Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell} Lun 4 Juin - 19:43


Xander venait de terminer ses cours. Il était exténué. Il venait de voir avec les troisièmes et quatrièmes années, les Scroutts à Pétard. La classe était très dissipée. Les élèves devaient sûrement sentir le week-end venir. D’ailleurs, ils s’étaient précipités à l’extérieur de la salle de cours qui se situe dans en dehors du château Poudlard. Aucun d’eux n’avait rangé leur table de travail, Xander allait devoir le faire avant de quitter sa salle. Il n’avait aucune envie de faire ce nettoyage le lundi en rentrant du week-end.
Le professeur de Soins aux Créatures Magiques mit une heure pour tout remettre en ordre. Il se précipita directement vers la Grande Salle pour aller prendre son repas du soir.
Il s’assit au côté de Sevastian Sakarov. Ils parlèrent de leur journée. Xander prit un plat de spaghettis carbonara. Il s’agissait de son plat préféré et se fut un régal de les manger, mais elle ne valait pas celles que sa mère préparait. En dessert, il prit des framboises accompagnées de chantilly et de fraises. Il adorait les fruits rouges. Il quitta immédiatement la Grande Salle après avoir fini son repas. Il s’excusa auprès de son amant et se dirigea vers son bureau.
En arrivant dans la salle qui lui était réservée, il ouvrit la porte du fond pour se rendre dans sa chambre à coucher. Il se déshabilla et se mit immédiatement au lit. Il s’endormit tout aussitôt.

Le soleil se leva alors que Xander était dans le parc. Il avait pris l’habitude de courir chaque week-end pour rester en forme et entretenir son corps. Il avait fait le tour du lac et se retrouvait à présent devant un immense arbre dont les racines se trouvaient à moitié dans l’eau et à moitié sur la terre ferme. Il s’allongea aux abords de l’eau et commença à faire ses pompes, pour travailler ses pectoraux, et ses abdominaux. Ensuite, il s’étira.
Il remonta dans sa chambre dans les alentours de dix heures. Il comptait prendre une douche immédiatement mais il fut surpris de voir une boîte de chocolats posée sur son bureau. Elle était carrée, emballée du papier bronze et bleu, avec un nœud argent qui tenait fermé le paquet. Au-dessus de ce paquet était posé un petit carton. Xander le prit et le lut :

‘‘ Retrouvez-moi dans la salle de bain des préfets à 11 heures. ’’

Sur ce mot, il n’y avait aucun nom, aucune signature, juste ce petit message dont l’écriture ne disait rien. Xander se demanda qui avait pu pénétrer dans son bureau, il était certain d’avoir fermé la porte de son bureau à doubles tours. Il en était persuadé. Donc une personne avait pénétré par effraction dans sa salle. Qui avait bien pût lui écrire ce mot ?
L’enseignant, en y réfléchissant bien, se mit à penser qu’il s’agissait du professeur Sakarov. Quand ils avaient parlé de leur relation passée, il lui avait dit qu’il donnerait rendez-vous prochainement. Donc c’était très certainement lui qui lui avait écrit ce message.
Au lieu d’aller prendre sa douche, il prit une serviette et se dirigea vers la Salle de Bains des Préfets. Il gagna rapidement le sixième étage. Il ouvrit la porte. Xander remarqua qu’il y avait bel et bien une personne dans l’eau. De dos, il ne savait pas dire qui s’y trouvait mais il fonça dans la baignoire. Il se déshabilla. Il mit un pied dans l’eau, il était complétement nu. Il s’assit à côté de l’inconnu. Il devait sûrement y avoir un sortilège de brume qui empêchait l’enseignant de voir la personne qui l’avait fait venir. Ce fin nuage commença à se dissiper et Xander découvrit le visage de ce mystérieux inconnu. Quelle surprise se fut quand il vit une personne à laquelle il ne s’attendait aucunement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


5ème année ϟ Préfet


ϟ Parchemins postés : 326
ϟ Date d'inscription : 14/09/2011
ϟ Points : 50

Feuille de personnage
ϟ Âge: 15 ans
ϟ Maison/Profession: Serdaigle
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell} Sam 9 Juin - 21:17

L'état de Dirk empirait de jour en jour, bien qu'il tentait de cacher son état de décrépitude à ses proches. Cependant, Ambrosius n'était pas dupe, de même que Dana mais le jeune Serdaigle se bornait à leur dire que tout allait bien, avec une sourire de façade. Lui qui était jadis plein de vie n'était plus que l'ombre de lui-même, une carcasse qu'il trainait péniblement tout au long de la journée. Les cours étaient désespérément ennuyeux, les repas insipides et ses nuits longues et blanches. Trop de pensées encombrantes entravant l'arrivée du sommeil. Trop de regrets aussi, de colère et d'amertume pour être de bonne humeur.
Dirk, en temps normal, ne se maquillait jamais. Mais depuis peu, il tentait de masquer ses cernes sous une couche de poudre en accord avec son teint. Il aurait aimé être comme Dana, pouvoir changer de physique et par conséquent ôter ces marques bleutées de sommeil. Mais non, il était juste Dirk Cresswell. Moche et idiot. Pitoyable. Il se dégoûtait lui-même. Il perdait son meilleur ami, avec lequel il rêvait de plus qu'une amitié platonique -ce qui est, en un sens, réussi- et allait se consoler dans les bras d'un professeur qui faisait le double de son âge et avec qui il avait joué au jeu du chat et de la souris jusqu'à l'overdose. Il en avait même fini par devenir méchant et froid -après avoir été chaud comme la braise. En fin de compte, avec Gabriel et Lemalf, c'était la même chose: Il n'avait su gérer ses émotions.

Dirk voulait cependant réparer les pots cassés, bien qu'il ignorait par quoi commencer. Il ne cessait de reporter une nouvelle confrontation avec les principaux concernés et cela minait encore plus son moral. Il était courageux, mais pas suffisamment pour cela. Avec qui se réconcilier en premier ? Epineuse question. La logique voudrait que cela soit avec Gabriel, mais il lui est apparu totalement autre chose lorsqu'il eut poussé ses réflexions un peu plus loin. Il voulait agir progressivement, avec une difficulté croissante. Qui était le plus mature ? Xander. Avec qui le dernière rencontre ne s'était pas clôtuée par un acte de violence ? Avec Xander. Ces deux points lui fournissaient une réponse toute donnée, d'autant plus que Xander semblait éprouver quelques sentiments envers sa personne, alors que pour Gabriel, cela restait vague. Il ne restait plus qu'à savoir comment faire le premier pas vers une réconciliation potentielle.

La solution lui vint à l'esprit lors d'une de ses courses dans le parc. En effet, depuis que sa vie sentimentale et affective était devenue bancale, il courait pour se changer les idées. C'était peut-être illusoire, mais déjà plus sain que de se noyer dans la boisson et cela musclait un minimum son corps en croissance. En courant, son esprit se faisait plus ouvert aux idées, à l'inspiration. Il profitait du décor mais son subconscient travaillait en sourdine pour régler ses problèmes, lui soumettant une solution potentielle comme un flash. C'est ainsi que, passant en face du Saule Cogneur, il songea brusquement à offrir des chocolats à so professeur. Cela faisait toujours plaisir, c'était bon, c'était un anit-dépresseur et était une excellente introduction à une discussion.
Transpirant et dégoulinant de sueur, il s'empressa de se diriger comme à l'accoutumée vers la Salle de Bain des Préfets pour une nettoyage en bonne et due forme. Dans la mousse parfumée et relaxante, il laissa son esprit vagabonder. Ses pensées s'attardèrent bien vite sur Xander Lemalf. Pour la première fois depuis leur dernière rencontre, Dirk sourit. Il tenait son idée complète.

Mais détenir un plan d'approche n'était qu'un début. Il risquait gros sur ce coup-là. On pourrait l'accuser d'harcèlement et, si cela s'ébruitait, sa réputation serait entachée et il pourrait en être expulsé de l'école. Ces pensées balayèrent sa motivation comme le vent emporte au loin des feuilles mortes. Mais de nouveau, il fut rapidement las de repousser tout cela aux calendes grecques et comptait bien se débarrasser de cette tunique de Nessus le plus vite possible.

Il acheta, lors d'une visite à Pré-au-Lard, des chocolats chez Honey Dukes, aux formes et aux goûts divers, emballés dans une petite boîte aux couleurs de Serdaigle.

Dès lors, le Serdaigle se sentait déjà un peu plus revigoré. Il appliqua une dernière couche de maquillage pour dissimuler ses dernières cernes -nettement moins importantes et intenses-, replissa son uniforme, se passa un coup de peigne dans les cheveux et descendit au rez-de-chaussée.
Arrivé devant le bureau, il frappa à la porte et fut assailli par les souvenirs. Il secoua immédiatement la tête, déterminé à ne pas être de nouveau déstabilisé et attendit impatiemment une réponse...qui ne vint pas. Il réitéra son geste. Toujours rien. Il osa, après quelques instants, appuyer sur la poignée. Le battant de la porte pivota sur ses gonds. La pièce était vide mais Dirk s'empressa de déposer son présent sur le bureau, de peur de tomber nez-à-nez avec Lemalf, en intrusion dans cet endroit. Il se saisit d'un billet cartonné qui trainait là.
Au lieu de lui donner rendez-vous oralement, il allait lui transmettre l'information pour voie écrite, ce qui n'était pas plus mal. Il écrivit, d'une écriture claire et toute en courbes:

‘‘ Retrouvez-moi dans la salle de bain des préfets à 11 heures. ’’

Concis, clair et sans équivoque. Il déposa ce mot sur la boîte et s'éclipsa. Il s'empressa d'aller chercher un maillot dans son dortoir, qu'il enfila à la place de son caleçon, peu désireux de paraitre directement nu aux yeux de son Directeur de Maison. Le jeune préfet, serviette enroulée dans les bras, se dirigea d'un pas tranquille en apparence vers la salle de bain privée des préfets, dont l'accès nécessitait un mot de passe. A cet instant, il se rendit compte qu'il avait omis d'avertir Xander quand à la nature de celui-ci. Il avait même, dans son empressement, oublié de signer ! Il se donna une claque sur le front. Idiot. Il pénétra dans la pièce, en faisant attention à laisser la porte entre-ouverte pour que Lemafl puisse entrer.
Il ôta ses vêtements, sauf son slip de bain, dans un coin et posa sa serviette à proximité de la gigantesque baignoire vide. Il fit actionner et couler tous les robinets en même temps, par où jaillirent plus d'une centaine de jets d'eau colorés. L'eau atteignait ses omoplates et la vapeur d'eau envahissait toute la pièce lorsqu'il entendit, malgré le clapotis des robinets, la porte se refermer et un corps s'immerger peu après dans l'eau. Il tourna le cou et reconnu directement la silhouette et la carrure de son professeur.

La vapeur tendait à se dissiper, grâce au système d'aération sur-efficace, et Dirk put enfin voir clairement Lemalf. Il devina, à moins que ça ne soit un effet de la brume persistante, qu'il était complètement nu. Dirk déglutit avec difficulté. Il n'avait pas songé à ce petit détail, pourtant clair. Rares étaient les gens qui entraient dans une baignoire encore un petit peu habillés. Le Serdaigle avait le feu aux joues et essayait de ne pas regarder en direction de l'intimité de son supérieur. Il était heureux et gêné à là fois. Xander, lui, semblait plus surpris qu'autre chose. Dirk devait parler, pour briser ce silence qui menaçait de s'installer et de persister. C'était idiot mais il ne savait que dire, désormais. Il bafouilla un premier temps à voix basse puis se reprit:

« Merci d'être venu Professeur. Vous devez trouver cette situation extrêmement gênante et déplacée, et je vous prie de m'excuser... »

Ils étaient tous les deux debouts, bras ballants dans l'eau, ne sachant que faire. Dirk lui désigna une bordure immergée faisant office de banc improvisé. Il s'assit à une distance respectueuse et raisonnable de Lemalf.

« Je recherchais un contexte plus... confortable pour vous exprimer mes regrets. Je suis tellement désolé de m'être montré si peu reconnaissant envers vous, vous qui vouliez juste m'aider. Je me suis mal comporté, tant dans mes paroles que dans mes actes. Vous sauter dessus par exemple, était ridicule. De même que vous caresser le visage comme une fille de joie des quartiers mal-famés de Londres. Depuis lors, ma vie est un véritable enfer. J'ai besoin de votre pardon pour être soulagé. A moins que vous pensez que me punir pour vous avoir convié ici dans de telles conditions, je veux dire en tenue d'Adam, serait préférable, ce que je pourrai comprendre... Bien que cela représenterait l'effondrement totale de ma vie scolaire, et plus. »

Dirk ne regardait pas Lemalf, fixant plus aisément un robinet de cuivre. Il ne pouvait pas le juger, lui, il ne vivait pas. Il avait vidé son sac, déblatérant tout cela avec très peu d'interruption. La dernière fois qu'il était venu ici avec quelqu'un, c'était avec Sofia, et les circonstances étaient beaucoup plus joyeuses. Le jeune Serdaigle regarda enfin son enseignant, constant une nouvelle fois qu'il avait des yeux magnifiques. Et des muscles magnifiques... et, du moins ce qu'il permit de regarder durant deux petites secondes, un sexe magnifique. Beaucoup de jeunes filles auraient aimé être à sa place, dans un bain avec le professeur sexy de Soin aux Créatures Magiques nu à portée de main. Mais la situation de Dirk n'avait rien d'enviable. Il remonta les genoux contre son torse, afin de cacher la bosse qui naissait et gonflait dans son mince vêtement. Même ainsi, l'eau lui arrivait à mi-mollet. Dirk se força à penser à autre chose et à se calmer, ce qu'il réussit relativement bien.
Il attendait ardement une réponse de Xander et redoutait que celui-ci s'en aille, vexé, sans un mot. Dès qu'il voyait Lemalf, depuis leur entrevue dans son bureau, il avait la gorge serrée et ses yeux s'humidifiaient. Ce jour n'échappait pas à la règle. Il ne put le regarder plus longtemps et posa sa tête contre ses genoux. Au fond, ce n'était peut-être pas une si bonne idée. C'était bien plus gênant que devant une Bièraubeurre au coin du feu...

Il fut secoué de sanglots, bien malgré lui, qu'il tentait de retenir, alors que Xander commençait à parler. Entendre cette voix qui ne s'était plus vraiment adressée à lui personnellement et qui lui avait en un sens manqué, ruina toute ses forces pour ne pas pleurer.

______________________

LOVE ME BACK TO LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell} Sam 23 Juin - 12:37


Xander fut complètement surpris de voir Dirk Cresswell dans la salle de bain des préfets. Il ne s’y attendait aucunement. Il ne savait pas ce qui était le plus gênant, qu’il soit totalement nu ou alors le fait qu’il avait embrassé son élève la dernière fois qu’ils s’étaient vus dans le bureau de l’enseignant. Le Serdaigle s’excusa de la façon dont il avait donné rendez-vous à Xander. Mais l’enseignant ne sut que dire, il était perturbé, lui qui s’attendait à voir le professeur de Défense Contre les Forces du Mal.
Le regard du jeune homme allait de haut en bas et c’est à cet instant que Xander se rappela vraiment qu’il était nu. Il fit alors apparaitre un maillot de bain, même s’il était déjà trop tard, puisque Dirk avait vu ce qu’il y avait à voir. Et, à ce que pu constater le professeur de Soins aux Créatures Magiques, cela ne lui déplut pas, bien au contraire. En effet, une légère bosse c’était formée sous le boxer de bain de l’élève. Xander Lemalf fut ravi de constater qu’il faisait encore de l’effet à la gente masculine. Avec les derniers évènements, il en doutait, voilà bien longtemps qu’il n’avait eu de rapports sexuels.
La situation était particulièrement gênante mais au moins il pouvait parler de ce qu’il s’était passé la dernière fois.

« J’accepte tes excuses mais ce n’est pas à toi de m’en faire. C’est plutôt à moi de t’en faire. Je n’aurais jamais dû agir comme je l’ai fait ce n’est pas digne d’un professeur. Mais ne revenons pas sur ce sujet. Oublions tout, faisons comme si rien ne s’était passé… »

Voilà, il avait prononcé les mots qu’il ne voulait pas dire. Il voyait qu’il avait fait de la peine à son élève. Mais ce n’était pas vraiment ce qu’il voulait dire.

« Enfin, je ne veux pas qu’on oublie, sauf si tu le souhaites, je veux juste qu’on avance, qu’on laisse cela derrière nous. »

Xander avait essayé de faire du mieux qu’il pouvait pour se rattraper. Il toucha l’épaule de Dirk pour qu’il se retourne et qu’il le regarde. Il avait la peau si douce que c’en était très agréable. Le professeur n’enleva pas sa main immédiatement, il attendit que le Bleu et Bronze lui enlève, ce qu’il ne fit pas. Ce contact était encore un contact de trop. Xander avait l’impression de profiter de la situation encore une fois.

« Je t’aime bien, mais je ne veux pas que tu gâches ta jeunesse dans une relation qui ne t’apportera rien. Tu as la vie devant toi. Dans des années, tu riras de ce qui s’est passé. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


5ème année ϟ Préfet


ϟ Parchemins postés : 326
ϟ Date d'inscription : 14/09/2011
ϟ Points : 50

Feuille de personnage
ϟ Âge: 15 ans
ϟ Maison/Profession: Serdaigle
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell} Mer 27 Juin - 20:54


Lemalf, au grand regret de Dirk, fit apparaitre un maillot afin de masquer sa nudité. Il moulait les choses intéressantes à voir certes, mais ce n'était pas vraiment le même effet.

« J’accepte tes excuses mais ce n’est pas à toi de m’en faire. C’est plutôt à moi de t’en faire. Je n’aurais jamais dû agir comme je l’ai fait ce n’est pas digne d’un professeur. Mais ne revenons pas sur ce sujet. Oublions tout, faisons comme si rien ne s’était passé… »

Plus facile à dire qu'à faire... Etait-ce possible d'oublier le fait que l'un de vos professeur vous aie embrassé contre une porte ? Etait-ce possible d'effacer de votre mémoire le corps nu de ce même enseignant ? Difficilement. Voire impossible. Il ne pourrait plus jamais le croiser dans un couloir sans revivre toutes ces scènes dans son esprit.

« Enfin, je ne veux pas qu’on oublie, sauf si tu le souhaites, je veux juste qu’on avance, qu’on laisse cela derrière nous. »

Le discours avait désormais changé. Dirk ne pouvait donc pas oublier, et il ne le souhaitait encore moins. Tourner la page et avancer s'avérait sage, mais malgré tout, Dirk se connaissait : Il restait et resterait encore fixé sur le passé.
Xander posa la main sur son épaule, pour inciter Dirk à se retourner. Ce qu'il fit. Il se plongea dans ses yeux -et quels yeux !- et chercha ses mots. Cependant, Lemalf le devança et dit derechef:

« Je t’aime bien, mais je ne veux pas que tu gâches ta jeunesse dans une relation qui ne t’apportera rien. Tu as la vie devant toi. Dans des années, tu riras de ce qui s’est passé. »

Rire ? Pas sûr. En tous cas, depuis un certain temps déjà, il ne riait plus. De plus, comme lors de leur dernière "confrontation", Xander avait dit "je t'aime bien". C'était politiquement correct, pour sûr. Il ne pouvait pas se permettre de lui dire qu'il était attiré par lui -ses baisers en étaient pourtant la preuve la plus flagrante. Mais bon, si ça tombe Lemalf avait déjà quelqu'un dans sa vie. Un homme comme lui, à moins d'être moine, ne pouvait rester très longtemps célibataire. Au contraire de Dirk, qui n'avait jamais été en couple. A vrai dire, s'il n'y avait pas eu Ambrosius, il serait sans doute encore vierge. Il y avait cru, à l'amour, pendant un instant, avec Gabriel. Sauf que la situation était au statu quo depuis un petit moment déjà et il désespérait de retrouver sa relation originelle avec. Et voulait qu'entrait Xander en scène, séduisant et gentil. Presque parfait. Un homme idéal s'immisçait dans ses pensées, s'y était fait une place confortable, et ne comptait plus en sortir.
La main de Xander était toujours sur son épaule, et Dirk ne désirait pas vraiment l'enlever. Elle le rassurait, d'une certaine mesure, aussi étrange que cela puisse paraitre.
Il se décida enfin à répondre, après s'être essuyé les yeux au préalable.

« J'ai déjà gâché ma jeunesse. Enfin, je suis en train de le faire. Je me mets tout le monde à dos. Mes notes sont en chute libre. Une relation, quelle qu'elle soit, ne pourrait m'apporter que quelque chose à quoi m'accrocher. Ca m'étonnerait donc beaucoup que j'en garde un souvenir amusant. Je ne veux pas oublier, je ne le peux. Je ne veux même pas savoir ce que je deviendrai dans quelques années. Un poivrot. Drogué. Clochard. Chômeur. Gigolo. Si je ne meurs pas lors d'une bataille de gang, ou d'une overdose. Ou suicide. Triste sort pour un Serdaigle dont l'avenir était prometteur. Tout ça à cause de quoi ? De tout. De moi, de vous, de lui, de eux. Surtout de moi. Quoique je fasse, je prends une mauvaise décision. »

Sa voix se brisa sur les derniers mots. Et cette main sur son épaule n'était plus suffisante pour le rassurer. Empli de tristesse -et sans arrières-pensées-, il enroula ses bras contre son torse et pleura. Comme un bébé. Heureusement que Xander n'était pas son père, ce serait encore plus malsain.

______________________

LOVE ME BACK TO LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell} Ven 29 Juin - 18:04


Alors voilà ce que pensais le jeune Dirk, il pensait qu’il avait déjà gâché sa vie. Il se voyait gigolo ou même clochard. Il était dans un tel état qu’il ne voyait que le sombre côté de la vie.

« Dirk, ne dis pas ça. Tu ne seras pas un raté dans l’avenir. Ce n’est qu’une passade. L’amour fait souffrir et tout le monde l’apprend un jour ou l’autre. Mais il faut passer par ce stade pour se rendre compte de ce que c’est vraiment aimer. Tu es encore jeune et tu crois que c’est la fin du monde mais ce n’est que le début. Je sais que pour toi c’est difficile parce que tu es fragile et ton histoire avec Gabriel et la nôtre t’a fragilisé, et je ne le répèterais jamais assez j’en suis désolé. Mais tu iras mieux, je ferais tout pour en tout cas. »

Xander avait réussi à faire pleurer ce pauvre Dirk Cresswell, ce si gentil garçon. Il était vraiment pitoyable. Il n’avait pas du tout assuré. Il n’avait qu’une envie c’était le prendre dans ses bras mais il ne pouvait pas. Le professeur de Soins aux Créatures Magiques avait fait assez de mal comme ça. Mais les larmes du jeune homme continuait de coulaient, alors Xander exceptionnellement se rapprocha et le pris dans ses bras.
Le contact de leur corps à moitié nu était agréable. Avec l’eau chaude du bain, l’ambiance devenait bouillante. Et le sexe de Xander commençait à se manifester. Être un homme n’avait pas que des avantages surtout lorsqu’on était attiré par le même sexe. L’enseignant avait beaucoup de chance que Dirk avait la tête entre les jambes et qu’il ne pouvait voir la forme qui grossissait sous son boxer de bain.

« Je ne veux pas que tu pleures Dirk. Je ne voulais pas te faire souffrir. Ha si seulement j’avais pu être plus jeune ! Tu ne serais pas dans cet état, tout est de ma faute. »

Xander prit le visage de Dirk entre ses mains. Les yeux dans les yeux. La bouche à cinq centimètres de celle de l’élève. L’enseignant ajouta :

« Promets-moi de ne pas faire de bêtises Dirk ! Promets le moi ! »

Xander eut une larme à l’œil. Il se sentait tellement coupable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


5ème année ϟ Préfet


ϟ Parchemins postés : 326
ϟ Date d'inscription : 14/09/2011
ϟ Points : 50

Feuille de personnage
ϟ Âge: 15 ans
ϟ Maison/Profession: Serdaigle
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell} Mer 22 Aoû - 21:55


Xander avait beau se confondre en paroles rassurantes, Dirk était empêtré dans son pessimisme jusqu'au cou. Il commençait à croire ce qu'il disait, se voyant déjà à faire la manche ou le trottoir. Cette idée en amenant une autre, il se vit dans une ruelle, allongé sur une voiture, tandis qu'un autre homme s'affairait sur lui en poussant des râles bestiaux, tout cela en échange de quelques billets. Peu à peu, le visage de ce...client prit des formes plus familières et ses traits devinrent ceux de Xander Lemalf. Le Serdaigle songea que, si c'était bien lui qui le malmenait sur la carrosserie, il n'était pas sûr de le faire payer. Il s'était toujours retenu de penser, parfois avec difficulté, qu'il pouvait faire l'amour avec son enseignant, mais à cette idée, il sentit de nouveau le sang affluer dans une zone relativement gênante. Il dû à nouveau exécuter un jeu de jambes stratégique pour masquer sa gêne. Désormais, il était tout recroquevillé, n'osant plus bouger. Les conditions qu'il avait provoquées étaient déjà assez gênantes ainsi pour qu'il en rajoute une couche.

Son professeur semblait être confiant quant à son avenir, disant que cela était éphémère et que l'amour se révélait toujours, à un moment où à un autre, blessant. Il avait aussi ce caractère précaire et se muait souvent en tristesse ou en colère. C'est étrange comme l'amour pouvait être court et effaçable avec le temps, tandis que la haine était tenace et s'accrochait dans le coeur de l'individu comme avec d'innombrables. petits crochets venimeux.
Si c'était là uniquement le début du monde pour Dirk, il n'était pas empressé de voir la fin. Pourquoi ne savait-il pas avoir une vie simple ? Avec une seule personne à aimer ? Déjà, quand il a découvert qu'il était gay, il s'en ai voulu. Une difficulté supplémentaire dans sa vie, bien qu'il apprit à bien gérer ceci et à assumer. Mais être amoureux d'un élève, avoir un sexfriend qui, lorsqu'il va voir ailleurs, le rendait vert de jalousie et fantasmer sur un professeur...même pour lui, ça semblait de trop. Car en plus de ça, et Lemalf le voyait bien, Dirk était sensible et tous ces événements l'affectaient. Mais le pire dans tout ça, c'est que tout était de sa faute. Il avait perdu Gabriel de sa faute ! Il avait ajouté un sexfriend dans sa vie de sa faute ! Il avait une relation ambiguë avec Lemalf de sa faute ! Et voilà qu'il l'invitait à partager son bain, pouvant contempler ses muscles divins et, le temps d'un instant, une appendice bien plus intéressante et assez imposante.

Xander semblait véritablement affecté par la situation, avec sa manière de lui dire qu'il fera tout ce qu'il y avait en son pouvoir pour qu'il aille mieux, et Dirk fut sincèrement touché par l'attention. Il en eut assez de retenir douloureusement ses larmes et laissa un torrent s'écouler de ses yeux. Il n'aimait pas pleurer, il avait une sale tête, avec sa lèvre inférieure qui tremblait tout le temps. Il mit sa tête entre ses jambes pour que Xander ne le voie pas dans sa laideur larmoyante. Il vit néanmoins sa silhouette brouillée s'approcher de lui, hésitante, puis le serrer dans ses bras.
C'est pour ça que Dirk aimait les hommes. Plus forts que lui de surcroit. Pour se sentir protégé, dans le cocon qu'étaient leurs bras. Et Xander excellait dans ce rôle de protecteur. Et sa peau était d'une douceur on ne peut plus agréable. Il le tint ainsi quelques instants, comme pour le bercer puis relâcha son étreinte et dit, bouleversé:

« Je ne veux pas que tu pleures Dirk. Je ne voulais pas te faire souffrir. Ha si seulement j’avais pu être plus jeune ! Tu ne serais pas dans cet état, tout est de ma faute. »

Il se mit en face de lui et posa fermement ses mains contre ses tempes, presque de manière violente. Dirk ravala quelques sanglots et regarda son professeur dans les yeux. L'inquiétude qui transparaissait dans ses propos se lisait aussi dans ses yeux hypnotiques. Son souffle caressait les lèvres du Serdaigle, qui n'étaient d'ailleurs qu'à une distance trop restreinte pour être correcte

« Promets-moi de ne pas faire de bêtises Dirk ! Promets le moi ! »

Non, Dirk ne pouvait rien promettre. Il ne pouvait freiner sa descente aux Enfers. Il avait déjà entendu de cette Serdaigle qui vendait des pilules. Peut-être qu'en lui commandant un stock, il pourrait planer un peu et oublier tout ça. Même si pour absorber tous ses remords et regrets, il devrait sans doute frôler l'overdose.
Mais Xander semblait tellement triste et angoissé pour lui que le coeur de Dirk se serra. Il ne pouvait pas le laisser ainsi. Autant Xander voulait le sortir de cette situation, autant Dirk se devait de faire en sorte qu'il ne soit pas trop accaparé à sa place par tout cela. Il bredouilla:

« Je... Je le... promets... »

Il ne promettait pas vraiment de ne pas faire de bêtises, il promettait seulement d'essayer de ne pas en faire. Ce n'était pas totalement la même chose. Dirk ne pouvait pas se mentir, et se savait capable d'un tel acte. Puis, comme conscient de ce qui se tramait dans les pensées de Dirk, son cerveau lui fit défiler dans la tête des visages qui comptaient pour lui.
Ses parents, souriants, soudés et fiers de lui. Dana qui, malgré le fait qu'elle soit attirée par le même homme, avait partagé avec lui une grande quantités de meilleurs moments de sa vie. Ambrosius, son coup de rein si familier et ses boutades à 2 mornilles. Gabriel, qu'il ne pouvait se résoudre à abandonner. Ses autres amis, tels que Mary ou Perséphone. Tant de gens qui seraient attristés de sa disparition et qu'il ne pouvait laisser être triste. Et puis, Xander bien évidemment.
Dirk secoua de bas en haut sa tête avec plus de vigueur.

« Oui, je le promets. »

Il observa Xander en espérant trouver sur son visage les traces d'un quelconque soulagement. Ses yeux passèrent sur les siens, sur l'arrête de son nez (même arrête qu'il avait caressée comme un dévergondé en chaleur dans son bureau), sur les courbes parfaites de ses lèvres. Si...appétissantes. La bouche était, dans les moeurs, signe d'érotisme. Contempler la bouche de son interlocuteur était souvent symbole d'une envie...charnelle. Et là, Dirk ne pouvait se détacher de ces lèvres. Ces mêmes lèvres qui l'avait électrisé lors de leur précédente rencontre. Rien qu'à évoquer cette idée, il s'approcha inconsciemment de celles-ci... mais s'arrêta un centimètre avant de renouer le contact avec les lèvres tant désirées. Il se recula vivement.

« Oh, excusez-moi ! Je suis incontrôlable ! Désolé ! »

Il s'en voulait et bougeait comme un hystérique. Il avait failli s'enfoncer encore plus dans sa relation avec Xander. Peut-être est-ce même cette action que ce dernier avait qualifié de bêtise ?
Il songea à partir de cette pièce en courant, à creuse un trou et à s'y enterrer, tant il avait honte de lui.
Dirk voulait mettre le plus d'écart entre cet homme qui l'attirait comme un aimant et lui. Il ne pouvait partir non plus, ce serait injuste envers Xander qui voulait l'aider. Mais il ne savait où se mettre. D'autant plus que la chaleur de l'eau était on ne peut plus agréable et qu'il ne voulait pas en sortir.
Le Serdaigle voulut masquer son malaise, bien que ça soit trop tard dans la mesure où il l'avait déjà fait explosé quelques minutes avant, et fit donc mine de nager dans la baignoire, en prétextant à Xander:

« Nager me permet de remettre de l'ordre dans mes pensées. »

Il ne pouvait décemment pas lui dire qu'il le fuyait pour pas qu'ils puissent à nouveau...s'aimer, si c'était là le bon terme. Il se glissa sous un jet d'eau rouge et leva le menton pour que tout son visage soit arrosé.

« Merci pour tout Xander. Vraiment.. »

Sur le coup, il ne remarqua pas qu'il l'avait appelé par son prénom et qu'un tel comportement était déplacé. Certes, ensemble, ils avaient fait pire, mais une telle familiarité n'était pas forcément requise pour remettre la situation à zéro. Il remarqua enfin son erreur et sa rattrapa, en disant le nom de son professeur, ponctué d'excuses en tout genre.
Dirk était vraiment incorrigible.

______________________

LOVE ME BACK TO LIFE.


Dernière édition par Dirk Cresswell le Dim 30 Sep - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell} Jeu 23 Aoû - 16:57


Dirk est inconsolable. Quand Xander le regardait dans les yeux, il voyait tristesse et colère. L’enseignant se sentait tellement responsable. Et il l’était, c’était quand même lui qui avait embrassé son élève dans son bureau. S’il ne s’était pas contrôlé à temps, ils auraient pu aller plus loin que le simple baiser. Mais s’ils avaient été plus loin dans quel état serait Dirk Cresswell à l’heure actuelle ?
L’attitude de Xander ne faisait rien pour arranger les choses. Il serrait le Serdaigle dans ses bras pour le consoler. Le contact de leur peau était très agréable. Il avait réveillé des parties du corps des deux hommes mais ils devaient se contrôler, surtout Xander qui était l’adulte. Cependant Dirk s’était avancé vers lui comme s’il allait embrasser l’enseignant aux Soins aux Créatures Magiques. Face à face, Xander se mit à penser Mais qu’est-ce que tu fais ? Embrasse-moi ! Mais il s’arrêta avant. Leurs lèvres faillirent se toucher mais Dirk s’écarta et s’éloigna même.
Dirk se dirigea vers le fond de la salle de bain et se mit sous un des jets d’eau. Xander était un peu troublé. Dans un premier temps, son élève l’appela par son prénom, c’était la première fois mais il se reprit immédiatement. Ensuite, Xander ne savait plus quoi faire pour remonter le moral de son élève. Il était perdu entre ses pensées pas très catholique et son rôle d’enseignant. Mais le pire c’était qu’il avait ses hormones qui le travaillaient. Son instinct animal prenait le dessus. La pleine lune ferait son apparition le lendemain. L’américain se dirigea vers son élève.
L’eau était très bonne. Nager faisait beaucoup de bien au corps de Xander. Ses muscles le tiraillaient à force de donner ses cours sur les créatures magiques. Certaines d’entre elles étaient très dures à capturer et à élever, il fallait avoir une sacré poigne pour pouvoir les maintenir dans leurs enclos.
Voir Dirk sous ce jet de douche était une vraie merveille. Il était un beau jeune homme. Voir sa carrure juste au-dessus de l’eau était vraiment très excitant. Xander le trouvait sexy même s’il était certain que le jeune homme en doutait. Donc l’enseignant ne pouvant plus tenir s’avança vers le Serdaigle. Il se plaça sous le même jet d’eau. Leur visage était à quelques centimètres l’un de l’autre. Et sans crier garde, Xander embrassa Dirk. Ce fut un baiser passionné. Xander ne voulait pas quelque chose de sexuel mais de sensuel. Il voulait que son élève découvre les plaisirs d’être embrassé comme le faisait à l’instant l’enseignant. L’américain se recula quelques instants pour prononcer une formule qui fermerait la porte et qui ne s’ouvrirait qu’à son ordre. Il ne voulait pas qu’on les trouve tous les deux, nus ou presque. Il voulait être dans l’intimité la plus complète. Puis, Xander Lemalf se rapprocha du Bleu et Bronze et l’embrassa à nouveau. Il se baissa forçant l’élève à faire de même. Maintenant leur baiser se transformait en baiser sous-marin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


5ème année ϟ Préfet


ϟ Parchemins postés : 326
ϟ Date d'inscription : 14/09/2011
ϟ Points : 50

Feuille de personnage
ϟ Âge: 15 ans
ϟ Maison/Profession: Serdaigle
ϟ Relations:
MessageSujet: Re: L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell} Mar 9 Oct - 19:57


Mettre de la distance. S'éloigner. Se protéger en quelque sorte, bien que Xander ne représentait pas une réelle menace. Il était bien trop gentil et respectueux pour le blesser d'une quelconque manière, physiquement ou mentalement. Mais autant limiter les risques en se mettant à l'écart. Sa proximité avec Xander le mettait dans tous ses états, des états dont il voudrait bien se passer. Son sang battait plus fort, ses membres tremblaient d'excitation. Dans ces moments, il ressentait toujours un besoin de le toucher, d'entrer en contact avec lui. Et ces derniers instants, il avait pu largement en profiter. Mais au final, cela l'avait effrayé, et il tentait de freiner les réactions inappropriées et désireuses de son corps. L'eau chaude n'aidait pas bien sûr, et à bien des égards, empirait presque ces phénomènes corporelles. Tant pis, il ne pouvait faire confiance qu'à lui et son self-control.

Mais visiblement Xander ne l'entendait pas de cette oreille, et il s'approcha de lui à la nage. Dirk faisait en sorte de ne pas lui prêter trop grande attention, de se concentrer uniquement sur l'eau qui battait son visage juvénile. Mais son professeur s'approchait de plus en plus, au point même de se glisser sous le même jet d'eau que le jeune Serdaigle. Mais pourquoi faisait-il cela ? Il y avait tant d'autres jets ! Mais non, Xander ressentait peut-être ce même besoin inexplicable de le toucher. Ce petit jeu du chat et de la souris qui s'était instauré entre eux durait et tirait désormais en longueur, lassant même Dirk. Xander le draguait, puis quand Dirk succombait, il le chassait, et ainsi de suite, telle une boucle continue. C'était réciproque, bien sûr. Dirk voulait de lui, le désirait ardemment, puis la seconde d'après, il doutait du bien-fondé de cette attirance. Celle-ci n'avait pas lieu d'être, bien évidemment, mais elle était bien présente, ancrée en lui... Et il n'arrivait pas à se décider si cela était une situation malheureuse ou pas...

Xander approcha son corps du sien, et unit ses lèvres à celles de Dirk. Le coeur de se dernier battait à se rompre et ses derniers doutes se dissipèrent. Il n'était plus que dans l'instant présent, avec aucune considération pour l'éthique ou les conséquences futures de ce baiser. Il avait déjà énormément de chances d'être dans cette baignoire, collé à un homme d'une beauté rare. C'était quelque chose de très tendre mais aussi de très sauvage, de sensuel et de langoureux. Les mains de Dirk, d'abord ballantes contre ses hanches, se posèrent contre les côtes de Xander et il se rapprocha autant qu'il ne le pouvait. Son enseignant se décolla un instant, le temps de verrouiller la porte à distance. Dirk eut un petit sourire, bien qu'intérieurement c'était bien plus qu'un sourire. S'il avait verrouillé la porte, c'est peut-être parce Xander attendait bien plus de ce baiser. Mais Dirk se tempéra néanmoins: déjà dans le bureau de Lemalf, lors de leur première entrevue, il s'était déjà imaginé...faire la chose avec lui. Certes, ici c'était bien plus concret et les circonstances plus propices: la porte fermée, vêtus d'un simple maillot trempé, collés l'un à l'autre sous un jet d'eau, s'embrassant comme jamais, dans la vapeur d'eau chaude. Il suffisait à Dirk de fermer les yeux, d'ajouter mentalement des bruitages et il pourrait se croire sous un cascade dans la jungle, nu comme le premier homme, avec Xander près de lui. Dans le cas présent, c'était beaucoup moins exotique mais très excitant quand même.

En l'embrassant de nouveau, Xander exerça une pression sur son épaule, d'une poigne de fer. Dirk eut à cet instant un stress fugace. Xander voulait-il qu'il le...enfin...lui fasse du bien ? Dans l'eau ? Non, sûrement pas, c'était sans doute l'esprit de Dirk qui s'emballait pour rien. L'enseignant était doux et ne ferait sans doute rien sans son consentement et, de toute façon, il ne pourrait jamais respirer suffisamment longtemps pour ça...
Bref, toujours est-il qu'au final, Dirk se retrouva tête dans l'eau, accompagné par Xander, toujours les lèvres liées aux siennes. Ils étaient entourés d'eau, dans ce qui semblait être pour Dirk un océan de sérénité. Le Serdaigle enroula ses jambes autour du torse de son Directeur de Maison, et enroula ses bras autour de son cou, comme s'il s'accrochait à une bouée. Une très belle bouée à vrai dire, très alléchante et nullement gonflée à vrai dire. Dirk serrait fermement les paupières, mais s'autorisa à les écarter pour admirer Xander dans ce milieu aqueux. Il était d'une beauté équivalente à la sirène du vitrail, même en mieux -il avait le mérite d'être en chair et en os, lui.

Ses poumons finirent par le brûler. Il libéra ses jambes et d'un coup de talon, se remonta à la surface, accompagné de Xander. Sans vraiment prendre le temps de reprendre son souffle, il sauta au cou de Xander, lui faisait une étreinte serrée, comme s'il ne voulait pas le laisser partir, bien qu'il savait pertinemment bien que son professeur n'allait pas partir de sitôt.

« Xander Lemalf, j'ai envie de toi. »

Sur ces mots, ses mains glissèrent le long de flanc de son interlocuteur, jouèrent avec l'élastique de son maillot de bain...

« J'espère que toi aussi... Fais-toi plaisir... Rien qu'une seule et unique fois... Mais fais-le. Pitié. »


______________________

LOVE ME BACK TO LIFE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell}

Revenir en haut Aller en bas

L'eau ruisselle pour une ambiance chaude. {PV : Dirk Cresswell}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: AUTRES :: Corbeille-