de m'enfuir. Mais ça, je n'allais pas lui dire. Où que non, je savais d'avance que ça allait la décevoir. Je replongeais dans mes pensées, me taisant de nouveau. J'avais envie de partir. Même maintenant, je n'avais plus envie de rester à Poudlard, de le voir heureux alors que moi, je faisais tout pour qu'il me remarque. Mais non, je ne devais pas en faire assez. Et si fuguer, était le meilleur des moyens de partir?


« Si le faiblesse était une force, je ne pense pas qu’elle porterait ce nom cousin. Enfin, des gens faibles ont réussis à mener une vie minable et à l’abri de toutes lumières. Ne réponds pas s’il te plait ! » « Je sais déjà ce que tu vas me répondre ! « Je n’ai pas besoin de gloire, tant que j’ai mon Sirius ! » »

Elle se moquait de moi. Je la fixais avec un air noir. Pourquoi fallait il qu'elle parle de Sirius. Je répliquais, hurlant:


J'en ai rien à faire de lui.. C'est qu'un crétin de Gryffondor... Qu'il y reste avec ses loosers d'amis.. j'en ai plus rien à faire... Il n'existe même plus pour moi...


Elle l'avait bien cherché. Sirius était un point sensible pour moi. De plus, je ne pensais pas un mot de ce que je venais de lui dire. Sirius était tout pour moi. Et j'allais lui prouver.


« Allons, Regulus. Ne penses-tu pas qu’ici tout du moins tu pourrais essayer d’être un peu plus toi ? Cesse de torturer, tu risques de m’arracher des larmes sinon. Prends donc en considération que tu as des ennemis et des amis ici, et montre ton vrai visage à ceux que tu le souhaites, si tu leur portes assez de confiance. »


Je la regardais de nouveau et je répliquais sèchement:


Tu sais, Narcissa, si je me montre qui je suis vraiment, tous les Serpentards me tomberont dessus... Parce que le vrai moi est un Gryffondor...


Je soupirais, un tantinet agacé. Tant pis pour moi, j'allais lui dire. Je me levais soudainement, et je lui lançais:


T'inquiète pas ... je ne dirais rien... de toute façon, je crois que je vais me barrer de cette école.. j'en ai ras le bol de tout... Tu vois, ce que je vais faire, je vais fuguer... partir loin.. là où personne ne me trouvera....Moi je ne me la joue pas à la Sirius.... Je ne vais pas chez des amis,... moi je pars plus loin que ça...

Je commençais à partir dans la direction opposée du château. Je mis mes mains dans mes poches et tandis que je m'éloignais de Narcissa, je m'éloignais également dans mes pensées. Oserais-je vraiment le faire, là , tout de suite, devant elle. Ou bien, j'allais attendre. Que personne ne me voit. Quand on sortirait à Pré- au -Lard.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Etre ou ne pas être..[Narcissa]

Revenir en haut Aller en bas

Etre ou ne pas être..[Narcissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-