Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Professeur Anton V. Anderson || FREE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


7ème année ϟ Préfète-en-Chef


ϟ Parchemins postés : 86
ϟ Date d'inscription : 08/05/2012
ϟ Points : 42
ϟ Localisation : A la bibliothèque, naturellement !

Feuille de personnage
ϟ Âge: 17 ans
ϟ Maison/Profession: Serdaigle
ϟ Relations:
MessageSujet: Professeur Anton V. Anderson || FREE Dim 13 Mai - 10:39




Anton V. Anderson

« Le désespoir naît chez ceux qui ne regardent jamais les Etoiles »




→ MON HISTOIRE ←
I. C'est de l'enfance que naît l'amertume


Anton Viktor Anderson naquit le 12 décembre 1940, dans le Londres moldu. Famille modeste, vivant essentiellement du travail du père, Alexandre, qui était un médicomage talentueux, et du travail de serveuse de leur mère, Eléonore, une moldue qu'Alexandre avait rencontré durant un voyage en Ecosse, les Anderson vivaient soudés et heureux. Eléonore et Alexandre eurent trois enfants : Anton, l'aîné, et deux filles qui naquirent quatre ans plus tard, Solène, et Eva. Mais alors que la petite famille était au comble du bonheur, malgré les différences émises par les deux mondes différents dans lesquels ils vivaient, la frêle Eléonore tomba gravement malade. Ne pouvant avoir recours à la magie pour la sauver, Alexandre du se résoudre à laisser sa femme mourir, l'entourant avec chagrin de tous ses enfants. Elle s'en alla quelques mois après le diagnostic. Depuis ce jour, Anton du prendre en mains l'éducation de ses petites soeurs, protecteur et mature pour son jeune âge. Son père sombra dans l'alcoolisme et la folie. Anton reprocha alors à son père de lui avoir voler son enfance, et de les avoir abandonnés. S'occupant seul des ses soeurs développa une dureté naturelle, mais seulement en surface, lui permettant s'assumer son nouveau rôle, et ses responsabilités. Il du cependant partir pour Poudlard à ses onze ans, confiant la garde à leur tante Alberta qui vivait non loin d'eux.

II. L'adolescence est la période où l'on se guérit d'anciennes blessures, et où l'on s'en créé d'autres

Réparti à Serdaigle, Anton passa de belles années à Poudlard. Ce fut le temps des changements, des 400 coups qu'il fit en compagnie de nombreux amis. Malgré sa nature solitaire, certaines personnes surent se montrer fiables et dignes de confiance, ainsi il garda ces amis jusqu'à sa dernière année. Studieux, réservé, il se consacra particulièrement à l'étude de l'Astronomie, de la Divination, des Potions et de la Métamorphose, malgré des talents incontestés en Défense Contre les Forces du Mal. Respectueux de ses professeurs, il fut préfet de sa maison, et plus tard préfet en chef. Ces responsabilités s'ajoutant à celles qu'il connaissait déjà. Mature et pointilleux, Anton fut l'un des plus grands sorciers de sa génération, mais ses choix furent contestés par ses professeurs, voyant alors des talents gâchés par un souhait d'enseigner l'Astronomie, matière peu respectée, tout comme la Divination. Mais Anton préférait de loin regarder les Etoiles, donatrices d'espoir, que de devenir auror, ou médicomage. Arrivé à sa septième année, et ses soeurs ayant grandies, il parti en Irlande pendant quelques années, voyageant à sa guise, mais gardant contact avec sa précieuse famille. Il décupla ses capacités en la matière, et une fois la tête bien pleins de connaissances, il revint en Angleterre.

III. La fin de l'innocence

Jeune et charmant, Anton vécu de belles années dans son pays natal avant de décider de postuler à Poudlard. Il connut de nombreuses aventures amoureuses, mais la passion néanmoins ne vint pas réveiller son coeur plein d'amertume. Il avait vu les dégâts que pouvait faire l'Amour sur un homme, à travers la mort de sa mère, et aussi prudent qu'il était, Anton se gardait bien de tomber amoureux. Aussi, ces aventures furent courtes, bien que charmantes, mais sans l'attrait que l'Amour pouvait offrir. Nouveau professeur d'Astronomie, Anton débuta donc sa carrière d'enseignant avec brio. Ses soeurs devinrent toutes deux de brillantes sorcières, et l'une intégra une grande équipe de Quidditch, l'autre se maria et devint auror. Anton devint alors l'oncle de deux petits jumeaux blonds. Ravit de voir sa famille s'agrandir, sa rancoeur envers son père se décupla quand il comprit qu'il lui avait enlevé l'envie d'aimer, et d'être aimé. Mais Anton gardait espoir qu'un jour il trouverait un moyen de se débarrasser de cette hantise de tomber amoureux. Secrètement : il n'espérait que cela.






→ MON CARACTERE ←
Je suis ce que je suis


Anton est quelqu'un de très sage par ses connaissances et sa vision des choses, sans être ennuyeux ou prévisible. Mature et prudent, il est respectueux des autres, mais ne tolère pas l'insolence ou l'irrespect. Pour lui, ce sont des valeurs qu'il ne faut pas prendre à la légère. Il est autoritaire, parfois trop dur et insensible. Il ne sourit que très peu, peu paraître froid et distant, mais n'est pas quelqu'un de méchant. Anton a toujours du tout assumer lui-même, s'occuper de centaines de choses à la fois, et ne jamais se plaindre, il est fort, a beaucoup d'assurance et sa présence a l'effet de calmer les gens. Il est charismatique, sait parfaitement s'imposer même seulement avec un regard. Ainsi, il est parfait dans son rôle de professeur. Mais c'est un homme solitaire, qui ne sort que très peu, ou seulement pour voir sa famille. Il est paternel, et possède un besoin indéniable de protéger ce qu'il aime. Surprotecteur, ses soeurs n'ont ainsi jamais eu de problèmes face à des élèves plus âgés et plus forts. Anton n'hésite jamais à défendre les bonnes personnes, ou les plus faibles, mais n'étant pas un partisan de la violence il ne l'utilise que si elle est nécessaire. A n'en pas douter : si on l'offense ou le trahis, il peut devenir très rude. C'est un homme de parole, et il rejette toute forme de trahison ou de mensonge. Tolérance zéro pour ceux qui le déçoivent.

Anton est aussi très secret, il n'aime pas parler de lui, est plutôt modeste, mais ne se plaint pas de lui-même. Du reste, il ne se plaint jamais de rien. Il est ouvert aux questions, adore enseigner et transmettre son savoir, est passionné quand il parle de quelque chose qu'il aime, et sa détermination est sans épreuve. Il a un caractère plutôt fort, chez lui c'est lui qui commande, ça a toujours été ainsi, et dans sa salle de classe, c'est la même chose, si ce n'est pire. Il est maître de la situation. Il n'aime pas qu'on lui donne des ordres, et a une grande force de persuasion : son charme et sa politesse digne d'un britannique est irrésistible. Il a également beaucoup d'humour, et est très créatif quand il s'agit de punir ses élèves ! Du reste, au delà de la carapace, Anton est très sensible, il a toujours peur de perdre ce qu'il aime, et c'est pourquoi il ne s'implique jamais sentimentalement dans une histoire.





feat célébrité
MON LIEN



Du chaos naît une Etoile ?
La première fois qu'Anton a aperçu Sephy, c'était au premier rang de sa salle de cours. C'était le premier jours de la rentrée, et la première fois qu'il enseignait à Poudlard. Aussitôt, il cligna des yeux, trouvant impossible qu'une telle beauté existe sur Terre. Sentiment exacerbé tandis qu'il découvrait un peu plus d'elle : sa voix, son intelligence. Il la savait cultivée, elle était à serdaigle, comme lui l'avait été. Pour une fois depuis sa naissance, Anton ressentit plus qu'un profond respect et qu'une attirance physique pour une femme. Sauf que ce n'était pas une femme, mais une jeune fille, majeur certes, mais une élève qui suivait son cours tout de même. Il ne pouvait penser à elle ainsi, et sa carapace ne lui offrit d'autres solutions que de feindre une haine visible pour la septième année. A chaque fois qu'elle levait la main soit, il l'ignorait, bien qu'elle fusse la seule à vouloir répondre, soit, il démontrait sèchement que sa réponse était fausse ou incomplète. Sephy ne comprenait pas pourquoi le professeur semblait lui vouer un air méprisant et des répliques sèches. Tout aussi attirée par lui, que lui l'était par elle, elle ne pouvait s'empêcher de le regarder durant tout le cours, de boire ses paroles tant il l'impressionnait, et pourtant...une seule question subsistait : pourquoi la traitait-il ainsi ?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Professeur Anton V. Anderson || FREE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: ADMINISTRATION :: Deuxième étape :: Postes-Vacants :: Scénarii des membres :: Scenarii pris-