Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Etudier Encore... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Etudier Encore... [Libre] Mar 21 Mai - 18:57



Ce matin j'avais pris une bonne résolution. Je commençai à me rendre compte que je passai beaucoup de temps à la bibliothèque le week-end pour étudier. J'avais encore plusieurs semaines avant que les examens arrivent. De plus j'étais une bonne élève donc il y avait aucune raison que je ne réussisse pas ceux là. Je n'avais jamais eu de problème à BeauxBatons. Je me rendais compte que le temps passait très vite à Poudlard et qu'il fallait que je profite de mon temps ici.

A la fin de l'année, je serais probablement obligée de rentrer chez mes parents où ils décideraient qu'il est temps pour moi de me marier avec un sang pur. Ils se rendraient aussi compte à ce moment là qu'Adonis et moi c'était fini de chez fini... Je ne sais pas ce qui pourrait me trouver comme mari mais j'étais plutôt inquiète. J'aurais bien voulu trouver un emploi dès la fin de mes études à Poudlard mais c'était dur... Surtout que je souhaitai rester en Angleterre pour le moment. J'aimai ce pays.

Tout ça pour dire que je voulais profiter de mes derniers mois à Poudlard et je ne voulais pas passer tout mon temps à étudier. J'aurais bien passé un peu de temps avec Adonis mais ce dernier était assez occupé et quand il s'agissait de sa vie sexuelle mieux j'en savais, mieux c'était. Il méritait probablement quelques claques mais bon j'étais lassée de ce petit jeu. J'espérai que dans un futur proche, il trouve quelqu'un qu'il aime et qui le ferait arrêter tout ça. C'était un jeune homme bien mais pour moi il n'avait probablement pas encore rencontré la bonne personne néanmoins cela m'empêchait pas de penser que ce qu'il faisait avec ces filles différentes étaient mal.

J'avais décidé qu'en ce samedi matin je ne me rendrais pas dans à la bibliothèque mais plutôt au lac. Je pourrais faire une jolie balade et peut être discuter avec quelques étudiants. Je songeai aussi à prendre un livre pour me poser dans le creux d'un arbre. Enfin j'allais sortir et prendre un peu l'air. Je n'étais pas quelqu'un du genre qui se lever tard. Dés 9 heures, je sortis silencieusement de mon dortoir. Je portai un jean et un chemisier rose. J'avais opté pour une tenue décontractée vu que nous étions samedi.

A peine j’eus descendu dans ma salle commune que je grimaçai. Il pleuvait averse dehors. Il ne fallait pas être stupide pour se rendre compte que ma balade matinale était compromise. Cela me mit plutôt de mauvaise humeur. J'aurais voulu un beau soleil. Pourquoi nous les sorciers on ne pouvait pas contrôler ça ? Après un gros soupir, je me rendis dans la grande salle pour prendre mon petit déjeuner. Je décidai de ne pas m'attarder et de plus elle était encore relativement vide à cette heure là un jour de week-end. Les étudiants préféraient dormir.

Bon moi je n'avais plus envie de dormir. Mon programme était tombé à l'eau – c'était le cas de le dire – donc il fallait que je trouve autre chose. J'avais décidé d'éviter la bibliothèque mais c'était la seule idée qui me venait vu l'heure qu'il était. D'un pas plutôt lent, je me traînai jusque l'endroit que je fréquentai le plus en ce moment. J'avais un devoir de runes pour dans deux semaines. J'allais le commencer maintenant au moins cela m'occuperait.

La bibliothèque était vide et je n'en étais pas surprise. Je saluai la bibliothécaire d'un signe de tête puis je posai mes affaires sur une table avant de me mettre au travail. J'avais pas envie de travailler cette matière mais pour l'instant je n'avais que ça à faire. Au bout de quelques minutes je quittai ma table pour revenir un peu plus tard avec une pile de livres qui m'aiderait à faire mon devoir.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Dim 26 Mai - 13:56


Cassandre Ҩ Phoebe




Ҩ « Notre amour c'est notre maison, nos pieds peuvent la quitter mais nos coeurs jamais. » Olivier Wendell Holmes


Encore une nuit passée dans la forêt interdite. Bah oui que voulez vous, on ne change pas ses habitudes. Je n'avais, une fois encore, dormis qu'une à deux heures et je m'en serais bien passé, croyez moi. Toutefois dehors, il avait plut à verse, si bien que lorsque je me décidais enfin à rentrer au petit matin, j'étais complètement trempée et tout dégoulinante. Cela m'importais peu, mais il me fallait tout de même me sécher, ce que je fis par ailleurs à l'aide d'un sort que je réussi particulièrement bien car jamais il aurait été soupçonné que j'avais pu passé la nuit sous toute cette pluie.
Ne sachant trop que faire, je remontais dans la salle commune de ces maudits Serpentards, rejoignis mon dortoir et attrapais les brochures d'agences immobilières que j'avais pris soin de ranger dans ma valise. Je n'avais confiance en personne, mais encore moins en ceux de ma maison, aussi avais-je pris soin de protéger mes affaires par un sort. Bref, là n'est pas la question. J'avais donc pris les brochures de toutes les agences immobilières que ma tante m'avait envoyé, dans le but de les épluchées minutieusement. Mais il était hors de question que je le fasse ici. J'attrapais mon sac, fourrais les brochures dedans et ressortis de la salle commune.
A cette heure et en cette journée, aucun élève n'était encore debout, évidemment. Traduction : peu importe où j'irai, je serais tranquille. J'avais donc décidé de me rendre à la bibliothèque, certaine que j'étais tranquille pour la matinée toute entière minimum, et maximum tout la journée ( vous avez déjà vu des élèves de Poudlard dans la bibliothèque un dimanche, vous ? ). Je montais donc au troisième étage et poussais la porte de la bibliothèque en prenant soin de ne pas faire trop de bruit, la force de l'habitude.
-Bonjour... dis-je doucement à la bibliothécaire avant de m'avancer vers une table.
Lorsqu'il y avait du monde et que des chuchotements se faisaient entendre, parler aussi doucement ne choquait pas. Toutefois lorsqu'il n'y avait personne et que le silence complet se faisait entendre, c'était pire que si vous aviez crier. Je m'avançais donc vers une table et vis que contrairement à ce que j'avais pensé tout d'abord, la bibliothèque n'était pas si vide que cela. Une jeune fille qui devait avoir environ mon âge était assise à l'une des tables à côté, et travaillait. Je déposais mon sac qui sembla faire un bruit pas possible, j'en fus même gênée. Mieux, j'aurais rougis si je ne me maîtrisais pas autant ! J'adressais un sourire à la jeune fille que je ne connaissais pas du tout et sortis mes brochures, ainsi qu'un stylo ( hey, je suis pas une moldue pour rien, j'en ai plus que marre des plumes ! ), prête à faire un repérage des appartements les moins chers et les plus intéressants de New York. Mon choix était à la base assez limité, car je tenais à vivre dans le Queens, le quartier de mon enfance. J'aurais sans doute pu reprendre notre maison, je ne savais pas si elle avait été vendue ou non, mais j'avais peur. Les souvenirs étaient cruels, je ne savais pas si je tiendrais le coup.

fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Dim 26 Mai - 15:30

La bibliothèque était vraiment calme à cette heure là et ça ne me déplaisait pas du tout. J'espérai qu'un jour je pourrai avoir une grande pièce comme ça chez moi avant autant de livres. C'était vraiment un endroit où je me sentais bien. De plus Poudlard était réputé pour posséder de nombreux ouvrages que d'autres écoles et institutions jalousaient. La bibliothécaire avait été surprise de me voir entrer dans son antre de si bon matin mais elle s'était très vite replongée dans sa routine à son bureau.

L'endroit était relativement silencieux. Après avoir été cherché quelques livres dans différents rayons de la salle, je retournai m'installer à ma table qui se situait près de la fenêtre. Il pleuvait toujours aussi fort. Je soupirai. Quel temps de chien... C'était bien un temps anglais. Après quelques minutes, où je m'étais plongée dans un livre, je sursautai en entendant un sac sur une table près de la mienne. Est ce que c'était un autre élève ? Je levai la tête et sourit en voyant que c'était une étudiante que je connaissais de vue.

« Salut »

Ce n'était pas parce que je ne connaissais pas personnellement la jeune femme que je devais être malpolie ou lui faire une tête d'enterrement. C'était un courageuse si elle était levée à cette heure là et qu'elle se mettait au travail. J'étais curieuse de nature donc discrètement je regardai sur quoi elle travaillait. Je m'attendais à un devoir mais non ça ne ressemblait pas à ça. Je me mordis la lèvre. J'étais curieuse. Je voulais savoir ce qu'elle faisait même si je n'avais aucun le droit de savoir. Est ce que je devais lui demander ? Et avec quoi elle écrivait ? C'était bizarre, elle n'avait pas besoin d'encrier.

Bon de toute façon je n'étais pas concentrée pour travailler sur mon devoir donc j'allais pas pouvoir faire du bon travail. Je fermai le livre devant moi et je pris mon courage à deux mains puis je rejoignis la jeune fille qui s'était installée pas très loin de moi.

« Hey c'est encore moi. Je m'appelle Cassandre. On est les seules courageuses de Poudlard à travailler je crois à cette heure là. »

Je lui souris puis discrètement je regardai – maintenant que j'étais plus prés – ce qu'elle faisait. J'avais raison elle ne travaillait pas sur un devoir mais ça ressemblait plus à des petits annonces. J'étais aussi très intriguée de ce qu'elle avait dans les mains et avec lequel elle écrivait.

« Tu recherches un appartement ? Tu écris avec quoi ? Pas une plume ? »

Là j'étais vraiment curieuse et j'osai poser des questions. Peut être que celles-ci n'allaient pas être apprécier mais je n'avais pas d'arrière pensées. Je trouvai quand même ça surprenant qu'elle recherche un appartement – si c'était pour elle – vu l'âge qu'elle avait. J'étais certaine qu'elle n'était pas en septième année. Elle allait donc au moins passer encore une année à Poudlard donc pourquoi chercher un logement ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Dim 26 Mai - 16:19


Cassandre Ҩ Phoebe




Ҩ « Notre amour c'est notre maison, nos pieds peuvent la quitter mais nos coeurs jamais. » Olivier Wendell Holmes


-Salut.
-Salut, répondis-je également, un léger sourire aux lèvres.
J'avais dû croiser cette jeune fille dans les couloirs de temps à autres, mais je ne la connaissais pas plus que cela. En fait, je ne savais rien d'elle, si ce n'est qu'elle n'était pas comme tous les autres faignants de Poudlard qui se complaisaient dans une grasse matinée qui durerait jusqu'à midi, bousillant au passage toute chance de faire quoi que ce soit de leur journée. Un bon point pour elle. Je reposais les yeux sur mes brochures, non sans avoir remarquer l'éclair d'étonnement qu'il était passé dans ses yeux, probablement en voyant avec quoi j'écrivais. C'était amusant dans le fond. A mon avis, elle était sang pure, car ce sont les seuls à vivre vraiment à la mode sorcière. Les né moldus et sang mêlés étaient plus ou moins accoutumés aux objets moldus. Chacune de notre côté, nous reprîmes ce que nous étions en train de faire. J'étais légèrement désespérée. La plupart des propositions étaient à un prix exorbitant, ce qui n'était guère étonnant compte tenu que New York était une ville extrêmement populaire et exigeante. J'entendis un peu de bruit, signe que la jeune fille se déplaçait.
-Hey c'est encore moi. Je m'appelle Cassandre. On est les seules courageuses de Poudlard à travailler je crois à cette heure là.
Je me sentais un peu coupable, parce que moi je ne travaillais pas vraiment... pas du tout en fait. J'avais déjà tout fini, sauf un devoir de potion qui me prenait la tête mais que je pourrais sans aucun doute faire cette nuit, lorsque tout le monde dormirait. De toute manière, j'avais encore du temps pour cela.
-Enchantée Cassandre, moi c'est Phoebe. Permet moi de rectifier, tu restes la seule courageuse de la pièce, je ne travaille pas vraiment... ajoutais-je en riant un peu. Assied toi, lui proposais-je en désignant les chaises qui entouraient la table où j'étais.
Après tout si nous étions parties pour engager une conversation, autant qu'elle ne reste pas debout et que nous soyons à la même table non ?
-Tu recherches un appartement ? Tu écris avec quoi ? Pas une plume ?
Je fus un peu amusée de la curiosité de Cassandre, mais ne lui en voulu pas. Pour une fois qu'on ne cherchait pas à savoir plus que de simples petits détails de ce genre... ce n'était pas si souvent !
-Effectivement, j'en cherche un, répondis-je sans m'épancher plus avant. De toute manière, j'étais certaine qu'elle ne trouvait pas cela normal. Personne ne trouvait cela normal. Personne ne comprenait que je détestais Poudlard, et que je préférais une vie moldue à une vie magique. C'est un stylo, ajoutais-je en désignant ce que je tenais dans ma main. C'est ce dont ce servent les moldus pour écrire. Personnellement je préfère, c'est plus propre, ça salit moins les mains, et on a pas besoin de toujours transporter un encrier. Ca évite pas mal d'accident en somme !
C'est vrai, il suffisait que l'on ai mal refermer l'encrier et on en avait partout. Il suffisait d'une goutte de trop sur une plume pour en avoir plein les mains et plein la feuille, ou le livre. Et puis au moins, cela laissait moins de traces qu'une plume, l'encre séchait plus vite. Je lui tendis mon stylo et proposais gentiment :
-Essaye si tu veux...

fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Dim 26 Mai - 17:55

A première vue on pensait pas trop que j'étais quelqu'un de nature sociable mais si enfin quand je le voulais et ça dépendait avec qui. Bref ma sociabilité dépendait de nombreux critères – trop nombreux pour les citer dont mon humeur. Aujourd'hui la mienne était plutôt morose mais j'avais envie de contact avec d'autres personnes. J'avais cru pouvoir trouver des étudiants pour passer un bon moment – je précise à discuter - mais le temps m'en avait empêché. De plus beaucoup d’élèves étaient encore dans le lit et je ne pouvais pas leur en vouloir quand je voyais la pluie tomber.

Un peu plus tard, je pris mon courage à deux mains et je me dirigeai vers l'autre sorcière présente dans la bibliothèque. Je me présenta à elle et elle ne tarda pas à faire la même chose en m'expliquant qu'en fait j'étais la seule à travailler. Je lâchai un petit rire tout en grimaçant ensuite me rendant compte que je devais parler tout bas dans un endroit comme celui ci. Je n'avais pas envie de me faie renvoyer de la bibliothèque. Ça serait pour moi une sanction terrible.

Je suis aussi enchantée de faire ta connaissance Phoebe et j'avoue que j'adore les gens honnêtes. En même temps tu sembles étudier quand même quelque chose avec beaucoup d'attention. »

Elle m'invita à m'asseoir et j'en fus heureuse. Je ne me faisais pas rejeter. Je pris place en face d'elle en faisant attention à ne pas faire grincer ma chaise en la tirant vers moi. J'avais peut être attiré l'attention du bibliothécaire en éclatant de rire alors valait mieux se la jouer discrète.
J'enchaînai ensuite avec une série de question et je me rendis compte que cela pouvait faire peur. J'aurais peut être du poser une question par une question après avoir eu la réponse... Enfin il était trop tard pour revenir en arrière maintenant.

J'étais fière car j'avais vu juste, elle cherchait un appartement. Je fronçai légèrement le sourcils et intriguée je lui demandai :

«  Je peux te demander pourquoi ? Enfin je ne veux pas être indiscrète mais il te reste encore au moins un an à Poudlard non ? »

Je fus ensuite très intriguée par l'objet qu'elle présenta et qu'elle appelait un stylo. D'après sa description ce truc était vraiment pratique et beaucoup moins encombrant qu'une plume et son encrier. Phoebe me tendit ensuite l'objet et c'était vraiment je mourrais d'envie de l'essayer. Je le pris délicatement dans mes mains et je l'étudiai dans tous les sens. Elle me proposa de l'essayer et je lui souris avant de répondre :

« Okay mais euh comment ça fonctionne? »

La question semblerait probablement stupide pour n'importe quel moldu mais c'était nouveau pour moi qui avait toujours vu que des plumes et des encriers.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Dim 26 Mai - 18:25


Cassandre Ҩ Phoebe




Ҩ « Notre amour c'est notre maison, nos pieds peuvent la quitter mais nos coeurs jamais. » Olivier Wendell Holmes


-Je suis aussi enchantée de faire ta connaissance Phoebe et j'avoue que j'adore les gens honnêtes. En même temps tu sembles étudier quand même quelque chose avec beaucoup d'attention.
Si elle savait... Je pouvais aussi bien être honnête que menteuse, mais dans les deux cas, je restais crédible. Mentir sans se trahir était un de mes talents, et j'étais bien souvent contrainte de l'utiliser, n'ayant pas suffisamment confiance en ceux à qui j'avais à faire. Ou simplement parce qu'il y avait bon nombre de choses que je préférais garder pour moi seule.
-Disons que c'est assez important pour moi, alors je veux examiner toutes les options minutieusement, avouais-je en haussant les épaules.
Je lui avais proposé de s'asseoir, ce qui sembla la réjouir quelque peu. Elle s'exécuta, prenant place à côté de moi. Elle enchaîna avec quelques questions auxquelles j'entrepris de répondre avec plus ou moins de détails selon la question. Mes réponses semblèrent tantôt l'étonner, tantôt la déstabiliser, ce qui la poussa à vouloir plus d'explications.
-Je peux te demander pourquoi ? Enfin je ne veux pas être indiscrète mais il te reste encore au moins un an à Poudlard non ?
Je haussais les épaules.
-On peut quitter l'école à la fin de la sixième année, et je n'ai pas l'intention de supporter cette école une année de plus. Ma place n'est pas ici. On me l'a suffisamment fait comprendre, et pour une fois, c'est vrai.
En fait, c'était même bien la seule chose vraie dans tout ce que l'on faisait circuler comme rumeurs et critiques à mon sujet. Pour le reste, ce n'était qu'un ramassis de jalousie et de mensonges, mensonges même pas crédible pour quiconque aurait au minimum un cerveau d'intelligence moyenne, ce qui visiblement n'était pas le cas des gens ici. Ce à quoi de mon côté je répondais par de l'ignorance et de l'amusement. Ils pensaient m'atteindre, ils était bien loin du compte.
-Et quand bien même la septième année serait-elle obligatoire... je ne viendrais pas.
Maintenant, c'était mes lois, mes règles. Je faisais les choses à ma manière. Personne n'avait le droit de me dicter ma conduite, je ne le permettais pas, et en général, quiconque s'y essayait se faisait recevoir de manière telle qu'elle abandonnait bien vite l'idée, si tenté que cette personne ait un quelconque instinct de survie. Pour ceux qui s’obstinaient, ils subissait ma mauvaise humeur et mon manque d'estime envers eux se faisait ressentir. Je me braquais, et tous les moyens étaient bons pour faire fuir ces personnes. Je ne voulais pas qu'on choisisse quelle vie je devais mener et comment je devais le faire. Je refusais qu'on tente de me comprendre, ou qu'on veuille fouiller dans mon passé. Je n'acceptais pas qu'on me force la main. Je savais exactement ce que je voulais, et pour cela, je n'avais besoin de personne. Cela semble plutôt... strict dit comme ça, mais c'est ce que je suis. Et c'est bien pour cela que personne ne m'accepte. Sauf que... je n'ai pas besoin qu'on m'accepte. Plus maintenant.
Bref ! Je lui avais donc expliqué en quoi consistait un stylo, et pourquoi je préférais l'utiliser, avant de lui proposer d'écrire avec. Elle le prit et l'observa en long en large et en travers. C'est vrai que cela pouvait être déroutant pour quelqu'un qui ne connaissait pas.
-Okay mais euh comment ça fonctionne?
-De la même manière que tu te sers d'une plume, sauf que tu n'as pas besoin de tremper la mine dans l'encre avant. L'encre est contenue à l'intérieur du stylo. Il te suffit d'écrire, conclus-je.
Je contenais un sourire, avouez qu'à ma place, vous auriez aussi trouvé la situation amusante. Je ne me moquais pas de Cassandre, non, ce n'était pas mon genre, mais c'est vrai qu'un stylo dans le monde sorcier semblait un peu... étrange. Et c'était tout le comique de la situation.

fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Lun 27 Mai - 17:58

La réponse qu'elle m'apporta sur une potentielle recherche d'un logement m'intrigua encore plus. Je ne savais pas si c'était volontaire ou non néanmoins je n'avais qu'une envie c'était d'en savoir plus. En même temps jusque là elle ne m'avait pas dit qu'elle ne voulait pas en parler. Si elle le faisait je respecterai son choix mais bon elle avait peut être aussi besoin de parler de tout ça à quelqu'un. J'acceptai avec plaisir son invitation et je pris place en face d'elle tout en lui demanda pourquoi elle cherchait un logement.

Je fronçai légèrement les sourcils. Il était clair qu'elle n'appréciait pas Poudlard. C'était étonnant car depuis que j'étais arrivée dans cette école, elle était la première personne que je rencontrai qui avait hâte de partir de cet endroit ou même fuir. Pour quelles raisons ? A cause de l'endroit ? Des gens ? Des cours ? Il y avait de nombreuses possibilités.

« Supporter ? A ce point là ? Tu n'aimes pas Poudlard? Tout va bien ? C'est quand même une chance de pouvoir suivre des cours ici et d'y terminer sa scolarité. Pourquoi on t'a dit ça ? Qui t'a dit ça ? Tu sais nous sommes tous des adolescents avec des hormones en ébullition et donc en conséquence on dit souvent des choses qu'on ne pense pas. As tu envie de parler de cette raison qui te pousse à vouloir partir ? Je ne t'y oblige pas mais peut être que ça te ferait du bien. »

Là je ne pouvais pas dire que c'était ma curiosité qui poussait à savoir ce qui n'allait pas pour que Phoebe veuille quitter Poudlard mais plutôt l'envie de l'aider. Être à Poudlard était une chance et peut être que la situation pouvait changer. Si quelqu'un la harcelait ou lui faisait du mal, ça devait s'arrêter. Oui j'étais une justicière dans l'âme.

« Tu as vraiment envie de quitter Poudlard comme ça ? Tu souhaiterai faire quoi ? Tu as des envies ? Des projets ? Si l’école est vraiment si atroce que ça tu pourrais passer ta dernière année à Beauxbatons ? Enfin ce n'est qu'une proposition mais pouvoir avoir fait mes six première années là bas c'est une très bonne école. Ce ne sont que des propositions. »

Là encore ce n'était que des propositions. Je voulais montrer à la jeune femme qu'elle avait de nombreuses options et qu'elle n'était pas obligé de quitter Poudlard comme ça du jour au lendemain. En même temps elle était assez grande pour faire ses choix mais ceux ci ne devaient pas être fait dans la précipitation car sinon on pouvait regretter.

L'objet qu'elle avait dans les mains m'intriguaient beaucoup. Elle appelait ça un stylo et ça remplaçait une plume. Je me sentais un peu même de lui demander mais je ne savais pas du tout comment ça fonctionnait. J'écoutai attentivement ces explications puis je m’exécutais. J'écrivais mon nom et mon prénom et je fus émerveillée par la façon dont on pouvait écrire. Un immense sourire se dessina sur mon visage.

« Whoo c'est pratique dis donc. Ça va tout seul, c'est fluide. On peut écrire beaucoup comme ça ? »

L'inconvénient avec la plume c'est qu'on devait le tremper très souvent dans l'encrier. Ici il fallait probablement recharger l'objet d'une façon ou d'une autre avec de l'encre. J'inspectai l'objet dans tous les sens pour trouver ce réservoir d'encre.


Dernière édition par Cassandre Beaumarchais le Lun 27 Mai - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Lun 27 Mai - 18:33


Cassandre Ҩ Phoebe




Ҩ « Notre amour c'est notre maison, nos pieds peuvent la quitter mais nos coeurs jamais. » Olivier Wendell Holmes


Visiblement, mes paroles l'étonnaient. Elle ne comprenait pas que je puisse détester Poudlard, j'avais l'impression qu'elle serait même bien contente d'être à ma place. Pour elle, c'était le paradis Poudlard. Pour elle comme pour beaucoup. Pour moi, c'était une prison.
-Supporter ? A ce point là ? Tu n'aimes pas Poudlard? Tout va bien ? C'est quand même une chance de pouvoir suivre des cours ici et d'y terminer sa scolarité. Pourquoi on t'a dit ça ? Qui t'a dit ça ? Tu sais nous sommes tous des adolescents avec des hormones en ébullition et donc en conséquence on dit souvent des choses qu'on ne pense pas. As tu envie de parler de cette raison qui te pousse à vouloir partir ? Je ne t'y oblige pas mais peut être que ça te ferait du bien.
J'avais envie de me braquer et de me refermer comme une huître, mais je me rendis compte que je pouvais m'expliquer sans lui dévoiler ce dont je me refusais à parler à quiconque. Malgré tout, j'avais l'impression qu'elle voulait me retenir ici... Ah non hein !
-Pourdlard est une prison pour moi. Pour toi c'est une chance, toi tu es à ta place ici, dans ce monde, dans cette école, comme tous les autres, dis-je doucement. Mais moi, j'ai beau être sorcière, je ne me sens à ma place ni dans le monde sorcier, ni dans cette école. Je suis faire pour le monde moldu, c'est mon monde. Pas celui ci. Je sais bien qu'il ne faut pas écouter les autres, crois moi, si je me mettais à écouter et à m'inquiéter de tout ce qu'ils racontent à mon sujet, je n'en n'aurais pas fini. Mais ils ont raison pour une fois, c'est même bien la seule chose pour laquelle sans le savoir ils ne disent pas n'importe quoi. Quand à qui, on va résumer par 99% de cette école, ajoutais-je en riant. La raison, c'est que j'ai des aspirations plus hautes que celle d'être une sorcière et de travailler pour des sorciers qui se croient supérieurs à tout.
Avouez le, les sorciers sont juste détestables pour la plupart. Ils n'ont de cesse de se juger supérieurs aux moldus, et se croient tout permis alors qu'ils ne valent pas mieux. Les moldus aussi se croient supérieurs, mais à leur décharge, il y a encore bon nombre de choses qu'ils ne connaissent pas. En réalité, les sorciers ne valent pas mieux que les moldus, la seule différence importante, c'est la présence de magie chez les uns, et pas chez les autres. Mais j'étais née chez les moldus. Et mon rêve se trouvait là bas. La seule chose qui me rattachait encore à la vie se trouvait à New York, sur une scène, parmi des gens qui savent qui est Barbra Streisand. Pas parmi des sorciers trop occupés à se faire la guerre parce qu'un imbécile heureux du nom de Voldy a décidé de réduire le monde à néant, ou sous les directives d'un ministre aussi con que ses pieds. J'étais une sorcière, mais je détestais cet état de fait.
-Tu as vraiment envie de quitter Poudlardcomme ça ? Tu souhaiterai faire quoi ? Tu as des envies ? Des projets ? Si l’école est vraiment si atroce que ça tu pourrais passer ta dernière année à Beauxbatons ? Enfin ce n'est qu'une proposition mais pouvoir avoir fait mes six première années là bas c'est une très bonne école. Ce ne sont que des propositions.
-Oui comme ça, et plutôt deux fois qu'une. A la fin de cette année, je laisse de côté tout ce qui a attrait à la magie, et j'entrerais dans une université moldue d'arts dramatiques. Mon but c'est de faire carrière sur Broadway. Je sais que ça doit te sembler incompréhensible, mais... je n'ai pas envie d'être une sorcière. Malheureusement, je n'ai pas eu le choix... Je sais bien que je ne pourrais jamais réellement abandonner la magie, elle fait partie de moi. Mais... je veux en être débarrassée le plus possible.
Je haussais les épaules. A ses yeux je devais être folle, des milliers de gens rêveraient d'avoir des pouvoirs magiques et de se retrouver coincé au milieu de centaine de faux jetons dont ils ne verraient pas le côté fourbe. Et moi, je leur céderais volontiers ma place si je le pouvais...
-De toute manière je n'ai pas besoin de passer une année de plus ici. J'ai déjà lu tous les manuels de septième année, je me suis entraînée sur les sorts, retenu quelques petites choses importantes, je suis calée. Une année de plus, ce serait juste une perte de temps. Une année de plus qui serait perdue.
Brefouille. Je lui avais donc expliqué comment il fallait se servir d'un stylo, et elle essaya à son tour sur un parchemin. Elle semblait presque émerveillée. Je n'avais jamais compris pourquoi les sorciers s'évertuaient à utiliser des plumes alors qu'il y avait les stylos ! Sans doute par orgueil... ce ne serait pas la première fois. Pourtant, il serait LARGEMENT temps que ce monde se modernise un peu !
-Whoo c'est pratique dis donc. Ça va tout seul, c'est fluide. On peut écrire beaucoup comme ça ?
-Oui, jusqu'à ce que la cartouche soit vide. Tout dépend de si on écrit beaucoup ou pas, selon la fréquence, on vide plus ou moins rapidement l'encre. Après faut en changer. Il existe des modèles rechargeable aussi, ajoutais-je, bien que j'avais l'impression de parler chinois. Tu peux le garder si tu veux, j'en ai d'autres, lui proposais-je.

fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Mar 28 Mai - 18:29


J'avais vraiment du mal à comprendre pourquoi la jeune femme en face de moi voulait quitter une des plus grandes écoles de sorcellerie au monde. Cela me semblait tellement invraisemblable mais bon je ne connaissais pas non plus les raisons qui la poussaient à vouloir quitter l'école. Curieuse, je lui demandai. Je voulais comprendre et l'aider si c'était en mon pouvoir.

Phoebe utilisa des mots très forts pour décrire Poudlard puisqu'elle la qualifia carrément de prison. C'était étonnant comme mot car le château était situé en pleine campagne et on avait un magnifique parc tout autour. Cela ne ressemblait pas à une prison pour moi. Bien sûr on avait pas le droit de se balader la nuit dans les couloirs mais on pouvait bien braver quelques interdits quand on était adolescent. Curieuse, j'écoutai la suite des explications de la jeune femme sans l'interrompre une seule fois. Il ne devait pas être facile de parler de ça à quelqu'un alors je n'avais pas envie de lui rendre la tâche plus difficile.

Au fur et à mesure de ses explications, je comprenais un peu mieux la situation et je me rendis compte que j'avais fait des constatations un peu trop tôt. Je lui souris doucement puis je répondis :

« Aspiration plus haute que celle d'être une sorcière ? C'est pas très sympa pour moi et pour les autres étudiantes de l'école ça mais enfin je veux dire je comprends. Pour ma part j'ai toujours vécu dans le monde de la sorcellerie, je ne connais que ça... Pour moi la question ne se pose pas mais je comprends que toi qui connaît les deux mondes, tu as un choix à faire. Pour beaucoup c'est en fin de scolarité pour toi c'est avant. On se connaît à peine c'est vrai mais si je peux te donner mon avis, suis tes envies, ce que tu as envie de faire. Si tu te sens à te place dans le monde moldu alors fonces. Tu pourras toujours pour autant avoir un baguette si un jour l'envie de te dit d'utiliser de nouveau de la magie. Les deux mondes ne sont pas fermés l'un envers l'autre comme on peut le croire. »

J'étais un peu idéaliste dans l'âme. Pour ma part on était responsable de notre destin et de nos choix. On devait faire ce qui était bien pour nous. Jusque là je n'avais jamais eu à me plaindre du mien. J'avais vécu dans une famille aisée et j'avais eu une bonne éducation. Je savais, en revanche, que dans quelques mois j'aurais des soucis qui apparaîtront. Mes parents voudraient me marier... Néanmoins pour l'instant je n'avais pas envie de penser à ça. Je voulais profiter de ma jeunesse, du temps que j'avais à Poudlard.

« Ca me semble pas incompréhensible tu sais. Je te trouve juste très courageuse de faire de choix. Non pas que tu ne vas pas réussir hein... Mais c'est difficile de quitter un monde, une école dans laquelle tu as vécu pendant plusieurs années mais je t'admire. Si tu es sûre de toi alors fonces et comme tu dis la magie sera toujours en toi. Si tu veux, si tu en ressens le besoin, elle sera toujours là avec toi. »

Je gardais mon sourire et quelques instants plus tard j'essayai le stylo qu'elle m'avait prêté. Pour moi, sorcière, cet objet semblait si magique. C'était une merveilleuse invention qu'avait fait les moldus quand même. Curieuse, j'interrogeai Phoebe sur la façon dont on était inséré l'encre dans cet objet.

« Certains sont rechargeables ? Et les autres ? Quand il y a plus d'encre, on ne peut plus les utiliser ? »

Un immense sourire se dessina sur mon visage quand Phoebe me proposa de garder l'objet merveilleux que j'avais dans les mains. J'étais comme une petite fille, devant le sapin, le matin de Noël. Mes yeux brillaient.

« Tu es sérieuse ? Vraiment ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Mar 28 Mai - 19:04


Cassandre Ҩ Phoebe




Ҩ « Notre amour c'est notre maison, nos pieds peuvent la quitter mais nos coeurs jamais. » Olivier Wendell Holmes


-Aspiration plus haute que celle d'être une sorcière ? C'est pas très sympa pour moi et pour les autres étudiantes de l'école ça mais enfin je veux dire je comprends. Pour ma part j'ai toujours vécu dans le monde de la sorcellerie, je ne connais que ça... Pour moi la question ne se pose pas mais je comprends que toi qui connaît les deux mondes, tu as un choix à faire. Pour beaucoup c'est en fin de scolarité pour toi c'est avant. On se connaît à peine c'est vrai mais si je peux te donner mon avis, suis tes envies, ce que tu as envie de faire. Si tu te sens à te place dans le monde moldu alors fonces. Tu pourras toujours pour autant avoir un baguette si un jour l'envie de te dit d'utiliser de nouveau de la magie. Les deux mondes ne sont pas fermés l'un envers l'autre comme on peut le croire.
J'avoue que je n'avais pas pensé que mes paroles pourraient être interprétées dans le sens de la première phrase de Cassandre. Je rattrapais donc le coup en tentant de développer.
-Je ne veux pas dire qu'il est dégradant d'être une sorcière. Je trouve juste que c'est trop simple de vivre de ses pouvoirs magiques. Après tout ça donne quoi au fond ? Quelques examens pour s'assurer qu'on maîtrise suffisamment la magie selon le job choisi et voilà, enfin je suppose, je ne me suis jamais intéressée à la manière de trouver un emploi dans ce monde. Ce que je veux faire moi, c'est me battre pour réussir, montrer de quoi je suis capable, relever les défis de Broadway, prouver que j'ai le talent de suivre les traces de mes idoles. Cela me semble bien plus difficile à atteindre que d'être une sorcière. La sorcellerie, c'est un peu l'option de facilité, c'est presque de la triche. Du moins... c'est comme ça que je vois les choses.
Cette fille était étrange. Pas dans le mauvais sens du terme attention, juste... elle semblait garder son calme quoi que je dise, et voir les choses comme si tout pouvait être aisément réalisable. Visiblement, la jeune femme aimait la vie, et c'était très bien pour elle, car au fond, voir la vie sous l'oeil que je porte dessus était atroce. Comme le sont toutes les vérités...
-Ca me semble pas incompréhensible tu sais. Je te trouve juste très courageuse de faire de choix. Non pas que tu ne vas pas réussir hein... Mais c'est difficile de quitter un monde, une école dans laquelle tu as vécu pendant plusieurs années mais je t'admire. Si tu es sûre de toi alors fonces et comme tu dis la magie sera toujours en toi. Si tu veux, si tu en ressens le besoin, elle sera toujours là avec toi.
Si elle savait... j'avais du courage, mais il ne me venait définitivement pas de mon aptitude à faire un choix entre la magie et le monde mortel, ça c'était plutôt la partie facile de ma vie. Cela m'avait toujours parut être au contraire une décision des plus aisées, il suffisait de savoir ce que l'on voulait.
-Il n'y a rien à admirer tu sais... Faire ce genre de choix n'est pas si compliqué, il dépend juste de ton ressentis et de tes projets. Il ne s'agit pas réellement de faire un choix d'ailleurs, mais de rejoindre le monde auquel tu sens que tu appartiens vraiment. Il suffit de laisser ton coeur te guider.
Je lui souris, haussant les épaules.
Je lui avais expliqué qu'il existait des stylos rechargeables et non rechargeables, me demandant tout de même si je faisais bien, car j'avais la sensation de l'embrouiller. A mon avis, il vaudrait mieux attendre pour lui annoncer qu'il en existait de différentes couleurs.... Au pire le mieux, ça serait de lui montrer un de ces jours !
-Certains sont rechargeables ? Et les autres ? Quand il y a plus d'encre, on ne peut plus les utiliser ?
-Et bien les autres, une fois qu'ils sont vide, il faut les jeter et en prendre un autre, alors que pour les rechargeables, il suffit de changer l'intérieur. Mais en même temps, les recharges coûtent souvent plus cher que le stylo en lui même...
C'était même un peu du vol dans le fond. M'enfin...
Je lui avais proposé de garder le stylo si elle le voulait, et je fus contente de voir le visage émerveillé qu'elle m'adressa, comme si je venais de lui offrir un magnifique cadeau.
-Tu es sérieuse ? Vraiment ?
-Oui, évidemment ! C'est vraiment rien tu sais, juste un moyen plus pratique pour écrire...
Je souris de nouveau, j'étais sûre qu'elle en épaterait plus d'un avec ce stylo ! En même temps, ce n'était pas franchement monnaie courante ici, qui sait, peut-être que cela lancerait une mode ? Je ne suis pas fana des modes, mais sincèrement, ça ferait le plus grand bien à ce monde...

Spoiler:
 

fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Mer 29 Mai - 18:00

Je souris en entendant Phoebe essayait de reprendre ses propos après ce que je venais de lui. Je n'étais pas du tout vexée par ce qu'elle avait dit. Mon monde était celui de la sorcellerie et je n'avais jamais trouvé ça dégradant d'être sorcier ou d'un autre côté moldu. On était ce qu'on était et il n'y avait pas quelque chose de mieux. J'étais quand même surprise par les propos de la jeune fille car c'était la première fois que j'entendais ce genre d'avis. Habituellement, autour de moi, j’entendais l'inverse. On trouvait ça dégradant d'être moldu. Pour ma part je n'avais pas d'avis sur ce sujet là. Je pensai que les nés moldus – quand ils en avaient envie - avaient aussi leur place à Poudlard.

Je fronçai ensuite légèrement les sourcils à la suite de ses paroles. Là je n'étais pas d'accord avec elle et j'allais le lui dire. Je comprenais qu'elle ne se sent pas à sa place dans le monde sorcier mais ce n'était pas pour ça qu'elle avait le droit de le dégrader verbalement de cette manière. Je trouvai ça un peu trop facile. Je restai calme mais je lui répondis :

« Je comprends que tu veuilles réaliser tes rêves, que tu veuilles vivre dans le monde moldu. Je suis la première à te dire de foncer et de faire ce que tu souhaites. Cependant je ne suis pas d'accord du tout avec toi quand tu dis que tout est facile dans le monde des sorciers. Je trouve ça même méchant de dire ça surtout que tu viens quand même de vivre six ans dans ce monde. On a aussi nos problèmes et tous les sorciers on est au même niveau. Quand il s'agit de trouver du travail, on ne claque pas des doigts comme tu dis pour en trouver. On doit chercher et on est souvent plusieurs pour un même poste. Tu veux atteindre ton rêve que tu dis difficile alors essaies, fonces mais ne dénigre pas le monde des sorciers car dans celui ci aussi il y a des rêves difficilement accessibles. Je trouve que tu as une image très étroite du monde sorcier. Pour ma part je ne connais pas celui des moldus alors je ne me permettrai pas de le juger. »

J'étais vraiment surprise par l'attitude de la jeune femme. Mon ton était resté doux et calme même si j'étais un peu vexé pour une fois par ce qu'elle venait de dire. On critiquait ouvertement le monde dans lequel j'étais né. Tout n'était pas facile dans le monde des sorciers. Jusqu'ici j'avais eu une vie plutôt facile mais bientôt on me choisirait un mari et je n'aurais pas trop de choix. Soit j'acceptai, soit mes parents n'accepteraient plus de me voir.

Néanmoins je trouvai son choix de quitter le monde sorcier très courageux. Peu de gens le faisait avant la fin de leur étude même s'ils ne s'y sentaient pas bien. Je souris à ses propos mais je restai silencieuse. Elle avait raison quand elle disait qu'il y avait juste à écouter son ressenti, son cœur.

On parla ensuite d'un sujet un peu plus léger mais qui m'intrigua fortement. J'avais dans les mains un objet qui me permettait d’écrire sans pour autant avoir besoin d'un encrier. Je trouvai ça fantastique. Curieuse je demandai un peu plus d'information à Phoebe.

« C'est triste quand même de jeter un objet pratique comme celui ci juste parce qu'il n'y a plus d'encre. Les moldus ne sont pas très économes. »

Phoebe m'offrit ensuite le petit objet et j'étais la fille la plus heureuse de Poudlard à ce moment là.

« Whou merci Phoebe, je sais pas quoi te dire. Je te promets que j'en prendrais soin. »
Spoiler:
 


Dernière édition par Cassandre Beaumarchais le Ven 31 Mai - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Mer 29 Mai - 18:31


Cassandre Ҩ Phoebe




Ҩ « Notre amour c'est notre maison, nos pieds peuvent la quitter mais nos coeurs jamais. » Olivier Wendell Holmes


Mes paroles ne lui plurent visiblement pas, et pourtant, elle ne se départit pas de son ton calme. C'était même impressionnant à dire vrai... N'importe qui d'autre, et moi la première, me serait montrée moins sympathique si j'étais en colère après quelqu'un...
-Je comprends que tu veuilles réaliser tes rêves, que tu veuilles vivre dans le monde moldu. Je suis la première à te dire de foncer et de faire ce que tu souhaites. Cependant je ne suis pas d'accord du tout avec toi quand tu dis que tout est facile dans le monde des sorciers. Je trouve ça même méchant de dire ça surtout que tu viens quand même de vivre six ans dans ce monde. On a aussi nos problèmes et tous les sorciers on est au même niveau. Quand il s'agit de trouver du travail, on ne claque pas des doigts comme tu dis pour en trouver. On doit chercher et on est souvent plusieurs pour un même poste. Tu veux atteindre ton rêve que tu dis difficile alors essaies, fonces mais ne dénigre pas le monde des sorciers car dans celui ci aussi il y a des rêves difficilement accessibles. Je trouve que tu as une image très étroite du monde sorcier. Pour ma part je ne connais pas celui des moldus alors je ne me permettrai pas de le juger.
-Je te le dis, je ne sais pas exactement comment ça se passe, je ne me suis jamais intéressée à la manière de trouver un job dans ce monde. D'accord, admettons qu'il y ai des difficultés, mais la magie en elle même est une facilité. On peut obtenir ce que l'on veut rien qu'avec quelques formules...
C'est vrai non ? On cassait malencontreusement quelque chose : on avait une formule. On voulait se débarrasser de quelqu'un qui se mettait en travers de notre chemin : on avait une formule. On a la flemme de se déplacer pour attraper quelque chose : on a une formule. On veut réduire au silence une personne particulièrement agaçante : on a une formule. On veut obtenir quelque chose d'une personne qu'on sait qu'on ne pourra jamais amadouer de la manière classique : on a une formule ( bon, ok c'est un sortilège impardonnable, mais ça reste une formule ! ). On ne veut pas faire son ménage : on a une formule ! J'étais même prête à parier qu'il y avait une formule pour se laver.... Ce n'est pas une vie ça ! D'accord, cela soulage parfois de beaucoup de choses, mais ce n'est pas une vie à mon sens. Parfois ça sert bien, oui. Mais c'est tellement mieux de suivre une vie normale, avec ses difficultés ! Vous voulez une autre preuve ? Je le voudrais, il me suffirait de manipuler quelques personnes et je vous parie que je serais déjà connue de Broadway ! Non, c'est de la triche la magie, surtout quand on s'en sert trop. Et Dieu sait qu'en général, on a tendance à trop s'en servir...
-Tu pourrais critiquer le monde moldu si tu le voulais. Ce ne serait que ton opinion, sauf preuve du contraire, notre opinion ne doit pas toujours coïncider avec celle des autres, en tout cas si c'est le cas je me suis toujours bien abstenue de suivre cette règle !
Heureusement, nous avions assez vite abordé un sujet qui fâche moins, les stylos ! Bien vite, la jeune fille m'avait demandé plus d'informations, curieuse et émerveillée à la fois.
-C'est triste quand même de jeter un objet pratique comme celui ci juste parce qu'il n'y a plus d'encre. Les moldus ne sont pas très économes.
-Non ce n'est pas si triste, après on en prend un autre et voilà, expliquais-je en riant un peu. Et puis, ce serait trop simple si on pouvait faire sans en racheter pendant un bout de temps, faut pas oublier que, malheureusement, c'est l'argent qui régit le monde ! Tout ce qu'ils voient, c'est la possibilité de vendre beaucoup, peut importe ce que c'est !
Je lui avais donc proposé de le gardé, me mettant même dans un coin de la tête de lui en rapporter d'autres plus tard. Ou mieux, de l'emmener dans un magasin en choisir, presque certaine qu'elle serait toute contente dans un de ces magasins de fourniture. Cela me faisait toujours bizarre de voir à quel point cela pouvait émerveiller de simples petites choses comme cela, mais il est vrai à la place de Cassandre, je ne serais sans doute pas beaucoup mieux. Et pour une fois que je ne déprimais pas quelqu'un...
-Whou merci Phoebe, je sais pas quoi te dire. Je te promets que j'en prendrais soin.
-De rien voyons. Si ça te plaît c'est le principal !

Spoiler:
 

fiche de © century sex

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre] Ven 31 Mai - 11:03

Je ne comprenais pas trop ce qu'elle voulait dire. Elle « jugeait » le monde des sorciers trop facile puis ensuite elle disait qu'elle ne savait pas trop comment ça se passait après les cours pour nous. Je laissai échapper un petit soupir pas d'exaspération mais plutôt de lassitude puis je lui répondis d'une voix toujours calme :

« Tu crois que la sorcellerie résout tous les problèmes ou en tout cas une grande partie. Je pense que ce n'est pas tout le temps le cas, même peu. Dans le monde des sorciers, tous le monde est à égalité, tous le monde utilise des sorts mais ça ne veut pas dire que ce n'est pas facile. Il faut arriver d'ailleurs à les lancer ces sorts. Et puis regardes vous utilisez ce genre d'objet qui vous facilite la vie pour écrire alors que nous on a des plumes et des encriers. De chaque côté, chez les moldus et les sorciers il y a des bons et des mauvais côtés... Néanmoins pour moi ce sont deux mondes trop différents pour les comparer. Après je peux comprendre qu'on peut en préféré un des deux... mais juger non. Je trouve ça trop facile de dénigrer un monde parce qu'on s'y sent pas bien. »

Je savais que la jeune femme se sentait mal dans notre monde sorcier. J'avais l'impression qu'elle voulait le fuir et cela le plus rapidement possible. C'était quelque chose de flagrant. Il ne fallait pas être devin pour s'en rendre compte. Je pouvais comprendre qu'elle voulait partir, qu'elle se sentait pas à sa place mais bon ces arguments n'étaient pas justifiés.

« Certes c'est ton opinion, je suis d'accord mais je trouve que c'est trop facile de dire je ne m'aime pas les sorciers car tout est trop facile alors que c'est faut. On irait pas 7 ans dans une école si la sorcellerie était instinctive et qu'on savait tout faire. On apprend beaucoup, on s'entraîne. On prend soin de créatures rares pour pas qu'elle disparaisse comme les dragons ou les hippogriffes. De plus nous aussi on a des problèmes comme tous le monde. Je ne veux pas que tu crois que tout est facile dans ce monde. Je suis née dedans et je sais que c'est faux. »

Bon peut être que ça ne plairait pas mais j'étais quelqu'un d'honnête. J'avais besoin d'exprimer mon point de vue. Après je ne savais pas si elle serait d'accord avec moi mais je ne pouvais pas ne rien dire et laisser croire que chez les sorciers nous étions dans un monde où tout était beau et rose. On changea ensuite de conversation pour parler de quelque chose de plus léger et qui m'intéressait beaucoup. J'avais du mal encore à croire qu'on pouvait écrire sans avoir un encrier devant moi. J'étais riche parce que ma famille était riche mais ce n'était pas pour ça que j'achetai sans compter. Je trouvai ça un peu stupide de ne pas pouvoir recharger tous les stylos. Je fis un petit sourire à Phoebe puis je lui répondis :

« Je sais bien mais je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est un peu bête quand même. Certains stylos peuvent être rechargés mais pas tous pour que les gens puissent en acheter d'autres. Il faut toujours prévoir d'en avoir d'avance sur soi sinon on peut avoir des mauvaises surprises. Est ce qu'il y a un moyen de savoir qu'il nous reste peu d'encre ? »

Pour mon plus grand plaisir, la jeune femme m'offrit l'objet. Je n'en revenais pas. J'avais un stylo à moi maintenant. Un objet merveilleux qui me permettait d'écrire sans me balader avec une bouteille d'encre dans mon sac. Je la remerciai plusieurs fois chaleureusement.

« Oh oui ça me plaît c'est sûr. J'en prendrais soin, promis. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Etudier Encore... [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

Etudier Encore... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-