Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Souviens toi...la dernière fois [PV : James Potter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Souviens toi...la dernière fois [PV : James Potter] Lun 20 Mai - 0:25



You made me crazy, you know ?
Le dernier cours de la journée venait de prendre fin. Lily avait du temps devant elle, il était encore tôt, c’est pourquoi la jeune rousse décida d’aller travailler à l’ombre d’un arbre dans le parc du château. Là elle serait tranquille, elle savait parfaitement où s’installer pour ne pas risquer d’être gênée par les élèves qui préféraient s’amuser plutôt que d’être responsable et s’avancer dans les devoirs que presque tous les professeurs leur avaient donnés.
Avançant tranquillement, elle passa devant de nombreux groupes d’élèves qui chahutaient, fêtant la fin de la journée. Comment pouvaient-ils encore avoir de l’énergie ? Lily, même si elle était motivée à travailler, était très fatiguée et ne rêvait que du week-end qui approchait pour pouvoir faire la grasse matinée.
Ses livres dans les bras, Lily souriait, Poudlard était sa maison depuis ses onze ans mais c’était d’autant plus vrai depuis que sa relation avec Pétunia s’était dégradée. Cette situation était tellement pénible pour Lily car la jolie rousse aimait sa grande sœur de tout son cœur mais celle-ci ne voyait en sa sœur qu’un monstre et elle ne gênait pas pour le lui rappeler dès qu’elle en avait l’occasion, que ce soit quand les deux filles Evans se retrouvaient face à face ou dans des lettres, Pétunia rappelait sans cesse à sa sœur qu’elle avait honte de l’avoir pour sœur, que Lily était un monstre. Cela avait beau blessé la jeune fille elle ne pouvait s’empêcher de garder plusieurs jours avec elle les lettres qu’elle recevait de Pétunia se disant qu’au fond même si c’était pour l’insulter au moins elle pensait à elle.
Lily avait toujours eu ce don de voir de la bonté en chacun ce qui souvent pouvait lui faire défaut comme le lui disait souvent Mary et Marlène ses deux amis les plus proches à Poudlard. D’après elles, Lily se voilait la face avec Pétunia mais elle ne pouvait s’empêcher de croire que Pétunia tenait à elle. Chose qui n’était pas forcément véridique.

Elle posa ses livres à côté d’elle, se laissant glisser le long de l’arbre sous lequel elle aimait s’asseoir, regardant droit devant elle, Lily vit un groupe de fille se cacher derrière des buissons mais n’y prêta pas plus attention que ça. Attrapant son livre de métamorphose Lily commença à lire le chapitre portant sur les Animagus sifflotant l’air d’une chanson qu’elle adorait, une chanson moldue d’un groupe s’appelle les Beatles, la chanson s’appelait « Let It be » et Lily aimait beaucoup l’écouter quand elle rentrait chez ses parents pour les vacances de Noël.

La jolie rousse commença à se plonger dans son manuel de métamorphose, une matière qu’elle affectionnait particulièrement, tout comme les sortilèges et les potions. Lily était une élève très douée, tout le monde le savait, mais ce qui impressionnait le plus les gens c’était son acharnement au travail. Il était tellement rare de la voir se détendre que ça en devenait presque un exploit, peu de gens osait le lui faire remarquer et parmi eux ne se trouvait nul autre que quatre personnes qui ne se gênait pas pour ça : James Potter, Sirius Black, Peter Pettigrow et Remus Lupin plus généralement connu sous le nom des Maraudeurs. Mais autant Peter et Remus laissait Lily tranquille, autant ce n’était pas le cas de James et Sirius, ils adoraient embêter Lily, surtout James Potter. Ce grand brun à lunettes, capitaine de l’équipe de Quidditch de Gryffondor poursuivait Lily depuis leur cinquième année. Année scolaire où il avait décrété que la jolie préfète deviendrait sa petite amie, mais c’était sans compter sur les nombreux refus de la part de celle-ci. Nullement intéressée par ce garçon si prétentieux et arrogant.
Au début, elle pensait que c’était un jeu, un énième pari entre Sirius et James. Mais finalement non, il avait décidé de pourchasser Lily dès qu’il le pouvait, il arrivait à mettre la jeune fille hors d’elle comme personne d’autre et elle ne le supportait plus, s’énervant sans arrêt au grand désespoir de ses amies qui, elles, appréciaient James Potter, ce que Lily ne comprenait pas et pourtant il n’y a pas si longtemps Lily avait eu une discussion avec Potter. Lui voulait savoir ce qu’elle n’aimait pas chez lui, elle lui faisant comprendre que son comportement immature, puéril, était tout sauf séduisant. A la fin, ils avaient même réussi à se mettre d’accord. Elle ferait des efforts pour ne pas trop s’énerver après lui, James faisant des efforts pour être moins arrogant, moins gamin.
Lily se demandait maintenant s’il allait tenir parole et tandis qu’elle se retournait elle l’aperçu au loin. Se plongeant dans son livre, elle essaya de se cacher derrière son livre de métamorphose, souhaitant de toutes ses forces qu’elle soit assez bien cachée pour qu’il ne la voie pas.

* Par Merlin, faîtes qu’il oublie ma présence… *
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souviens toi...la dernière fois [PV : James Potter] Ven 24 Mai - 23:21

It feels like I am just too close to love you. There's nothing I can really say. I can't lie no more, I can't hide no more. Got to be true to myself. And it feels like I am just too close to love you. (Alex Clare - Too close)

James & Lily
Les cours touchaient enfin à leur fin. En règle général, cela était accueillit, par James, par un immense sourire, un sourire plus grand que celui qui était affiché en permanence sur son visage, et qui donnait l’impression aux autres que rien ne pouvait entacher sa bonne humeur. D’habitude, le dernier cours touchait à peine à sa fin qu’il avait déjà regroupé ses affaires dans le seul et unique but de retrouver au plus vite ses meilleurs amis (et ce, même s’il était bien souvent à côté d’eux.). Cet empressement s’expliquait simplement : qui dit fin des cours, dit liberté, et qui dit liberté, dit moment de détente et fous-rires à gogo pour James et ses inséparables comparses. Mais, aujourd’hui, si on prêtait vraiment attention au capitaine de l’équipe de Quidditch des Gryffondors, on pouvait remarquer que son sourire était moins enjoué, semblant même plus crispé. Que sa démarche était moins nonchalante qu’à l’accoutumée, paraissant plus lourde. Que la lueur malicieuse qui flamboyait en permanence dans ses yeux s’apparentait plus qu’à une simple étincelle qu’au brasier qui s’y trouvait en temps normaux... Comme dit un peu plus tôt, toutefois, ces changements étaient tellement imperceptibles qu’il n’était possible que pour une petite minorité de personnes de les détecter chez le 6ème année. Nul besoin de préciser que ces décrypteur de Potter étaient les Maraudeurs, sans conteste les seules personnes en droit de dire : « Je connais vraiment James Potter ! ».Sans se laisser bercer par ses apparences d’élève brillant doublé du pitre de service, assorti d’un joueur de Quidditch très doué. Non, eux le connaissaient réellement, aussi bien le James public, celui que beaucoup cataloguent en quelques secondes, que le James privé, plus mature qu’il n’y paraît. Et aujourd’hui, le James que notre jeune sorcier offrait à ses amis était le James plus tendu et nettement moins sûr de lui qu’habituellement, bien loin, donc, de l’image de lui qu’il n’avait de cesse de projeter. Cependant, si pour les Maraudeurs, il était clair que James n’était pas très bien aujourd’hui, ça n’était pas le cas pour ses autres camarades, qui quittaient la salle à ses côtés, tantôt en lui lançant des encouragements pour le prochain match de Quidditch, tantôt en lui adressant des sourires, voire même pour certains à l’ignorer tout bonnement. Mais cette dernière catégorie de personnes était minime, James étant relativement apprécié par la plupart de ses condisciples.

Lorsque James eut rejoint ses amis, il poussa un soupir en voyant les regards qu’ils lui adressaient. Sirius paraissait agacé, Remus semblait compatir, et Peter, quant à lui, était visiblement pressé de voir le dénouement de la situation qui semblait peser sur le cœur de son ami. James secoua la tête tandis qu’ils sortaient de la salle de classe, effaçant ainsi les questions qu’ils pourraient lui poser, même si pour certains d’entre eux, ces questions auraient des allures de reproches... Le quatuor se dirigea vers le parc, dans le but de s’asseoir vers un arbre auprès duquel ils se retrouvaient souvent. Bien entendu, le sujet qui préoccupait James flottait dans les airs, même si tous évitait soigneusement d’en parler (bien que certains en mourraient d’envie...) Que se passait-il donc pour que James soit moins enjoué qu’à l’accoutumé, occupé à parler de tout sauf de ça ? Oh, c’est simple : Lily. Surprenant ? Non, pas tant que ça, à la différence près que là, James avait la trouille d’être en sa présence. Etonnant, en effet... La raison en est pourtant fort simple, et trouve son origine dans la conversation que les deux Gryffondors ont eue, lors de leur dernière entrevue. Et plus précisément dans la décision qu’ils ont alors prise, d’un commun accord : lui devait se montrer moins gamin, elle moins empressée à s’énerver contre lui. Sur le coup, James avait ravi. Vraiment. Vous imaginez : Lily voulait lui donner une chance, et surtout celle de lui laisser lui prouver qu’il pouvait être autre chose que l’éternel farceur qu’elle se bornait à voir en lui. Inutile de dire que c’était tout bonnement inespéré pour James, qui n’osait plus attendre un tel revirement de situation entre eux, et qui, il faut l’avouer, ne savait plus quoi faire pour que Lily parvienne enfin à lui parler sans l’envoyer valser au bout de deux minutes... L’anglais avait été tellement surpris qu’il était depuis lors dans l’incapacité pure et dure de rester à proximité de Lily. Cette chance lui mettait trop de pression sur les épaules, vous comprenez ? Soit il parvenait à se contrôler et à cesser de paraître un peu chien fou, soit il échouait, et pouvait dire adieu à toutes ses chances avec la jolie rousse. Or, depuis le temps qu’il attendait une telle occasion, il était hors de question pour James d’échouer. Compétiteur dans l’âme, il détestait perdre. Même si là, il s’agissait de bien plus qu’une simple compétition, ce qu’il n’était pas cependant sur le point d’admettre. Mais, pour en revenir au sujet qui nous intéresse : James préférerait presque être contraint de supporter Servilus sans s’en moquer pendant une semaine que de se retrouver devant Lily. Pour une simple histoire de pression. Qu’il gérait facilement en temps normal : il suffisait de voir à quel point il était détendu lorsqu’il s’apprêtait à jouer un match de Quidditch... Mais ce sport n’a rien à voir avec Lily et l’effet que celle-ci pouvait avoir sur James, et ce, sans même s’en rendre compte....

Tout ça donc pour dire que James évitait Lily depuis une semaine à présent, ne se sentant pas prêt à paraître devant elle en étant plus sérieux. Fichue pression, fichu enjeu inavoué et bien trop enfoui en James pour qu’il en prenne pleinement conscience. Oui, mais voilà, les choses n’étaient pas aussi simples que cela, sinon, ça serait nettement moins drôle, avouez-le ! Il s’avérait en effet que les meilleurs amis de James s’étaient ligués contre lui, au début du mois de mars, un peu avant le voyage à Londres : c’était à James de donner à Lily son invitation, en main propre, pour la fête d’anniversaire de Remus, Sirius et de lui-même, qui aurait lieu à la fin du mois. Grosse fête que les quatre inséparables préparaient à présent depuis de longs mois, avec acharnement, afin qu’elle soit à la hauteur de celles des années passées. A l’origine, James avait prévu de lui donner l’invitation à leur retour de Poudlard, le soir même du retour, d’ailleurs. Mais ce soir-là, il s’était dirigé vers Lily, et sans même savoir comment, les deux sorciers s’étaient mis à parler. Pour passer leur accord surprenant. Accord depuis lequel James était infichu d’approcher Lily. Complètement tétanisé. Trop de pressions, on y revient toujours, à celle-ci ! Et c’est là où intervenaient les autres Maraudeurs : entre moqueries amicales en tout genre (surtout teintée d’incompréhension que l’un des élèves les plus populaires de Poudlard soit tétanisé par une fille), et tentatives pas toujours discrètes de ces derniers pour envoyer leur ami vers la belle (comme poussé James tout droit vers Lily, au détour d’un couloir...), James en avait vu de toutes les couleurs, au cours de la semaine écoulée. Et parfois, alors que ses compagnons faisaient de leur mieux pour le forcer à parler à Lily, James avait le sentiment que leurs regards s’illuminaient d’une lueur étrange. Celle qui vous donne l’impression que les personnes en face de vous savent quelque chose que vous ignorez. Et que ce quelque chose vous concerne... L’horreur, somme toute. Bien que là, James ait une petite idée sur ce qui traversait l’esprit de ses meilleurs amis. Après tout, il les connaissait bien. C’est pourquoi il trouvait toujours surprenant que ceux-ci s’imaginent qu’il soit amoureux de Lily. James était un séducteur, qui détestait s’avouer vaincu : Lily ne voulait pas lui, il l’aurait ! Point barre !! « Mais, si t’es pas amoureux d’elle », finit par demander Peter alors que James venait de le leur faire savoir, une fois arrivé à destination, « pourquoi est-ce que tu ne vas pas lui donner enfin cette fichue invitation ? » Et voilà, le retour de l’éternelle question que ses amis n’avaient cessés de lui adresser ces derniers jours... Comme si James avait la réponse ! L’intéressé ne répondit rien, agacé par la situation, mais encore plus par lui-même. Sirius fit savoir à ce moment précis que Lily se trouvait à quelques mètres de là, ce à quoi Remus fit comprendre à James à quel point la situation était hilarante. Agacé d’entendre la même rengaine, le poursuiveur décida de prendre sur lui. Il était un Gryffondor, après tout. Mieux même, il était un Maraudeur ! Un peu de courage, diantre !


C’est fort de cette prise de conscience que James se décida à faire face à Lily. Envolé les interrogations sur ses chances de réussites d’arrêter de faire le crétin prétentieux en face d’elle : il verrait bien. Cependant, il ne fut en mesure de s’empêcher de se passer la main dans les cheveux en allant la voir, histoire de se décoiffer un peu, de se donner l’allure de celui qui descend de son balai. Allure qu’il affectionne particulièrement. Geste qui relève plus de l’automatisme qu’autre chose. Bien que toutes ses pensées soient tournées vers la rouquine et le discours qu’il allait lui tenir, le regard de James regardait partout sauf dans sa direction. Affichant un air détaché – James était visiblement doué pour masquer ce qu’il tenait à garder pour lui (hormis, bien entendu, et malheureusement pour lui, aux autres Maraudeurs) – James traversa la distance qui le séparait de la préfète, échangeant, en chemin, des regards amusés ou des petites phrases, avec certaines personnes qui croisaient sa route. A quelques pas seulement de Lily, le 6ème année fit enfin mine de l’apercevoir, même si celle-ci était à présent caché derrière un manuel scolaire. Un sourire fendit alors son visage : « Salut Lily ! ». Il avait l’air sûr de lui. Réellement. Alors qu’intérieurement, il n’en menait pas large. La crainte de faire le crétin, ou de dire un truc idiot, était là, bien présente... Il farfouilla dans sa poche avant de se laisser tomber à côté d’elle, s’adossant à l’arbre : « Ca tombe bien, je te cherchais ! » L’adolescent tenait à présent entre ses mains une figurine représentant la Grosse Dame, que tous les Gryffondors connaissent bien... Figurine qu’il tendait à Lily : « Voici ton invitation pour la fête d’anniversaire de Sirius, Remus & moi-même ! ». Il n’en dit pas plus, Lily étant invitée chaque année, elle savait à quoi s’attendre avec eux. Même si, comme à leur accoutumée, ils gardaient le secret sur la soirée à venir, son thème, ses invités, le lieu où elle se déroulerait, et ses surprises. « Il aura lieu le dernier week-end de Mars. Le reste des informations sera communiqué à tous en temps voulu ! ». Une lueur de fierté brillait dans le regard de James. Les quatre amis s’étaient, une fois encore, dépassés, aussi bien pour la soirée, que pour les invitations. Les invités allaient être surpris, et stupéfaits, cela ne faisait aucun doute. Son regard était d’ailleurs fixé sur Lily, attendant sa réponse. Jusqu’à présent, il n’avait rien dit de trop stupide, non ? Et le mieux : il semblait toujours sûr de lui. L’avantage, sans doute, d’être compétiteur : une fois lancé, tout roule. Jusqu’à la réussite. Ou à l’échec... Seul l'avenir nous dira ce qu'il en est, dans le cas présent !
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souviens toi...la dernière fois [PV : James Potter] Dim 26 Mai - 1:30



I'm afraid. Afraid because of you.
Trop tard. Merlin n'avait pas exaucé les prières de Lily, James l'avait vu ou du moins, les Maraudeurs l'avaient vu en le signifiant aussitôt à Potter. Elle qui cherchait seulement un peu de tranquillité pour travailler... mais en réalité c'était surtout que la jolie rousse cherchait à le fuir. Lui et ce stupide accord. Depuis cette discussion, Lily n'avait cessé de chercher où était le piège, la blague mais elle n'avait toujours pas trouvé. Alors le fait qu'il n'y ait ni pièges, ni blagues, voudrait alors dire que James Potter tenait parole. Qu'il était sérieux et donc qu'il changeait, seulement s'il changeait, Lily ne pourrait plus lui reprocher tout et n'importe quoi. Si James Potter changeait, Lily ne saurait plus comment agir avec lui et cette perspective effrayait la jeune rousse plus qu'elle n'osait se l'avouer. Elle gardait les yeux fixés sur son livre de métamorphose sans vraiment lire quoi que ce soit. Elle ne voulait pas qu'il vienne lui parler car ça lui faisait peur. Depuis quand Lily Annabeth Evans avait peur de parler à quelqu'un mais surtout à James Potter ?! Elle essayait de se ressaisir mais même en se disant que ce n'était que James, la jolie rouquine avait perdue tout courage.

Lily venait de relire pour la cinquième fois ; si ce n'est plus ; la même phrase de son livre de métamorphose quand James lui lança un "Salut Lily !" qui la fit sursauter. Elle ne l'avait pas vu arriver trop concentrer à se redonner du courage et c'est seulement une fois que James fut assis à côté d'elle que Lily s'autorisa à lever les yeux de son livre pour regarder James. Lil's remarqua au vue de ses cheveux fraîchement ébouriffés qu'il n'avait pas encore renoncé à sa manie de vouloir ressembler au James venant de gagner un énième match de Quidditch, lorsqu'il descendait de son balai. Non c'était ridicule. Il avait déjà les cheveux en bataille naturellement et il était très beau comme ça, il n'avait donc pas besoin d'en rajouter ; enfin, aux yeux de Lily.
"Oh non !" pensa-t-elle. Elle venait de se rendre compte qu'elle avait penser que Potter était beau ! Impossible ! James Potter n'était pas beau, enfin si, mais non, il était arrogant, prétentieux, imbu de sa personne. Tout ce que Lily n'aimait pas chez les gens alors elle ne pouvait pas penser à lui de cette manière. "ça tombe bien je te cherchais". "Merlin, que vous ais-je fais pour mériter ça ?". Elle le regarda du coin de l’œil, attendant qu'il lui dise ce qu'il lui voulait, puis le regard de Lily tomba sur ce que James tenait dans ses mains et comprit aussitôt. Mais par politesse elle le laissa lui exposer ses motivations. Elle aussi avait sa part du marché à remplir : Ne plus ou beaucoup moins s'énerver après James, être plus gentille. En gros lui laisser une chance de prouver a la jolie rousse qu'il n'était pas le crétin égocentrique qu'elle pensait avoir en face d'elle.

" Voici l'invitation pour la fête d'anniversaire de Sirius, Remus et moi-même!". C'était donc ça, Lily ne s'était pas trompée, c'était bien pour cette fête que James avait cette figurine de la grosse dame entre les mains. Chaque année les maraudeurs l'invitaient, elle n'était donc pas surprise. Non, ce qui surprenait Lil's c'était le temps qu'ils avaient mis à l'inviter. D'habitude, ils s'y prenaient plus tôt que ça. Peut-être que les Maraudeurs hésitaient à l'inviter ? Il fallait qu'elle le sache, Lily n'aimait pas ne pas savoir, c'était une chose qu'elle avait en horreur mais d'abord elle devait donner sa réponse à James. "Oh, c'est gentil, tu peux compter sur moi je serai là". Essayant d'être le plus aimable possible elle s'autorisa même à lancer un de ses rares sourire à James. Se mordant la lèvre inférieur, elle reporta son attention vers son livre. Demandera ? Demandera pas ? Intérieurement Lily était en plein conflit d'intérêt. Si elle demandait pourquoi il ne lui avait pas demander plus tôt il allait penser qu'elle commencer a être jalouse, vexée qu'il ne lui donne pas de l'attention non stop. Et puis si elle ne disait rien...
"Tu en as mis du temps à me donner ça cette année. D'habitude tu viens me le demander plus tôt ! Hésitais-tu à m'inviter Po...James ?". Sois gentille, c'est ce qu'elle se répétait. Une fois de plus son cœur avait pris le dessus sur sa raison. Il fallait aussi qu'elle soit naturelle et pour ce faire elle ferma son livre, se tournant pour faire face a James, le regardant droit dans les yeux.
Stupide accord...

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souviens toi...la dernière fois [PV : James Potter] Lun 27 Mai - 22:41

It feels like I am just too close to love you. There's nothing I can really say. I can't lie no more, I can't hide no more. Got to be true to myself. And it feels like I am just too close to love you. (Alex Clare - Too close)

James & Lily
Pour l’instant, James était fier de lui. Pas de faux-pas, même s’il avait l’impression de marcher sur des œufs. Pas de voix qui cafouille, même si son cœur tambourinait la chamade comme s’il était en plein milieu d’un match de Quidditch très éprouvant. En dépit de tout cela, il n’était pas rassuré pour autant. Les réactions de Lily étaient imprévisibles. Enfin, James avait l’impression que c’était surtout le cas lorsqu’elle lui faisait face... Et là, il l’avait apparemment surprise, à en juger par le sursaut qui la secoua lorsqu’il l’avait salué. Pour peu qu’il arrive à un moment où Lily voulait être tranquille, elle l’enverrait voir ailleurs si un vif d’or n’attendait pas qu’un poursuiveur lui mette la main dessus. Mais cette probabilité n’avait pas empêché James de continuer à parler. Après tout, il n’avait fait aucune bêtises, non, alors la rouquine ne pouvait pas rompre leur accord pour si peu ? Le jeune sorcier avait donc continué son discours, espérant ne pas avoir éveillé la colère que Lily semblait ressentir dès qu’il s’en approchait d’un peu trop près... Tout en parlant, il ne la perdait pas du regard, dans l’espoir idiot de parvenir à déchiffrer ses pensées, rien que par son faciès. Idée idiote, il n’avait jamais réussi cet exploit depuis qu’il essayait de la convaincre de sortir avec lui. Mais il ne perdait pas espoir, un jour, il y parviendrait, aussi bien à découvrir ce qui lui traversait l’esprit en un regard, qu’à la convaincre de sortir avec lui. Il ne s’en rendait pas compte, à moins qu’il ne veuille tout simplement pas en prendre conscience, mais c’était bien la seule et unique fois où il voulait être à même de comprendre une fille... Il n’avait jamais éprouvé cette nécessité auparavant, avec ses multiples conquêtes (même si ce nombre était bien moins impressionnant que la liste de filles ayant été au bras de Sirius !). Toutefois, et c’est là où James s’avère être un énorme paradoxe : ça lui plaisait de ne pas savoir à quoi s’attendre avec Lily. Avec les autres filles, c’était bien trop facile, il savait y faire, il savait quoi dire, et quand. Trop facile, complètement inintéressant. Avec Lily, c’était... Différent... Inexplicable... Mais c’était sans nul doute cela qui faisait qu’il n’arrivait pas à vouloir une autre fille qu’elle, à la vouloir vraiment. Et c’était cela, bien entendu, qui énervait les groupies du séduisant poursuiveur, qui étaient de plus en plus agacés de voir leur proie n’avoir d’yeux que pour Lily, et ce, un peu plus, de jour en jour, d’heures en heures... Plus elle le repoussait, plus il semblait entêté à la convaincre de lui donner une chance....

« Oh, c'est gentil, tu peux compter sur moi je serai là », déclara la préfète, assortissant sa phrase d’un sourire. Oui, vous avez bien lu. Un sourire. De Lily. A James. Rien de mieux pour provoquer un arrêt momentané du fonctionnement du cerveau de l’anglais. Bug total. Arrêt complet des machines... Un moyen infaillible pour faire accélérer le rythme cardiaque du jeune sorcier. Une cadence folle. Un boucan d’enfer là-dedans ! Il serait en train de courir un marathon que l’on ne verrait pas de différences ! La meilleure manière de faire apparaître un énorme sourire sur ses lèvres. Un vrai sourire jamesque. Qui met du soleil malicieux dans son regard noisette. Celui qui fait sans nul doute le même effet sur les autres filles que celui de Lily sur lui, en fait.... James était tellement subjugué par le sourire de Lily qu’il ne remarqua que du coin de l’œil que celle-ci reporta son attention sur son livre. Et encore, il n’avait remarqué ceci que par son petit côté observateur, qui lui était si utile à son poste, au Quidditch. Sans ça, il était tellement stupéfait qu’il ne l’aurait même pas remarqué ! Mais apparemment, les Cieux avaient décidé que James n’en avait pas assez vu pour la journée.... « Tu en as mis du temps à me donner ça cette année. D'habitude tu viens me le demander plus tôt ! Hésitais-tu à m'inviter Po...James ? » Deux bugs d’affilés : le premier, à cause de la question. Pourquoi était-il en retard pour cette invitation ? C’était juste la question qu’il aurait voulu éviter. Il aurait presque préféré devoir répondre à des centaines de questions sur n’importe quels cours, peu importe le sujet, qu’à ça.... C’était trop compliqué d’y répondre, du moins, sans avouer le fait qu’il n’avait pas vraiment su comment l’aborder, suite à leur dernière conversation. Sans admettre qu’il était troublé de savoir qu’elle voulait bien lui laisser une chance d’apprendre en oubliant son côté enfantin... Sans admettre ce qu’il ne voulait pas admettre lui-même, quant à ses sentiments à son égard... Et le deuxième bug provenait du prénom. Que lui fasse l’effort de l’appeler Lily passait encore : oublier le Evans qui mettait trop de distance entre eux, lui faisait sans nul doute croire qu’il ne la voyait que comme une fille à séduire parmi tant d’autre et n’était donc pas sérieux lorsqu’il lui demandait de sortir avec lui. Et bonjour à l’utilisation de Lily, qui lui montrait qu’il la considérait comme une personne à part entière, et non comme une proie... Cependant, qu’elle en fasse de même, c’était... Impossible... Déroutant... Perturbant... Mais agréable. Réellement. Il adorait réellement comment son prénom sonnait dans la bouche de la jolie rousse. Tellement qu’il espérait qu’elle allait le redire encore, ne serait-ce qu’une fois, même s’il souhaitait de tout cœur avoir encore la chance de l’entendre des centaines et des centaines de fois...

Estimant qu’il était préférable pour lui de ne pas trop tarder à répondre, sous peine d’éveiller la curiosité de Lily et d’attirer des soupçons quant au pourquoi du comment, il prit la parole, après avoir déposé la figurine auprès de la préfète - ça serait bête qu'il reparte avec après tout le mal qu'il était donné pour venir la lui donner : « Je voulais te la donner l’autre soir, mais on parlé d’autre chose, et ça m’est sorti de l’esprit sur le coup ! », déclara-t-il, en omettant le fait qu’il ne regrettait pas de n’avoir eu l’occasion de la lui donner. S’il l’avait fait, sans doute les deux élèves n’auraient pas parlés, et n’en seraient pas venus à cet accord. « Et après, avec les cours, les entraînements de Quidditch, les devoirs, la préparation des derniers détails pour la fête.... J’ai pas vraiment eu le temps ! Désolé ! ». Bon, OK, il n’avait pas été très franc, mais ça n’était pas loin de la vérité : il avait eu fort à faire. Et c’était surtout servit de ces excuses pour repousser le face-à-face avec la séduisante née-moldue. « Et comme je tenais à te la donner en main propre, il fallait que j’ai le temps, pas pour te la donner et partir. Donner une invitation en coup de vent comme ça, ça n’est pas très poli ! ». Avec son index, il remonta ses lunettes qui commençaient à glisser sur l’arrête de son nez. Ce fut sur un sourire qu’il adressa à Lily, après cela fait, qu’il décida de se taire. Beaucoup d’invitations étaient transmises par hibou, celles qui étaient données en main propre par l’un des Maraudeurs ne l’étaient que pour leur entourage proche, un peu les VIP, si vous préférez. James avait donné presque toutes celles qu’il avait à donner, Lily étant la dernière qui lui restait à faire. Donc, oui, il était en retard... Lily avait donc de quoi être intriguée. Mais d’autres avaient aussi de quoi l’être : James et Lily parlaient ensemble. De manière civilisée. Sans que la rouquine ne s’énerve sur le malicieux poursuiveur. Et cela surprenait les quelques personnes qui les entouraient, et assistaient à la scène. Témoins qui commençaient à chuchoter, prenant des paris sur le temps qui restait avant que Lily ne s’énerve....
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souviens toi...la dernière fois [PV : James Potter] Jeu 30 Mai - 14:12



Just a litlle smile.
Lily tenait toujours son livre. Elle le serrait avec une force impressionnante. C’était son moyen à elle de se détendre. La jolie rousse avait gardé les yeux fixés sur James, attendant qu’il lui réponde, après tout sa question était légitime car d’habitude le Maraudeur se précipitait pour donner à la jeune préfète son invitation. C’est pour ça que Lily se demandait si cette année, James et les autres n’avaient pas hésité à l’inviter.

Elle jeta un coup d’œil vers les autres maraudeurs qui observaient la scène de loin. Sirius paraissait anxieux, comme s’il s’attendait à ce que Lily se remette à hurler sur James. Remus souriait. Lily lui avait paré de son accord avec James, par conséquent c’était sûrement la raison du non étonnement du loup. Peter égal à lui-même regardait James avec admiration.
Lily était amusée de cette scène. L’amitié qui liait ses quatre garçons avait toujours impressionné la jeune fille.
Elle reporta son attention sur James qui semblait perdu dans ses pensées, comme s’il cherchait une réponse convenable à donner à la préfète.
« Je voulais te la donner l’autre soir mais on parlait d’autre chose et ça m’est sorti de l’esprit sur le coup ! ».
C’était donc ça, encore cet accord. Lily fût soulagée au fond car même si le maraudeur avait une grande tendance à l’énerver et la pousser à bout, Lily l’appréciait, lui et ses trois autres amis. Certes ils ne respectaient pas toujours le règlement, étaient rarement sérieux – sauf Remus – il n’en restait pas moins qu’ils avaient un humour que la jeune rousse appréciait.
« Et après, avec les cours, les entraînements de Quidditch, les devoirs, la préparation des derniers détails pour la fête…Je n’ai pas vraiment eu le temps ! Désolé ! ».
Lily sourit à l’entente de ces mots. Les devoirs, les cours. Apparemment James Potter prenait leur accord très au sérieux et cela fit apparaître un magnifique sourire sur le visage de la jolie rousse.
Elle changea de position. Relevant ses genoux vers son visage, puis d’une main elle détacha ses cheveux jusque-là noués en chignon.
« Et comme je tenais à te la donner en main propre, il fallait que j’ai le temps, pas pour te la donner et partir. Donner une invitation en coup de vent comme ça. Ça n’est pas très poli. »
Elle hocha la tête. Il était vrai que Lily n’aurait que très peu apprécié ce comportement.
« Je comprends ! Tu es pardonné, ne t’en fais pas ! » Lança-t-elle en souriant. Décidemment c’était bien la première fois que Lily souriait autant en présence de James Potter. Il y avait du progrès. Allez savoir pourquoi mais Lily commença à se sentir mal à l’aise. Pas à cause du brun à lunette assis à côté d’elle, non pour une fois James n’avait rien à voir là-dedans, de ce côté-là, elle était même contente de discuter avec lui. Un peu de répit entre deux disputes ne fait jamais de mal.
Non, quelque chose la gênait. Tournant la tête elle comprit vite d’om venait cette sensation.

De nombreuses personnes chuchotaient en regardant les Gryffondor discuter ainsi. Peut-être était-ce le fait qu’ils ne se hurlaient pas dessus qui rendait les autres élèves si curieux ! En tout cas toute cette soudaine attention mettait la jolie rousse très mal à l’aise.
« Euhm, James, je me trompe peut-être mais je crois qu’on nous observe et ça commencer à me mettre vraiment mal à l’aise. » Lily avoua ça de but en blanc. Elle n’avait pas l’habitude de dévoiler ainsi ses sentiments aux gens.
La seule personne à qui elle se dévoilait autant était Marlène, enfin la seule depuis que Lily ne parlait plus à Severus.
Parfois il lui manquait. Elle pouvait tout lui dire, enfin tout…si on faisait abstraction du sujet : Maraudeurs. Mais tout cela était du passé, il fallait que Lily tire un trait dessus.
Revenant sur tous ses regards, Lily mit sa tête entre ses genoux, elle détestait être observée, encore moins d’une manière aussi insistante. Elle tourna la tête, toujours posée contre ses genoux pour regarder James tandis que ces cheveux lui tombaient sur le visage, laissant juste apparaitre ses yeux. Ses yeux d’un vert étincelant qui étaient fixés sur le jeune Gryffondor.


FICHE ET CODES PAR EPISKEY.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Souviens toi...la dernière fois [PV : James Potter] Sam 1 Juin - 22:02

It feels like I am just too close to love you. There's nothing I can really say. I can't lie no more, I can't hide no more. Got to be true to myself. And it feels like I am just too close to love you. (Alex Clare - Too close)

James & Lily
Nouveau sourire de Lily. Nouveau bug de James. Si elle continuait, elle allait tuer le poursuiveur. Pour éviter ça, il y avait une solution simple : qu’il cesse d’observer la jolie rousse. Toutefois, les parents de James lui avaient souvent répétés qu’il était malpoli de ne pas regarder la personne à qui on s’adressait, sans pour autant la fixer. Et il était bien élevé ! James Potter : l’art d’être de mauvaise foi lorsqu’il est sujet d’une jolie rousse ! Il étudiera la question un autre jour, là, il devait continuer d’expliquer pourquoi il ne lui donnait l’invitation que maintenant. Ce n’était donc pas l’heure de se laisser distraire, ou Lily finirait par se douter qu’il n’était pas totalement honnête : il s’était montré studieux, mais dans les faits, guère plus qu’à son accoutumée. Rendre sérieux James Potter requiert de la patience, et n’était clairement pas une mission que n’importe qui pouvait réussir. A vrai dire, James l’ignorait, mais la seule personne qui puisse un jour réussir ce miracle se trouvait à ses côtés en ce moment ! James avait donc travaillé, comme à son habitude, ayant cependant concentré ses efforts sur le prochain match de Quidditch et la fête à venir. Il ne pouvait décemment délaisser son sport favori pour un accord, quand bien même il avait été passé avec la fille qui l’obsédait depuis des années. Sans oublier qu’être bon en sport lui permettait de se faire remarquer. Et il était important pour James d’être sous les feux des projecteurs, habitude qui lui venait sans nul doute du surplus d’affection qu’il a toujours eut de la part de ses parents. Concernant son souhait d’organiser la soirée la plus impressionnante qui soit, cela s’expliquait par le fait qu’il estimait que les Maraudeurs avaient une réputation à tenir. Si on cherchait à creuser, on pouvait sans doute découvrir que tout au fond de lui, James ne tenait guère à convier Lily à une soirée inintéressante...

Le Maraudeur était fier de lui, en dépit du nouvel arrêt de fonctionnement de son cerveau, il avait réussi à être convaincant : Lily ne lui en voulait pas. Bonne chose. Sauf qu’à nouveau, elle lui sourit. Cette fois, l’organisme de James tenta de lui faire comprendre ce qu’il éprouvait pour Lily autrement, l’interruption momentanée de son cerveau n’étant pas un signe suffisamment clair pour lui, ce fut donc son cœur qui eut un raté. Manque de chance pour l’univers qui semblait vouloir faire ouvrir les yeux du sorcier à lunettes, cela ne fit que l’intriguer. Il était sans nul doute trop dans le déni pour admettre ce qu’il ressentait, mais il avait toutefois conscience qu’elle lui plaisait plus que n’importe quelles autres filles de l’école de magie. Un peu d’efforts, James, et bientôt, tu réaliseras à quel point tu te trompais... Pour l’instant, l’anglais préférait faire de son mieux pour que la conversation conserve un ton neutre. Mission tellement importante pour lui qu’il n’avait pas remarqué l’attention que leur portaient leurs camarades les plus proches. Il n’en prit conscience qu’en même temps que Lily. Pour sa défense, il était tellement habitué à être le centre d’attention qu’il n’y prêtait plus attention. Toutefois, et ce fut sans doute là un autre grand coup de coude que chercha à donner l’univers à ce grand crétin afin de lui faire ouvrir les yeux sur ses sentiments, cela mettait Lily mal à l’aise. Comme elle le lui confia, avant de poser sa tête sur ses genoux, pour finalement poser son regard sur James, à travers le rideau flamboyant de ses cheveux. Si le grand crétin ne comprit pas à quel point il était embêté de savoir que Lily n’était pas bien, il réalisa cependant que ça ne lui plaisait guère. Ce qui le décida à régler cette histoire au plus vite, sans prendre conscience qu’il le désirait encore plus que lorsqu’il arrivait un souci quelconque à Georgia, qui était pourtant sa meilleure amie et probablement la fille à laquelle il tenait le plus au sein de l’établissement, consciemment, du moins. « Je m’en charge », déclara-t-il, mettant son cerveau à rude épreuve pour trouver une solution lui permettant de détourner l’attention des curieux. L’avantage, c’est qu’il avait des tonnes d’idées. L’inconvénient : il n’était pas sûr du tout que Lily apprécie. Il ne sortit de sa réflexion qu’au bout de quelques secondes, plongeant alors son regard dans l’émeraude qu’il apercevait derrière la crinière rousse, pour déclarer : « J’ai bien une idée, mais... Tu dois me faire confiance ! ». Il ne prit même pas la peine d’attendre une réponse de la part de l’adolescente, n’ayant que très moyennement envie de savoir qu’elle ne lui faisait pas confiance.

Le 6ème année se leva alors, pour faire quelques pas en direction des élèves intrigués. Un grand sourire aux lèvres, il dit alors : « C’est fou, Evans et moi, on parle. Dingue non ? Vous feriez mieux de vous habituer, ça risque de se produire assez souvent à l’avenir ! », d’un ton très convaincant, complètement sûr de lui. Plus dans le but de les inciter à leur fiche la paix que certain de la véracité de ses propos. Et leur donner la chance d’avoir des paris plus intéressants à prendre à l’avenir, sur les jours à venir. « Alors, maintenant, on fait demi-tour, et on s’occupe de soi au lieu de jouer les curieux ! » Son ton se fit plus agacé, comme le regard qu’il leur adressa, et qu’il ne détourna pas avant que la dernière tête ne se soit tournée ailleurs, conscient qu’ils risqueraient de les observer à la dérobée dans les jours à venir. Le jeune sorcier retourna donc vers Lily, espérant qu’elle n’ait pas mal prit ce petit moment à avoir été totalement sous les feux des projecteurs. Pour l’heure, les curieux avaient cessés de les fixant, les observant toutefois par moment le plus discrètement possible. « Désolé », murmura-t-il tout en reprenant sa place aux côtés de Lily, « mais c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour les inciter à nous laisser tranquilles ! ». Il adressa un petit sourire d’excuse à Lily, désireux qu’en dépit de l’interruption, ils puissent reprendre leur conversation, voyant là une occasion d’en apprendre un peu plus sur elle, leur accord étant le moment parfait pour ce faire !
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Souviens toi...la dernière fois [PV : James Potter]

Revenir en haut Aller en bas

Souviens toi...la dernière fois [PV : James Potter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: POUDLARD :: Le Parc-