Revenir en haut Aller en bas


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ellianne Jackson [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Ordre du Phénix ϟ Adulte


ϟ Parchemins postés : 18
ϟ Date d'inscription : 14/08/2011
ϟ Points : 7
MessageSujet: Ellianne Jackson [En cours] Mar 16 Aoû - 21:42

Vos papiers, s'il vous plaît !


ϟ Prénom(s) : Ellianne
ϟ Nom : Jackson
ϟ Age : 25 ans
ϟ Date et lieu de naissance : 7 août 1951, Londres
ϟ Statut : (Moldu, cracmol, sorcier...) Sorcière
ϟ Sang : Mêlée
ϟ Ancienne maison ; Profession : (pour les adultes uniquement) Gryffondor, Médicomage
ϟ Particularité : (facultatif) Aucune
ϟ Baguette : Elle est en bois de houx, elle contient trois écailles d'un vert gallois et elle fait 25,9 cm. Elle est excellente pour les enchantements.
ϟ Patronus : (sauf pour les mangemorts) Dragon
ϟ Epouvantard :Vampire... Elle adore les histoires d'horreur, mais à force d'en entendre sur ces créatures, elle en a développé une peur terrible et elle les redoutes plus que tout...
ϟ Amortentia :
ϟ Feat :
Kristen Bell






Et puis tout le reste, pendant qu'on y est !

Décrivez physiquement votre personnage.

De taille moyenne et bien proportionnée, Ellianne n’est pas considérée comme petite ou encore comme grande que ça soit face à son âge ou face à son sexe. Sa peau est blanche et peu bronzé malgré tout le temps qu’elle passe dehors, sans compter qu’elle est toujours bouillante. Sportive, elle possède une taille élancée et fine. En effet, elle adore les sports, jouant toujours dehors avec son frère dehors à toutes sortes de jeux où courir était de mise, tout comme sauter et grimper. Comme sa grand-mère et sa mère, elle a une longue chevelure blonde. Souvent, elle les laisse cascader jusqu’au bas des omoplates. Elle peut également les laisser lisses ou encore s’en faire une queue de cheval. C’est plutôt pratique pour éviter de les avoir toujours dans le visage, surtout lorsqu’il y a du vent! Il peut lui venir l’envie de les couper. Cependant, elle n’en était jamais venue à la coupe garçonne. Elle s’arrête toujours au commencement des épaules quand ça arrive. Finalement, elle porte une frange sur le côté gauche de sa tête. Son visage est un véritable livre ouvert sur ses sentiments. En effet, elle est incapable de mentir et dire que tout va bien, car ses traits la trahissent aussitôt. Ses yeux d’un bleu ciel pétillent sans cesse de joie, de malice, d’amusement et de douceur. Ils reflètent exactement qui elle est. Elle a toujours un sourire collé sur ses lèvres pleines en permanence ou presque. De jolies pommettes apparaissent juste sous ses yeux quand elle sourit. Son style vestimentaire est simple. Les jours de semaines, elle porte l’uniforme de l’école qu’elle ajuste à son humeur puisque l’école laisse une certaine liberté à ce niveau. Les fins de semaines, elle opte pour le confort. Elle ne porte rien de bien extravagant. Elle s’aime au naturel. Donc, on peut régulièrement la voir en jean ou jupe avec différents hauts et t-shirts ajustés ou amples. Le bas est bien souvent bleu ou noir, alors que le haut est plus coloré. Elle aime porter des couleurs chaudes tel que le rouge, l’orange, le rose, le jaune, le violet mais il lui arrive de porté du bleu, du blanc ou du noir. Elle aime les grosses vestes chaudes les nuits d’hiver, pratique pour ne pas succomber au froid. La première impression qu’on a de Ellie est celle d’une jeune fille respirant la joie de vivre, toujours heureuse, toujours blagueuse et amusée de tout et de rien. Un peu plus et on la confond avec une fillette de quatre ans. Lorsqu’on pose les yeux sur elle pour la première fois, on voit aussi la douceur et la gentillesse de la jeune fille. Celles qu’on retrouve chez une amie à qui on peut se confier sans avoir la moindre crainte qu’elle dévoile tout et qui sera toujours là pour toi quoi qu’il arrive. C’est ce qu’elle dégage aux premiers abords. Elle a un joli petit dragon sur son omoplate droit. Il est fait par magie, mais n'a rien de magique en soit. C'est seulement un dessin magique, un signe d'amour pour cette créature qu'elle aime tant.




Décrivez mentalement votre personnage.

Ellianne est une personne qui a vraiment deux côtés bien opposés. L’un d’eux est la gentille petite fille calme et sereine. Et l’autre, c’est celle qui aime plaisanter, s’amuser, se moquer, taquiner, etc. Bref, voici plus en détail les morceaux qui font la personnalité d’Ellie.

Toujours un merveilleux sourire sur le visage, Ellianne Jackson est une jeune fille malicieuse et enjouée. De nature joviale, elle est une jeune fille qui adore s’amuser. Elle est toujours partante, même pour les pires mauvais coups de l’histoire. Un rien l’amuse. Elle a toujours envie de rire, de courir, de jouer pour tout et n’importe quoi. Elle adore le contacte des gens. Elle est à l’aise avec eux, même si, aux premiers abords, elle semble si timide! En effet, elle l’est un peu avec les gens qu’elle rencontre pour la première fois. Cependant, après deux ou trois mots échangés, elle en oublie sa timidité et est à nouveau elle-même. Elle cerne rapidement les gens. Ça lui permet d’adapter son comportement avec eux. Souvent, elle leur montre que ce qu’ils désirent. Elle fait cela sans même s’en apercevoir. De plus, elle est très compatissante et a une très bonne écoute. Elle est sensible à la souffrance des autres. Elle se retrouve souvent avec les larmes aux yeux en voyant pleurer quelqu’un. Elle est d’une loyauté implacable. Personne ne pourra la faire douter d’une amitié, de sa famille, en bref, des personnes qu’elle aime. Il est facile de faire partie de son cercle d’amis. Lorsqu’elle accorde sa confiance, c’est parce qu’elle apprécie vraiment le sorcier. Elle n’a pas des tonnes de meilleurs amis, malgré sa capacité à se faire apprécier des autres. Aussi, elle a pour principe qu’une personne a toujours le droit à une seconde chance. Elle a développé cette idée quand elle s’est chicanée la première fois avec son frère.

La petite est aussi courageuse, téméraire et fonceuse. On lui propose un plan et elle fonce tête baissée. Elle s’assure que tout est en place et ajoute quelques petits détails. Elle n’a jamais dit non pour un plan, aussi impossible qu’il semble être à réaliser. Elle aime les situations qui la forcent à affronter ses peurs et elles les affrontent avec courage. Elle ne se décourage pas face à un obstacle, au contraire, elle le surmonte. Elle ne supporte pas les injustices et vient en aide à ceux qui en subissent. Si elle voit un élève s’en prendre à un autre, elle lui rendra la pareille. Elle a tendance à désobéir aux règles. Surtout quand elle se trouve dans une situation qui le demande ou encore quand elle trouve la règle complètement stupide. Elle est également protectrice, surtout envers ceux qui lui importent vraiment. Elle est également d'une détermination à toute épreuve. Rien ni personne ne peut la faire changer d'avis et termine ce qu'elle avait promit de terminer coûte que coûte... sauf peut-être Emmanuel... Elle est souvent impatiente et veut toujours aller plus vite que la musique. Toutefois, elle est très compréhensive et sait s’arrêter quand il le faut. Elle est facilement touchée par les autres et tente de les aider du mieux qu’elle le peut. C’est la confidente idéale. Bien entendu, elle est loin d’être bête. Elle sait se servir de son cerveau! Elle a toujours de bonnes notes à ses examens, même si, lorsqu’elle étudie, c’est seulement dix minutes avant le jour J. On peut aussi dire qu’elle est une véritable boule d’énergie et très sportive. Effectivement, la jeune fille a une véritable passion pour le Quidditch. Elle excelle au poste de poursuiveuse. Sans oublier que souvent, il faut l’attacher à une chaise pour qu’elle cesse de gigoter

La gamine est aussi très intelligente. Elle est autodidacte. C’est-à-dire qu’elle apprend par elle-même. Effectivement, depuis petite, elle s’instruit. Elle lit des livres sur tel sujet et son frère est souvent son cobaye. Elle est également rusée. Elle trouve toujours quelques petites ruses pour rendre les choses plus compliquer, mais elle ne s’en sert pas pour obtenir ce qu’elle veut. Finalement, la jeune fille est honnête et déteste mentir. Elle ne le fait que lorsque c’est vraiment nécessaire, comme pour ne pas faire de peine à quelqu’un. On peut aussi soutenir qu’elle est sérieuse et calme. Oui, oui, ça se peut! Lorsqu’elle a un bon livre entre les mains, elle peut rester assise indéfiniment, concentrée dans sa lecture. Elle est également extrêmement curieuse.

Avec son frère, ils ont une relation particulière. Ils se soutiennent mutuellement dans tout. Si elle a besoin de lui, il est là et s’il a besoin d'elle, il est là aussi. Elle laisse tomber tout ce qu'elle était en train de faire pour lui venir en aide et vice versa. Elle peut compter sur lui en tout temps. Ils sont très complices. Jamais l'un des deux ne penseraient à faire un mauvais coup sans l'autre. Ils sont très proches. Ils se disent tout et font tout ensemble. Ils se protègent mutuellement, personne ne peut toucher à l'un sans que l'autre s'en mêle. En bref, ils s'adorent et sont très liés. Il est tout pour elle. C’est son meilleur ami, son confident, son protecteur. Il ne cesse de la protéger contre les autres. Donc, il est vivement déconseiller de s’en prendre à elle. Il est aussi celui avec qui elle passe pratiquement tout son temps.

Elle aime beaucoup écrire également, ça l'a détend autant que la lecture et elle peut tout extérioriser sur un parchemin. Les choses qu’elle aime ont pratiquement tous été nommés à deux exceptions près : les animaux, les créatures magiques. En effet, elle adorait les animaux et les créatures, si elle le pouvait, elle en adopterait plusieurs, mais elle avait un faible pour la race canine... Donc, vous vous doutez bien qu’elle adore littéralement son hibou aux belles plumes dorés.




Racontez l'histoire de votre personnage.

Les parents d’Ellianne Jackson se sont rencontré à l’école de sorcellerie, Poudlard. Son père est de sang-mêlé et sa mère est une née moldue. Ils étaient de maison différente, mais ils firent connaissance grâce à un pari. Le père d’Ellie avait fait le pari avec son meilleur ami qu’il ne pourrait pas sortir avec la sœur de la mère de la jeune fille. Après lui avoir courut après pendant près d’une semaine, le meilleur ami de son père réussit et présente sa nouvelle copine et la sœur de celle-ci à celui qui a osé le défier. Aussitôt, qu’il croisa les yeux de la sœur de la nouvelle petite amie du gagnant, il sut qu’il ne pourrait se passer d’elle. Plus les journées passaient, plus ils tombèrent amoureux l’un de l’autre. Après environ un mois de fréquentation, le couple rompe, alors qu’une semaine plus tôt les deux autres membres du groupe étaient officiellement ensemble.

Cinq ans après avoir quitter l’école, la jeune épouse donnait naissance à deux enfants. Deux jumeaux. Un frère et une sœur. Ce fut le plus beau jour de leur vie. Puis, ils firent l’expérience de la vie de famille. Tout ce qu’ils avaient pu entendre sur le fait que les enfants étaient de vrais petits anges et qu’ils dormaient les trois quarts du temps étaient du baratinage. En effet, les enfants passaient leur temps à faire des mauvais coups, à comploter, à mettre la maison sans dessus-dessous au grand désespoir de maman qui était prise pour tout ranger. Ils avaient le don de faire des peurs bleues à leurs parents. Et peu importe lequel d’entre eux avait fait une bêtise, ils se couvraient mutuellement. À croire que l’un lisait dans les pensées de l’autre! Tel avait été leur enfance.

À l’âge de sept ans, les jumeaux firent une peur bleue à leurs parents. Voilà ce qui s’est passé. Les gamins étaient dehors en train d’escalader un sapin. De branches en branches, chacun de leurs côtés, ils s’encourageaient mutuellement. Jugeant que c’était assez haut comme ça, ils s’installèrent sur une branche face à face et discutèrent d’une farce qu’ils voulaient faire aux adultes de la maison. L’arbre était l’endroit parfait pour éviter qu’on les espionne. Après avoir mit les détails au point. Les enfants le mirent à exécution. Tels des ombres qui se glissaient dans la maison, ils entrèrent avec chacun deux gnomes (ils venaient de faire le dégnomage du jardin). En silence, ils allèrent déposer les créatures à leur endroit respectif, soit : la chambre des parents et la salle de bain. Ils les étourdirent régulièrement jusqu’à ce qu’ils soient rendus au lieu désiré. Emmanuel se chargeait de la salle de bain et Ellianne de la chambre des adultes. Manu déposa le sien sur le siège de la toilette après l’avoir rendu très étourdis alors que Ellie faisait pareille avec le sien pour ensuite le déposer sur le grand lit double. Ils repartirent en fermant la porte. Ils se rejoignirent dans la cour sous l’arbre dans lequel ils s’étaient assis un moment plutôt.

L’homme entra dans la salle de bain, refermant soigneusement la porte derrière lui. Il ne remarqua la petite créature qui s’amusait avec le tube de dentifrice laissé sur le comptoir de l’évier par Ellianne. Il détacha son bouton et commença à faire descendre sa fermeture éclaire, quand il entendit un cri de terreur. Il rattacha ses pantalons en vitesse, mais son geste sembla provoquer le gnome qui sauta sur sa main. Il lâcha un cri et tenta de se débarrasser de la créature nuisible. Il prit une bonne dizaine de minutes pour y arriver. Il finit par l’assommer avec la bouteille de shampoing posé sur un rebord du bain. Il prit la mini poche de patates sur pattes et l’envoya dehors par la fenêtre et alla vers les cris qui n’avaient toujours pas cessé. Lorsqu’il arriva dans la pièce d’où provenaient les cris, il eut dut mal à reconnaître sa chambre! Des tiroirs étaient ouverts, des vêtements étaient éparpillés un peu partout, autant sur les meubles qu’à terre, des objets divers jonchaient le sol. Bref, c’était le fouillis total! Il repéra sa femme qui était debout sur le lit en regardant la petite bête avec de grands yeux ronds. Elle avait tenté de l’attraper plus d’une fois, mais la pauvre petite créature avait échappé bel aux grosses mains de son assaillante, complètement morte de peur de voir une si grosse bestiole tenter de l’attraper, alors qu’elle avait échappé aux deux autres beaucoup moins grands qu’elle! Le mari s’approcha doucement de la petite, après s’être armé d’une chaussette qui s’était retrouvée sur le sol. Il l’y emprisonna, fit tournoyer le vêtement et l’envoya dehors. Avec des jumelles magiques, les enfants avaient pu tout observer. Ils riaient si fort qu’il était impossible de ne pas les entendre. Ils en pleuraient et se tenaient le ventre en cherchant leur souffle. Leur père sortit dehors, furieux. Ils furent punis évidemment. Leur punition consista à faire le ménage au grand complet de la maison pendant un mois. Ils ronchonnèrent le temps de le faire, mais ils trouvaient que leur coup en avait valu la peine.

Enfin, ses onze ans arriva! Heureuse comme jamais auparavant, elle savait que ça voulait dire qu’elle entrerait à l’école et elle ne tenait plus en place. Elle ne faisait que parler de cette école de magie en la mettant sur un piédestal. La journée de sa fête, elle reçut sa lettre qui lui annonçait de se rendre à la 9¾ pour rejoindre le Poudlard Express. Folle de joie, elle la montra à Emmanuel qui lui montra la sienne. Sur un nuage, elle alla acheter ses fournitures scolaires au Chemin de Traverse, à Londres. Elle avait insisté. Les jumeaux n’avaient cessé de bavarder sur les bouquins à acheter, le fonctionnement de l’école, les différents effets scolaires à se procurer. Ellie eut le droit à une mignonne chouette chevêche.

Le jour J arriva enfin. On était le premier septembre 1998. Elle en rêvait depuis le commencement de l’été. Elle connaissait déjà pratiquement tout ce qui avait à savoir sur cette école. Elle avait dévoré l’histoire de Poudlard, son cadeau d’anniversaire. Dans le train, elle s’assied dans un compartiment avec son frère. Il sortit un exemplaire de Il volait comme un fou de Kennilworthy Whisp. Elle décida de lire par-dessus son épaule, se remémorant les parties de Quidditch familiale qui allaient drôlement lui manquer maintenant qu’elle y pensait. Une chance que son frère était avec elle! Sinon, elle se serait sentit drôlement loin de tout. Le Poudlard Express s’arrêta à la gare de Pré-au-Lard et elle y descendit avec Emmanuel. Timide, elle regarda les autres passer, se demandant si quelqu’un allait leur dire quoi faire. Une grosse voix la fit sursautée, mais elle fut contente de constater qu’elle appelait les premières années. Ils se joignirent à l’amassement d’élèves de leur âge. Le voyage en barque fut agréable et la vue sur Poudlard était incroyable. Mieux que les descriptions dans les livres et tout le reste! Ensuite, ils furent accueillis par le nouveau directeur-adjoint de l’école qui les fit attendre. Par la suite, on leur donna les explications sur la façon de procéder. Et la répartition commença. La liste était alphabétique et c’est avec une certaine nervosité qu’elle attendit son tour, sagement debout près de son jumeau. En faite, elle avait beaucoup de courage, mais peut-être pas assez ou encore elle avait d’autres qualités qui correspondaient plus à une autre maison. Bref, elle le saurait dans quelques minutes, puisque les ‘’J’’ venait de débuter. Son frère fut appelé et reçut sa maison.

- Ellianne Jackson!

La jeune fille monta sur l’estrade lentement et s’assied sur le tabouret. Elle sentit le choixpeau qu’on plaçait sur sa tête. Ellianne entendit sa voix dans sa tête, examinant chacune de ses qualités et défauts à travers ses souvenirs.

- Gryffondor, cria-t-il, finalement.

Elle rejoignit sa table sous les cris et applaudissements de ses nouveaux camarades de classe qui deviendront sa deuxième famille.

En troisième année, Ellianne fut la proie d’un abrutit de Serpentard. Alors qu’elle était en train de lire un livre passionnant près du lac noir, le garçon en même année qu’elle l’arrosa copieusement. Le livre était fichue. Ça aurait pu s’arrêter là, mais son caractère fit en sorte que non. Elle y rendit la pareille à l’aide d’un aguamenti bien sentit. Plus grand qu’elle et plus fort, il fallait bien l’avouer, il l’entraîna dans le lac. Elle se débattit, mais ça le faisait plus rire qu’autre chose. Elle chercha sa baguette, cependant elle échappa en chemin, tellement elle était furieuse. Dès qu’il la lâcha, il repartit rejoindre ses amis qui regardaient la scène, hilares. La jeune fille se promit de se venger. Depuis, elle le fait payer à chaque fois qu’elle le voit. Elle s’était faite avoir une fois, ça ne se referait pas une deuxième fois!

Pendant sa cinquième année, une soirée après le souper, elle abandonna son frère avec le peu d’amis qu’il s’était fait pour se rendre à la bibliothèque pour faire un devoir en botanique. En se rendant à sa place habituelle, elle remarqua une jeune fille qui semblait se faire beaucoup de soucis avec le même devoir qu’elle. Ellianne n’eut pas besoin de son pouvoir pour savoir que l’étudiante ne s’en sortait pas. Elle alla la voir et lui proposa son aide. L’élève accepta avec joie. Elle passa la soirée à tout lui expliquer et remplir son propre parchemin avec une patience hors norme. À la fin, elle se fit une amie de travaux. En effet, la fille allait toujours rejoindre la blondinette pour faire un travail scolaire, surtout pour les plus difficiles à ses yeux, dès qu’elle la voyait à la bibliothèque. Ça faisait très plaisir à Ellianne. Elles apprirent à se connaître et devint plus que des collègues de travail au fil du temps. Ellianne présenta la jeune fille à son frère et à eux trois, ils vinrent à bout de leurs B.U.S.E.

La septième année arriva beaucoup trop vite à son goût. Les A.S.P.I.C. étaient terrifiants. Tous les professeurs leur en parlaient et leur mettaient la pression. Elle n’a jamais autant étudié de sa vie! Mais bon, elle avait trouvé le métier de ses rêves et elle n’allait pas y renoncer à cause de quelques échecs! Elle n’en avait jamais eu, elle n’en aurait pas maintenant! Son frère n’en revenait pas de la voir aussi studieuse. Il faut croire que lorsqu’on trouvait le métier de nos rêves, c’était beaucoup plus facile de se mettre à l’étude. Emmanuel l’accompagna dans chaque étude. Il aurait préféré faire autre chose, mais ils avaient toujours fait tout ensemble. Alors, il endurait les sessions d’études de sa sœur. La bonne nouvelle dans tout ça fut ses notes en hausses. Elle continua à faire la fête et s’amuser, mais bien moins souvent et jamais le lendemain d’un cours. Elle était beaucoup plus responsable. Elle eut raison de devenir si studieuse, elle n’obtint que des ‘’E’’ et des ‘’O’’ à ses A.S.P.I.C.

Diplôme en poche, Ellianne appliqua à l’hôpital Ste-Mangouste où elle fut embauchée au rez-de-chaussée : Accidents Matériels. Elle en vit de toutes couleurs. Un chaudron qui avait rapetissé sur la main d’un jeune sorcier de 8 ans. Il était incapable de sortir sa main de là. Aller savoir comment il avait fait… On ne les nommera pas tous, car vous n’avez pas idée de nombre d’accidents magiques qu’il peut y avoir. Elle y passa un an avant de passer au premier étage : Blessures par créatures magiques vivantes. Encore une fois, sa vie fut chargée. Elle avait peu de temps pour elle et le seul qu’elle possédait était voué à son frère qui se plaignait de ne pas la voir souvent. Quoiqu’il n’était pas plus disponible qu’elle. Il travaillait comme aurore et il avait énormément de travail. Elle y travailla deux ans. L’année d’ensuite, elle se ramassa au deuxième étage : Virus et microbes magiques. Sincèrement, elle aurait préféré au premier. Par contre, elle aimait voir les patients ressortir de son service totalement guéris, un sourire aux lèvres et ce, peu importe l’étage où elle était en service. À force d’y travailler, elle était habituée de voir les pires virus et maladies du monde magique. Elle se fit de nombreux amis, autant dans son département que dans les autres. C’est ainsi qu’elle fut appelée à travailler à d’autres étages quand elle ne travaillait pas. Elle se lia même d’amitié avec certains patients qui restaient plus longtemps que les autres. Vraiment, elle aimait son travail, elle y était bien.

Un jour, alors qu’elle était en service, elle surprit une conversation entre ses amies. Il parlait d’un certain Ordre du Phénix. Intriguée, elle leur demanda en quoi il consistait. D’abord méfiantes, elles lui firent passer une batterie de tests. Ceux-ci étant concluant, elle eut l’honneur d’entrer dans l’Ordre où elle entraîna son frère à la suivre. Depuis ses 20 ans, elle en est membre et œuvre de son mieux. Son travail a un peu diminué, lui donnant la chance de souffler un peu. Il y a des nouveaux, c’est eux qui font tous les remplacements à faire. Maintenant, elle a 25 ans, elle travaille toujours au même départements, fais des sortis en célibataire avec son jumeau ainsi que ses amis et œuvre pour l’Ordre.




Enfin, IRL.


ϟ Pseudo : Jen
ϟ Âge : 22 ans
ϟ PV ou inventé ?
ϟ Double compte ? oui, James Potter ^^
ϟ Comment avez-vous découvert le forum ? Par Lily ^^
ϟ Vos premières impressions ? Géniale, le forum! Very Happy
ϟ Crédit avatar : Faith


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ellianne Jackson [En cours] Sam 20 Aoû - 10:16

Je me valide et me souhaite la bienvenue x)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ellianne Jackson [En cours] Sam 20 Aoû - 10:27

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ellianne Jackson [En cours] Sam 20 Aoû - 10:27

Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ellianne Jackson [En cours]

Revenir en haut Aller en bas

Ellianne Jackson [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz :: ADMINISTRATION :: Deuxième étape :: Présentations validées-