Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

J. InkCrow Ndiaye - Free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


6ème année ϟ Poursuiveur


ϟ Parchemins postés : 541
ϟ Date d'inscription : 30/03/2012
ϟ Age : 22
ϟ Points : 66

Feuille de personnage
ϟ Âge: 16 ans
ϟ Maison/Profession: Gryffindor ~
ϟ Relations:
MessageSujet: J. InkCrow Ndiaye - Free Ven 8 Mar - 16:37

Identité

ϟ Prénom(s) : Jangor
ϟ Nom : Ndiaye
ϟ Pseudonyme : InkCrow (encre/corbeau)
ϟ Age : Entre 30 et 35ans
ϟ Date et lieu de naissance : Au choix, mais en quelque part en Afrique
ϟ Sang : Mêlé
ϟ Camp : Neutre. Il travaille autant pour l'Ordre que pour les Mangemorts, et ne suit que ses propres opinions.
ϟ Profession : Tatoueur à Pré-Au-Lard, et il tient la boutique de Vaudouisme sur l'Allée des Embrumes, avec sa femme.
ϟ Particularité : Hypersensible à la magie [pour toute question par rapport au don, contacter Dray] + Son corps est recouvert de tatouages extrêmements variés, dont plus de la moitié sont dotés de pouvoirs magiques, qu'il s'est gravé dans la peau lui même
ϟ Feat : Lil Wayne









Information
L'Histoire de Jangor ...
Jangor est né dans un village sorcier en Afrique, où il a passé toute son enfance et une partie de son adolescence. Depuis toujours, il possède le don de sentir la magie : celle des auras des sorciers, mais aussi celle qui émane de certains objets magiques (ou imbibé de magie à cause d'un contact prolongé avec elle) et des sortilèges, un peu comme un sixième sens. C'est certainement ce qui à engendré l'atmosphère mystérieuse qui semble flotter autour de lui en permanence. Vers ses 15 ans, il a quitté l'Afrique avec ses parents pour s'installer en Angleterre. En plus du dépaysement et parfois du racisme, que ce soit parce qu'il n'est que sang-mêlé ou parce qu'il est africain, il ne se sentait pas vraiment à sa place, d'autant plus que contrairement à tous les autres jeunes sorciers de son âge, il ne fréquentait pas Poudlard. Il a enchaîné des petits boulots dès qu'il a été en âge de le faire, pas toujours très légaux, avant de retourner dans son pays. Grâce à une « Ancienne », il s'est perfectionné dans les magies issue de sa culture, dont le vaudouisme dans lequel il se montrait particulièrement doué. Il y a aussi rencontré sa femme, une voyante. Depuis quelques années, Jangor es retourné avec elle en Angleterre, où ils tiennent une boutique voudou sur l'Allée des Embrumes (ici) et depuis peu, celui qui est surtout connu sous le pseudonyme d'InkCrow (encre et corbeau) est tatoueur dans sa propre boutique à Pré-au-lard (les tatouages magiques étant sa spécialité, il est un des rares à savoir en faire). Les deux boutiques sont reliées par un système d'Armoires à Disparaître (comme dans le HP6) et si sa femme reste toujours à Londres, lui fait des allers-retours entre la capitale et Pré-Au-Lard toute la journée.

... et sa personnalité :
La personnalité de Jangor est assez libre, néanmoins il y a quelques points à respecter :
  • Il est neutre, réellement, dans la guerre qui oppose Mangemorts et Ordre. Il fait son business, et ses clients comme ses amis ou ses ennemis ne sont pas évalués quant à leur camp.
  • Il reste incroyablement touché et loyal à l'éducation qu'il a reçu dans son village d'origine. Dans sa matière, le vaudouisme, il est brillant, et il le sait ; néanmoins, il sait aussi qu'il n'aurait rien pu faire s'il avait été seul. S'il ne peut plus aujourd'hui remercier cette "Ancienne" qui lui a tout appris, il essaye de l'imiter, et d'aider son prochain, à sa manière, bien sûr.
  • UC


Pour arriver à jouer correctement Jang, vous avez eu sous les yeux tout ce qu'il fallait savoir Smile Il faut vous y coller, mais après ça sera parfait. Le reste du développement du perso vous est complètement libre. Inventez lui des frères, des soeurs, une amante, un lourd secret, comme vous voulez, tant que vous gardez tous les éléments énoncés ci-dessus Very Happy

Liens
♦️ Dray Garisson :
La boutique était sombre en ce jour de la fin d'année 1975, pas si longtemps avant la fermeture de la boutique de tatoueur de Jangor, alors occupé à... et bien d'obscures manipulations, invisible à l'oeil nu si ce n'est pour l'encre qui dansait sur la grande feuille de papier devant lui. Etrangement, il ne lui accordait pas le moindre regard, plongé dans le vide devant lui en une expression indescriptible si ce n'était ses sourcils froncés en signe de concentration. De sa perception pourtant, ce n'était pas l'encre qui était importante, non, c'était tous les fins filins magiques qui la dirigeait, et qu'il dirigeait à son tour à sa guise. Perceptibles pour lui seul, cette unique sensation que représente la magie pour celui qui parvenait à la sentir aussi bien qu'il pouvait voir, ou même entendre, avec une précision pratiquement inégalée. Sans doute parce qu'il a passé du temps à l'améliorer, à le maîtriser, son sixième sens, jusqu'à l'avoir parfaitement développé. Enfin, pratiquement parfaitement puisque parfois, il lui arrivait encore d'être surpris, mais c'était la le caractère intime de la magie, son imprévisibilité, sa capacité à pouvoir tout faire, ou presque, si son utilisateur le voulait vraiment. Enfin, il était donc en train d'esquisser un nouveau tatouage magique -enfin, surtout la partie "magique" puisqu'une fois qu'il en avait définis toutes les propriétés en étant sûr qu'elles étaient viables, la forme n'était qu'un dessin, parfois astreint à quelques contraintes certes, dont il laissait le choix à ses clients- , modulant les magies qui le constitueraient et apporterait ses différentes capacités, quand il sentit une aura s'approcher de sa boutique, la porte tintant sur son passage lorsqu'il pénétra dans l'atelier. InkCrow avait donc écourté son esquisse, après lui avoir lancé un sort de stase pour pouvoir reprendre plus tard sans avoir à recommencer le tout, et était sorti de l'arrière boutique. En face de lui, s'était retrouvé un jeune homme, clairement typé asiatique -il apprendrait plus tard qu'il était anglo-coréen- plongé dans son observation des esquisses et photographies accrochées au murs tout autour pour présenter son travail, et, à vue de nez, s'étant probablement éclipsé de Poudlard où il aurait certainement du se trouver soit en cours soit en train de travailler, vu l'heure. Mais bon, ce n'était pas comme s'il y accordait une quelconque importance, lui-même n'ayant jamais fréquenté le château ni en temps qu'étudiant ni d'aucune façon que ce soit. Ce fut donc sa première rencontre avec Dray Garisson. Et non pas la dernière. S’apercevant de sa présence, le jeune homme -aux cheveux bizarrement bleus marine d'ailleurs- avait payé en gallions pour un tatouage magique à l'avant bras droit, simple phrase gravée dans la peau tant magiquement que par l'encre, destiné à le prévenir du danger à l'endroit où l'encre est dans sa peau. Il aurait dû être un client comme un autre, avoir le tatouage, payer, repartir, mais il y eut pourtant ces détails, qui auraient sans doute échapper à tout le monde, mais pas à Jangor. La manière dont le gamin l'observait faire, le regard pas vraiment concentré sur les lettres qui se formaient sous sa peau, mais un peu flou, les yeux à demi plongé dans le vide. La manière dont il avait presque violemment frémit lorsque la magie s'était infiltré sous sa peau -réaction plutôt normale, mais beaucoup plus exacerbée que pour tout autre. Et puis quelques autres réactions infimes, parfois camouflées parfois non, qui ne trompèrent pas le vaudou qu'il était. Le gamin était comme lui, un hypersensible à la magie. Le premier qu'il rencontrait, à part lui. InkCrow lui avait fait comprendre qu'il savait, et qu'ils étaient pareil, d'une de ces manières détournées, mystérieuses, dont il avait le secret, s'assurant tout de même que le jeune homme comprenne -et il avait compris, certainement encore des détails, ou des façons de parler, des expressions, qui ne prenaient sens qu'à leurs oreilles. Mais ce ne fut que plus tard, à l'occasion d'un nouveau tatouage pour le Garisson, que leur relation évolua, passant de tatoueur et client à quelques chose de plus complexe. Une sorte de mentor/élève, qui lentement se développe. Si Jangor sait bien quelque chose, c'est que les savoirs doivent se transmettre autant qu'il se peut quand les potentiels élèves en ont la capacité, afin qu'ils ne se perdent pas dans l'oubli.

♦️ I. Zéphyr Aït-Malek :
Ça faisait deux mois que Zéphyr avait quitté Poudlard quand il avait rencontré InkCrow, ou Jangor, comme il l’appelle plus souvent aujourd’hui. Ça faisait aussi deux mois qu’il avait quitté le domicile familial, pour avoir son indépendance, et pour pouvoir ramener un peu d’argent à la maison. Il enchaînait les petits boulots, pas vraiment légaux, ou en tous cas loin d’être déclarés. Zéphyr avait faim, toujours faim, tout le temps faim. Mais il avait trop d’honneur pour rentrer chez lui et demander à sa mère de lui cuisiner un petit plat, c’était lui qui était supposé ramener à manger à sa famille, et pas l’inverse. Non, il fallait qu’il se débrouille seul, mais c’était dur, très dur au début, si bien que c’était mort de faim que InkCrow l’avait trouvé, à deux pas de sa boutique, évanoui de fatigue. Il l’avait porté à l’intérieur de sa boutique, tandis que sa femme préparait quelque chose à manger pour lui redonner un peu de couleur, et de vie. Est-ce qu’il y avait beaucoup de personnes qui auraient fait ça pour le jeune homme ? Sur l’allée des Embrumes, certainement pas beaucoup, alors Zéphyr vouait au couple Ndiaye une grande reconnaissance, on pouvait dire qu’ils lui avaient sauvé la vie, non ?
Depuis, et bien depuis, la situation entre les trois a beaucoup évolué, et surtout entre Jangor et Zéphyr. Pour commencer, ils travaillent souvent ensemble, Zéphyr s’occupant bien souvent des livraisons de son tatoueur vaudou préféré. Comment il se fait payer ? En tatouages, bien sûr, et pas n’importe lesquels ! Si Zéphyr, au début, payait pour des dessins simples (son premier tatouage était une petite pièce de puzzle, égarée sur son bras), aujourd’hui, il se fait graver sur la peau des tatouages magiques, aux multiples propriétés. Il paye en livraisons, et en gallions, aussi, parce que depuis que Jangor lui a offert ce nouveau départ en lui donnant à manger, le business de Zéphyr n’a fait que se développer, et il a les moyens de se payer les plus belles œuvres d’InkCrow.
Les deux hommes sont aujourd’hui comme des frères, Jangor étant le plus grand, bien sûr. Il veille sur son petit protégé, et il est quasiment le seul de son entourage à tout savoir des activités illicites de Zéphyr ; il faut se confier, parfois, et Jangor est là pour lui. Il ne juge pas, et sa neutralité dans les combats qui divisent l’Angleterre magique y est pour beaucoup. Zéphyr, de son côté, a toujours rêvé d’avoir un grand frère, et Jangor est celui qui lui manquait : assez différent de lui pour être intéressant, mais proche pour pouvoir avoir confiance. Zéphyr est une des seules personnes à être au courant pour le Don d’hypersensibilité à la magie de Jangor, par exemple, et il connait son histoire entière, et pas la version avec des zones d’ombres que le tatoueur offre la plupart du temps à ceux qui posent trop de questions … Jangor connait tout de la vie difficile du fils bâtard du grand sorcier sang-pur Aït-Malek, et ses secrets sont bien gardés, avec lui.
Je crois qu’on peut dire que leur relation se centre autour de ça : une confiance mutuelle, proche de celle qu’éprouve deux frères l’un pour l’autre.



______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J. InkCrow Ndiaye - Free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: ADMINISTRATION :: Deuxième étape :: Postes-Vacants :: Scénarii des membres-