Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cause even the stars they burn, some even fall to the earth... [ Pv Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Cause even the stars they burn, some even fall to the earth... [ Pv Libre ] Jeu 30 Mai - 18:11


Libre Ҩ Phoebe




Ҩ « Tout finit par mourir, mais la mort la plus triste c’est encore celle d’un rêve. Pendant des années je n’ai eu q’un seul rêve, c’était comme des ailes qui me permettaient de voler au dessus de la bataille, mais j’ai volé trop près du soleil et je n’ai plus d’ailes, je ne suis plus que moi, un oiseau qui ne peux plus voler, un pingouin. Est ce que j’ai l’air différente ? J’me sens différente, d’une façon c’est un soulagement d’être parmi la foule. » Glee


J'avais finalement reçu la réponse de Mme Lowell, la directrice de la Tisch School of Arts, ma tante avait prit soin de me la transmettre... j'avais obtenu l'audition !!! Voilà pourquoi je me trouvais au coeur de Londres, une house de vêtement renfermant une robe à la main, ainsi qu'un sac à chaussure contenant une paire d'élégants talons aiguilles noirs que je m'étais habituée à porter en vue de cette audition. Ma tante et moi avions déjà tout planifié : faux papiers d'inscription, faux dossier scolaire, et l'esprit du proviseur était quelque peu embrouillé. Bref, je n'avais plus qu'à aller dans ce lycée où je prétendais suivre mes études et assurer. Le rendez vous avait été prévu le samedi, pour éviter de rater des cours sans doute. L'école était donc vide, à l'exception de quelques élèves collés. Avec un peu de mal, je parvins à trouver l'auditorium. J'aurais probablement dû faire quelques repérages avant, heureusement que je venais toujours avec de l'avance ! Evidemment, Mme Lowell n'était pas encore là. Je sentais déjà une boule de trac se former dans mon ventre, je craignais vraiment de ne pas y arriver haut la main. Toutes mes belles certitudes s'évanouissaient d'un seul coup. Et si je n'était excellente que pour des gens inexpérimentés comme ceux de Poudlard, mais pas assez pour une université de cette envergure ? Je ne pouvais envisager ma vie sans la musique. Si je ne parvenais pas à gagner ma place là bas, que pourrais-je faire ? Comment le supporterais-je ? Non. J'étais Phoebe Parker tout de même ! Ma voix était un don du ciel, je ne devais pas envisager une idée aussi farfelue que celle ci... mais c'était ma vie qui se jouait ici. Ou du moins, ce qu'il en restait. Au final, j'étais mitigée, et toujours aussi stressée. Rapidement, je rejoignis les coulisses afin de me préparer. J'avais envie de pleurer, mais je maîtrisais. Je n'avais pas le choix, mais une fois encore, je ressentais un vide en moi. Quelque chose manquait. Ou plutôt quelqu'un. Heureusement, je n'avais prévenu personne de cette audition, cela aurait probablement été pire.
J'enfilais donc ma robe, assez courte et noire, très élégante, assortie aux chaussures. Je me coiffais, mis le minimum syndical de maquillage et revins dans les coulisses. A cette heure, Mme Lowell était probablement arrivée. Un rapide coup d'oeil confirma ma supposition. Je soufflais un bon coup, tentant de me relaxer.
-Phoebe Parker.
Pour la relaxation, c'était un peu raté. J'avançais au centre de la scène, tentant de déchiffer l'expression de Mme Lowelle. Peine perdu, elle arborait le même type d'expression que moi d'ordinaire, et cela ne présageait rien de mauvais, mais rien de bon non plus.
-Bonjour, je suis Phoebe Parker, et je vais vous interpréter Papa, can you hear me ? de Barbra Streisand.
Aucun signe d'approbation ou de désapprobation de sa part. Elle se contenta de prendre note sur sa feuille tandis que je faisais signe aux musiciens qu'ils pouvaient commencer à jouer. Je savais qu'une fois en train de chanter, tout signe de trac aurait disparu de mon corps. Vu d'un point de vue extérieur, cela ne se voyait déjà pas remarquez...
-God - our heavenly Father. Oh, God - and my father, who is also in heaven. May the light of this flickering candle illuminate the night the way your spirit illuminates my soul ! Papa... can you hear me ? Papa... can you see me ? Papa, can you find me in the night ? Papa, are you near me ? Papa, can you hear me ? Papa, can you help me not be frightened ?
Les paroles me touchaient au plus profond de moi, ravivant même quelques souvenirs, et ça se sentait. Et c'est ce qui rendait la chanson d'autant plus belle. Du moins à mes yeux.
-Looking at the skies I seem to see a million eyes, which ones are yours ? Where are you now that yesterday has coming gone and closed its doors ? The night is so much darker... The wind is so much colder... The world I see is so much bigger now that I'm alone...
Je regrettais bien souvent ma mère, mais il ne faut pas croire, mon père aussi me manquait. Et celle là était pour lui. J'étais incapable de retenir mes émotions lorsque je chantais, elles sortaient d'elles même. C'est pourquoi je sentis des larmes pointer aux bords de mes yeux. Heureusement, cela n'entaillait évidemment en rien ma voix.
-Papa, please forgive me, try to understand me, Papa, don't you know I had no choice ? Can you hear me praying, anything I'm saying, even though the night is filled with voices ? I remember everything you taught me, every book I've ever read ! Can all the words in all the books help me to face what lies ahead ? The trees are so much taller and I feel so much smaller... The moon is twice as lonely and the stars are half as bright...
Ce qui était autour de moi n'avait plus aucune importance. Comme à chaque fois que je chantais. Malheureusement, toute bonne chose à une fin, et cette chanson aussi...
-Papa... how I love you. Papa... how I need you. Papa, how I miss you kissing me... good night.
Mes yeux étaient mouillés, et je luttais contre l'envie de les sécher. Je regardais Mme Lowell qui, elle, ne me regardait pas, écrivant encore. Avait-elle fait ça tout le long de ma performance ?
-Merci Phoebe, dit-elle sans même daigner m'accorder un regard.
Je la saluais, sachant que c'était inutile puisqu'elle ne me regardait pas. Je quittais la scène, fière de moi, mais inquiète malgré tout du résultat.




The song : http://www.youtube.com/watch?v=jSEotZZht98
Revenir en haut Aller en bas

Cause even the stars they burn, some even fall to the earth... [ Pv Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-