Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Magie Noire et solitude [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Magie Noire et solitude [libre] Lun 29 Aoû - 8:19

La journée de cours était terminée mais Sacha n’avait pas envie de redescendre dans la salle commune de Pouffsouffle avant le dîner. Il y avait peu de temps qu’elle était à Poudlard, mais déjà cette salle située au sous-sol la déprimait, elle avait besoin de soleil et d’air frais, par Merlin.
La journée avait été longue, l’enchainement des cours quasiment sans pause, devoir se concentrer un peu pour être sure de bien comprendre les instructions en anglais, et le bouquet final en forme de cours d’histoire de la Magie, donné par un fantôme ahurissant de nullité... Il ne lui tardait qu’une chose : retrouver son lit. Mais ça n’était pas pour tout de suite.
Aussi prit-elle la direction des étages, elle s’était munie d’un plan de l’école mais s’aperçut rapidement que les escaliers mouvants ne la menaient pas toujours là où ils étaient sensés le faire. Elle pestait en russe et finit par demander la direction de la tour d’astronomie à un groupe d’élèves plus jeunes qui passait. Aucun n’osa se moquer ouvertement – bien leur en prit – et une fillette finit de lui expliquer les couloirs à prendre.
Enfin, après une dernière volée de marches, Sacha arriva dans la salle d’astronomie, en haut de la tour. Une porte permettait d’accéder à un balcon extérieur, utilisé pour les observations nocturnes. Elle sortit aussitôt et émergea au soleil. Elle ferma les yeux et poussa un long soupir de soulagement. L’endroit était vide et silencieux à souhait, elle entendait à peine les cris des élèves dans le parc en contrebas. Elle nota immédiatement cet endroit sur la liste de ses lieux préférés dans le château.
Elle ignora le matériel d’astronomie posé près de l’enceinte de la tour et s’assit sur le muret de pierre, les jambes pendantes dans le vide. Elle n’avait jamais eu le vertige, au contraire, et cette position dominante lui plaisait. Personne ne la voyait mais elle voyait tout le monde.
Elle profita du calme pour écrire un court courrier à ses parents et à sa sœur, restée à Durmstrang. Elle n’entra pas dans les détails sans intérêt pour eux, se contentant de les rassurer : oui, elle était bien arrivée. Oui, les autres élèves étaient sympas et n’étaient pas des monstres sanguinaires (quoiqu’avec les anglais, on n’est jamais trop prudent). Oui, les cours étaient passionnants et elle allait apprendre plein de choses. Non, elle ne craignait rien en étant ici, les choses étaient même d’une effarante banalité. Ce qu’elle ne leur avait pas dit en revanche, c’est que Durmstrang lui manquait. Malgré le climat désastreux, les sanctions sévères, les cours difficiles, c’était autant une nostalgie du pays que du reste. Dans un soupir, elle plia son parchemin et le cacheta avec soin, elle irait l’envoyer plus tard, l’idée même de refaire un long trajet dans les couloirs pour atteindre la volière la fatiguait d’avance.
Elle resta perchée un moment sur son mur à observer les minuscules silhouettes bougeant dans le parc. Elle n’entendait pas ce qui se passait, aussi s’inventait-elle des histoires pour justifier que tel personnage ennuyât tel autre ou que ces deux là, cachés dans leur bosquet, ne se fassent pas prendre par un préfet qui passait à proximité.
Tout amusement ayant ses limites, elle finit par sortir un lourd grimoire de son sac de cours. Elle n’avait théoriquement pas le droit de le lire en dehors de la salle réservée pour les élèves de Durmstrang et leurs cours de Magie Noire, mais l’ouvrage était écrit en russe et elle doutait fortement que quiconque soit capable de le déchiffrer facilement. Ils devaient réviser des sortilèges complexes pour leur cours du lendemain, l’endroit était on ne peut plus parfait pour ça.
Elle posa le grimoire sur ses genoux et se plongea dans sa lecture...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Lun 29 Aoû - 20:34

Oui je n'étais plus que l'ombre de moi-même. Oui, je faisais n'importe quoi et oui, j'avais la haine contre tout le monde mais cela faisait-il de moi un monstre? Non, ça n'en faisait pas. Quoi qu'il en était, j'allais de plus en plus mal. Mes cauchemars s'intensifiaient et j'avais plus qu'envie de me barrer à nouveau. Mais fuir ne servait à rien, surtout quand on était dans le même état émotionnel que moi mais je savais que je n'avais pas le choix. Il fallait que je fuis à tout prix la famille. Impensable. Oh oui, c'était impensable que je devienne mangemort. Je ne le voulais pas. Et puis personne ne pourrait comprendre pourquoi. En plus, moi ce que je voulais, c'était prouver aux autres que j'étais capable de quelque chose et le chemin à suivre était bien entendu la fuite, ma fuite. J'étais persuadé que j'allais y arriver et là, Sirius verrait enfin que je pouvais faire quelque chose de ma vie. Mais pour le moment, il fallait que je m'attaque à la base et je savais que c'était du boulot. Les cours, l'école, Poudlard en général, je m'en fichais totalement. J'étais aussi persuadé que ma vie allait être très courte, alors à quoi ça servait d'être diplômé? J'étais plutôt calme, contrairement à d'habitude. J'aimais bien rester calme, finalement. Je m'épuisais moins. Et puis je découvris aussi, la confiance en moi. Finalement, j'avais peut être au fond de moi, un semblant de malfaisance et de Serpentard attitude mais je préférais que ça reste au fond. C'était fatiguant de jouer les méchants. Et pourtant, je n'étais pas en train de jouer. J'avais cette pensée qui commençait à m'obséder. Oui, donc, tout semblait enfin s'éclaircir dans ma tête. Et heureusement d'ailleurs, parce que j'en avais marre de me laisser aller. Ce n'était pas bon pour moi. J'en avais assez de faire l'enfant qui devait obéir bien sagement. J'avais besoin de choses nouvelles, de têtes nouvelles aussi. Enfin, Poudlard était devenu un lieu trop hostile pour moi. Moi qui n'aimait guère le monde, le château était toujours empli de monde, ce qui m'exaspérait, je me l'avouais. Oui, Regulus Black était en train d'évoluer. Finalement, je n'avais besoin de personne, juste de moi. J'avais enfin pris conscience que je fonçais droit dans le mur et qu'il valait mieux changer de cap. Et non, je n'allais pas abandonner le navire. Enfin si, j'allais le faire.

Mais là j'étais à la tour d'Astronomie, et je ne savais pas quoi faire. Soudain, je vis quelqu'un et je sortis ma baguette. Qui était-ce, j'en savais rien. Je ne voulais pas le savoir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Mar 30 Aoû - 8:23

La jeune fille avait sorti sa baguette et suivait avec attention les instructions de son grimoire. Elle lisait à voix basse, en russe, les recommandations et précautions à suivre : être dans un espace assez grand : ok, de préférence à l’extérieur : ok, être loin de tout objet inflammable : ok, pouvoir se concentrer facilement : ok, ... la liste était interminable. D’accord, elle allait faire plus que jouer avec des allumettes moldues, mais quand même. Mais le pire était qu’elle devrait ensuite rédiger un compte-rendu détaillé sur le fonctionnement de son sort, le professeur voulait au moins quarante centimètres de parchemin. Autant dire qu’elle en avait pour une bonne partie de la soirée, rien qu’avec ce devoir là, et qu’elle devait en plus le faire en toute discrétion, pour que les autres élèves ne se posent pas trop de questions. Tout ça pour un simple cours de base de Magie Noire. Dans un soupir, elle posa le grimoire sur le muret où elle était assise. Une dernière relecture des instructions (baguette à trente-huit degrés, mouvement du poignet de la gauche vers la droite, etc.) et elle se leva sur le mur. Elle jeta à peine un coup d’œil au parc, en bas, mieux valait ne pas se rater, même si elle n’avait pas peur du vide. Elle prit une bonne inspiration et se lança dans son exercice. Elle fit naitre une langue de feu au bout de sa baguette et essaya de la contrôler : à droite, à gauche, dessiner un cercle, un huit, des formes de plus en plus complexes...

Toute à sa concentration, elle n’avait pas remarqué qu’elle n’était plus seule en haut de la tour...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Mar 30 Aoû - 9:26

La personne travaillait. Pouah! Les gens ne pensaient vraiment qu'à ça. Je m'approchais, ma baguette à la main. Je pris une soudaine inspiration et je lançais:

Hum humm.. j'espère que je ne dérange pas...

Je regardais la vue de la tour. Moi, qui voulait être seul pour réfléchir. C'était raté. Je ne pouvais pas decemment réfléchir sur ce que je voulais devenir. Et je commençais à me perdre dans mes pensées. Non, je devais lutter contre mes absences mais je ne le pouvais pas. Je restais perdu dans des songes qui me dépassaient moi-même. Je regardais la fille, car oui c'était une fille et je lançais de nouveau:

Je suis.. Regulus Black.. De Serpentard et tu es?

Je la tutoyais d'entrée. J'étais devenu insolent avec tout le monde sauf Remus et Harmony. Mais les autres, j'en avais plus rien à faire, non, rien. Je voulais me faire détester, pour que quand je partirais, je ne regretterais pas. Elle devait se demander si je n'étais pas timbré. J'avais toujours ma baguette pointée sur elle. Tout le monde était ennemi. Mon ennemi. J'en voulais à la terre entière d'être maltraité par ma famille. D'avoir peur de la famille , d'avoir peur de vivre. Je jouais les rebelles pour ne pas montrer que je souffrais. Je jouais l'insolent, en fait, je jouais avec le feu, car si Bellatrix voyait que j'étais toujours aussi rebelle, ça irait mal pour moi. Non, je n'avais pas peur.. Si en fait, j'étais effrayé. Et j'avais honte. Honte de moi, de ma faiblesse. Je n'étais qu'un trouillard.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Mar 30 Aoû - 17:34

Hum humm.. j'espère que je ne dérange pas...

Sacha sursauta en entendant une voix dans son dos et fit volte face, exercice un peu risqué quand on est debout sur un mur surplombant sept ou huit étages... Sa baguette flambait toujours, elle éteignit la flamme d’un léger coup de poignet. Elle fixa le jeune homme qui venait de l’interrompre et fronça les sourcils en voyant qu’il avait sa baguette à la main. Il avait à peu près le même âge qu’elle mais son regard était perturbant. Et bien sûr qu’il dérangeait, quelle question ! Il aurait pu la faire tomber, en la surprenant comme ça !

Je suis.. Regulus Black.. De Serpentard et tu es?

Le ton était insolent, limite provoquant. Est-ce qu’il espérait une réaction suite à sa présentation ? Elle ne connaissait pas les Black, ou vaguement les deux spécimens qui allaient en cours avec elle ici, et n’avait que faire de la réputation des Serpentards. A Poudlard, ils passaient peut-être pour des caïds (ou du moins ils auraient bien voulu le faire croire), à Durmstrang ils n’auraient été que des rigolos noyés dans la foule des élèves.
Sacha haussa les épaules et descendit gracieusement de son muret, opération périlleuse à cause de ses talons hauts. Elle n’avait pas lâché sa baguette, voyant que le dénommé Regulus avait gardé la sienne pointée sur elle.
De sa main libre, elle repoussa la masse de ses cheveux sombres derrière son épaule, avant de s’approcher du jeune homme. Elle se présenta à son tour, d’un ton neutre, ses yeux bleus flamboyaient et elle ne sourit pas, s’il ne voulait pas faire preuve d’un minimum de civilité, elle non plus, non mais !

Aleksandra Kosloff. De Durmstrang. Tu n’as pas vu que je travaillais ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Mer 31 Aoû - 19:24

J'aimais jouer les rebelles même si là j'avais l'air plus d'un gamin qui essayait d'échapper à la pression qu'autre chose, ça me changeait de me voir pleurer ou péter un câble. Non, j'avoue là, j'étais plutôt calme. Rassurant, non? Ou pas, en tout cas pour la fille, elle devait me prendre pour un taré. Je la fixais, rangeant ma baguette dans ma poche, pour avoir l'air moins stupide et elle lança :


Aleksandra Kosloff. De Durmstrang. Tu n’as pas vu que je travaillais ou quoi ?


J'éclatais de rire, j'avais envie de rire, je sais pas, j'avais envie de me moquer d'elle. C'était idiot de ma part mais j'étais devenu subitement idiot depuis que Sirius était parti, donc je n'avais pas le choix, je jouais les idiots. Je m'approchais du vide et je répliquais alors:


Euh non, jcroyais que tu faisais de la méditation... Quant à moi, je fais de l'exploration.. ah non, de la tentative.. enfin non, puisque tu es là.. donc je ne fais rien..


Je lui racontais n'importe quoi, on aurait dit que j'étais soit shouté, soit bourré. Quel fine image de moi même je montrais!! Je regardais autour de moi, ayant presque l'envie de frapper dans le mur pour contenir ma colère. Sirius!!Il me mettait dans un drôle d'état, je n'arrivais même plus à me contrôler. Mais non, je n'étais pas bourré et je n'avais rien fumé. Ça faisait peur. Je prenais peur de moi même. Jouer les insensibles, les idiots pour ne pas montrer qu'on souffrait, non mais puis quoi encore? J'allais devenir la risée de l'école, moi, cette année, et bonjour Bellatrix qui va me tomber dessus parce que je déshonorerais le nom Black.
[justify]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Mer 31 Aoû - 19:45

Le jeune homme avait quand même remis sa baguette dans sa poche, mais éclata d’un rire qui sembla dément aux oreilles de Sacha. Elle baissa légèrement sa baguette, sans la ranger, on ne sait jamais.

Euh non, jcroyais que tu faisais de la méditation... Quant à moi, je fais de l'exploration.. ah non, de la tentative.. enfin non, puisque tu es là.. donc je ne fais rien..

Moquerie, incohérence. De l’exploration, alors qu’il fréquentait cette école depuis au moins quatre ou cinq ans ? Il se foutait d’elle surtout ! Ce type là n’était vraiment pas net. Est-ce qu’il avait bu ? Sacha ne sentait pas d’odeur d’alcool, mais elle était peut-être trop loin pour ça. Elle avait vu quelques fois des élèves plus que saouls, et les Russes sont solides de ce coté-là pourtant, mais Regulus marchait droit, même s’il était bizarre. Il s’approchait du bord, un peu trop près au gout de la jeune fille, s’il n’était pas dans son état normal, il pouvait trébucher et tomber dans le vide sans avoir eu le temps de dire « vodka-pomme » (ou « vodka-caramel », au choix). Elle fronça les sourcils et son coté saint-bernard reprit légèrement le dessus. Elle remit sa baguette à sa ceinture et s’occupa de ranger rapidement son grimoire dans son sac de cours, inutile d’exposer un bouquin de Magie Noire à un cinglé.

« Tu devrais éviter les boissons fortes, c’est traitre quand on n’a pas l’habitude. Ou alors tu as pris une potion ? Ca va aller ? »

Peu importait qu’il se soit montré rustaud, elle voulait surtout éviter qu’il saute dans le vide. En partie parce que ça lui retomberait dessus – sans jeu de mot.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Mer 31 Aoû - 20:07

« Tu devrais éviter les boissons fortes, c’est traitre quand on n’a pas l’habitude. Ou alors tu as pris une potion ? Ca va aller ? »

Et voilà, elle me prenait pour un dingue. Mais je n''étais pas bourré!!! Je la fixais avec fureur. Si j'étais vraiment bourré, je ne saurais pas ce que je faisais ici. Je m'asseyais au bord , mais côté intérieur et je grommelais:

Mais oui mais tout va bien ici.. c'est merveilleux les oiseaux chantent, il fait beau, les grands frères vous abandonnent... la vie vaut la peine d'être vécue... pfft.. non mais quel idiot...


J'en voulais à la terre entière d'être tout seul chez les Black, mais je ne le montrais pas, sauf maintenant. Je pris une pierre à côté de moi, et je la balançais en face de moi fortement. Je m'énervais et c'était pas bon signe. Non vraiment pas. Je repensais à cet été, il était parti, sans même m'adresser un regard. Oh Remus avait bien essayé de m'expliquer dans le train mais franchement, plus j'y repensais, plus je lui en voulais. Non pas à Remus, mais à Sirius. J'avais envie d'aller voir ailleurs, si j'y étais. Comme par exemple, de l'autre côté de la tour mais je n'allais pas le faire. Je n'étais pas faible au point de vouloir me défenestrer. Quoi que, si je pouvais échapper à l'enfer, je le ferais. Maintenant, tout de suite, right now. Je me relevais d'un coup, comme si j'avais pris une décharge électrique et je regardais le vide avec un air absent. Si seulement...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Jeu 1 Sep - 7:23

Le petit serpent la fixait méchamment, il n’avait pas apprécié sa remarque concernant la boisson apparemment. Elle haussa les épaules, dans le genre regard froid et méchant, il avait encore des progrès à faire, quand on a l’habitude de gérer une Adzovic, on ne craint pas un apprenti-méchant.

Mais oui mais tout va bien ici.. c'est merveilleux les oiseaux chantent, il fait beau, les grands frères vous abandonnent... la vie vaut la peine d'être vécue... pfft.. non mais quel idiot...

D’accord, donc c’était une bonne vieille crise existentielle ou elle ne s’y connaissait pas. Simple crise d’adolescent peut-être, ça lui passerait. Sacha ne se sentait pas particulièrement d’humeur à jouer les psychanalystes, surtout que ce garçon semblait avoir besoin d’une bonne centaine de séances.
Elle secoua la tête et soupira doucement avant de s’approcher de lui. Il ne lui faisait pas vraiment peur, elle éprouvait plutôt une espèce de pitié pour lui. Elle ne savait pas ce qui le mettait dans cet état, et ne voulait pas le savoir. Mettre son nez dans les affaires des autres, c’était faisable quand c’était pour s’amuser, pour rigoler un peu. Les états d’âme de ce type-là semblaient très loin d’être amusants.

« En effet, ça a l’air vraiment idiot. Ecoute, Regulus – c’était bien ça son prénom ? il ne manquerait plus qu’elle se trompe – on ne se connait pas, mais justement, si tu as besoin de te défouler vas-y. Crie un bon coup, frappe, hurle... tu verras, ça soulage. Et ça restera entre nous. De toute façon je ne connais quasiment personne ici, tu ne risques rien. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Jeu 1 Sep - 8:32

En effet, ça a l’air vraiment idiot. Ecoute, Regulus on ne se connait pas, mais justement, si tu as besoin de te défouler vas-y. Crie un bon coup, frappe, hurle... tu verras, ça soulage. Et ça restera entre nous. De toute façon je ne connais quasiment personne ici, tu ne risques rien.

Je fixais le sol d'un air noir. Je n'avais pas besoin de me donner en spectacle. Je la fixais d'un air noir et je répliquais, hurlant:

Je n'ai pas à me donner en spectacle!! Je n'ai pas besoin de crier ou d'hurler.. J'ai besoin de rien...

J'avais sorti ma baguette magique et je lançais des sorts sur des morceaux de cailloux. J'explosais les cailloux. Je n'étais pas énervé, non, j'en avais juste marre de tout. Je m'assis par terre et je lançais:

De toute façon, j'en ai pas le droit.. Je dois porter le nom avec dignité.. Et heureusement que tu ne diras rien.. parce que j'ai une bonne mémoire des noms et des visages donc je pourrais très bien te retrouver...

Et voilà que j'agissais à la Black, comme je ne le voulais pas. Je m'adoucis alors et je répliquais:

Je suis désolé.. je ne voulais pas....

Non, je ne voulais pas. Je ne voulais rien. Je regardais la fille, et je repartis dans mes pensées. Une Durmstrang. On ne pouvait pas décemment faire confiance à une fille qui venait pas de Poudlard. Mais comme elle le disait, elle ne connaissait personne. Encore heureux. J'en étais soulagé. Je voulais que personne ne sache que je craquais à ce point. Non personne ne devait savoir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre] Jeu 1 Sep - 14:14

Sacha ne s’attendait pas à ce qu’il apprécie ses remarques mais là... Regulus s’était mis à hurler et à faire exploser de pauvres cailloux qui ne lui avaient rien fait. Si ça ce n’était pas se donner en spectacle... Mais Sacha n’était pas là pour juger, elle s’abstint de faire une remarque ou de l’interrompre. Elle recula un peu, histoire d’être tout de même relativement à l’abri des débris des explosions. Et elle attendit qu’il se calme, ce qui arriva assez rapidement, à son grand soulagement.

De toute façon, j'en ai pas le droit.. Je dois porter le nom avec dignité.. Et heureusement que tu ne diras rien.. parce que j'ai une bonne mémoire des noms et des visages donc je pourrais très bien te retrouver...

Elle haussa un sourcil, plus amusée qu’autre chose. C’est sûr qu’il lui faisait très, très peur à cet instant là, pauvre petit garçon perdu. Quand il se laissa à nouveau tomber au sol, elle revint près de lui et s’accroupit en face de lui, pour être à sa hauteur.

« Si tu veux te défouler sur un adversaire plutôt que sur des cailloux, on pourra s’arranger pour un petit duel, histoire de voir ce que valent les Anglais. »

Elle entendit à peine sa réplique suivante, avant qu’il se replonge dans ses pensées.

Je suis désolé.. je ne voulais pas....

Ce garçon avait vraiment l’air de porter un poids trop lourd pour lui, Sacha le plaignait. Ces histoires de nom et de frère, qu’elle ne comprenait pas, certaines familles étaient trop exigeantes, surtout avec des adolescents.

« Je ne sais pas quel est ton problème, Regulus, mais broyer du noir ne doit pas être la solution la plus efficace... »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Magie Noire et solitude [libre]

Revenir en haut Aller en bas

Magie Noire et solitude [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-